Classe spécialisée orchestre

Nous avons le plaisir de vous annoncer le programme de la Classe Spécialisée en Orchestre qui sera dispensée du 23 au 30 juillet 2022 sous la direction de Sébastien GIACOMI (violoncelliste et chef d’orchestre) en collaboration avec Yuriko KASE en violon solo, tous deux professeurs à l’Académie des Arts.

Programme d’orchestre

(sous réserve de modification)

– Mozart : concerto pour violon No.3 en Sol Majeur KV216

– Sibelius : la valse triste Op.44 No.1

les instruments concernés

Violon, alto, violoncelle, contrebasse, flûte, hautbois, cor, clarinette

La classe de formation instrumentale spécialisée en orchestre s’engage à ce que chacun des musiciens acquièrent les connaissances indispensables sur tous les rouages et astuces d’interprétation, ainsi que des capacités d’adaptations aux différentes situations musicales.

Le programme mis en place apportera aux futurs solistes l’opportunité de se produire accompagnées de l’orchestre.

Inscription

Classe de formation Spécialisée en Orchestre

1h30 de répétition tous les jours jusqu’à l’audition de fin de stage.

Tarif150€ la semaine 

(Gratuit pour les élèves en Tarif Master classe)

Deux possibilités s’offrent à vous :

Suivre la formation en complément de vos cours individuels, ou en orchestre uniquement à partir de niveau 2ème cycle.

Lorsque nous aurons connaissance de votre inscription, nous vous ferons parvenir les partitions par mail avec toutes les indications.

Stage Flaine Dalcroze

Projet de 2 ateliers découverte de la pédagogie Dalcroze

Publics : Musiciens amateurs et professionnels du stage « Opus-74 Flaine »
Présentation : Le principe de cette pédagogie, c’est d’apprendre à l’aide de son corps, de créer une sorte de « banque d’expériences corporelles et auditives » dans laquelle l’élève vient piocher au besoin des apprentissages intellectuels. Tempo, mesures, rythmes, gammes, intervalles…. Toutes les notions sont abordées par des jeux créatifs, ludiques où le mouvement corporel et la voix tiennent une place importante, en utilisant le déplacement dans l’espace, l’équilibre et le déséquilibre du corps, la variation de l’énergie.
Intervenante : Claire Leleu, formatrice de formateurs à la méthode Dalcroze
Objectifs : Découvrir par l’expérience vécue les principes de base de la pédagogie Dalcroze, au service du jeu instrumental, pour un interprétation mieux ressentie.

Groupe a) découverte sans explication didactiques.

Groupe b) découverte puis approfondissement du sujet et didactique.

Modalités d’intervention : deux possibilités : a)      6 séances de 45’ gratuites (une par jour de stage)

b)      6 séances de 1h45 payantes (une par jour de stage) comprenant legroupe a) pour45’ puis le groupe b) seul pour 1h

Total d’heures d’intervention : 10h30
Remarques : –         Les stagiaires viennent avec des vêtements adaptés au mouvement,des chaussures à semelle plates (chaussons de rythmique) et avec leur instrument de musique personnel.

Une salle spacieuse, libre de tables et chaises, avec un piano, untableau et une chaîne HIFI sont nécessaires au bon déroulement du stage.

Pédagogie Dalcroze

La pédagogie Dalcroze au service de la formation musicale

Par Claire Leleu

La méthode créé par Monsieur Emile Jaques-Dalcroze :

  • Qu’est-ce que la pédagogie Dalcroze ?

Le principe de cette pédagogie, c’est d’apprendre à l’aide de son corps, de créer une sorte de « banque d’expériences corporelles et auditives » dans laquelle l’enfant (ou l’adulte) vient piocher au besoin des apprentissages intellectuels. Tempo, mesure, rythmes et phrasés deviennent une réalité concrète pour l’élève et pas seulement un concept, car ces notions sont abordées par des jeux où le mouvement corporel tient une place prépondérante en utilisant le déplacement dans l’espace, la variation de l’énergie, l’équilibre et le déséquilibre du corps.

  • Est-ce que les acquisitions peuvent-être les mêmes que dans des cours de FM utilisant d’autres pédagogies ?

Oui, bien sur, et si parfois les progressions peuvent sembler prendre des chemins autres qu’habituels, c’est pour mieux assurer les connaissances de bases nécessaires à tout musicien ou danseur.

  • Qu’est-ce qu’elle apporte de différent ?

Cette pédagogie est corporelle. Le corps explore, imite, invente, crée, puis donne les réponses aux questions posées par l’enseignant, en s’appuyant parfois sur l’expérience du groupe pour assurer ensuite une autonomie musicale.

Cette pédagogie développe les notions rythmiques. Le rythme et les différents niveaux de pulsation se superposent, s ‘associent pour mieux se différentier, la mesure n’est pas uniquement « des notes entre deux barres » mais elle se rattache à plusieurs expériences où le corps aura « dansé » avec les premiers temps, les temps forts et les temps faibles, la sensation des temps binaires et ternaires, le phrasé, la carrure.

Cette pédagogie est aussi orientée vers le développement auditif. En s’appuyant sur l’expérience de l’organisme entier, en relation avec l’espace qui l’entoure, en utilisant aussi certains mouvements ou des objets, elle développe aussi les acquisitions auditives et harmoniques. Le mouvement mélodique des sons, l’ordre des notes, les intervalles, les fonctions tonales, la connaissance des noms de notes et leur lecture se développe naturellement et parallèlement.

Cette pédagogie est créative. Par des jeux avec des objets de motricité (ballons, cerceaux, foulards…) et la recherche de mouvements, les interactions avec les autres enfants, elle participe à l’éducation musicale et artistique des élèves, dans un cadre ludique.

C’est ainsi que, petit à petit, les acquisitions se construisent grâce aux différentes mémoires de l’élève, (musculaire, auditive, visuelle) pour qu’il puisse dire « je ressens » avant « je sais »

Développer les compétences pédagogiques des enseignants :

Les sujets

1- pulsations, temps 5- anacrouse, crouse, métacrouse
2- métrique : mesure changement de mesure alternance binaire/ternaire transformations métriques polymétries

division des 12 croches temps inégaux

6-     syncopes

7-     rythmes complémentaires et contre-temps

8-     phrases

9-     formes

10-  silences

11-  canon

12-  double(triple) vitesse et lenteur

3- rythme 13- contrastes, nuances dynamiques, agogiques et tactiles
4- polyrythmies 14- mélodie, polyphonie

Les moyens

  • relation entre le temps, l’espace et la vitesse
  • réactions auditives, visuelles, tactiles (en imitation, conventionnelles, mixtes)
  • association, dissociation
  • incitation, inhibition
  • automatisation
  • systématisation
  • exercice de groupe
  • improvisation

Les facultés, aptitudes et qualités exercées et développées

1- mobilité d’esprit 7- sens de l’orientation
2- mémoire 8- justesse dosage de l’énergie
3- pouvoir d’attention et de concentration 9- possibilité de réagir de façon adaptée
4- coordination des mouvements 10- capacité de représentation
5- motricité (latéralité, schéma corporel) 11- l’expression, l’imagination
6- harmonie des mouvements corporels 12- l’esprit de groupe, la sociabilité

 

Présentation Dalcroze

Présentation Dalcroze

 

«On n’écoute pas la musique uniquement avec les oreilles, on l’entend résonner dans le corps tout entier, dans le cerveau et dans le cœur »

Émile Jaques-Dalcroze, Notes Bariolées

La rythmique Jaques-Dalcroze est une pédagogie active et musicale fondée sur le mouvement corporel. L’élève est amené à ressentir ce qu’il entend grâce à l’interprétation corporelle des sons et des rythmes joués par l’enseignant.

La stimulation de sa motricité globale lui permet de vivre son corps comme premier instrument de musique, celui par lequel la musicalité est ressentie et transmise.

Une petite révolution est en cours actuellement dans les conservatoires de France. De nombreux directeurs cherchent à proposer dans leur établissement des pédagogies alternatives pour enseigner la musique. La plus connue est une méthode qui est utilisée depuis des décennies par tous nos voisins européens : la rythmique Dalcroze.

Qu’est-ce que la méthode Dalcroze ?

C’est une méthode inventée il y a plus de 100 ans par un compositeur suisse, Emile JaquesDalcroze. Passionné de musique et de pédagogie, il avait remarqué que trop souvent les musiciens se plaçaient eux même dans deux catégories : les intellectuels et les créatifs. A chacun il manquait quelque chose. Alors à la fin du XIXe siècle il a demandé à ses élèves d’enlever leurs chaussures, une révolution à l’époque, de pousser les tables, de poser les crayons et de se mettre en mouvement, car selon lui le corps devait être au centre de la musique.

« La méthode Dalcroze suppose de partir du fonctionnement de l’enfant, du jeu du plaisir et donc de l’instinct avant l’analyse »

Sylvie Morgenegg, formatrice de rythmique Dalcroze

 

Singularité :

Ressentir la musique dans son corps. Tel est le pilier de cette démarche éducative globale qui allie corps et esprit. La rythmique révèle les liens naturels qui existent entre le mouvement corporel et le mouvement musical facilitant ainsi la découverte artistique et l’apprentissage d’un instrument.

Au-delà de l’apprentissage musical proprement dit, la méthode dalcrozienne pose très vite chez l’enfant, même s’il n’en est pas conscient, les bases d’écoute, de motricité et de sociabilité utiles dans de nombreux domaines.

Bienfaits :

L’élève est amené – de manière active et ludique – à apprivoiser les éléments qui composent la musique, à les analyser puis à en jouer dans l’espace, à travers l’improvisation musicale et corporelle.

Il est conduit dans ses apprentissages du connu vers l’inconnu, du facile vers le plus difficile. L’élève développe ainsi, au fil des leçons, des facultés sur lesquelles il pourra compter toute sa vie:

•    musicalité, sens du rythme et du mouvement

•    bien être physique et psychique

•    imagination et créativité

•    aisance sociale

•    aisance en public

•    affirmation de soi

•    équilibre, détente, relaxation

•    agilité intellectuelle et physique

•    concentration

 

« Le problème en France c’est que tout est intellectuel, rhétorique cartésien, donc le corps n’est jamais pris en compte. Il y a cette idée qu’il faut souffrir pour apprendre, faire des efforts. Or la méthode Dalcroze passe par le plaisir. C’est apprendre en s’amusant ! »

Laetitia Disseix-Berger, dalcrozienne au conservatoire de Rueil Malmaison

Un succès dans toute l’Europe :

Cette méthode d’enseignement qui s’applique non seulement à la musique mais à tous les arts séduit de très nombreux artistes à l’époque. Jusqu’en 1915 Emile Jaques-Dalcroze avait créé à Hellerau à l’est de Allemagne un centre de formation où sont passés tous les grands noms de la culture européenne : du compositeur Arthur Honegger, au metteur en scène Stanislavski, en passant par le Nobel de Littérature Georges Bernard Shaw, ou encore le Corbusier ou Paul Claudel. Ce que venait chercher ces artistes ? La liberté artistique !

« Pour enseigner la gamme, on peut passer par la danse, le mime ou le dessin. Dessiner une maison à huit étages avec des personnages avant de montrer que cette maison en langage musical c’est une portée avec huit notes. Passer par l’imagination de l’enfant, lui faire ressentir les concepts dans son corps et pas seulement dans sa tête laisse des souvenirs qui sont indélébiles»

Anne-Gabrielle Chatoux-Peter, enseigne la rythmique Dalcroze au conservatoire de Vincennes.

Sur tout le territoire français, il n’y a aujourd’hui que douze enseignants formés à la méthode Dalcroze. Manque de financement pour créer un centre de formation français à cette méthode ? Manque de curiosité des directeurs de conservatoire ? Manque de volonté politique face à toutes les pédagogies alternatives ?

Pour aller plus loin :

Claire Leleu

Ma formation professionnelle artistique et pédagogique s’est réalisée à l’Institut Dalcroze de Genève. J’y ai obtenu la Licence d’Enseignement puis, quelques années plus tard, le Diplôme Supérieur Dalcroze.
Le Diplôme Supérieur Dalcroze permet d’assurer les formations professionnelles pour les enseignants de musique et de danse intéressés par cette pédagogie.
J’ai été responsable de la formation continue Dalcroze en France pour les professionnels de la musique et de la danse. Je suis aussi formatrice de formateurs auprès du CNFPT, des CEFEDEM et de nombreuses associations.
Titulaire du Diplôme d’Etat de FM et du DUMI, je suis une enseignante passionnée, expérimentée et polyvalente.
J’ai l’expérience de milieux très divers, allant du scolaire en milieu défavorisé à la filière spécialisée du Centre de la Voix Rhône Alpes ainsi que l’expérience d’ateliers de rythmique Dalcroze pour seniors.
J’enseigne actuellement au CRD de Montbéliard dont j’ai en charge les classes d’éveil et de formation musicale instrumentistes et danseurs, dans lesquelles j’utilise la méthode Dalcroze comme outil principal d’enseignement.

 

Benjamin Chartre

Benjamin Chartre est cor solo de l’Opéra Royal de Wallonie depuis 2013. il a commencé ses études à Niort où il obtient son Diplôme d’Etudes Musicales. Il part ensuite à Gennevilliers pour se perfectionner. Il y obtient une médaille d’or ainsi qu’un prix de perfectionnement à l’unanimité. Il intègre ensuite le CNSM de Paris dans la classe Jacques Deleplancque et Patrice Petitdidier. Lors de ses études, il a l’occasion de travailler avec de grands solistes internationaux tels que Marie Luise Neunecker, Francis Orval, André Cazalet, Frank Lloyd… Il s’est produit avec différents ensembles tel que l’Orchestre Philharmonique de Radio France, l’Orchestre Philharmonique de Liège, l’Ensemble Intercontemporain

Présentation du stage de musique Opus 74

Le stage de musique OPUS 74 est destinée aux amateurs, comme aux élèves de conservatoires. Les stagiaires bénéficient de cours instrumentaux individuels. De nombreux studios de travail avec piano sont à la disposition des pianistes. Les instrumentistes pourront également y travailler seuls ou avec accompagnateur. Le nombre de cours et la durée sont décidés par les professeurs.

En vous inscrivant au stage, vous pourrez assister librement aux cours publics et enseignements dispensés par les différents pédagogues sous réserve de leur accord.

OPUS 74 à Flaine a pour but de promouvoir un enseignement musical de haut niveau, de permettre des rencontres musicales dans un cadre permettant aux stagiaires de s’épanouir pleinement, d’animer la vie du site par de nombreux concerts dans un merveilleux auditorium. Elle est également ouverte à des amateurs adultes et intéressés par la rencontre avec ces artistes et l’émulation qu’elle provoque. Le cadre offert par la montagne est particulièrement propice au développement musical de chacun.