Caroline Blanpied

Caroline Blanpied débute sa formation artistique en étudiant le théâtre au Conservatoire de Grenoble auprès de Muriel Vernet et obtient son Diplôme d’Etudes Théâtrales (DET) mention très bien en 2013. C’est après avoir obtenu un rôle dans West Side Story de Bernstein produit en 2009 par la Fabrique Opéra de Grenoble, sous la direction de Patrick Souillot, qu’elle découvre le chant et décide d’entreprendre une formation lyrique au Conservatoire de Grenoble dans la classe de Nadia Jauneau-Cury. Elle obtient son Diplôme d’Etudes Musicales (DEM) avec les félicitations du jury à l’unanimité en juin 2016. Elle poursuit sa formation vocale auprès de Cécile de Boever en intégrant le Pôle Lyrique d’Excellence et se forme également auprès de divers chefs de chant tels que Fabrice Boulanger, Sébastien Jaudon, David Selig… Elle participe également à de nombreuses Masterclass, auprès notamment de Yann Beuron ou encore Antoine Palloc.
A 26 ans, la Fabrique Opéra de Grenoble, ville dont elle est originaire, lui confie son premier rôle d’opéra : Musetta dans la Bohème de Puccini. Elle lui renouvelle sa confiance l’année suivante en lui attribuant le rôle de Micaela dans Carmen de Bizet. Bien décidée à se consacrer à l’opéra, elle se voit également confier le rôle d’Adina dans
l’Elixir d’amour de Donizetti au Festival de Bazoches ainsi que le rôle d’Eurydice dans Orphée aux enfers d’Offenbach au festival de Samoëns, Europa Musa. Caroline Blanpied défendra le rôle de Juliette dans Roméo & Juliette de Gounod en juin 2021.
Désireuse de ne négliger aucun répertoire malgré son appétence pour l’opéra, elle interprète la 4e symphonie de Malher (avec l’orchestre d’Eskisehir en Turquie), le Requiem de Fauré, le Gloria et Dixit Dominus de Vivaldi, les cantates 32 et 171 de Bach ainsi que les Arts Florissants de Charpentier (avec le Jardin Musical dirigé par Christine Antoine).
Parallèlement, Caroline Blanpied poursuit son travail de metteur en scène : La Flûte enchantée de Mozart (2015), les Dichterliebe de Schumann (2016), Rigoletto de Verdi (2016), la Bohème de Puccini (2017 & 2019), Frédégonde de Guiraud/Saint-Saëns/Dukas (2017), la Traviata de Verdi (2020). Par ailleurs, Caroline Blanpied a étudié la philosophie et obtenu un Master recherche mention Bien, l’amenant à rédiger un mémoire sur l’existentialisme d’Hannah Arendt.

Véronique Laguerre

Dotée de ses 1ers prix de FM, chant lyrique, musique de chambre, piano et direction de choeur, Véronique Laguerre se perfectionne à l’Ecole Normale, à la Schola Cantorum…
Titulaire du DE de chant lyrique et du concours de PEA, elle a formé de nombreux élèves et des enseignants.
Actuellement, elle a en charge la classe de chant et la direction d’ensembles vocaux (adultes et enfants) des CRI de Savigny-Le-Temple et de Combs-la-Ville (77).

Emmanuel Bujeau, Chant

Né en 1985, Emmanuel découvre le chant au sein de la Manécanterie des Petits Chanteurs à la Croix de Bois, puis intègre la Maîtrise du CNR de Paris. Il poursuit sa formation avec Mireille Alcantara, Pierre Kuzor, Thomas Palmer et Robert Expert.

Il interprète le Cold Genius dans King Arthur de Purcell sous la direction de Christophe Grapperon, Jesus dans la cantate Wachet auf, ruft uns die Stimme dirigée par Catherine Simonpietri, chante dans les Vespro della Beata Vergina de Monteverdi sous la direction d’Adrien Mabire avec l’ensemble Atys, dans Musikalische Exequien de Schütz sous la direction d’Olivier Bardot.

Sous la direction de Jérôme Joubert, il chante des cantates de Telemann et d’Heinichen.

Avec Michel Sanvoisin, il chante la Missa de Septem Doloribus et le Requiem de Pierre de la Rue ainsi que le Requiem d’Ockeghem , qu’il enregistre prochainement.

Il est récitant et soliste dans La Création de Patricia Lebrun au collège des Bernardins, sous la direction d’Olivier Bardot, avec l’ensemble Furians, dirigé par Pierre Dumoussaud.

Il chante dans l’Oratorio Jonas composé et dirigé par Olivier Kaspar.

Il interprète Masetto dans Don Giovanni et Papageno dans La Flûte Enchantée de Mozart au théâtre du Ranelagh.

Il est Colas dans Bastien Bastienne de Mozart, où il manipule des marionnettes en chantant, à la Cartoucherie de Vincennes, Valentin dans Faust de Gounod dirigé par Laurent Austry.

Il est choriste avec Opéra en Plein Air (Don Giovanni, La Traviata, La Bohème, Les Noces de Figaro) sous les directions de Debora Waldman, Jacques Blanc, Benjamin Pionnier et Yannis Pouspourikas.

Récemment, il intègre l’ensemble Zoroastre dirigé par Savitri de Rochefort.

Il est professeur de chant lyrique au conservatoire de Colombes

 

Thierry Dran, Ténor

Fils et père d’artiste lyrique et ancien élève de l’école nationale de l’opéra de Paris, Thierry Dran fit une carrière au plan national et international.

Il est aujourd’hui coach vocal et fondateur de l’agence artistique Thierry Dran.

Il gère une équipe d’artistes engagés dans les grandes maisons d’opéras et les conseille dans leur démarche de répertoire.

Parallèlement à ces activités, il forme certains débutants chez qui il sent des dispositions pour la carrière, démarche technique au service aussi bien de l’opéra que de la musique populaire (il forma par exemple, le chanteur très médiatique Vincent Niclo).