Elsa Suchanek, sophrologie et relaxation

L’Atelier du musicien

6 séances d’une heure trente pour expérimenter, pratiquer, apprendre à développer une bonne gestion du stress de la performance.

S’appuyant sur 20 d’expérience dans l’enseignement artistique spécialisée, cet atelier a été crée pour répondre aux préoccupations des musiciens dans le cadre de leurs prestations artistiques : comment puis je me détendre avant un concert, comment puis je améliorer ma concentration, comment vivre sereinement ma préparation au concours ou concert ?

En alliant techniques de relaxations et sophrologie, il permet de pratiquer sur une heure trente, en petit groupe, relaxation dynamique et statique, techniques de respiration et exercices inspirés des méthodes traditionnelles de relaxation (Schultz, Jacobson, Martenot, Vittoz) pour apprendre à prendre soin de soi et intégrer des outils concrets favorisant une bonne gestion du stress du musicien.

Le corps musicien…

Toute expression artistique passe par le corps. Le connaître, le ressentir, en prendre soin est donc essentiel au musicien.

Parce qu’elles approfondissent la conscience corporelle, et qu’elles libèrent les tensions que la pratique instrumentale peut inscrire dans le corps, les techniques de relaxations sont un chemin qui permet au musicien d’accorder, dans la détente, corps et sensibilité musicale.

Une écoute de soi…

La pratique de techniques de relaxation invite le musicien à se mettre à l’écoute de ses sensations corporelles. Au travers d’exercices dynamiques, il pourra ainsi affiner son ressenti corporel, prendre conscience de son tonus musculaire pour rechercher ensuite la juste tension nécessaire au jeu instrumental.

Les relaxations statiques quant à elles permettent d’installer un relâchement profond propice à la récupération d’énergie.

Un mental serein…

Si le musicien exprime sa sensibilité musicale à travers son corps, il a besoin de pouvoir s’appuyer sur une  concentration solide au service du discours musical, quelque soit le contexte de jeu.

Dans cette recherche d’harmonie entre corps, pensées et sensibilité musicale, la sophrologie apporte des solutions au musicien dans sa gestion du stress de la performance artistique. En proposant un processus de préparation mentale développant la concentration, la confiance en soi et l’activation des ressources propres à chaque musicien, la pratique régulière de la sophrologie installe une sécurité intérieure au profit d’une créativité sensible et libre.

L’intervenante – Elsa SUCHANEK

Chambriste passionnée, violoncelliste formée auprès d’Erwan Fauré et Patrick Gabard, titulaire du diplôme d’état, elle a enseigné le violoncelle et la musique de chambre au sein de conservatoires d’ile de France. Pédagogue curieuse et engagée, elle nourrit sa pratique artistique par d’autres approches tels que la relaxation, la sophrologie et le développement personnel. Impressionnée par la richesse de ces approches, elle décide de se former dans le domaine de la relaxation, obtient le titre de sophro-relaxologue certifiée et complète sa formation par un cursus en somatothérapie.

Elle accompagne en cabinet, en individuel et en groupe, les musiciens désireux de vivre sereinement leur vie d’artiste .

Isabelle Bonzom, Fresque (Buon fresco)

STAGE DE FRESQUE (BUON FRESCO)

Samedi soir, présentation des stages et du lieu.

Du dimanche au jeudi, 5 jours de stage, de 10h à 18h.

  • Histoire, théorie et pratique de la fresque.
  • Préparation de la maquette du projet personnel.
  • Fabrication et pose du mortier et de l’enduit (arriccio et intonaco).
  • Réalisation du projet personnel en deux à trois « giornate » ou « journées »; (sessions de travail).
  • Peinture à fresque.

Bilan de stage

Inauguration-vernissage des fresques réalisées et des autres stages et masterclasses, le vendredi à partir de 17h

BIOGRAPHIE

Isabelle Bonzom est diplômée des Beaux-Arts de Rennes. En résidence à la Cité Internationale des Arts à Paris, elle a complété sa formation en post-diplôme à l’Ecole Nationale Supérieure des Beaux-Arts de Paris. Isabelle Bonzom attire très tôt les musées qui organisent des expositions personnelles de son travail et l’intègrent dans leurs collections comme les Musées de Saint-Maur et de Noirmoutier. Son oeuvre figure aussi dans les collections des Villes des Herbiers et de Charenton. En 2007, sa peinture est choisie par les éditions de l’UNESCO, rejoignant ainsi un groupe prestigieux d’artistes contemporains tels que le britannique Howard Hodgkin. L’oeuvre d’Isabelle Bonzom figure dans des collections publiques et privées dans de nombreux pays, notamment en France, au Mexique, en Belgique et Corée du Sud et aux États-Unis. Sa peinture a été présentée lors des foires d’art contemporain Art London, Art Élysées et Art Brussels. Son art a été décrypté par les critiques d’art Pierre Sterckx et Colin Lemoine, la philosophe Baldine Saint Girons ou l’artiste américain Eric Fischl. Isabelle Bonzom est aussi l’une des rares artistes contemporains à maîtriser le buon fresco. Elle a publié le livre de référence « La fresque, art et technique » aux Éditions Eyrolles.

http://www.isabelle-bonzom.org/

MATÉRIEL

Matériel devant être apporté par le stagiaire
  • bloc-notes, ou cahier, avec stylo
  • feuilles de papier à dessin (libres ou 1 carnet à dessin à spirale : 80g ou 125 g, 31x41cm environ)
  • mètre ruban
  • gomme mie de pain ou gomme blanche
  • cutter ou paire de ciseaux
  • crayons graphite ou mine de plomb : HB et 2B
  • fusain moyen
  • gants anti-abrasion, résistants à l’eau
  • masques anti-poussière
  • instruments de mesure (mètre, règle, équerre ou compas)
  • adhésif de masquage
4 (minimum) pinceaux en poils naturels propres, n’ayant pas connu l’huile, de tailles différentes :
  • 1 à 2 pinceaux ronds, poils naturels
  • 1 à 2 brosses, queues de morue ou spalters (plus ou moins larges), poils : soie naturelle ou oreille de boeuf
  • 1 à 2 de pinceaux à fresque (peuvent être remplacés par brosses à rechampir= peinture en bâtiment) en soie naturelle ou oreille de boeuf, dont un traînard (fin à longs poils) soie naturelle ou oreille de boeuf
Aquarelles ou gouaches en tubes : 14 à 21ml

Être le plus proche possible des pigments à fresque. Couleurs conseillées :

  • 1 à 2 bleus différents dont bleu cobalt
  • 1 à 2 rouges (pas de magenta) dont 1 rouge de cadmium
  • 1 jaune cadmium
  • 2 ocres (1 jaune, 1 rouge)
  • 1 terre de Sienne
  • 1 terre d’ombre
  • 2 verts différents :1 émeraude et 1 terre verte
  • 1 blanc de titane ou de Chine
  • 1 noir d’ivoire
  • 1 violet (optionnel)