Stephane Ginsburgh, piano



 

« Un des interprètes les plus passionnants du répertoire pour clavier contemporain. » Michel Debrocq – Le Soir

« Truly beautiful playing by pianist Stephane Ginsburgh on this new CD of the late great minimalist composer Morton Feldman. Solo piano pieces with incredible space and resonance. » About Morton Feldman’s Last Pieces recording for Sub Rosa – www.boomkat.com

« Bien que les possibilités exponentielles de Duchamp invitent au chaos, l’interprétation de Ginsburgh dénote une beauté sublime et unifiée, semblable à celle que l’on trouve dans les motifs aléatoires des flocons de neige. » A propos de l’Erratum Musical de Marcel Duchamp enregistré chez Sub Rosa – Michael Woodring

 

Stephane Ginsburgh est un musicien originaire de Bruxelles dont on loue le jeu aussi pudique qu’impliqué ainsi que la grande maturité et l’audace. Il a donné des récitals en soliste et en musique de chambre dans le monde entier. Il s’est produit dans d’importants festivals tels que Agora (Paris), Ars Musica (Bruxelles), Festival de Wallonie, Festival van Vlaanderen, Tzlil Meudcan Festival (Tel-Aviv), Festival Transit (Leuven), Milano Musica, Festival Next Wave (New York), Festival de Marseille, Festival Courtisane (Gent), Artefact Festival (Leuven), Festival Midis-Minimes (Bruxelles), Festival Loop (Bruxelles), Biennale Charleroi-Danse, Gentsche Feesten, Moscow Autumn Contemporary Music Festival, Les Nuits Botanique (Bruxelles), Quincena Musical (San Sebastián), Imatronic/Piano+ ZKM (Karlsruhe) et prochainement au Festival Musiq3 (Bruxelles), Darmstadt Ferienkurse, Ultima Oslo, …

Il s’est dédié très tôt à la musique contemporaine tout en développant un répertoire classique et a collaboré avec de nombreux compositeurs parmi lesquels Newton Armstrong, Vykintas Baltakas, Guy Barash, Philippe Boesmans, Renaud De Putter, Jean-Luc Fafchamps, Fabian Fiorini, Panayiotis Kokoras, Pierre Kolp, Philipp Maintz, Benoît Mernier, Stefan Prins, André Ristic, Frederic Rzewski, François Sarhan, Sabrina Schroeder, Matthew Shlomowitz et Juan Carlos Tolosa, dont il a également créé des œuvres. Il joue régulièrement au sein de l’ensemble Ictus sous la direction de George-Elie Octors. Il a collaboré avec les chorégraphes Johanne Saunier (Joji Inc.), Anne Teresa De Keersmaeker (Rosas), Claudio Bernardo (As Palavras), Barbara Mavro (Roberta DC) et avec les plasticiens Peter Downsbrough et Kurt Ralske.

Stephane Ginsburgh a enregistré de nombreux CD pour le label Sub Rosa (Feldman, Duchamp, Satie, Fafchamps) qui a récemment publié son enregistrement de Back to… de Jean-Luc Fafchamps. Il prépare également l’enregistrement de deux pièces de David Toub pour World Edition. L’intégrale des Sonates pour piano de Prokofiev sera publiée prochainement par Cypres records.

Après ses études au Conservatoire, il a reçu suivi les cours de Paul Badura-Skoda, Claude Helffer, Jerome Lowenthal et Vitaly Margulis. Il est lauréat du concours Tenuto BRTN 1995 et a reçu en 1999 le prix Pelemans de l’Union des compositeurs belges pour son implication dans la création de musiques contemporaines belges. Il a fondé en 1998 le Bureau des Arts devenu Sonar (en 2011), un espace d’expression pluridisciplinaire dans le cadre duquel sont organisés de nombreux entretiens littéraires, commandes d’œuvres nouvelles et événements. Il s’implique dans l’organisation de cycles de concerts à laquelle il donne une dimension politique en insistant sur la nécessité d’un engagement plus collectif des artistes. Il enseigne le piano au Conservatoire Royal de Musique et à l’Institut Dalcroze à Bruxelles. Il a étudié la philosophie à l’Université Libre de Bruxelles et a traduit en français le livre de l’historien anglais Eric. J. Hobsbawm, Uncommon People: Resistance, Rebellion and Jazz. L’ouvrage a été publié en 2011 par l’éditeur bruxellois Aden sous le titre Rébellions.

Bourses et Prix

Prix Tenuto BRTN/VRT 1995
Fondation Schlumberger 1996, Académie Musicale de Villecroze, France
Ronit Amir Lowenthal Scholarship 1996, Music Academy of the West, Santa Barbara, USA
Fondation SPES, 1999, Bruxelles
Prix Pelemans 1999 décerné par l’Union des compositeurs belges pour l’interprétation de musiques contemporaines belges