Emilien Lefèvre

http://www.emilienlefevre.com

Mené par sa vocation de musicien, il se forme dès l’âge de 15 ans auprès des meilleurs professeurs parisiens : Jean-Claude JABOULAY et Michel BENET au CRR de Paris, puis Jacques TYS, David WALTER et Frédéric TARDY au Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris. Il en ressort diplômé d’un master avec une mention Très Bien à l’Unanimité. La qualité de l’enseignement qu’il y reçoit et sa participation aux tournées de l’Orchestre Français des Jeunes forgent son expérience d’orchestre, et le conduisent à intégrer à 21 ans la prestigieuse GARDE REPUBLICAINE. Sa polyvalence recherchée l’y amène à assurer les partie de hautbois, hautbois d’amour et cor anglais solo. Il collabore par la suite avec des formations telles que l’Orchestre Philharmonique de Radio France, l’Ensemble Intercontemporain, le Capitole de Toulouse, les Dissonances, l’orchestre Philharmonique de Strasbourg ou l’Orchestre de l’Opéra National de Lorraine.
Les rencontres artistiques marquantes forgent son idéal de jeu, de style, et de répertoire. Ses collaborations avec le violoncelliste Carlos DOURTHE, le pianiste Jean-Bernard POMMIER, ou encore la violoniste Sarah NEMTANU, l’incitent à développer le répertoire de chambre. C’est chose faite avec l’Ensemble ALTONA, aux côtés du corniste Matthieu ROMAND et de la pianiste Anne-Lise HEMERY.
Passionné de répertoire baroque, il fonde avec ses amis musiciens l’ensemble A CINQUE, formation à cinq voix issue des concertos vénitiens d’Albinoni. Son effectif minimaliste, avec un instrument par partie, allie merveilleusement l’éloquence du style concertant à l’esprit chambriste. La fondation MEYER du conservatoire de Paris lui attribue une bourse pour enregistrer dans la collection «Jeunes Solistes» du conservatoire. Le disque rassemble quatre concertos pour hautbois d’amour, un hautbois de tessiture mezzosoprano qui connut son triomphe à l’ère baroque.
La question de l’enseignement s’est toujours révélée centrale dans la recherche musicale d’Emilien Lefèvre.
Sa réflexion s’est construite tout au long de son parcours d’étude, en comparant et confrontant les différentes manières et styles de ses professeurs. Le sincère désir de transmettre et d’accompagner les plus jeunes, dans le développement de leur passion musicale et de leur parcours d’études professionnelles, le conduisent tout naturellement vers la formation CA du Conservatoire de Paris. Il est l’un des rares hautboïstes de sa génération à en être ressorti diplômé. Après deux années comme professeur au conservatoire du 15eme arrondissement de Paris, il prend en 2018 la succession de Didier PATEAU au conservatoire d’Aulnay-sous-Bois.

Marika Lombardi, Hautbois

Marika Lombardi

Hautboïste italienne, Marika Lombardi a étudié au CNSM de Milan où elle a obtenu les premiers prix de hautbois et de musique de chambre avec M. Possidoni. 

Après avoir débuté avec succès à Milan,comme soliste en 1988, avec l’orchestre de Daniele Gatti, elle vient étudier à Paris dans différents conservatoires où elle a obtenu plusieurs premiers prix. 

Elle se perfectionne auprès de grands maîtres tels que Pierre Pierlot, Hansjörg Schellenberger, Maurice Bourgue, Ingo Goritzki, Lothar Koch et Sergiu Celibidache, et est lauréate de plusieurs concours internationaux de hautbois et de musique de chambre dont la Fondation Cziffra et un prix spécial au concours international de musique de chambre de Paris. 

Elle se produit régulièrement en musique de chambre et avec orchestre, en Europe et aux USA, et donne également des master-classe. Elle a joué avec des grands interprètes tels que Bruno Canino, Henri Demarquette, Franck Braley, Sylvie Gazeau, Olivier Charlier et Nathalie Dang, pianiste, avec qui joue régulièrement en duo. Depuis 2000 elle est directeur artistique de l’ académie internationale de musique de Lasino et du Festival « Risonanze Armoniche » (Trento -Italie) et du festival autour du hautbois « OBOE »de Paris. Depuis 1992, Marika Lombardi enseigne le hautbois à Paris,  au Conservatoire municipal du centre et du 9m de Paris, et au CRD de musique de Pantin. Elle a enseigné aussi au CRD d’ Aubervilliers et à la Schola Cantorum de Paris .

Elle se dédie à la création et à l’improvisation depuis plusieurs années. Elle a enregistré déjà une dizaine de cd autour du hautbois avec plusieurs maison de disque : Bottega Discantica, Dynamic, Continuo Records, Da Vinci et Brilliant classic…

Marika Lombardi joue sur un instrument Howarth-London. Elle joue également du hautbois baroque.

Depuis dix ans Marika Lombardi pratique aussi le sound painting (technique d’improvisation dirigée par un langage de signes) au sein de l’ensemble Amalgammes, sous la direction de Christophe Mangou , et depuis 5 ans elle mène une campagne de diffusion de cette technique au sein de différents stages en Italie et France .

Visitez son site internet.