Marlène Ehrhard -Dessin, pastel, aquarelle, street art


Marlène Ehrhard a étudié à l’ENSAD, l’Ecole NationaleSupérieure des Arts Décoratifs, et aux Beaux – Arts de Paris. Elle commence d’abord par travailler dans la communication visuelle, puis comme illustratrice de journaux, et directrice artistique dans la communication.

En 1986 elle ressent le besoin d’engager une démarche personnelle et décide de se mettre à la peinture, sa véritable passion. Elle fréquente très vite le milieu underground et rejoint alors le groupe Art – Cloche, collectif d’artistes s’appropriant les murs de friches industrielles abandonnées afin d’y développer leur expression artistique. Elle peint des fresques murales, encore visibles pour certaines au Couvent des Récollets, au Club Relais, au Centre d’accueil des jeunes à Bagneux et à Maison Pour Tous à Draveil.

Parallèlement, elle produit de nombreuses créations artistiques, dessins, peintures sur toile ou sur bois, sculptures et assemblages de matériaux divers. Depuis 2005, elle fait partie du collectif du « Ventre de la Baleine » et s’est installée dans une ancienne usine devenue ateliers d’artistes.

Depuis 2008, l’artiste a collé sur les murs plus de 300 affiches dont des pochoirs originaux et numérotés et plusieurs milliers de stickers en forme de cœur. Ses affiches, rehaussées de peinture, d’inscriptions et de citations représentent les artistes et penseurs qu’elle aime, tandis que les cœurs véhiculent un message d’amour, de respect et de paix. La rue demeure ainsi une interface privilégiée d’exposition.

Artiste et street artiste haute en couleurs, le rouge est son étendard, le cœur son blason. «Quand j’expose mes œuvres, je m’expose et donne mon cœur». Et des cœurs que forment deux visages amoureux qui s’embrassent, elle en appose sur tous les murs de Paris, symboles du Ying et du Yang opposés et complémentaires, et ode à l’amour en clin d’œil au «liberté» d’Eluard.

www.meparis.com