Paola Meloni

Née à Cagliari (Italie) en 1986, Paola réussi le concours d’entrée et entreprend l’étude du piano au Conservatoire de Musique d’État de sa ville à l’âge de onze ans. Terminé le Lycée Classique avec mention, Paola poursuit et approfondit ses études du piano, et en 2009 elle obtient le Diplôme de Piano (Premier Prix) au Conservatoire d’État de Cagliari. Paola commence aussi à suivre nombreuses Master Classes de Perfectionnement dans toute l’Europe (Conservatori Liceu de Barcelona, Accademia Internazionale di Musica de Cagliari, Hochschule fur Musik Franz Liszt de Weimar, Akademia Muziczna w Krakowie, Academy of Music di Vilnius), avec nombreux et renommés pianistes, parmi lesquels Gerlinde Otto, Claudio Martinez, Ludmila Berlinskaia, Rolf Dieter Arens, Maurizio Moretti, Stanislav Pochekin, Benedetto Lupo, Yukio Miyazaki, Jurgis Karnavicius, Jacques Rouvier, Gabriel Tacchino, Peter Waters.
En Janvier 2012, Paola obtient avec un Premier Prix avec mention le Master en Piano au Conservatoire d’État de Cagliari. Et en Juin 2014 elle termine ses Études Supérieures en Piano à la Schola Cantorum de Paris, où se perfectionne avec Monsieur Gabriel Tacchino.
Paola se produit dans nombreux Récitals en Piano Solo, Musique de Chambre e Concertos pour Piano et Orchestre en Italie et en Europe pour plusieurs Associations et Festivals de Musique, parmi lesquels l’Associazione Mozart Italia, la Fondazione Siotto, le Festival Sonus de Attongiu, le Festival Il Pianoforte a quattro mani, l’Associazione Inter Artes, l’Associazione Arte e Musica Roana, le Festival de Piano Con…certando, le San Sperate Piano Festival, le Conservatori Liceu de Barcelona, le Teatro Massimo di Cagliari, le Festival Musicale Internazionale di Ponti Sul Mincio, la Florianka Concert Hall de Krakow, le Festival de Piano Claudio Arrau, l’Academy Concert Hall de Vilnius, le Liszt Piano Festival, le Festival Debussy et la Musique Française, l’Auditorium del Conservatorio de Cagliari, l’Associazione Solidando, l’Ente Musicale Nuoro, Euterpe Iniziative Musicali, Studi Aperti Cagliari, l’Ente Concerti Marilisa De Carolis de Sassari, l’Ente Concerti Oristano, l’Associazione Intermezzo, le Teatro Eliseo de Nuoro, Piano City Milano, l’Heure Musicale au Marais à Paris, la Fondazione Banco di Sardegna, l’Associazione Suoni in Tempesta, le Festival des Musiques Improvisées Imprudences, la Cité des Arts de Paris, le Teatro di Serrenti, le Festival Piano Time à la Kammermusiksaal im Steingraeber Haus à Baireuth.
En 2018 son premier CD pour Stella Recording, “Sur la mer”, oeuvre pour quintette (piano, alto, violoncelle, clarinette et saxophone) composée par Stefano Tore.

Jean-Nicolas Diatkine

Jean-Nicolas Diatkine débute ses études musicales à 6 ans. Durant ses années de formation deux rencontres seront déterminantes : Ruth Nye en 1989, professeur à l‘Ecole Yehudi Menuhin et au Royal College of Music, formée par Claudio Arrau ; et Narcis Bonet en 1994, compositeur, élève de Nadia Boulanger. Chopin conseillait à ses élèves d’écouter les chanteurs, Jean-Nicolas Diatkine l’a pris au mot et a choisi de travailler entre 1996 et 2006 comme coach dans l’école de chant d’Yva Barthélémy à Paris. En 2000, il est remarqué par la mezzo-soprano Alicia Nafé et le ténor Zeger Vandersteene qu’il accompagne lors de nombreux récitals en France, Belgique et Espagne.
Depuis 1999, il se produit régulièrement en tant que soliste en France et en Belgique, notamment dans le cycle de concerts « Autour du Piano », au Festival de piano « Pianissime », à l’Opéra Bastille, à Gand où le public le désigne comme « meilleure révélation pianistique depuis dix ans »et depuis 2011, il se produit chaque année Salle Gaveau à Paris.
En Mai 2017, il fait sa première tournée au Japon (Tokyo, Yamanashi)
Jean-Nicolas Diatkine explore dans ses récitals, un vaste éventail d’oeuvres pour piano comme les Suites de Haendel, les Préludes de Chostakovitch, la Sonate Appassionata et l’Opus 101 de Beethoven, la dernière Sonate de Schubert D.960, les Études symphoniques de Schumann, ou encore les quatre Ballades de Chopin. Son répertoire comprend également des oeuvres rarement jouées de Liszt comme Les Réminiscences de Boccanegra, sans oublier Gaspard de la Nuit de Ravel qui lui a valu les éloges de la critique en Belgique, ( « Une symbiose du lyrisme et de l’architecture », W. van Landeghem ). Son interprétation de Rameau et Debussy n’est pas enreste : « Une redécouverte de Rameau par Debussy : le voyage imaginaire d’un compositeur à la recherche de ses racines originelles, par un immense pianiste qui reste injustement méconnu du grand public. » Thierry Hilleriteau, Le Figaro

Discographie
Beethoven Sonates N°7, 23, 28 Solo Musica ,
Beethoven Sonate N°21 op.53 Schumann Carnaval op.9 Solo Musica
Schubert 4 Impromptus op.142 Brahms Sonate N°3 op.5 Parnassie Editions
Liszt Sonate en si mineur, Schumann Kreisleriana, Bonet Nocturnes Parnassie Editions
Bizet Mélodies avec Zeger Vandersteene, ténor Gents Muzikaal Archief
Duparc 16 Mélodies avec Zeger Vandersteene, ténor Gents Muzikaal Archief

Elena Atanasovska

Elena Atanasovska – Ivanovska is one of the best-known Macedonian pianists, renowned for her sophisticated sound and elegant expression, as well as her energy, evident from the number of her performances both in Macedonia and abroad. She has won numerous awards in both national and international competitions and has performed in many countries around the world like USA, Italy, France, Spain, Portugal, Russia, Greece, Serbia, Bulgaria, Bosnia and Herzegovina, and Kosovo, both as a soloist and a chamber musician, in collaboration with many prominent artists (Sergej Petrov – Russia, Jan Jakub Bokun – Poland, Pierre Génisson – France, Terry Rhodes – USA, Gordana Josifova – Nedelkovska – Macedonia).

She performed at several concerts with the Macedonian Philharmonic Orchestra and on many international and domestic music festivals “Festival de Musica do Palacio da Bolsa” – Portugal, “Festival de Musica de Sant Pere de Rodes” – Spain, “Carniarmonie” – Italy, “Saraevska Zima” – Bosnia and Herzegovina, “Guarnerius, Centar lepih umetnosti Jovana Kolundzije” – Serbia, “Ohrid Summer Festival”, “Skopje summer festival”, “Days of Macedonian music” etc. She collaborated in many projects of F.A.M.E.’S during recording sessions of movies music. By invitation from music school “M. Balakirjev” in Moscow, she participated as a member of the jury of the international competition for Slavic music in Moscow, Russia.

From her several recordings, the latest one is a CD published by DUX – Poland with music from the Swedish royal dynasty Bernadotte. She graduated with honors from both her postgraduate and doctoral studies in the class of eminent Russian professor Boris Romanov, at the Faculty of Music in Skopje, where she is currently employed as Ph.D. professor.

Delphine Armand

Delphine Armand est reçue au Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris (CNSMDP) dans la classe de Bruno Rigutto pour le piano et de Daria Hovora pour la musique de chambre. Elle obtient quelques années plus tard ses masters de piano (classe d’Hortense Cartier-Bresson), de musique de chambre (avec Claire Désert), de direction de chant (auprès d’Erika Guiomar) et de pédagogie.

Lauréate de concours internationaux (Acquaviva delle Fonti, « Piano campus » d’argent), elle se produit en soliste et en musique de chambre dans des festivals français (Piano en Saintonge, Chopin à Nohant, festival Ravel, etc.) aussi bien qu’étrangers (notamment aux Pays-Bas (Dordrecht, Groningen) et en Italie (Bari, Acquaviva delle Fonti)).

Avec la pianiste Yun-Ho Chen elle forme le duo « Y’voir » de deux pianos et piano quatre mains. Les deux pianistes créent leurs propres transcriptions et s’attachent à mélanger les arts : elles se sont ainsi produites au théâtre du Châtelet avec une troupe circacienne et travaillent actuellement avec la conteuse Mariane Sytchkov autour du « Le singe pèlerin ». Pont sonore entre l’Asie et l’Europe, ce spectacle fait entendre des créations contemporaines mais également des arrangements du duo d’œuvres occidentales du début du XXème siècle (Stravinsky, Debussy, Ravel). Dans une quête perpétuelle d’excellence, le duo se démarque au concours 2015 de l’ARD de Munich en obtenant le prix Bärenreiter et celui de la radio.

Titulaire du certificat d’aptitude (CA), Delphine est professeur de piano et accompagnatrice au CRR de Saint Maur des Fossés et est régulièrement invitée en tant que jury dans différents concours (CNSM de Lyon, CRR Créteil, CRD Romainville, etc).

https://www.duoyvoir.com/

Sylvain Haderlé

Né à Nîmes, Sylvain Haderlé est un pianiste français résidant en Suisse. Après des études aux Conservatoires de Nîmes et Montpellier et plusieurs prix de concours de piano, 2ème prix concours Ravel-Granados, 1er prix espoir et 1er prix jeune talent au concours de Montrond-les- bains, il se perfectionne au Conservatoire de Boulogne-Billancourt dans la classe d’Hortense Cartier-Bresson puis dans celle de Nicolas Mallarte.

L’effervescence parisienne lui permet d’englober la pratique du piano dans une vision plus large de la musique au travers des multiples classes d’érudition qu’il fréquente : 1ers prix d’écriture et d’harmonie au clavier dans la classe d’Isabelle Duha, classe d’analyse d’Alain Louvier, master d’Histoire de la musique au CNSM, accompagnement chorégraphique au CNSMtout en poursuivant l’étude de son instrument : 1er prix Soliste en Sorbonne, concerts avec orchestre

Il étudie à la Haute Ecole de musique de Genève entre 2016 et 2021 dans les classes de Marc Pantillon et Cédric Pescia. En 2019 il participe au concours international de piano Clara Haskil de Vevey. Titulaire d’un Master de Pédagogie depuis 2021, il est nommé la même année professeur de piano au Conservatoire de Fribourg.

Stephane Ginsburgh

BIOGRAPHIE

Stephane Ginsburgh dont on loue le jeu impliqué ainsi que l’audace a donné des récitals en soliste et en musique de chambre dans le monde entier et s’est produit dans de nombreux festivals internationaux tels qu’Ars Musica, Quincena Musical, ZKM Imatronic, Agora, Bach Academie Brugge, Ultima Oslo, Darmstadt Ferienkurse, Gaida (Vilnius), Warsaw Autumn, Musica Strasbourg et Klara Festival. Il se produira cette saison aux Nuits Botanique, à Ars Musica, à l’Accademia Chigiana et au Festival Musique Action.

Infatigable arpenteur du répertoire mais aussi explorateur de nouvelles combinaisons alliant voix, percussion, performance ou électronique, il s’est dédié très tôt à la musique contemporaine tout en développant un vaste répertoire classique. Il joue régulièrement au sein de l’ensemble Ictus sous la direction de George-Elie Octors, a collaboré avec de nombreux compositeurs tels que Frederic Rzewski, Jean-Luc Fafchamps, Stefan Prins, Alec Hall and Matthew Shlomowitz, dont il a créé des œuvres, ainsi qu’avec des chorégraphes et des plasticiens. Féru de performances immersives, Stephane Ginsburgh a notamment donné l’intégrale des sonates pour piano de Prokofiev ou les six dernières sonates de Beethoven en une soirée. Il se produit avec des partenaires tels que l’altiste Garth Knox, la soprano Sarah Defrise, la basse Shadi Torbey, le percussionniste Miquel Bernat et le flûtiste Manuel Zurria.

Stephane Ginsburgh a enregistré Feldman, Duchamp, Satie, Fafchamps pour Sub Rosa. Il a également enregistré deux pièces de David Toub en première mondiale pour World Edition. Son intégrale des Sonates pour piano de Prokofiev a été publiée en 2015 chez Cypres records. En 2018, Grand Piano/NAXOS a publié la première mondiale du « Bad-Tempered Electronic Keyboard », un cycle de 24 Préludes et Fugues du compositeur et écrivain Anthony Burgess. En 2019, le label autrichien Kairos a publié un film de « Piano Hero » sur un album Stefan Prins. Ses derniers enregistrements publiés par Sub Rosa sont consacrés aux pièces pour plusieurs piano de Julius Eastman et au répertoire pour speaking pianist de Frederic Rzewski.

Après avoir obtenu un master en musique au Conservatoire, il a suivi les cours de Paul Badura-Skoda, Claude Helffer, Jerome Lowenthal et Vitaly Margulis. Il est lauréat du concours Tenuto BRTN 1995 et a reçu en 1999 le prix Pelemans de l’Union des compositeurs belges pour son implication dans la création de musiques contemporaines belges. Il a fondé en 1998 le Bureau des Arts devenu Sonar (en 2011), un espace d’expression pluridisciplinaire dont il a été directeur jusqu’en 2018. Il s’implique dans l’organisation de cycles de concerts à laquelle il donne une dimension politique. Il a également été directeur arstistique du Centre Henri Pousseur, studio de musique mixte et électronique basé à Liège, de 2010 à 2013.

Il a enseigné le piano et la musique de chambre aux Conservatoires Royaux de Bruxelles, Liège et Mons. il est actuellement professeur à l’Institut Dalcroze à Bruxelles. Il est bachelier en philosophie des sciences de l’Université Libre de Bruxelles et docteur en Art de la Vrije Universiteit Brussel et Koninklijk Conservatorium Brussel.

Agnès Fargier-Lagrange

Après avoir obtenu un premier prix d’orgue dans la classe d’André Isoir, au CRR d’Angers, Agnès FARGIER-LAGRANGE, se consacre définitivement au piano. Le Conservatoire de Saint Maur-des-fossés lui décerne un premier prix de piano dans la classe de Catherine Collard.Après ses études au conservatoire, sa rencontre avec Colette Zérah fut déterminante dans sa formation pianistique et musicale.

Pendant 10 ans, Agnès FARGIER-LAGRANGE fut professeur titulaire à l’ENM de Laval. Cette période lui a donné l’occasion de fait partie régulièrement de la saison musicale de Laval en musique de chambre, piano soliste mais aussi en concerto avec orchestre ( 3ème et 4ème concertos de Beethoven et 21ème concerto de Mozart….)

Titulaire du diplôme du CA pour l’enseignement du piano, Agnès Fargier-Lagrange a été professeur titulaire et coordinatrice du département « piano » au Conservatoire du XXème arrondissement de Paris pendant 15 ans. Actuellement, elle est régulièrement demandée pour participer à des jurys et des remplacements de professeurs dans les conservatoires.

Agnès Fargier Lagrange est l’initiatrice et l’organisatrice de l’association « Piano con moto » fondée en 1989. Cette association toujours très active après 32 ans d’existence permet la diffusion d’un enseignement du piano basé sur la maîtrise d’une technique corporelle mettant en relation la pratique instrumentale avec l’analyse des œuvres.

De nombreux concerts, master-classes et conférences ont été programmés par « Piano con Moto » dans des salles parisiennes.

Elizabeth Vinciguerra

http://www.elizabeth-vinciguerra.fr/

Elizabeth Vinciguerra enseigne l’accompagnement au CRR de Strasbourg et à l’Académie supérieure de musique de Strasbourg (HEAR), elle intervient dans le cadre de la formation au D.E et est également coordinatrice du département accompagnement des deux établissements. Elle est la pianiste du Chœur Philharmonique de Strasbourg depuis 6 ans.

Elle a été accompagnatrice au CRR de Lyon, à l’E.N.M de Villeurbanne et au Conservatoire National Supérieur de Musique de Lyon pour les classes d’alto et de violon. Elle a de nombreuses expériences du piano d’orchestre : musicienne aux claviers à l’ensemble de musique contemporaine «FORUM » dirigé par Mark Foster, elle collabore régulièrement au sein des orchestres (Lyon, Mulhouse, Besançon, Strasbourg et celui des Pays de la Loire.) Chambriste, elle joue régulièrement en concert avec les musiciens de la Philharmonie de poche (Strasbourg), et a créé avec Michèle Renoul “Le clavier vagabond ».

Cette formation en duo de piano 4 mains et percussions a déjà reçu plusieurs distinctions :

– 3 prix au concours international des projets pianistiques d’Evian (Prix du jury, prix de public et concert) sous la présidence de François René Duchable

– et le 3ème prix au concours international MusicCompetitionOnline catégorie musique de chambre

Diplômée du CRR de Lyon en piano dans la classe d’Anne-Marie Lamy, (médaille d’or et perfectionnement avec mention très bien à l’unanimité), elle est titulaire du D.E en accompagnement et diplômée du Conservatoire National Supérieur de Musique et de Danse de Paris (grade master) comme interprète de la musique discipline accompagnement au piano.

En parallèle de son activité musicale, elle a suivi des cours en psychopathologie et psychologie générale et s’est formée aux techniques de respiration, de gestion du stress et du trac. Elle a animé pendant plusieurs années des stages et séminaires sur la gestion du trac à destination des musiciens et professionnels du spectacle.

Mayuko Ishibashi

Mayuko Ishibashi

« Née le 4 janvier 1986 à Sendai (Japon), Mayuko Ishibashi décide de commencer à apprendre le piano à l’âge de 18 ans (en 2004), à l’issue de ses études secondaires. Deux ans plus tard, elle remporte le 2ème prix du concours de l’association internationale d’art de Tokyo, qui lui octroie une bourse pour suivre une masterclass avec Elena Richter au Conservatoire National de Musique de Moscou. En 2012 elle reçoit un 1er prix au concours national de piano de Tokyo. Sur le conseil de jury, elle part alors étudier en France auprès de Jean-Marc Luisada, à l’Ecole Normale de Musique de Paris, où elle décroche son diplôme en 2013. Mayuko étudie le pianoforte à partir de 2014 avec Patrick Cohen au Conservatoire à Rayonnement Régional de Paris, où elle obtient en 2017 le Diplôme de Concertiste.
Elle se produit régulièrement en récital, notamment au Festival international de piano à Alba (Italie), China international import exposition (Chine), Burgh House, Lauderdale House, St Cuthbert’s church (London), Festival d’internationale de la musique à Kniphausen (Allemagne), Shiodome hall de Tokyo, Patona hall de Sendai (Japon), dans le cadre des festivals Musique d’abord (Barbizon) de l’Heure Musicale au Marais, des Balades acoustiques (Haute-Savoie), Auditorium de conservatoire (Gagny), et l’église Americaine, l’église de saint philippe du Roule, à l’église Saint-Merri ,de théâtre d’île de Saint Louis, à la Maison de l’Espagne et Maison du Japon (Paris) etc.
Elle fait régulièrement l’objet d’émissions sur différentes chaînes radiophoniques ou télévisées japonaises, chinois (televisée en entiere de la Chine par CCTV) ou françaises, « Une jeune japonaise dit sa passion du piano », sur Télégramme (France), un interview de « Kahokushinpou », et une clitique de recital a la magazine de la musique japonais « Gekkan Chopin »(Japon) et sur ForumOpera (France), des articles sur le journal, Publicités de récital sur deux journal « La stampa » « Vinum » ( Italie ), »New Cammeden »(Angleterre), »Wihelmshaven » (Allemagne).
Elle envisage aussi des collaborations avec le VOCI harmonie (Rondo pour l’orchestre et piano de Mozart, etc), L’enregistrement de CD sur des mélodies de Gabriel Rigaux ( sortir en octobre 2019), deux récitals de mélodie à Paris et au festival d’art sacré (Senlis), 6 récitals à 2 pianos et 4 mains avec Olivier Mallory en Chine, au Japon et à Paris, le trio avec violoncelle et violon ( l’église de saint Philippe du Roule) , le milieu du théâtre (La vraie histoire des femmes de 14-18, auprès de la Compagnie Théâtre Élixir), ou de la danse (spectacle de Sylvie Chossart à l’auditorium de l’Haÿ-les-Roses). Mayuko est régulièrement amenée à accompagner divers instrumentistes ou chanteurs, par exemple académie de cuivres Epsival, AJMADAC (masterclass de direction d’orchestre), Stage de l’Opera avec deux concerts de « Samson et Dalia » (Honfleur), ou encore différents chœurs (l’ensemble de femmes Maria Bell Harmony, le choeur lyrique de Pris, le chœur Colonne, le chœur Arpeggione ou le chœur de l’AMOPA,le chœur d’Aubervabelle).
De 2015 jusqu’à 2019, elle a accompagné les cours de direction d’orchestre d’Adrian McDonnell à la Schola Cantorum à Paris. »

Pierre-Yves Plat

Pierre-Yves Plat, Pianiste, Compositeur, Improvisateur

Formé dès 5 ans au piano classique. Sa personnlité et son sens inné du rythme le portent spontanément vers le boogie, le ragtime et le stride puis vers l’improvisation.

Le pianiste Pierre-Yves Plat échappe aux étiquettes : son répertoire nous emmène de Chopin à Ray Charles, de Bach à Stevie Wonder et réserve bien des surprises. Pierre-Yves Plat enchante son public par sa virtuosité, sa fantaisie et son humour. Il propose une traversée musicale entre humour et fantaisie, classique et jazz, une véritable récréation mais surtout un vrai show !

Pierre-Yves Plat donne une centaine de concerts-spectacles chaque année en France et à l’étranger. Il a partagé des scènes pretigieuses avec Claude Bolling, François-René Duchâble, Alexandre Tharaud, Jean-Marc Luisada, Nicolas Stavy. Au cinéma, il a prêté ses mains à Gad Elmaleh et aux deux singes de Monkey Symphony. Il compose des musiques pour des documentaires (Le Paris de Céline) et accompagne en live des films muets. Il est allé jusqu’à faire chanter 8000 personnes aux Chorgies d’Orange.

Sa spécialité : adapter les oeuvres « classiques » en Jazz. Sa dextérité et son swing époustouflants en font certainement l’un des pianistes les plus doués de sa génération.

Site internet : www.pierreyvesplat.com

Judy Chin

www.judychin.com

Judy CHIN, piano
Judy CHIN est professeur au Conservatoire de Paris (CRR) depuis 1992. Ses études ont inclus l’apprentissage auprès de maîtres tels que Maria Curcio (disciple d’Arthur Schnabel) ainsi que Léon Fleisher et Alexis Weissenberg. En outre, Judy est titulaire d’un doctorat en musique du Mozarteum de Salzbourg. Sa méthodologie a fait ses preuves en France et à l’étranger: elle a enseigné à la Hochschule de Cologne en Allemagne, à la Taiwan University of Arts de Taipei et à la Baylor University (Texas / USA). Judy CHIN est également pianiste
concertiste et membre du jury à de nombreux concours internationaux.

Francois Henry

Né en 1984 à Louviers (Eure), François Henry, après s’être adonné à d’autres passions (nature, écriture, histoire, collections…), se destine au piano à l’âge de 13 ans. Après des études aux Conservatoires de Versailles (médaille d’or à l’unanimité avec félicitations en 2003) et de Boulogne-Billancourt (1er prix en 2005), il intègre en 2004 le Conservatoire National Supérieur de Musique et de Danse de Paris (CNSMDP). Il y obtient le Diplôme de Formation Supérieure de piano (classe de J.-F. Heisser) et les Masters d’accompagnement au piano, d’accompagnement vocal et de Formation à l’Enseignement, ainsi que des prix en analyse, harmonie et contrepoint, et complète sa formation à la Hochschule für Musik und Theater de Leipzig.

Primé de différents concours français (1° prix au concours international d’Ile de France en 2005, prix d’honneur au concours européen de Picardie en 2004…), il donne son premier récital à 16 ans au Moulin d’Andé et depuis se produit régulièrement en concert en France (festivals Musique d’abord à Barbizon, Les Musicales de Mesnil Glaise, Les Nocturnes Sainte-Victoire, L’Heure musicale au Marais ou les Balades acoustiques, Château de la Petite Malmaison, auditorium JP Miquel à Vincennes, Maison romane de Provins, Scots Kirk, Hôtel de Béhague, Cathédrale et Église Américaines, Église Saint-Merri, Musée de la Musique à Paris, Maison du Japon…) ou à l’étranger (Djeddah, Opole en Pologne, palais Giugni à Florence, festival d’Alba en Italie, Tokyo et Sendai au Japon), tant comme soliste que comme musicien chambriste ou d’orchestre. Il collabore entre autres avec le tubiste Barthélemy Jusselme, le violoncelliste Sylvain Rolland ou les pianistes Ariane Jacob et Mayuko Ishibashi, l’orchestre des lauréats du Conservatoire et l’orchestre Prométhée (Palais Garnier, la Seine musicale), ainsi qu’avec de nombreux chanteurs (Marie Soubestre, L’Oiseleur des Longchamps, Mayako Ito, Brenda Poupard, Dania El Zein, Alice Fagard, Nicole Girard…), passionné par le domaine de la voix et les interactions possibles entre texte et musique.

Elaborant les programmes de ses concerts autour de thématiques variées, il consacre une partie de sa mission d’interprète à la redécouverte de partitions méconnues (Strohl, Cornière, Wiemans…), effectuant de nombreuses démarches auprès de bibliothèques ou de fonds privés (réalisant en ce sens un recensement exhaustif de plus de mille mises en musique de Théophile Gautier), et accorde d’autre part beaucoup d’importance à la pratique du répertoire contemporain. Il s’est également développé une affinité pour le jeu sur pianoforte, qu’il étudie auprès de Patrick Cohen (dans la classe duquel il obtient le diplôme de concertiste au CRR de Paris) ; il acquiert à ce titre six instruments du XIXème siècle, à partir desquels il élabore des projets dans le cadre de son association Pianomuses et du festival Pianos romantiques en Anjou, dont il est le créateur et le directeur artistique. Cette démarche s’accompagne d’une dimension de recherche notamment pour tendre à se rapprocher au mieux de l’esprit des œuvres, réalisant ainsi un mémoire sur Les Méthodes de piano françaises, anglaises et germaniques entre 1795 et 1840 : un outil de compréhension du répertoire et de son approche technique et didactique (480 pages).

Il se consacre par ailleurs à l’accompagnement, tant instrumental et vocal que de classes de danse (Conservatoires de Gagny, Chantilly, Romainville, Alfortville), de direction d’orchestre (Schola Cantorum) ou de chœurs (chœur Varenne),

Titulaire du Certificat d’Aptitude de Piano, il exerce parallèlement une importante activité d’enseignement de son instrument, de l’accompagnement et de la musique de chambre, notamment au Conservatoire à Rayonnement Régional de Toulouse (à partir de 2020) et au Conservatoire de Chantilly. En 2018, il est convié par le Centre Culturel Franco-Japonais à donner une masterclasse à Tokyo au Shiodome Hall.

Souhaitant diversifier son activité créatrice, il s’adonne enfin à la composition musicale, étant l’auteur de pièces pour piano, de musique de chambre, de pièces pédagogiques et d’un opéra pour enfants Le Magicien aux étoiles, sur un conte de Maurice Carême.

Olivier Laville, Piano

 

Diplômé des Musikhochschule de Freiburg, Köln ainsi que du CNSM de Paris, Olivier Laville s’est formé auprès de musiciens comme Eric Le Sage, Claus Kanngiesser, Aleksandar Madzar, Arbo Valdma, Joseph-Anton Scherrer, Romano Pallottini et Billy Eidi.
Né en 1988, Olivier mène une riche activité de concertiste. Outre les récitals en soliste et avec orchestre, il est très attaché à la musique de chambre et se produit avec des partenaires comme les quatuors Zaïde, Alfama et Ardeo, les violoncellistes Camille Seghers et Damien Ventula, les pianistes Coraline Cuenot, Marine Veber et Catherine Imbert ou encore le contrebassiste Rémi Demangeon.
Il est l’invité de nombreux festivals en France, Allemagne, Belgique et Suisse dans des formations allant du piano solo au quintette avec quatuor à cordes.
Il est par ailleurs directeur artistique des Musicales Gessiennes, festival dont le premier opus a eu lieu en septembre 2019 à Gex dans l’Ain.
Diplômé du « Cycle de Perfectionnement/Concertiste » du C.R.R de Paris dans la classe de musique de chambre de Paul Meyer et Eric Le Sage, Olivier s’est perfectionné lors de masterclasses auprès de maîtres comme Pierre-Laurent Aimard, Klaus Hellwig, Colette Zerah, Denis Pascal, Vassily Lobanov, Georg-Friedrich Schenck ou Edmond Baert.
Passionné de musique française, Olivier s’attache à faire redécouvrir un répertoire riche et malheureusement trop souvent oublié des salles de concerts. Son dernier disque est paru au label Chanteloup Musique, et est consacré à la musique de Charles Bordes en duo avec le pianiste François-René Duchâble. Son premier enregistrement avec la violoncelliste Camille Seghers est quant à lui paru au label Le Chant de Linos. Il est consacré à la musique française pour violoncelle et piano de Claude Debussy, Mel Bonis, Henri Duparc & Francis Poulenc. Olivier a notamment dirigé l’édition de la sonate pour violoncelle et piano d’Henri Duparc éditée chez Delatour (2015).
Olivier est titulaire du Certificat d’Aptitude à l’enseignement (CA), enseigne le piano à l’Institut Jaques Dalcroze de Genève et y occupe les fonctions de doyen du secteur piano en équipe avec Ludmilla Gautheron.

Anne Rancurel, Piano

Anne Rancurel a suivi des études musicales complètes aux Conservatoires à rayonnement régional de Saint-Maur-des-Fossés, Boulogne-Billancourt et Paris ; en particulier les classes de piano de Catherine Collard, de musique de chambre de Hortense Cartier-Bresson, et d’accompagnement au piano d’Alain Jacquon. Elle a ensuite approfondi sa recherche pianistique auprès de Frédéric Aguessy, Inger Södergren et surtout Colette Zerah.

Titulaire des Diplômes d’État de piano et d’accompagnement, elle est actuellement professeur de piano,coordinatrice du département clavier et pianiste accompagnatrice aux conservatoires à rayonnement communal de Savigny-le-Temple, et Combs-la-Ville, elle a été co- responsable du projet « Piano dans tous ses états » sur la ville nouvelle de Sénart, de 2007 à 2011.

Tout en considérant la formation musicale globale du musicien comme un axe prioritaire dans son enseignement, elle a développé plus particulièrement deux aspects dans sa pédagogie : d’une part, une approche de la technique fondée sur le travail postural et la conscience corporelle (pratique des méthodes Mensendieck, Feldenkreis, Hatha yoga, P. Chamagne) ; d’autre part, une approche de l’improvisation adaptée à l’âge et au profil des élèves (pratique de la basse continue avec A. Pumir et de l’improvisation libre avec A. Savouret et A. Grillo).

On a pu l’entendre comme pianiste soliste, ainsi qu’en récital de musique de chambre tant instrumentale que vocale au festival de Pordic dans les Côtes-d’Armor, lors des concerts de l’association « Piano con moto », avec le chœur de chambre Variatio…

Elle poursuit actuellement des partenariats de musique de chambre, avec la flûtiste Lucie Humbert, la violoncelliste Natacha Gauthier ou le pianiste Olivier Dauriat, privilégiant dans ces collaborations des aspects moins connus du répertoire ou des formes originales qu’elle conçoit : transcriptions, œuvres de compositrices du XIXee et XXe siècle, concerts commentés ou participatifs. Elle est ainsi co-auteur et/ou interprète des spectacles « Une soirée avec Clara Schumann », donné au festival de Pordic en 2008, et « J’ai entendu au milieu des soupirs » créé au « Festival des Jeunes Étoiles » édition 2011, « Des musiciens dans la Grande Guerre » donné au domaine de la Grange-la-Prévôté, en 2016 et au théâtre de Brienon en 2018 « Femmes et compositrices » présenté au Château de Fontainebleau en 2018, avec la comédienne C.
Creux : »Luka et le pigeon blanc »en 2019 et avec le baryton L’Oiseleur des Longchamps »C’est l’homme qui prend la mer » 2018/20 donnés notamment au théâtre des Rendez vous d’ailleurs à Paris.

English version :

Anne Rancurel followed a complete course of musical study at the regional conservatories of
Saint-Maur-des-Fossés , Boulogne-Billancourt, and Paris; notably studying piano with Catherine
Collard, chamber music with Hortense Cartier-Bresson, and piano accompaniment with Alain
Jacquon. She deepened her understanding of the piano through work with Frédéric Aguessy,
Inger Södergren, and especially Colette Zerah.
After obtaining her State Diplomas in Piano and Accompaniment, she became a piano teacher,
departmental co-ordinator in the keyboard department and piano accompanist in the local
conservatory of Savigny-le-Temple and helped pilot the project “The Piano in all its forms” for the
city of Sénart from 2007-2011.
Though she considers a musician’s global formation of primary importance in her teaching, she
has considerably developed two particular aspects of her pedagogy: on the one hand an
approach to technique based upon postural work and body awareness (including elements from
Mensendieck, Feldenkrais, Hatha yoga, P. Champagne) and on the other an approach based on
improvisation according to the age and profile of each student (using basso continuo based on
the methods of A.Pumir and the free improvisation methods of A. Savouret and A. Grillo.)
Anne Rancurel has performed as a soloist as well as in chamber music formations, both
instrumental and vocal, at the Pordic Festival in the Côtes-dÁrmor, in concerts for the association
“Piano con moto”, and with the chamber choir Variato.
She now performs in several chamber music ensembles: with the flutist Lucie Humbert, the
violinist Annie Gropman, and the pianist Olivier Dauriat. In these collaborations she prefers to
concentrate upon less well-known aspects of the repertory or on themes she chooses to explore
such as transcriptions, music of women composers of the 19th and 20th century, participatory or
lecture/concerts. She is co-author and performer of the shows « An evening with Clara
Schumann” created at the Pordic Festival in 2008, “I heard among the sighs” created at the
Young Stars Festival in 2011, “Musicians in the Great War” given at Grange-la-Prévoté, in 2016,
and “Women and Composers” presented at the Skenet Éau Cultural Center (Yonne) in 2017.

Michèle Renoul, piano

Après des études au Conservatoire de Lyon, elle part à Freiburg (Allemagne) où elle obtient deux masters, l’un dans la classe d’Elza Kolodin en piano, puis l’autre chez Ramon Walter en Lied.
Elle complète sa formation par des rencontres artistiques et pianistiques importantes (Vitaly Margulis, Rena Shereshevskaya), et se forme comme chef de choeur et d’orchestre en parallèle.
Elle est depuis 1994 professeur de piano et de musique de chambre au CRR de Strasbourg et à la Haute Ecole des Arts du Rhin. Au sein de l’ensemble Accroche-Note, avec lequel elle collabore pendant vingt ans, elle crée une cinquantaine d’oeuvres et se produit dans les festivals internationaux les plus renommés (Musica, Présence, Biennale de Venise,…).
Elle se produit également lors de récitals en solo, en Europe, Amérique du Nord, Australie, où elle donne aussi des masterclasses.
Titulaire du DE et du CA de piano, elle collabore avec le CEFEDEM de Metz dans la transmission de son expérience pédagogique.
Elle intervient à l’université de Strasbourg en donnant une série de cours sur l’histoire de l’intéprétation.
En 2016, elle crée la « Semaine du piano » du conservatoire de Strasbourg, qu’elle dirige lors des deux premières versions, en 2016 et 2018.
Elle crée en 2013 le duo « Le Clavier Vagabond » avec son amie d’enfance Elizabeth Vinciguerra.
Avec cette formation, elle gagne plusieurs prix internationaux:
-trois prix (prix du jury, prix du public et concert) au concours international de projets pianistiques d’Evian, en 2018.
-Le troisième prix du concours « Musiccompetitiononline » dans la catégorie musique de chambre, en 2020.
 
 

Following graduation for the music conservatory in Lyon, France, Michèle Renoul began her post-secondary education studying general history at the University of Lyon. She then decided to pursue music as a vocation. She was accepted at the Hochschule für Musik in Freiburg-im-Breisgau, Germany. From a young age, she had the good fortune to benefit from studying with great artists and educators such as Françoise Léage, Anne-Marie Lamy, Elza Kolodin, Vitaly Margulis, Laurent Cabasso, Rena Shereshevskaya, and Ramon Walter . She obtained two masters degrees, one in solo piano and the other in the interpretation of German Lied style music and French melody. She discovered, and became passionate about, music from the sixteenth and seventeenth centuries. She also desired to understand better repertoire inaccessible to piano via training directing choir and orchestra. She had courses in vocal training simultaneous to piano studies at the Hochschule in Freiburg. 

Very attached to great piano repertoire, she studied this subject deeply with her professors, and on her own, in addition to the work with German Lieder music. She is interested in new music creations that permit her to understand and collaborate with contemporary classical music composers. 

From this approach of adventure and artistic openness, she has worked with the group Accroche-Note since 1996. This is a group that has given concerts at major festivals and has preformed approximately 50 world premiere pieces by composers such as Xenakis, Dusapin, Mâche, and Manoury. She has performed on numerous CD’s produced by Accroche-Note. In solo performance, or as part of a group, she has performed at Musica (Strasbourg), Présence (Paris), Trattoriae (Parma, Italy), Venice Biennial, as well as in Spain, the United States, and in Australia. 

She counts among her partners in chamber music performances numerous performers such as Elizabeth Vinciguerra (piano), Pascale Michaud (cello), Christophe Beau (cello), Caroline Stinson (cello), Armand Angster (clarinet), Françoise Kubler (vocal), Marie Kobayashi (vocal), Emmanuel Séjourné (percussion), Jean-Luc Rimey-Meille (percussion), Pierre Rouyer (percussion), Les Percussions de Strasbourg, Michael Lonsdale (actor), Jacques Bachelier (actor), Danel quartett, Mario Caroli (flute), etc. 

A passionate teacher, this allows Michele to share her knowledge, know-how, and creativity related to the extraordinarily rich art of music. She began her career as an instructor at the school of music in Ecully, followed by ther knowledge, know-how, and creativity related to the extraordinarily rich art of music. She began her career as an instructor at the Hochschule in Freiburg. She has been a professor at the Conservatory of Strasbourg, France and the Superior Academy since 1994. She was elected coordinator of the Department keyboards by her peers in September, 2016. She created and coordinated the piano week at the Strasbourg Conservatory in February, 2016. This is a multi-faceted festival dedicated to piano. This is now a continuing festival that she coordinated in 2018 as well. She has recorded a solo CD of Ravel piano music. It has received excellent reviews such as in Classica magazine in France (4 stars), DNA newspaper in Strasbourg, and other publications.

Giovanni Umberto Battel, piano

Giovanni Umberto Battel, est né dans la province de Venise, et a commencé le piano à quatre ans, sous les conseils de son père Camillo, pianiste et compositeur. Il reçoit le diplôme avec mention du Conservatoire à Trieste, sous la direction de M° Luciano Gante. Sous la direction de la pianiste Lya De Barberiis il a obtient le diplôme universitaire supérieur de Santa Cecilia de Di d’Accademia, à Roma. Dans le même temps, il entreprend des études classiques en musicologie à l’université de Bologna et édite des articles sur les nouvelles méthodologies.

 

A vingt ans, Battel a obtenu la chaire de piano et a enseigné au Conservatoire de Trieste, à Venise et à Padoue. Du 1er novembre 1997 au 31 octobre 2009 a été Directeur du Conservatoire de Venise « Benedetto Marcello ».
Entre 1974 et 1979 il gagne cinq concours nationaux importants de piano (Osimo, La Spezia, Trieste, Taranto, Albenga) liés aux sociétés italiennes principales de concerts. Entre 1978 et 1982, il a gagné des prix dans sept concours internationaux de piano, prouvant sa valeur en différents endroits et temps, il suffit de mentionner les premiers prix à Stresa et à Enna et d’autres prix remportés à Concours « Pozzoli », « Viotti » et «Busoni».
Après son début en tant que soliste en 1976 pour le théâtre de Venise, et sa première prestation avec l’orchestre du théâtre de Sanremo ne 1980, il donne beaucoup de concerts en Italie.
Depuis 1986 Battel a également joué en France (Paris, Bergues, Bondues, Bourbourg, Briançon, Chateneauneuf du Pape, Lille, Nantes, Nancy, Obernai, Pennautier, Strasbourg), Allemagne (Böblingen, Bonn, Brême, Dresde, Hambourg, Lübeck, Meersburg, Munich, Remaghen), Grande-Bretagne (Londres), Espagne (Madrid, Girona, Sant Pere de Rodes, Vigo), Portugal (Madère), Belgique (Bruxelles, Jodoigne), Suède (Stockholm), Suisse (Zurich, Baden) Slovénie (Ljubljana), Croatie (Zagreb, Pola), Serbie (Belgrade), Grèce (Athènes, Tesaloniki), la Turquie (Ankara, Smyrna), Russie (Samara), Ucraine (Kharkov), Japon (Tokyo, Osaka), Etats-Unis (San Francisco et d’autres villes en Californie, Colorado, l’Indiana, Caroline du Nord, Texas et Oklahoma), Canada (Vancouver, Victoria).

 

Il a joué avec l’orchestre de chambre & symphonique conduits par De Bernart, Gavazzeni, Steinberg, Scimone et beaucoup d’autre.
Il a donné des Master classes en Italie, France, Espagne, Andorre, Slovaquie, Serbie, Albanie, Turquie, Japon, Etats-Unis et au Canada.
Il a été membre du jury dans divers concours de piano et consultant en matière de musique.

 

Du 1er Novembre 2009 au 31 Octobre 2010 a été en congé sabbatique pour avoir une série de concerts, ainsi qu’en Italie, les États-Unis, la Russie, l’Allemagne et l’Autriche. Dans certains endroits a donné des cours de maître et des discussions sur le système de gestion de l’éducation musicale en Amérique, la Russie et la région allemande.
En 2014, il a été nommé expert de l’Agence exécutive pour l’éducation, l’audiovisuel et la culture (EACEA) pour l’évaluation et la répartition des contributions européennes aux projets proposés dans le cadre du programme 2014/2020 Creative Europe Culture, sous-programmes des réseaux européens.
Il a enregistré pour la radio italienne et la télévision (RAI). En 1991, il enregistre (Bongiovanni ed.) Le monumental Concerto op. 39a pour piano, orchestre et choeur masculin de F. Busoni, et à partir de 2015, a commencé à éditer, sur les meilleurs magasins en ligne, une série d’enregistrements en direct recueillis tout au long de la carrière du concert, avec de la musique de Bach à Vingtième siècle. Ce projet d’enregistrement se poursuit, à partir de 2016, avec de nouveaux enregistrements réalisés en studio.
Plus d’informations sur http://www.giovanniumbetobattel.eu

 

 

 

 

 

 

Bertrand Giraud, piano

 

Lauréat de différents concours nationaux et internationaux : Concours FLAME, Concours Chopin du Texas aux U.S.A (2°prix en 1996 et 1997) et Concours Miloz MAGIN en Italie, la carrière de Bertrand GIRAUD s’est accomplie sous le signe de la diversité. Soliste confirmé, il a tout aussi bien travaillé avec de nombreux orchestres (Lodz Philharmonique, Lublin Philharmonique, Orchestre symphonique du Sodre, Orchestre provincial de Rosario…), qu’en collaboration avec d’autres solistes tels MM. CANINO, PASQUIER, DEMARQUETTE, FLAMMER, FROMANGER, PIERLOT, AMOYAL. Il s’est également produit avec l’Octuor de France ou des solistes d’orchestre dans différentes formations. Il a su compléter la diversité de ses engagements, en assurant la création de nouvelles compositions.

 

Régulièrement invité lors de festivals en France (Cité de la Musique, salle Cortot..) mais aussi à l’étranger, Bertrand GIRAUD s’est produit un peu partout dans le monde : en Europe, ( Allemagne, Andorre, Angleterre, Autriche, Belgique, Bulgarie, Chypre, Espagne, Hongrie, Italie, Kazakhstan, Macédoine, Norvège, Pologne, Roumanie (athéneo de Bucarest), Russie, Portugal, Serbie, Suisse, en Argentine, Uruguay (Téatro Solis), Amérique du Nord (USA et Canada), ainsi qu’en Corée, Japon, Singapour,Taiwan et Thaïlande.

Doublement diplômé par les Conservatoires Nationaux Supérieurs de Paris et de Genève, Bertrand GIRAUD a suivi une formation très complète en solfège, écriture, analyse, improvisation, pianoforte et mélodie. Il a complété ce cursus en suivant les master-classes d’ A. SCHIFF, C. HELLFER, S. PERTICAROLI, V. REPIN.

Ses rencontres avec Madame C.ZERAH et Messieurs B. CANINO et A.DELLE VIGNE ont été déterminantes pour son évolution.

 

La reconnaissance de son talent l’a conduit à collaborer avec France-Musique, lors du Festival MUSICORA, ainsi qu’avec la télévision italienne et thaïlandaise où, lors d’un concert en direct, la Reine de Thaïlande lui a adressé de chaleureux éloges.  Il a enregistré 17 ces pour Erol, Maguelone et Anima-Records . Il est jury de concours nationaux et internationaux ( Porto, Bitola, Marsala, AMA CALABRIA, préselection du concours de Sydney….). Il donne des masterclass à Belgrade, Passau et Astana ( Academy of music /Kazakhstan ).

Enfin, il est directeur artistique du Concours International de musique Jean FRANCAIX, de l’Académie d’été de Colombes et opus 74 a Flaine.

 

ENGLISH VERSION

 

Born in 1971, Bertrand GIRAUD obtained his Piano Diploma and his Chamber Music Diploma in 1995 with « Mention Très Bien » at the Conservatory of Geneva in Dominique MERLET ‘s Class. He also obtained a Vocal Accompaniment Diploma from the Paris Conservatory. Since 1995, his main teachers have been maestro Bruno CANINO, Colette ZERAH, and Aquiles DELLE VIGNE, all of which were paramount in his artistic evolution. Under their supervision, Mr. Giraud studied chamber music, accompaniment, composition, musical analysis, and improvisation.

Mr. Giraud has won numerous national and international musical contests, such as the Flame Competition and the Chopin Piano Competition (Texas, USA), in which he was awarded the second prize.

 

Mr Giraud has performed not only in Europe (France, Belgium, Bulgaria, England, Germania, Cyprus, Hungary, Kazakhstan, Macedonia, Norway, Poland Austria, Italy, Roumania, Russia, Spain, Serbie and Switerland), but also in the two Americas, Japan, Korea, Singapur, Taiwan, and Thailandia.

An experienced soloist, he has worked with numerous conductors and orchestra (lodz philharmonic, Lublin philharmonic Orchestre symphonique du Sodre, Orchestre provincial de Rosario, …) and played in several duets with other well-known musicians and chamber groups, such as Pierre AMOYAL, Bruno CANINO, Bruno PASQUIER, Henri DEMARQUETTE, Ami FLAMMER, Philippe PIERLOT, Benoit FROMANGER and L’ Octuor de France, among others.

Also, he played with some orchestra’s of Paris or Cleveland soloists in the season of the orchestra. Many players of the frenchs orchestras ask his collaboration for concerts in the official season.

 

In 2000, he did his debut at New York, city where he is now invited on a regular basis. The acknowledgement of his craftsmanship lead him to work with France-Musiques, as well as the American TV, Italian TV and Thai TV. In this last instance, he had the pleasure to perform for the Queen of Thaîland.

He is jugde for many nationals and internationals competition (Audition of Sydney, Porto, Marsala, AMA CALABRIA, Bitola…)

In addition to possessing a wide solo and chamber repertory including the main works of the tonal repertoire, Mr. Giraud has championed new music written by composers like Francaix, Pessina, and Kutnowski. He has also commisioned and premiered a new work written for him by composer Jean Louis PETIT.

 

Since 1998, he is the artistic Director of the Jean FRANCAIX ‘s competition.

Mr. Giraud has recorded 17 cds for Erol, Maguelone and Anima-Records. All of these releases were received with acclaim in the especialized

He gives many masterclass in Serbie, Germania, Kazakhstan ( Academy of music of Astana), USA.

 

 

– ANIMA-RECORDS : LISZT (Récital)

– ANIMA-RECORDS: KODALY/ JANACEK/ PROKOFIEV (Agnès VESTERMAN, violoncelle)

– ANIMA-RECORDS : «Romanza» (DuyThong NGUYEN, contreténor)

– ANIMA-RECORDS : MOSCHELES, BRAHMS (Récital)

– ANIMA-RECORDS : TOKAYER (Intégrale /1ere Mondiale)

– ANIMA-RECORDS : BACRI, JANSEN, FORGET, KUTNOWSKI (Frédéric CHATOUX, flûte, Delphine Biron, violoncelle)

– ANIMA-RECORDS : GREIF (Delphine Biron, violoncelle, Mathieu Godefroy violon, Frédéric Chatoux flûte, Alexandre Chabod clarinette)

– ANIMA-RECORDS : KUTNOWSKI (Frédéric CHATOUX, flûte).

– ANIMA-RECORDS : PIERNE, MIHLAUD, TAKAKSHVILI, GIESIKING Mihi KIM, flûte.

– ANIMA-RECORDS : ARNE, CHOSTAKOVITCH, CUI, MOVKOVSKY (Sand Hee LEE, violon, Ching Yun TU violon).

– ANIMA-RECORDS : CHABRIER (INTÉGRALE, DOUBLE CD) Bruno Canino, piano.

– EROL : SCHUMANN/FRANCK (Jean-Baptiste BRUNIER, alto) 4/5 Classica ( Novembre 2003 )

– MAGUELONE : Intégrale L.E. JADIN (Frédéric CHATOUX, flûte) 4 étoiles Le Monde de la Musique (février 2005) volume 1.

– MAGUELONE : Intégrale L.E. JADIN (Frédéric CHATOUX, flûte) volume 2 «Bridge to the Past» Auto production: FRANCAIX/ KUTNOWSKI/ DEBUSSY.

– LORELEY : Fantaisies d’Opéra ( Frédéric CHATOUX, flûte )

– ENTREMUSES : La Musique des Animaux

Masao Kitsutaka, piano

 

After graduating from the Music High School of the Faculty of Music of Tokyo University of the Arts, Masao Kitsutaka took his undergraduate degree from the University with top honors.

 

He has won prizes at international competitions, including first prize at the 65th Music Competition of Japan, first prize at the International Piano Competition of Ile-de-France, and third prize at the Robert William and Florence Amy Brant International Pianoforte Competition (Birmingham, UK).

 

As a scholarship recipient of the Japanese Government Overseas Study Program for Artists in 2001, he entered the Conservatoire de Musique de Genève and received the soloist diploma. He furthered his studies at the Early Music department of the Conservatoire à Rayonnement Régional de Paris, where he specialized in fortepiano and graduated with highest honors by unanimous decision of the judges.

 

He studied piano under Katsumi Dairaku, Katsumi Ueda, Klaus Schilde and Dominique Merlet, and fortepiano under Patrick Cohen. He has appeared on TV and radio, such as Mezzo (European Cable TV), Piano Pia, Super Piano Lesson (NHK), and Meikyoku Recital (NHK-FM).

 

He has performed with many orchestras including the Tokyo Symphony Orchestra, the Tokyo Metropolitan Symphony Orchestra, the Sapporo Symphony Orchestra, and the New Japan Philharmonic.

 

In addition to his performance activities, he is adjunct professor at Ferris University and at Musashino Academia Musicae.

Murielle Petit, piano

 

Après avoir remporté un premier prix de piano au Conservatoire National de Région de Tours, Murielle RICHARD-PETIT étudie au C.N.R. de Boulogne-Billancourt où elle obtient un premier prix à l’unanimité de piano dans la classe de Marie-Paule SIRUGUET et plusieurs prix de musique de chambre (diverses formations) dans la classe de Hortense CARTIER-BRESSON.

 

En 1993, elle remporte un premier prix au Concours Régional d’Ile de France avec le trio « Notturno » (violon, violoncelle, piano). Elle suit les cours d’interprétation de Dominique MERLET, Jean-Claude PENNETIER puis se perfectionne auprès de Hortense CARTIER-BRESSON et de Colette ZERAH.

 

Elle se produit régulièrement en soliste et en musique de chambre. Titulaire du Certificat d’Aptitude de piano, elle enseigne actuellement à l’Ecole Nationale de Musique et de Danse de Chartres. Depuis 1998, elle est également accompagnatrice de la maîtrise de l’E.N.M.D. de Chartres dirigée par Philippe FREMONT.