Giovanni Umberto Battel, piano

Giovanni Umberto Battel, est né dans la province de Venise, et a commencé le piano à quatre ans, sous les conseils de son père Camillo, pianiste et compositeur. Il reçoit le diplôme avec mention du Conservatoire à Trieste, sous la direction de M° Luciano Gante. Sous la direction de la pianiste Lya De Barberiis il a obtient le diplôme universitaire supérieur de Santa Cecilia de Di d’Accademia, à Roma. Dans le même temps, il entreprend des études classiques en musicologie à l’université de Bologna et édite des articles sur les nouvelles méthodologies.

 

A vingt ans, Battel a obtenu la chaire de piano et a enseigné au Conservatoire de Trieste, à Venise et à Padoue. Du 1er novembre 1997 au 31 octobre 2009 a été Directeur du Conservatoire de Venise « Benedetto Marcello ».
Entre 1974 et 1979 il gagne cinq concours nationaux importants de piano (Osimo, La Spezia, Trieste, Taranto, Albenga) liés aux sociétés italiennes principales de concerts. Entre 1978 et 1982, il a gagné des prix dans sept concours internationaux de piano, prouvant sa valeur en différents endroits et temps, il suffit de mentionner les premiers prix à Stresa et à Enna et d’autres prix remportés à Concours « Pozzoli », « Viotti » et «Busoni».
Après son début en tant que soliste en 1976 pour le théâtre de Venise, et sa première prestation avec l’orchestre du théâtre de Sanremo ne 1980, il donne beaucoup de concerts en Italie.
Depuis 1986 Battel a également joué en France (Paris, Bergues, Bondues, Bourbourg, Briançon, Chateneauneuf du Pape, Lille, Nantes, Nancy, Obernai, Pennautier, Strasbourg), Allemagne (Böblingen, Bonn, Brême, Dresde, Hambourg, Lübeck, Meersburg, Munich, Remaghen), Grande-Bretagne (Londres), Espagne (Madrid, Girona, Sant Pere de Rodes, Vigo), Portugal (Madère), Belgique (Bruxelles, Jodoigne), Suède (Stockholm), Suisse (Zurich, Baden) Slovénie (Ljubljana), Croatie (Zagreb, Pola), Serbie (Belgrade), Grèce (Athènes, Tesaloniki), la Turquie (Ankara, Smyrna), Russie (Samara), Ucraine (Kharkov), Japon (Tokyo, Osaka), Etats-Unis (San Francisco et d’autres villes en Californie, Colorado, l’Indiana, Caroline du Nord, Texas et Oklahoma), Canada (Vancouver, Victoria).

 

Il a joué avec l’orchestre de chambre & symphonique conduits par De Bernart, Gavazzeni, Steinberg, Scimone et beaucoup d’autre.
Il a donné des Master classes en Italie, France, Espagne, Andorre, Slovaquie, Serbie, Albanie, Turquie, Japon, Etats-Unis et au Canada.
Il a été membre du jury dans divers concours de piano et consultant en matière de musique.

 

Du 1er Novembre 2009 au 31 Octobre 2010 a été en congé sabbatique pour avoir une série de concerts, ainsi qu’en Italie, les États-Unis, la Russie, l’Allemagne et l’Autriche. Dans certains endroits a donné des cours de maître et des discussions sur le système de gestion de l’éducation musicale en Amérique, la Russie et la région allemande.
En 2014, il a été nommé expert de l’Agence exécutive pour l’éducation, l’audiovisuel et la culture (EACEA) pour l’évaluation et la répartition des contributions européennes aux projets proposés dans le cadre du programme 2014/2020 Creative Europe Culture, sous-programmes des réseaux européens.
Il a enregistré pour la radio italienne et la télévision (RAI). En 1991, il enregistre (Bongiovanni ed.) Le monumental Concerto op. 39a pour piano, orchestre et choeur masculin de F. Busoni, et à partir de 2015, a commencé à éditer, sur les meilleurs magasins en ligne, une série d’enregistrements en direct recueillis tout au long de la carrière du concert, avec de la musique de Bach à Vingtième siècle. Ce projet d’enregistrement se poursuit, à partir de 2016, avec de nouveaux enregistrements réalisés en studio.
Plus d’informations sur http://www.giovanniumbetobattel.eu

 

 

 

 

 

 

Mihi Kim, flûte

La Flûtiste Franco-Coréenne Mihi Kim est soliste internationale et cosmopolite avec presque 1000 concerts à son actif.

Son Album « Le Cavalier Bleu », en collaboration avec le pianiste Bertrand Giraud et publié sous le label Anima Records a été acclamé par la presse internationale.

Depuis 1996, elle s’est produite en Allemagne, Suisse, Italie, Espagne, Royaume-Unis, Hongrie, Pays Bas, Belgique, Pologne, Roumanie, Croatie, Serbie, Russie, Japon, Corée, Taïwan et les Etats Unis, dans des prestigieuses Salles telles la Salle Cortot, Salle Gaveau, Opéra Comique, l’UNESCO, Théâtre des Champs Elysées et la Cité des la Musique (Paris), Ballet de Marseille, Radio France, Théâtre National de Strasbourg, (France), Comédie de Genève (Suisse), Villa Medici (Rome), Palazzo Chigi Saracini (Siena), Opéra de Cagliari (Sardaige) en Italie, au Musikverein de Vienne en Autriche, à la philharmonie de Lodz et à Czestochova en Pologne; au prestigieux Carnegy Hall (Zankel Hall) à New York (USA), puis à la Shinagawa Bunka Hall, Musashino Hall (Tokyo) et Kobe Bunka Hall (Kobe) au Japon, Gumho Art Center (Seoul), et à la scène principale du Seoul Art Center en Corée.

Elle collabore régulièrement avec le pianiste Bertrand Giraud avec qui elle a enregistré un album « Le Cavalier Bleu »(2013, Anima Records), puis avec Aurélien Pontier, Jennifer Fichet et Teresa Janina Czekaj. Parmi ces partenaires on cite Fabrice Pierre, Pierre-Henri Xuereb, Rachel Talitman, Elle a été menbre fondatrice de l’Ensemble Universalis, et membre des Ensembles L’itinéraire, Multilatérale, Paris Chamber Orchestra, et le Trio Takemitsu et le Trio Xanthos.

Aficionada de la musique contemporaine, elle a participé a de nombreux enregistrements de créations sous les label Mandala/Harmonia Mundi, Aeon et Musicube. Deux disques ont été enregistrés sous le Label Harp and co avec la harpiste Rachel Talitman et l’altiste Pierre-Henri Xuereb sur les oeuvres de F. Kern (« Frida Kern »), compositrice autrichienne, et les contemporains de Debussy (« Autour de Debussy »). Diverses projets sont en cours pour 2020-2021 notamment chez Anima Records et Leitmotiv.

Aujourd’hui Mihi Kim s’est plus tournée vers le style classico-jazz et collabore régulièrement avec Armando Ghidoni, Martin Kutnowski et Guy-Claude Luypaerts. Des oeuvres lui ont été dédiées et elle les a notamment créées aux concerts à travers le globe.

En 2017, Mihi Kim lance une avant-première d’un concert « Steampunk » à Paris, présentant ainsi un tout nouveau genre de musique, à la fois classique et moderne, piloté par des supports électroniques. Accueilli chaleureusement par le public parisien, le projet final sera alors présenté à travers une série de concerts et évènements à partir de l’automne 2020.

Depuis 1998 Mihi Kim oeuvre en tant que professeur de flûte à Paris et en région parisienne. Professeur à l’Ecole Normale de Musique de Paris et professeur titulaire au CRD d’Issy-les-Moulineaux (92), elle a formé plus de 200 professionnels venant de la France et de l’étranger. Elle est titulaire du Certificat d’Aptitude de Professeur de l’Enseignement Musical (PEA). Polyglotte et cosmopolite, elle parle 6 langues et donne des Masterclass à travers le monde, souvent dans la langue du pays. Elle est artiste internationale de Miyazawa Flutes, Japon depuis 2003 et joue sur une flûte Platine 900/000 (0.28) Type II Boston Classic.

Née à Séoul, Corée du Sud, Mihi Kim étudie en France et en Allemagne, au Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris, Hochschule de Cologne, Hochschule de München auprès des maîtres Alain Marion, Jean-Pierre Rampal, Andras Adorjan, Aurèle Nicolet, Paul Meisen et Pierre-Yves Artaud. Elle est lauréate du 5e Concours International Jean-Pierre Rampal à Paris et a gagné le 1er Grand prix du Concours International de Musique à Bayreuth en Allemagne. Elle s’est perfectionné en s’inspirant des maîtres tels Maxim Vengerov, Martha Argerich, Shlomo Mintz, Hilary Hahn, et de James Galway avec qui elle entretient une relation amicale et proche.

 

Thierry Dran, Ténor

Fils et père d’artiste lyrique et ancien élève de l’école nationale de l’opéra de Paris, Thierry Dran fit une carrière au plan national et international.

Il est aujourd’hui coach vocal et fondateur de l’agence artistique Thierry Dran.

Il gère une équipe d’artistes engagés dans les grandes maisons d’opéras et les conseille dans leur démarche de répertoire.

Parallèlement à ces activités, il forme certains débutants chez qui il sent des dispositions pour la carrière, démarche technique au service aussi bien de l’opéra que de la musique populaire (il forma par exemple, le chanteur très médiatique Vincent Niclo).

 

 

Nadja Nevolovitsch, violon

 

Praised by the press for her high musical sensitivity and purity of interpretations, violinist Nadja Nevolovitsch performs regularly in famous concert halls, such as De Singel in Antwerp, Palais des Beaux Arts in Brussels, Concertgebouw in Bruges, Casa da Musica in Porto, Victoria Hall in Geneva, Philharmonia in St. Petersburg and the Performing Arts Center in Tel Aviv.

Nadja made her debut as a soloist with St. Petersburg State Symphony Orchestra at the age of 11. Since then, she has performed with numerous orchestras, including the Lithuanian National Orchestra, Brussels Philharmonic Orchestra, Norddeutsche Philharmonie Rostock, New Russia State Symphony Orchestra, Baden-Badener Philharmonie, Camerata Menuhin, Harmos Festival Orchestra and has worked with conductors such as Rudolf Werthen, Shlomo Mintz, Dirk Vermeulen, Ronald Zollman, Andrej Petrenko and Ivo Venkov.

Highlights of the season 2014/2015 include her debut at Konzerthaus Berlin and the release of her new CD with Peter Van de Velde.

Nadja Nevolovitsch won numerous prizes at international competitions such as the Henri Wieniawsky competition in Poland and the Toshiya Eto competition in Tokyo. She won 1st prize at the national German competition “Jugend musiziert” in 2001 and had successes in 3 consecutive competitions in 2005, a year in which she won 2nd prize as well as the children’s jury prize and the special prize for the best interpretation of a contemporary piece at the Sion-Valais international competition in Switzerland, the 2nd prize, audience prize and several special awards at the Queen Sophie Charlotte international competition in Germany and 1st prize at the European Competition for Young Soloists in Luxembourg.

An enthusiastic chamber musician, Nadja Nevolovitsch was the 1st violinist of the Menuhin Academy string quartet in 2011. That same year, she won the 1st prize and the audience prize at the Chamonix-Mont-Blanc quartet competition in France.

She has performed with artists including Yuri Bashmet, Lynn Harrell, Thomas Brandis, Evelinde Trenkner, Diemut Poppen, Martin Ostertag, Máté Szücs and Viktoria Lakissova and has appeared at renowned festivals, including Festival International de Musique Sion-Valais in Switzerland, Chamber Music Connects the World in Kronberg (Germany), Scharwenka festival in Szamotuly (Poland) and Internationales Lübecker Kammermusikfest in Germany, where she has been regularly invited to perform various unknown works over the past few years.

From her early childhood, Nadja Nevolovitsch has formed a duo with her sister Marianna Nevolovitsch (piano) and since 2010 she has also joined forces with organist Peter Van de Velde, with whom she recorded her latest CD: “Encounters” (Aeolus, 2012). The album received excellent reviews.

Born in St. Petersburg into a family of musicians, Nadja Nevolovitsch started playing the violin at the age of 6. After her first years of education at the Specialized Music School for gifted children in St. Petersburg, she moved to Germany with her family. There, she entered the class of Zakhar Bron in Lübeck. She would later also study with Anna Netchiporouk-Bron, Thomas Brandis and Liviu Prunaru.

From 2004 to 2008, Nadja studied with Igor Oistrakh at the Royal Conservatory in Brussels where she obtained her Masters degree with greatest distinction, followed by the soloist degree (Konzertexamen) in 2013 at the Hochschule für Musik und Theater Rostock, where she attended Petru Munteanu’s class. She received further musical impulses and guidance from Ivry Gitlis.

In the period 2008-2009, Nadja Nevolovitsch was a teaching assistant with Igor Oistrakh at the Royal Conservatory of Brussels. In the past few years, she has given masterclasses at the “Pipes for Peace” festival in Cairo and at the Rimsky-Korsakov Academy in Brussels, where she has been a guest-teacher since 2012.

Nadja Nevolovitsch currently plays a violin by Camillus Camilli, made in Mantua in 1731, which she received on loan from the German musical instrument foundation “Deutsche Stiftung Musikleben”, Hamburg.

ATELIER MUSIQUE DE CHAMBRE

Ouvert à tous les instrumentistes, jeunes et adultes en fin de 1er, 2e et 3e cycles (amateurs)

Formule 1 : Inscription à la musique de chambre seule : cours quotidiens, travail pour chaque élève.

Formule 2 : Inscription couplée avec l’instrument : 5 cours. Cette formule n’est ouverte qu’aux étudiants déjà inscrits au stage dans une classe d’instrument.

Les oeuvres travaillées auront été déchiffrées avant le stage. Contacter nous le plus tôt possible pour la constitution des groupes et le choix du répertoire.

ATELIER CHORAL

Programme semaine 1

« A little Jazz Mass » de Bob Chilco
Accompagnement réalisé par un quatuor a cordes professionnel.

Concert le vendredi 24 Juillet 2020.

Programme semaine 2

« Magnificat » de John Rutter.

Concert le Vendredi 31 Juillet 2020

Public

Toute personne désirant découvrir ou redécouvrir ces œuvres majeures du répertoire vocal. Pas de distinction de niveau.
Outils : possibilité de fournir des fichiers de travail audio en amont de l’académie, à l’issue de votre inscription.

Tarif : 100 euros

Présentation du stage de musique Opus 74

Le stage de musique OPUS 74 est destinée aux amateurs, comme aux élèves de conservatoires. Les stagiaires bénéficient de cours instrumentaux individuels. De nombreux studios de travail avec piano sont à la disposition des pianistes. Les instrumentistes pourront également y travailler seuls ou avec accompagnateur. Le nombre de cours et la durée sont décidés par les professeurs.

En vous inscrivant au stage, vous pourrez assister librement aux cours publics et enseignements dispensés par les différents pédagogues sous réserve de leur accord.

OPUS 74 à Flaine a pour but de promouvoir un enseignement musical de haut niveau, de permettre des rencontres musicales dans un cadre permettant aux stagiaires de s’épanouir pleinement, d’animer la vie du site par de nombreux concerts dans un merveilleux auditorium. Elle est également ouverte à des amateurs adultes et intéressés par la rencontre avec ces artistes et l’émulation qu’elle provoque. Le cadre offert par la montagne est particulièrement propice au développement musical de chacun.