Francoise de Maubus

Françoise de Maubus

Née dans une famille de professeurs de lettres et amateurs éclairés de musique, Françoise de Maubus a très tôt affirmé une double vocation de musicienne et d’enseignante.
Élève de Jacqueline Borot et de Gérard Devos elle obtient en 1990 au Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris, les premiers prix de Harpe et de Musique de chambre.

Sa rencontre avec Léonard Bernstein en 1987 est une révélation. Elle se passionne dès lors pour le métier d’orchestre.
En 1995, elle est nommée Harpe Solo de l’Orchestre des Concerts Lamoureux dirigé par Yutaka Sado.

Plusieurs fois par an, elle est invitée à jouer au sein d’orchestres internationaux : Orchestre Philharmonique de Berlin, Orchestres Philharmoniques de Radio France, d’Amsterdam, de Porto (….) dirigés par Claudio Abbado, Sir Simon Rattle, Gustavo Dudamel, Marek Janowski, Myung-Whun Chung, Pierre Boulez, James Levine, Christian Thielemann, Seiji Ozawa, Ricardo Muti, …

Elle joue également sur instruments d’époque en collaboration avec Les Musiciens du Louvre, Les Siècles, Le Cercle de l’harmonie.
Parallèlement, elle se produit en concert, tant en harpe seule qu’en musique de chambre, sur des programmes de musiques françaises du 20ème siècle qu’elle affectionne tout particulièrement et associe volontiers à la littérature avec la complicité de comédiens.

Enfin, titulaire du Certificat d’aptitude aux fonctions de professeur de harpe dès 1995, elle enseigne pendant dix ans dans les conservatoires de la Ville de Paris avant d’être nommée au CRR de Versailles en 2006.
Elle participe régulièrement à des jurys de concours nationaux et internationaux, au Conservatoire National de Musique de Paris, au Concours International Lily Laskine et depuis 2016 au Concours des Rencontres Internationales de Moret sur Loing, au Premier Concours International de Harpe de Porto.

Pour la troisième année consécutive, elle participe en avril 2019 au Festival et à l’Académie Internationale de Hourtin dans le Médoc. Elle est invitée à donner des masterclasses et à jouer aux côtés du pianiste François Chaplin, en juillet 2019, au Festival de Pontlevoy.

Loreleï Tochet, Harpe

 

Titulaire du diplôme d’état d’enseignement (DE), du Diplôme National Supérieur Professionnel de Musicien (DNSPM) ainsi que d’une licence de musicologie, Loreleï a tout d’abord étudié la harpe celtique en région parisienne auprès de Caroline Rempp et Daphné Derieux, puis parallèlement en Bretagne auprès de différents harpistes renommés tels que Myrdhin, Tristan le Govic, Ailie Robertson, Clothilde Trouillaud… Elle s’est également mise à la pratique des danses celtes afin de compléter cet apprentissage.
En 2011 elle concrétise ses expériences et formations par un premier prix au concours international de harpes de Limoges en catégorie Excellence.

Désireuse d’élargir sa pratique et d’enrichir son répertoire, elle commence la harpe à pédales et intègre six mois plus tard le Conservatoire Royal de Bruxelles, où elle recevra parallèlement à la harpe un enseignement pluridisciplinaire très complet (analyse, écriture, harmonie, organologie, histoire de la musique, formation aux langages contemporains).
Ouverte à tout type de répertoire, elle suivra également un cursus de harpe baroque (harpe à triple rangées de cordes) auprès de Nicolas Achten.
Consciente de l’importance de la prise en compte du corps et de la posture dans la pratique artistique, elle s’initiera durant un an à la technique Feldenkrais ainsi qu’à la méthode Rességuier.

De retour en France Loreleï réussit le concours d’entrée à l’Ecole Supérieure de Musique de Dijon (ESM) et y étudie la harpe classique auprès de Célia Perrard. Elle y obtient trois années plus tard le DNSPM, le DE et une licence en musicologie.

Parallèlement à ses études musicales Loreleï a également poursuivi des études scientifiques et pédagogiques : elle est titulaire d’une licence de chimie et d’un master d’enseignement obtenus avec mention, et a exercé durant un an en tant que professeur des écoles, avant de se consacrer professionnellement à l’enseignement de la harpe.

Elle joue et se produit régulièrement en orchestre avec l’Ensemble Orchestral de Dijon (concerts en Côte d’Or, en Italie et en Belgique).
Elle s’est également produite en solo et en musique de chambre pour différentes occasions et dans divers festivals : festival de Tharaux « Arts et Musique », Léo Ferré (Gourdon), « Musique action », « Les musicales de Fontaine »…

Passionnée par la pédagogie et désireuse de transmettre aux élèves le plaisir de jouer, ainsi que les moyens de progresser tout en s’épanouissant, Loreleï enseigne actuellement la harpe celtique ainsi que la harpe à pédales en conservatoire.

Second prix du Concours International Léopold Bellan (catégorie Musiques traditionnelles), décembre 2020

Nathalie Chatelain, Harpe

Nathalie Chatelain est née à Genève en 1965. Elle commence après 6 ans de piano l’étude de la harpe avec Catherine Eisenhoffer au Conservatoire de Musique de Genève. Entrée en 1984 au Conservatoire de Lausanne, elle y obtient son Diplôme d’Enseignement en 1986, un 1er prix de Virtuosité avec félicitations unanimes du Jury en 1988, puis une Licence de Concert en 1990, dans la classe de Chantal Mathieu. Elle a suivi les cours de perfectionnement avec Nicanor Zabaleta, Germaine Lorenzini, Jacqueline Borot et Marielle Nordmann. En parallèle de ses études de harpe, elle obtient également son Diplôme de piano et d’accompagnement au Conservatoire de Musique de Genève. De 2014 à 2016 elle a été harpiste solo à l’Orchestre Philharmonique du Maroc et professeur de harpe, piano et Formation Musicale à l’EIMD de Rabat et Casablanca.

Actuellement elle enseigne la harpe et le solfège à La Tour de Salvagny (69).