Evgeny Novikov

Né à Novossibirsk (Russie) et résident en France depuis 2006, Evgueny Novikov prend ses premiers cours de saxophone à l’école de musique de Novossibirsk. Il obtient en 2008 la médaille d’or à l’unanimité avec félicitations du jury dans la classe de Nicolas Prost au Conservatoire de Saint Maur. Deux ans plus tard, il reçoit le Prix à l’unanimité avec félicitations du jury dans la classe de Vincent David au Conservatoire de Versailles. Poursuivant son perfectionnement au Conservatoire Supérieur d’Amsterdam (Pays-Bas) dans la classe d’Arno Bornkamp, il obtient le diplôme de Master de musique avec excellence en 2014. Il est lauréat de plusieurs compétitions internationales, notamment le 5ème Concours International Adolphe Sax (Dinant, Belgique) le Concours International de saxophone de Dreux (France), et le Concours International de Saxophone Jean-Marie Londeix (Bangkok, Thaïlande). En 2016 Evgueni remporte le I Prix de Concours National de Musique de Russie (Moscou). En 2015-2017, il se perfectionne au Conservatoire National de Musique et de Danse de Paris – Diplôme d’Artiste Interprète (répertoire contemporain et création).
Evgueny Novikov s’est produit au sein l’Académie Nationale de l’Opéra des Pays-Bas, l’Orchestre Philarmonique de la Haye, l’Orchestre Philarmonique de la Radio, l’Orchestre Philarmonique de Rotterdam, Orchestre Tchaikovsky de Moscou et bien d’autres. Il est le membre fondateur du Quatuor des saxophones Keuris, avec lequel il remporte en 2015 le Premier prix de Premier Concours International de quatuor de saxophones « SaxOpen » (Strasbourg, France), et le Deuxième Prix de Concours de Musique de Chambre M-Prize 2017 (Ann Arbor MI, Etats-Unis). Evgueny est en collaboration permanente avec « Insomnio – l’ensemble pour la musique contemporaine » (Utrecht, Pays-Bas), et New European Ensemble (La Haye). En 2017, Evgueny a fait ses débuts avec l’Ensemble InterContemporain au Conservatoire de Paris lors d’une creation d’Alex Nante. Il est lauréat de la Fondation Meyer et de la Fondation Société Générale. Evgueny est le professeur de saxophone au Conservatoire municipale de la ville de Noyon (60), CRR de Saint-Maur-des-Fossés (94) et au Conservatoire Jean-Baptiste Lully de la ville de Puteaux (93).

Emmanuelle Verger

Emmanuelle Verger est née à Clermont-Ferrand (Auvergne). Après avoir obtenu la médaille d´or en violoncelle au C.N.R. de sa région, dans les classes de Sylvie Cagnoncle et Lionel Michel, elle partit étudier au Conservatoire National de Musique de Boulogne-Billancourt à Paris, dans la classe de Xavier Gagnepain. Elle obtint son prix de violoncelle en supérieur à l´unanimité, ainsi que deux prix à l´unanimité en musique de chambre, dans les formations quatuor à cordes et trio avec piano. Ses professeurs furent Hortense Cartier-Bresson et Christophe Poiget. Ensuite, elle poursuivit sa formation avec Ivan Chiffoleau (Perfectionnement), professeur au Conservatoire National Supérieur de Lyon. Elle obtint une formation très complète en solfège, harmonie et histoire de la musique.

Emmanuelle partit à Berlin dans la classe de Joseph Schwab et obtint son diplome de violoncelliste avec mention très bien, à la Musikhochschule Hanns Eisler. En supplément, elle passa son diplome de professeur de violoncelle et l´obtint mention très bien, à l´université des artistes de Berlin (UDK).

Elle participa à de nombreuses master class internationales avec les professeurs Michel Strauss, Florian Lauridon, Jean.Marie Trotereau, Stefan Forck, David Geringas et Boris Pergamenschikov.

Pédagogue, musicienne titulaire de son poste à Berlin, soliste et chambriste internationale, elle participa à de nombreux projets de concerts et enregistrements radio comme le concerto de Dvorak avec Orchester, une symphonie de Joseph Haydn sous la direction de Nikolaus Harnoncourt à la salle philharmonique de Berlin ainsi qu´au Neuköllner Oper.

Un point fort de sa vie artistique est son engagement dans la pédagogie du violoncelle et de la musique de chambre. A coté de ses nombreuses expériences dans les Conservatoires de Neukölln, Steglitz-Zehlendorf, l´école de musique franco-allemande de Berlin, elle a été titularisée à la Musikschule de Charlottenburg. Chaque année, elle présente brillamment ses élèves au concours » Jugend Musiziert. » Ses élèves obtiennent des prix au niveau national. Au sein du conservatoire, elle est également responsable des élèves qui se destinent à devenir professionnels. Elle les prépare avec succès aux écoles supérieures (Musikhochschulen) de différentes villes d’Allemagne.

Alexandre Tkaboca

Alexandre Tkaboca

Alexandre Tkaboca
Ne a Grasse, Alexandre a obtenu son Bachelor de pedagogie au
Conservatoire Superieur d’Amsterdam dans la classe de Vincent
Cortvrint, ainsi que son Master d’Orchestre, dans la classe de Kersten
McCall. Il a aussi ete elève de Michel Bellavance a la Haute Ecole de
Musique de Genève, dans le cadre d’un Echange ERASMUS.
En parallèle, il a joue dans differents Orchestres (Orchestre
symphonique de Cannes Provence Alpes Cote d’azur, Orchestre des
Flûtes d’Azur, Ensembles Akom et Opus Opera, KurchOrchester de
Bad Kissingen) et Orchestres de Jeunes (Flûte Solo et Piccolo Solo
aux Orchestres des Jeunes de la Mediterranee et des Pays-Bas).
Alexandre poursuit actuellement son cursus de Master de pedagogie a l’HEMU de Lausanne, et est professeur a l’ecole de musique “l’Avenir” du Mouret (Fribourg), et a l’ecole de musique “Ecomuse” du Mont-sur-Lausanne.
Alexandre propose des cours de flûte traversière tous niveaux et tous âges, et peut egalement au besoin enseigner la flûte a bec aux debutants. Ses cours sont au bâtiment de l’ecole, ou a domicile.

 

Born in Grasse, Alexandre obtained his Pedagogical Bachelor in
Amsterdam Conservatorium, in Vincent Cortvrint’s class, as well as his
Orchestral Master, in Kersten McCall’s class. He was also studying with
Michel Bellavance at the Geneva’s HEM, during an Eramsus exchange,
and with José-Daniel Castellon at Lausanne’s HEMU.
Alexandre did also play in several orchestras (Cannes-Provence-Alpes-
Cote-d’Azur, Bad Kissingen, Geneva’s Landswehr, Flûtes d’Azur), youth
orchestras (Mediterranean, Dutch youth orchestras), and Ensembles
(Akom, Canal City Flute Quartet, Opus Opéra).
Currently completing is Pedagogical Master at Lausanne’s HEMU, and
teaching Flute and Musical Initiation at the International School of Lausanne, and at “l’Avenir”
Music School in Le Mouret (Fribourg), Alexandre proposes Flute and Musical initiation for all ages and all levels: children and aldults are welcome!

Thomas Dupont

Thomas Dupont est actuellement professeur de piano au conservatoire de Beaulieu sur mer et Cap d’ail après avoir enseigné au conservatoire de Genève.

il commence le piano à l’âge de 6 ans au C.R.R. de Nice et obtient son D.E.M. mention très bien à l’unanimité à 16 ans.

En 2019, Thomas obtient son master de piano Mention très bien dans la classe de Marie-Josèphe JUDE et Prisca BENOIT au CNSM de Paris ainsi qu’un DE de professeur de piano.

Passionné depuis l’enfance par la direction d’orchestre, il a obtenu en 2016, le diplôme de direction d’orchestre mention très bien à la Schola Cantorum dans la classe d’Adrian McDonnell.

Il s’est produit au festival Marcel Proust à Cabourg, au festival Musicora à la Villette à Paris, à la cathédrale Notre Dame de la Treille à Lille, au Majestic-Barrière à Cannes, à l’église Sainte Hospice de Saint Jean Cap Ferrat, aux Adrets de l’Estérel, au Casino de Beaulieu et il a notamment joué en tant que chambriste, à deux reprises, aux concerts préludes à la Philharmonie de Paris.

Depuis 2018, il participe à la mise en place d’un programme de formation pour les jeunes interprètes des Émirats Arabes Unis.

Lors de master-class, Il a profité des conseils de Hortence Cartier-Bresson, Shani Diluka, Olivier Gardon, Gabriel Tacchino, Philippe Bianconi, Pascal Devoyon, Jay Gottlieb et Bruno Rigutto.

Véronique Laguerre

Dotée de ses 1ers prix de FM, chant lyrique, musique de chambre, piano et direction de choeur, Véronique Laguerre se perfectionne à l’Ecole Normale, à la Schola Cantorum…
Titulaire du DE de chant lyrique et du concours de PEA, elle a formé de nombreux élèves et des enseignants.
Actuellement, elle a en charge la classe de chant et la direction d’ensembles vocaux (adultes et enfants) des CRI de Savigny-Le-Temple et de Combs-la-Ville (77).

Hélène Boulègue

Premier prix du Concours International de Flûte de Kobe 2017, deuxième prix du Concours International du Printemps de Prague 2015, la flûtiste française Hélène Boulègue, est fascinée par la musique du compositeur André Jolivet ( 1905-1974) . Elle a enregistré l’intégrale de ses œuvres pour flûte pour le label Naxos. A cette occasion, la qualité de ses interprétations a été aclamée par la presse, comme dans le quotidien Le Monde ou le BBC Magazine. La revue américaine Flutist Quarterly écrit à son propos « les performances d'[Hélène] Boulègue font preuve d’un prodigieux contrôle du son et de la technique. Son attachement à la substance et l’esprit crée une interprétation de ces œuvres magnifiquement ouvragée. »

La saison dernière a été pleine de nouvelles expériences pour Hélène : concerts et master classes à Taiwan et en Suède, participation, pour la première fois, en tant que membre du jury à un concours international (Theobald Böhm Wettbewerb). Sans la pandémie, elle aurait également joué ses premiers concerts en Espagne et en Norvège. Par ailleurs, la fin de saison aurait dû être marquée par son retour aux USA pour la prestigieuse convention de la flûte de la NFA, ainsi que par sa deuxième participation à l’académie d’été Music On Seashore au Portugal en tant que professeur. Le second volume de son intégrale des œuvres de Jolivet est paru en mars 2020 et a été récompensé d’un Supersonic Award par Pizzicato magazine.

Lauréate des plus grands concours internationaux, Hélène Boulègue s’est produite dans des endroits et des circonstances variés. Elle a joué de nombreuses fois au Japon, récitals, concerts de musique de chambre ou en tant que soliste avec le Tokyo Symphony Chamber Orchestra puis le Kobe City Chamber Orchestra sous la direction de Maestro Masato Suzuki. Elle a donné des récitals pour le Muziekgebouw Eindhoven, le CAPE Ettelbruck et le Festival Radio France Occitanie. Son premier album a été nominé aux International Classical Music Awards 2020.

Intégrant l’Orchestre Philharmonique du Luxembourg alors qu’elle n’avait que dix-neuf ans, la personnalité musicale d’Hélène s’est forgée parmi des influences multiculturelles, au contact des musiciens très différents et inspirants que sont ses collègues. Anciennement flûte solo au SWR Symphonieorchester, Hélène Boulègue est aujourd’hui une musicienne d’orchestre recherchée, qui a été invitée à jouer avec le Berliner Philharmoniker, le Rotterdam Philharmonic, l’Orchestre Philharmonique de Radio France, l’Orchestre National de France, l’Opéra de Lyon, MusicAeterna et l’Orchestre de Chambre d’Europe.

Hélène aime transmettre et enseigner, elle prend plaisir à donner des master classes ainsi qu’à répondre aux nombreuses questions qui lui parviennent sur ses réseaux sociaux. Par ailleurs, convaincue de l’importance de la médiation musicale, elle a une réelle expérience des concerts en maison de retraite ainsi que des ateliers scolaires. Elle a travaillé en collaboration avec le département éducatif de la Philharmonie de Luxembourg pendant plusieurs années et développé ses propres concepts de concerts participatifs pour enfants.

Quand elle ne travaille pas, Hélène échange généralement sa flûte contre une raquette de badminton ou planifie son prochain cours de japonais.

 

Laëtitia Brault

Née en 1989, Laëtitia Brault débute son apprentissage musical par le piano avant de découvrir la flûte qui deviendra très vite son instrument de prédilection. Ayant grandi dans la tradition de l’Ecole de Flûte Française, elle intègre à l’âge de 19 ans le Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris (CNSMDP) dans la classe de flûte de Pierre-Yves Artaud et Florence Souchard-Delépine, y étudie le piccolo avec Pierre Dumail et la musique de chambre avec Michel Moraguès et David Walter. Elle obtient cinq ans plus tard son Master Instrumental avec la mention Très Bien dans la classe de Philippe Bernold.

Ayant reçu les conseils de maîtres tels que Vincent Lucas, Magali Mosnier, Karl-Heinz Schütz et Emmanuel Pahud, elle est repérée lors de son concert à la IVe Convention de la Flûte Française par Sir James Galway.

Passionnée par l’orchestre, elle est membre de l’International Orchestral Academy of the Schleswig-Holstein Musik Festival (Allemagne) en 2011 et est régulièrement invitée à se produire au sein d’orchestres renommés, parmi lesquels l’Ensemble Intercontemporain, l’Orchestre Philharmonique du Luxembourg et l’Orchestre de Paris. Depuis 2013, elle occupe le poste de flûtiste co-soliste à l’Opéra Royal de Wallonie à Liège, sous la baguette des Maestro Paolo Arrivabeni et Speranza Scappucci. Ses différentes collaborations l’ont amenée à travailler avec des chefs tels que Christoph Eschenbach, Jesus Lopez Cobos, Guennadi Rojdestvenski, Ion Marin, Michel Plasson, et lui ont ouvert les portes de salles prestigieuses : Salle Pleyel, Théâtre des Champs-Elysées, Bozar de Bruxelles, Laeiszhalle de Hambourg, Festspielhaus de Salzburg ou encore les Opéras de Kiel, Mascat et Tel-Aviv.

« Partenaire de musique de chambre recherchée, ses activités l’ont amenée à se produire au sein de formations prestigieuses, telles que l’ensemble Oxalys et l’Orchestre de Chambre de Toulouse.
Egalement férue de pédagogie, elle est régulièrement invitée à donner des master-classes, principalement en France et en Belgique, mais également en Asie (Taiwan). Elle est titulaire d’un Master de Pédagogie obtenu en 2016 au CNSM de Paris, doublé du Certificat d’Aptitude de Professeur de Flûte et de Musique de Chambre. »

Pierre Walter

Pierre WALTER

 

Bassoniste de formation, Pierre Walter se tourne très tôt vers la direction d’orchestre et mène aujourd’hui une double carrière. Parallèlement à ses études de basson couronnées par un premier prix à l’unanimité dans la classe de Gilbert Audin au CNSM de Paris en 2003, il suit, dans ce même établissement la classe de direction d’orchestre de Claire Levacher et François-Xavier Roth. Il complète sa formation auprès des chefs Aldo Faldi Salvador Mas Conde, Kirill Karabits, Wolfgang Doerner, Patrick Davin, et surtout Jorma Panula et Dejan Savic, directeur de l’Opéra d’Etat de Belgrade. Il obtient également en 2009 deux prix d’analyse et de culture musicale au CNSM de Paris dans les classes d’Alain Louvier et de Lucie Kayas. En tant que bassoniste, il est lauréat du Concours International Jean Françaix en 2004

Nommé basson solo de l’Orchestre Pasdeloup en novembre 2001, il se produit également en tant que chambriste, notamment au sein du trio d’anches Zoboa ou de l’ensemble « Les Bassons du Roy ».

Chef principal de la Musique des Gardiens de la Paix entre 2009 et 2011, Pierre Walter a également dirigé en France l’Orchestre des Concerts Pasdeloup, les orchestres de Cannes, Reims et Mulhouse, ainsi que l’ensemble « les Fous de Jacquet ». A l’international, il est régulièrement invité à se produire à la tête des forces des opéras d’Etat de Roussé, Bourgas et Stara Zagora en Bulgarie, ainsi que de l’Opéra de Constantsa en Roumanie. Il a également dirigé l’Orchestre Philharmonique de Roussé, l’Orchestre Symphonique de Vidin (Bulgarie), l’Orchestre de la Radio de Bucarest, ou encore l’Orchestre Philharmonique de Sofia. En 2019, il prend la direction musicale de la jeune compagnie lyrique « Opéra Montmartre ».

Demi-finaliste du concours de direction lyrique « Blue Danube » de Roussé en 2013, Prix spécial de l’Université des Arts de la Ville de Constanţa pour sa prestation dans le cadre du Concours International de Direction Symphonique « Black Sea » en 2014, Pierre Walter s’est vu décerner le 3ème prix du Concours International de Direction d’Opéra « Black Sea » en 2015.

Elizabeth Vinciguerra

Originaire de Lyon, lauréate de la fondation Khatchatourian, diplômée du  Conservatoire National de Région de Lyon dans la classe d’Anne-Marie LAMY (médaille d’or et perfectionnement  mention Très bien à l’unanimité), elle s’implique très vite dans la musique d’ensemble, l’orchestre et l’accompagnement.

Elle a accompagné les classes vocales et instrumentales à l’École Nationale de Musique de Villeurbanne, la classe d’alto de Tasso ADAMOPOULOS et de violon de Milan BAUER au Conservatoire National Supérieur de Musique et de Danse de Lyon.

Musicienne aux claviers à  l’ensemble de musique contemporaine « FORUM » dirigé par Mark Foster, elle a également collaboré ponctuellement avec plusieurs orchestres à Lyon, Besançon, Metz (opéra), Mulhouse, Strasbourg et Pays de la Loire.

Elle est titulaire du D.E discipline accompagnement piano (CEFEDEM de Metz) et diplômée du Conservatoire National Supérieur de Musique et de Danse de Paris ( grade master) comme interprète de la musique, discipline accompagnement au piano. Elle enseigne actuellement l’accompagnement piano au Conservatoire de Strasbourg et à l’Académie Supérieure de Musique de Strasbourg (HEAR) .

Elle accompagne également le Choeur Philharmonique de Strasbourg.

Chambriste elle donne régulièrement des concerts de musique de chambre avec les musiciens de l’ensemble ELIACA. Elle a également créé avec Michèle Renoul,  » le clavier vagabond ».

Cette formation en duo de piano 4 mains, a déjà reçu plusieurs distinctions:

– 3 prix au concours international des projets pianistiques d’Evian (Prix du jury, prix de public et concert ) sous la présidence de François René Duchable

– et le 3ème prix au concours international MusicCompetitionOnline catégorie musique de chambre

En parallèle de son activité musicale, elle a suivi des cours en psychopathologie et psychologie générale et s’est formée  aux techniques de respiration, de gestion du stress et du trac. Elle  a animé pendant plusieurs années des stages et séminaires sur la gestion du trac à destination des musiciens et professionnels du spectacle.

 

http://www.elizabeth-vinciguerra.fr/

Marion Borgel

 

Violoniste et Altiste, née en France en 1989.

Marion Borgel commence ses études musicales au Conservatoire de Grenoble et se forme auprès de Jean Lenert à Paris où elle obtient son diplôme de violon Supérieur à la Schola Cantorum en 2010. C’est à la Schola qu’elle débute l’alto sous les conseils de Pierre Lenert, alto solo de l’Opéra de Paris.

Elle étudie ensuite au Conservatoire Royal de Bruxelles dans la classe de Shirly Laub et obtient son diplôme de Master Spécialisé violon avec distinction en 2015, et l’année suivante son Master Didactique violon avec distinction au Conservatoire Royal de Mons.

Lauréate du concours de sonates du Lions Club Grenoble Olympique en 2000, du concours du jeune musicien de la ville de Lempdes en 2001, du concours de Musique et d’Art Dramatique Léopold Bellan (Paris) en 2002, ainsi que du concours de Musique d’ensemble de la ville de Kaunas (Lituanie) en 2006.

Marion Borgel acquiert très tôt une expérience orchestrale en se produisant dans divers ensembles tels que l’Orchestre Scherzando dirigé par sa tante Nathalie Borgel, l’Orchestre des Jeunes de Montpellier et le Schola Chamber Orchestra dirigés par Jean Lenert, avec la compagnie Opus-Opéra au festival de Gattières; en Belgique avec l’Antwerp Symphony Orchestra dont elle participe à une session dirigée par Philippe Herreweghe, avec l’Orchestre du Festival de la radio Musiq3 (Flagey) dirigé par Shirly Laub, avec l’Orkest Frascati, Symphonia Assai; ainsi qu’en Suisse avec l’ensemble Microcosme parrainé par Patrice Fontanarosa.

Ces expériences l’ont conduite à se produire dans des salles prestigieuses telles que la salle Gaveau, l’église St Roch à Paris, la salle Molière à Lyon, l’opéra comédie à Montpellier en France, Bozar, Flagey, De Singel en Belgique; et de travailler avec des artistes de renommée internationale tels que Philippe Herreweghe, Patrice Fontanarosa, Benoit Fromanger, Juliette Hurel, Thierry Caens, Jean-Bernard Pommier, le saxophoniste jazz Steve Houben, ainsi que Robert Black et David Cossin du groupe minimaliste américain Bang on a can.

Passionnée par la place d’alto au sein du quatuor à cordes, elle fait partie durant 5 ans du Quatuor Xérès avec lequel elle reçoit l’enseignement de Guy Danel, Muhiddin Dürrüoglu et de Vaclav Remes du Quatuor Prazak. Avec le Quatuor Xérès, elle remporte le 1er prix du concours de musique de chambre de la Fondation Horlait-Dapsens et se produit dans de nombreux concerts de salon à Bruxelles.

En Juin 2016, elle devient membre de l’ensemble Fractales et s’engage dans la création contemporaine au violon et à l’alto. Ensemble émergent de la scène européenne en tant qu’acteur de l’avant-garde contemporaine, Fractales compte aujourd’hui une cinquantaine de créations à son actif par des compositeurs du monde entier dont notamment Claude Ledoux, Pierre Bartholomée, ou encore Jean-Pierre Deleuze. L’ensemble a été invité par de nombreux festivals tels que la Biennale de Venise, le festival Nuova Consonanza en Italie, le festival reMusik à St Petersbourg (Russie),  Ars Musica (Belgique), le festival Afekt (Estonie) et a joué dans de nombreux pays.

L’ensemble a été récompensé par les prix Willem Twee, Fondation Vocatio et “Just Composed” de l’Université de Vienne. Depuis 2018 il est invité comme ensemble en résidence du festival ISA (Autriche) pour les master classes de musique contemporaine.

Chambriste active, elle est régulièrement appelée à jouer au violon et à l’alto au sein de divers ensembles en Belgique notamment avec l’orchestre flamand ensemble Ataneres. Depuis 2015, elle est membre de l’orchestre Est-Ouest avec lequel elle se produit dans le spectacle « Pierre et le Loup » de S. Prokofiev raconté par l’humoriste belge Alex Vizorek et illustré par Karo Pauwels. Depuis 2018 elle collabore également avec le Candide Orchestra et la compagnie Ars Lyrica dirigés par Patrick Leterme avec lesquels elle se produit aux Festivals de Wallonie et en tournée en France et en Belgique pour les comédies musicales « Les Parapluies de Cherbourg » et « Chantons Sous La Pluie ».

Passionnée par la transmission de la musique, elle reçoit grâce à son cursus didactique au Conservatoire Royal de Mons l’enseignement de Françoise Regnard et Claude-Henry Joubert, et fait son Mémoire sur « L’Image Mentale du mouvement ». Après un remplacement à l’Académie de Mons en 2016, elle succède au poste de Monique Deside durant deux ans à l’Académie de Musique d’Uccle en enseignant le violon et l’alto.

Aujourd’hui elle est intervenante en tant que professeur de violon et d’alto dans le projet pédagogique et social DEMOS parrainé par la Philharmonie de Paris à St Quentin en France depuis 2016. Elle enseigne également en privé et au sein d’IDEAM asbl depuis Septembre 2017 à Bruxelles.

Par ailleurs, elle a suivi plusieurs formations autour de la corporalité liée à la pratique instrumentale, notamment la méthode Mézières avec Marie-Christine Mathieu à Grenoble, la méthode Feldenkreis, la méthode Résséguier, et depuis 2015 elle suit la méthode Alexander avec Athanase Vettas à Bruxelles.

Miltiadis Cassaras

Miltiadis Cassaras took his first music lessons alongside his father. From his teenage has appeared in greek television, performed as a solist in recitals and live concerts in cities throughout Greece. He was chosen, after a competition to represent Greece to the Mediterranean Youth Orchestra. He was the first Greek cellist that was chosen receiving the highest grade, in the first 10 years of the competiotion. He represented Greece in the (ECUME), in the frame of “Thessaloniki Cultural Capital of Europe” series of events in 1997 performing as a soloist with the Orchestra of the State Conservatory of Thessaloniki.

At the same period, he obtains his diploma with the grade ‘A+ unanimously’ from the State Conservatoire of Thessaloniki. During his academic studies in Germany he was awarded the 1st Prize in the Cello Competition ‘TECHNI’ (the ‘Art’), the 1st Prize in the ‘Young Soloists’ Competition in the city of Volos and again the 1st Prize in the Competition for Young Soloists of the State Orchestra of Athens.

After winning competitions he was awarded scholarships from the I.K.Y. (State Foundation of Scholarships), from Megaron of Music of Athens and Megaron of Music of Thessaloniki. As a soloist he has performed with the State Orchestra of Athens, State Orchestra of Thessaloniki, Orchestra Carish in Milan,Municipal Orchestra of Athens, Municipal Orchestra of Thessaloniki,

Municipal Orchestra of Larissa, Municipal Orchestra of Volos, Cello Sound Bremen, Orchestra Academia Bremen and others.

He has given concerts in Germany, France, Italy, Albania, Kosovo, F.Y.R.o.M., Morocco, Tunisia and other countries.  He has participated and recorded for the Greek and German radio. He was student of universally acknowledged and famous professors such as: N. Gutmann, X. Jankovic, A. Baillie, G. Teulieres, C. Ilea, E.Papastavro, T. Wick and others.

Miltiades Cassaras masters a very wide repertoire that expend from the early baroque era to nowadays, covering all the length of cello repertoire.

In the Greek audience he has first performed works of Piatti, Cassado, Chatshaturjan,Britten,Ginastera,Servais, Rossini,Mainardi,Kodaly and many other composers. He collaborate with renowned musicians such B.Giraud,D.Hann,S.Badivuku,B.Fidetzis and many others.

 

Miroslav Matejka

The flautist Miroslav Matějka has performed in more than 50 premiers of compositions by contemporary Czech composers. He made more than 20 th CDś. He also performs as a soloist with prestigious leading orchestras and soloist. He has been working as a director for the company Czech Touches of Music, as well as an advisor for Public Relations & Media for Deputies of the Parliament of the Czech Republic. He graduated from the Prague Conservatory and the Charles University at Prague.

http://www.ensemblemartinu.com/about/

http://www.ensemblemartinu.com/about/

 

Bledar Zajmi

http://www.bledarzajmi.com/

Bledar Zajmi was born in Tirana, Albania in 1973. He took his first cello lessons at the age of six and already showed an amazing amount of talent. At his 12 years of age, he won the 2nd prize in the Cello national competition and started to perform at concerts in Albania and abroad. After graduating the music high school in Tirana with Gjovalin Lazri he studied at the Academy of Music in Prague (1992–1997 with Rudolf Lojda) and graduates with honors. In 1997, he participated in the master class of Josef Chuchro in Semmering, Austria. Already during his university studies, he began to concentrate on his solo career and chamber music. He performed solo concerts in Japan, Italy, Germany and Czech Republic. In 1999, he won the 2nd prize and the jury’s Special Prize for the best interpretation of the contest piece played in the International chamber music competition “Palma d’Oro” (Duo cello and piano) in Finale Ligure, Italy. In 2004, he won silver and 3rd prizes in the International chamber music competition “Rovere d’Oro” (Duo cello and piano) in San Bartolomeo al Mare, Italy. His rich discography includes CDs with various chamber music ensembles. He regularly records for Czech Radio and Czech Television and continues to perform concerts in many countries in Europe, Japan, China and Brazil. Since 2000, he has been the concertmaster and cello soloist of Prague National Theatre Orchestra. He plays a cello by the Czech violin-maker Jan Slípka “Clarus” (1996).

 

Concert Beethoven Prague 2020

Mayuko Ishibashi

Mayuko Ishibashi

Née le 4 janvier 1986 à Sendai (Japon), Mayuko Ishibashi décide de commencer à apprendre le piano à l’âge de 18 ans (en 2004), à l’issue de ses études secondaires.

Deux ans plus tard, elle remporte le 2ème prix du concours de l’association internationale d’art de Tokyo, qui lui octroie une bourse pour suivre une masterclass avec Elena Richter au Conservatoire National de Musique de Moscou.
En 2012 elle reçoit un 1er prix au concours national de piano de Tokyo.
Par le conseil de jury ,elle part alors étudier en France auprès de Jean-Marc Luisada, à l’Ecole Normale de Musique de Paris, où elle décroche en 2013 le Diplôme. Elle a en outre étudié avec Pascal Rogé dans le cadre de l’Académie de Musique Française de Kyoto.
En 2013, elle participe en formation de trio à l’Académie Internationale de musique de chambre de Kniphausen (Allemagne), où son groupe obtient le 1er prix ; ils sont alors invités à donner un récital à Brême, qui fut chaleureusement salué par la presse.
Tout en continuant de suivre l’enseignement de Jean-Marc Luisada, Mayuko étudie le pianoforte à partir de 2014 avec Patrick Cohen au Conservatoire à Rayonnement Régional de Paris, en cycle « Concertiste ». Elle conserve aussi un souvenir très fructueux de sa rencontre avec Arthur Schoonderwoerd, lors de l’Académie de Musique Ancienne de Vannes.Elle pratique également l’orgue, le clavecin et le clavicorde.
Elle se produit régulièrement en récital, notamment dans le cadre des festivals Kniphausen (Allemagne), Musique d’abord à Barbizon, de l’Heure Musicale au Marais, des Balades acoustiques (Haute-Savoie), fête de la musique à la cathédrale d’Auxerre, et à Sendai (festival Chopin à Yamaha Hall, Seinen Bunka Hall,Lalala Hall, Sendai Shimin Kaikan…). Elle a participé au concert à la salle Cortot, Musikhochschle de Leipzig, Montfermeil, Gagny, Ville nes sur seine, sury aux bois…
Elle fait régulièrement l’objet d’émissions sur différentes chaînes radiophoniques ou télévisées japonaises Tohoku Broadcast, ou francaises ( « UNE JEUNE JAPONAISE DIT SA PASSION DU PIANO », sur Télégramme).
Elle envisage aussi des collaborations avec le milieu du théâtre (La vraie histoire des femmes de 14-18, auprès de la CompagnieThéâtre Élixir), ou de la danse (spectacle de Sylvie Chossart à l’auditorium de l’Haÿ-les-Roses).
Mayuko est régulièrement amenée à accompagner divers instrumentistes ou chanteurs ,académie de cuivres Epsival, ou encore chœurs (comme l’ensemble de femmes Maria Bell Harmony , le chœur Arpeggione, Aubervilliers ou ensembles.
Depuis septembre 2015, elle accompagne les cours de direction d’orchestre d’Adrian McDonnell à la Schola Cantorum à Paris.

Aurélien Duclos

Originaire de Frangy en Haute-Savoie où il fit ses premiers pas dans la musique à la trompette, au chant et à l’orgue, Aurélien DUCLOS est un trompettiste diplômé du Conservatoire de Grenoble dans la classe de Jean-Pierre GONZALVES. Il s’est perfectionné auprès de Pierre DUTOT, John Miller (UK) et a joué aux côtés de David GUERRIER (France) et Juan Carlos MEZA (Costa Rica). Il est lauréat de plusieurs concours nationaux dont celui de Fraize (88).

Passionné par la direction, il se forme auprès de Luc DENOUX au conservatoire de Grenoble en direction de chœur et par la suite auprès de Bruno PETERSCHMITT en direction d’orchestre. Nommé directeur de l’Ecole Municipale de Musique de La Mure (38) à 26 ans, il a connu un début de carrière fulgurant, Il a dirigé pendant 6 années l’Harmonie Muroise (formation en niveau Honneur).

Aujourd’hui Aurélien est de retour en Haute-Savoie, il occupe la place de directeur de l’Ecole de Musique et de l’Harmonie Municipale de Saint-Gervais-Les-Bains.

On peut l’entendre régulièrement dans plusieurs orchestres : Cornet Soprano au Brass Band des Savoie ; l’Ensemble de Cuivres « E=MCu – Grenoble » ; orchestre de La Fabrique Opéra – Grenoble.

 

????????????????????????????????????

Laurence Bretagnon

Laurence Bretagnon est professeur de violon au CRD Issy-Vanves depuis 1997. Elle a débuté le violon à l’âge de 8 ans, son cursus se poursuit en classe à horaires aménagés au CRR de Boulogne-Billancourt dès 11 ans, dans les classes de Agnès Reverdy, Jean Lenert et Suzanne Gessner.

Sa technique s’enrichit également d’une autre tradition, celle de l’école russe initiée par Leopold Auer, auprès d’Aramis Liagre, lui-même élève de Gotkovsky.

Parallèlement, sa formation générale se complète d’études en économie à l’Université de Paris I Panthéon-Sorbonne. Mais après la licence, c’est le violon et son enseignement qui l’emportent.

En 1999, elle crée l’association Recrescendo, tournée vers les très jeunes enfants. Grâce à sa formation de chef de chœur, elle intervient également dans les écoles primaires, dirigeant des chorales regroupant parfois jusqu’à 300 enfants.

Passionnée de pédagogie, elle s’inspire de différentes méthodes comme celles de Ishuni Suzuki, Paul Rolland, Yehudi Menuhin… L’élève est au centre de son enseignement, caractérisé par une adaptation permanente aux personnalités, dans le souci du développement et de l’épanouissement (musical) de chacun. À sa passion des autres et de la transmission s’ajoutent toute l’exigence, la rigueur, la patience nécessaires pour obtenir le meilleur de chaque élève.

Martin Barral

Martin Barral à étudié le violoncelle avec Jean Brizard et Michel Strauss au Conservatoire de Boulogne Billancourt et avec Jacques Ripoche à Caen ou il à obtenue un 1er Prix , prix d’excellence à l’unanimité, musique de chambre, déchiffrage, analyse (A.Poirier), Harmonie (I.Dua)…
Il joue en soliste les concertos de Kabalevwski, Haydn, Lalo…IL se perfectionnera lors de stages avec X.Gagnepain, R. Sommer…Diplômé d’état il est professeur au conservatoire de Noyon et à la Cité de la Musique de Soissons.
Il aborde la direction d’orchestre, il crée l’orchestre De Musica, remporte le poste de Directeur musicale de l’Orchestre symphonique du Campus d’Orsay avec lequel il donne  18 concerts par an, au maximum,  avec des solistes de renoms comme: R.Pasquier, C.Casadesus, S Nemtanu, S.Koche S. Roussev, ou les violoncellistes : M. Coppey, E. Moreau, N.Pierre, R. Perraud… Il crée le concerto pour violoncelle de Philippe Chamouard (avec L.C.Debacq).
En temps que chef d’orchestre, Il a enregistré 6 Cds inédits notamment : Quantz 9/10 Répertoire, ou Ruth de C Franck (3 Diapasons), ou des compositeurs contemporains comme P. Moss.
Martin Barral est Chevalier dans l’ordre des Palmes Académiques, Citoyen d’Honneur de la ville de Vanves et Lauréat de la fondation Cziffra.

Hila Karni

https://www.hilakarni.com/

Hila Karni was born in Tel Aviv. She took up the cello at the age of 9 and four years later started touring Europe, Canada and the United States.

Her teachers were Zvi Harel, Uzi Wiesel, David Geringas and the legendary Bernard Greenhouse, who has described Hila as “one of the most musically sensitive and technically exciting cellists of the younger generation.” Her chamber music training was with Haim Taub, Ilan Gronich and the Alban Berg Quartet.

Together with violinist Daniel Bard and pianist Ohad Ben-Ari, she founded the successful Trio Mondrian in 2006. The trio won 1st Prize, the “Young Award” and a special prize for its interpretation of a Brahms trio at the International Chamber Music Competition in Trieste in 2007. At the Bologna Festival in 2008, it received the Audience Prize. In 2009, it was awarded the Borletti-Buitoni Fellowship (London). The Italian composer Marcello Abbado dedicated a piece titled “Trio Mondrian” to the ensemble.

As a guest at numerous festivals, among them Mecklenburg Vorpommern, Schleswig-Holstein, Stresa, Kfar Blum and Ravinia and through appearances at the Concertgebouw in Amsterdam, the Megaron Concert Hall in Athens, the Festspielhaus in Baden-Baden, the Palais de Beaux Arts in Brussels, the Konzerthaus in Vienna, the Cologne Philharmonie, Wigmore Hall in London and Carnegie Hall in New York, she has gained international acclaim. Among her many musical partners are Boris Pergamentschikow, Guy Braunstein, Ralf Gothoni, Bernard Greenhouse, Maxim Vengerov, Nigel Kennedy and the Scharoun Ensemble. She also regularly collaborates with Israeli singer Achinoam Nini, known internationally as “Noa.”

Hila’s recordings of the “Romantic Serenades” and the Cello Concerto op. 33 by Robert Volkmann with the Hamburg Camerata, whose principal cellist she is, and of Max Richter’s “War Anthem” with the Deutsches Filmorchester Babelsberg received enthusiastic reviews.

Albanian composer Dhora Leka wrote the solo piece “Improvisus” for her.

From 2013 to 2015, Hila taught chamber music at the Hochschule für Musik und Theater in Hamburg.

At the urging of her then ten-year-old daughter, Lir Vaginsky, who expressed the wish to make music with her mother, she established the successful chamber music series “Prelude Concerts” in Berlin in 2015. As a result, not only her daughters, Lir (violin) and Dorel (flute), but also many other young talents are given the opportunity to appear with professional musicians.

Pierre-Yves Plat

Pierre-Yves Plat, Pianiste, Compositeur, Improvisateur

Formé dès 5 ans au piano classique. Sa personnlité et son sens inné du rythme le portent spontanément vers le boogie, le ragtime et le stride puis vers l’improvisation.

Le pianiste Pierre-Yves Plat échappe aux étiquettes : son répertoire nous emmène de Chopin à Ray Charles, de Bach à Stevie Wonder et réserve bien des surprises. Pierre-Yves Plat enchante son public par sa virtuosité, sa fantaisie et son humour. Il propose une traversée musicale entre humour et fantaisie, classique et jazz, une véritable récréation mais surtout un vrai show !

Pierre-Yves Plat donne une centaine de concerts-spectacles chaque année en France et à l’étranger. Il a partagé des scènes pretigieuses avec Claude Bolling, François-René Duchâble, Alexandre Tharaud, Jean-Marc Luisada, Nicolas Stavy. Au cinéma, il a prêté ses mains à Gad Elmaleh et aux deux singes de Monkey Symphony. Il compose des musiques pour des documentaires (Le Paris de Céline) et accompagne en live des films muets. Il est allé jusqu’à faire chanter 8000 personnes aux Chorgies d’Orange.

Sa spécialité : adapter les oeuvres « classiques » en Jazz. Sa dextérité et son swing époustouflants en font certainement l’un des pianistes les plus doués de sa génération.

Site internet : www.pierreyvesplat.com

Francoise de Maubus

Françoise de Maubus

Née dans une famille de professeurs de lettres et amateurs éclairés de musique, Françoise de Maubus a très tôt affirmé une double vocation de musicienne et d’enseignante.
Élève de Jacqueline Borot et de Gérard Devos elle obtient en 1990 au Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris, les premiers prix de Harpe et de Musique de chambre.

Sa rencontre avec Léonard Bernstein en 1987 est une révélation. Elle se passionne dès lors pour le métier d’orchestre.
En 1995, elle est nommée Harpe Solo de l’Orchestre des Concerts Lamoureux dirigé par Yutaka Sado.

Plusieurs fois par an, elle est invitée à jouer au sein d’orchestres internationaux : Orchestre Philharmonique de Berlin, Orchestres Philharmoniques de Radio France, d’Amsterdam, de Porto (….) dirigés par Claudio Abbado, Sir Simon Rattle, Gustavo Dudamel, Marek Janowski, Myung-Whun Chung, Pierre Boulez, James Levine, Christian Thielemann, Seiji Ozawa, Ricardo Muti, …

Elle joue également sur instruments d’époque en collaboration avec Les Musiciens du Louvre, Les Siècles, Le Cercle de l’harmonie.
Parallèlement, elle se produit en concert, tant en harpe seule qu’en musique de chambre, sur des programmes de musiques françaises du 20ème siècle qu’elle affectionne tout particulièrement et associe volontiers à la littérature avec la complicité de comédiens.

Enfin, titulaire du Certificat d’aptitude aux fonctions de professeur de harpe dès 1995, elle enseigne pendant dix ans dans les conservatoires de la Ville de Paris avant d’être nommée au CRR de Versailles en 2006.
Elle participe régulièrement à des jurys de concours nationaux et internationaux, au Conservatoire National de Musique de Paris, au Concours International Lily Laskine et depuis 2016 au Concours des Rencontres Internationales de Moret sur Loing, au Premier Concours International de Harpe de Porto.

Pour la troisième année consécutive, elle participe en avril 2019 au Festival et à l’Académie Internationale de Hourtin dans le Médoc. Elle est invitée à donner des masterclasses et à jouer aux côtés du pianiste François Chaplin, en juillet 2019, au Festival de Pontlevoy.

Ryoko Naef-Yoshida

Née à Tokyo, Ryoko Naef-Yoshida reçoit ses premières leçons de piano dès l’âge de trois ans et demi. Elle travaille avec Kasuko Yasukawa et Yuko Yamaoka (toutes deux Chevaliers de la Légion d’Honneur) et reçoit également les conseils de Vlado Perlemuter et Maria Curcio. Elle poursuit ses études dans la célèbre Académie de musique de Toho à Tokyo où elle suit entre autres des cours de direction avec Maître Seiji Ozawa. En 1982 elle obtient brillamment sa licence de concert et reçoit parallèlement une licence en mathématiques.

Ryoko Naef se perfectionne ensuite au Conservatoire Supérieur de Genève dans la classe de Harry Datyner : ses études sont couronnées en 1987 par un Premier Prix de virtuosité. Puis elle suit des cours de musique de chambre durant deux ans auprès d’Arpad Geresz ainsi que des cours d’orgue chez Lionel Rogg au Conservatoire de Genève.

En 1991, Ryoko Naef-Yoshida est finaliste du Concours international Geza Anda à Zürich. Elle a aussi donné de nombreux concerts au Japon et a participé à des émissions radiodiffusées (Radio Suisse Romande – Espace 2 et NHK – Japon). Elle se produit également régulièrement en Suisse.

Ryoko Naef-Yoshida enseigne le piano au Conservatoire de Fribourg et à la Haute Ecole Pédagogique de Fribourg. Elle est parallèlement organiste titulaire de l’Eglise St-Maurice de Fribourg depuis 1991.

 

Patrick Naef

Patrick Naef est né le 31 décembre 1963 à Fribourg.

Après l’obtention de son baccalauréat (latin – grec) en 1982 au collège Saint-Michel, il entre en classe professionnelle au Conservatoire de Fribourg et obtient son diplôme d’enseignement de la clarinette en 1985 dans la classe de Frédéric Rapin.

Il est ensuite admis dans la classe de clarinette de Thomas Friedli au Conservatoire supérieur de Genève et obtient en 1988 son diplôme de virtuosité. Il a également bénéficié entre autres, des conseils de W. Boyekens, K. Leister et G. de Peyer.

Patrick Naef enseigne la clarinette au Conservatoire de Fribourg depuis 1982. Il a donné des récitals de musique de chambre en Suisse et au Japon (Tokyo et Hiroshima). Il collabore également régulièrement aux formations orchestrales de la région (Orchestre de chambre de Villars-sur-Glâne, Orchestre des Jeunes de Fribourg, …). Il est régulièrement invité comme jury pour les examens de passage au Conservatoire de Musique de Genève ou au Concours Suisse pour la Jeunesse (CSMJ). Depuis septembre 2016, il est doyen des classes de « Bois » au Conservatoire de Fribourg

Patrick Naef a également suivi des cours de chant au Conservatoire de Fribourg. Depuis 1992, il dirige le chœur mixte de St-Maurice (Fribourg) . De 1997 à 2019, il a dirigé direction de la Maîtrise de Villars-sur-Glâne. Depuis septembre 1999, il dirige également le « Ökumenischer Chor Freiburg ».

Louise Sibourd

Louise SIBOURD

Neue Züricher Zeitung : « …une pianiste qui est admirablement de taille à se mesurer à une musique exigeante… »

Après des études musicales à Paris, Prague et Vienne, Louise Sibourd remporte le Prix d’Interprétation de la ville de Morges/Radio Suisse Romande. Elle joue en soliste avec orchestre, ainsi qu’en musique de chambre et donne des récitals en Europe, Amérique latine, Asie, Afrique et notamment dans des salles prestigieuses telles qu’à Vienne (Autriche) le Konzerthaus, Musikverein, Rundfunk, Schönberg Center, l’Unesco, les Invalides à Paris.

Chargée de cours au C.N.S.M. puis dans des Universités autrichiennes, elle y approfondit le répertoire vocal et instrumental en tant que pianiste. Ses partenaires sur scène ont été G. Bacquier, F. Manara, C. Giovaninetti, T. Tokunaga, O.Mandozzi, G. Marcusson, M. Turkovic, E. Ambrosio, J. van Oostrum, M. Kricsak, A. Vavrille.

Dédicataire d’oeuvres de G. Ligeti et G. Coral, elle interpréte l’intégrale de leur oeuvre pour piano, joue et enregistre des créations pour des Festivals et Radios de par le monde.

2 Prix au CNSM de Paris

C.A. d’accompagnement

Licence de Musicologie

 

louise.sibourd@gmx.net

https://louise-sibourd.jimdofree.com/

Judy Chin

www.judychin.com

Judy CHIN, piano
Judy CHIN est professeur au Conservatoire de Paris (CRR) depuis 1992. Ses études ont inclus l’apprentissage auprès de maîtres tels que Maria Curcio (disciple d’Arthur Schnabel) ainsi que Léon Fleisher et Alexis Weissenberg. En outre, Judy est titulaire d’un doctorat en musique du Mozarteum de Salzbourg. Sa méthodologie a fait ses preuves en France et à l’étranger: elle a enseigné à la Hochschule de Cologne en Allemagne, à la Taiwan University of Arts de Taipei et à la Baylor University (Texas / USA). Judy CHIN est également pianiste
concertiste et membre du jury à de nombreux concours internationaux.

Axel Garcia Stur

Axel Garcia Stur est un pianiste, acteur et chef d’orchestre argentin de 31 ans, qui a commencé ses études musicales à l’âge de 9 ans et qui possède une vaste carrière et une grande expérience artistique. Axel a remporté trois concours internationaux (Chili et Argentine) qui lui ont permis de se perfectionner à Rio de Janeiro (Brésil), Barcelone (Espagne) en 2006 et 2008 et en Argentine avec les remarquables maestros Luís De Moura Castro (Brésil), Italus Margulis (Russie) Graciela Recca, (Argentine) Alexander Panizza (Argentine) et Diane Andersen. (Belgique). Axel a reçu une bourse du Teatro Colón de Buenos Aires pour étudier avec de jeunes pianistes d’Amérique latine sélectionnés dans le cadre de la Master Class intensive d’un an de la Martha Argerich Foundation dans le plus important théâtre d’Amérique latine. Il a ensuite poursuivi ses études supérieures en direction d’orchestre à l’Universidad Nacional del Litoral (Argentine) et a ensuite obtenu une bourse de la New York Film Academy pour étudier le théâtre musical à New York. Depuis 2015, Axel a donné plus de 2 000 concerts éducatifs pour rapprocher la musique classique des enfants d’une manière différente. Son spectacle « Mozart va à l’école » a été vu par plus d’un million de spectateurs et a été récompensé, distingué et reconnu par des organisations culturelles et gouvernementales au Mexique et en Argentine. Son œuvre artistique et éducative a été déclarée d’intérêt culturel et éducatif par la législature de la ville de Buenos Aires. Actuellement, Axel est en France pour développer son spectacle didactique à Paris tout en poursuivant son activité et son développement académique en tant que professeur au Conservatoire de Musique, de Théâtre et de Danse d’Arpajon.

Francois Henry

Né en 1984 à Louviers (Eure), François Henry, après s’être adonné à d’autres passions (nature, écriture, histoire, collections…), se destine au piano à l’âge de 13 ans. Après des études aux Conservatoires de Versailles (médaille d’or à l’unanimité avec félicitations en 2003) et de Boulogne-Billancourt (1er prix en 2005), il intègre en 2004 le Conservatoire National Supérieur de Musique et de Danse de Paris (CNSMDP). Il y obtient le Diplôme de Formation Supérieure de piano (classe de J.-F. Heisser) et les Masters d’accompagnement au piano, d’accompagnement vocal et de Formation à l’Enseignement, ainsi que des prix en analyse, harmonie et contrepoint, et complète sa formation à la Hochschule für Musik und Theater de Leipzig.

Primé de différents concours français (1° prix au concours international d’Ile de France en 2005, prix d’honneur au concours européen de Picardie en 2004…), il donne son premier récital à 16 ans au Moulin d’Andé et depuis se produit régulièrement en concert en France (festivals Musique d’abord à Barbizon, Les Musicales de Mesnil Glaise, Les Nocturnes Sainte-Victoire, L’Heure musicale au Marais ou les Balades acoustiques, Château de la Petite Malmaison, auditorium JP Miquel à Vincennes, Maison romane de Provins, Scots Kirk, Hôtel de Béhague, Cathédrale et Église Américaines, Église Saint-Merri, Musée de la Musique à Paris, Maison du Japon…) ou à l’étranger (Djeddah, Opole en Pologne, palais Giugni à Florence, festival d’Alba en Italie, Tokyo et Sendai au Japon), tant comme soliste que comme musicien chambriste ou d’orchestre. Il collabore entre autres avec le tubiste Barthélemy Jusselme, le violoncelliste Sylvain Rolland ou les pianistes Ariane Jacob et Mayuko Ishibashi, l’orchestre des lauréats du Conservatoire et l’orchestre Prométhée (Palais Garnier, la Seine musicale), ainsi qu’avec de nombreux chanteurs (Marie Soubestre, L’Oiseleur des Longchamps, Mayako Ito, Brenda Poupard, Dania El Zein, Alice Fagard, Nicole Girard…), passionné par le domaine de la voix et les interactions possibles entre texte et musique.

Elaborant les programmes de ses concerts autour de thématiques variées, il consacre une partie de sa mission d’interprète à la redécouverte de partitions méconnues (Strohl, Cornière, Wiemans…), effectuant de nombreuses démarches auprès de bibliothèques ou de fonds privés (réalisant en ce sens un recensement exhaustif de plus de mille mises en musique de Théophile Gautier), et accorde d’autre part beaucoup d’importance à la pratique du répertoire contemporain. Il s’est également développé une affinité pour le jeu sur pianoforte, qu’il étudie auprès de Patrick Cohen (dans la classe duquel il obtient le diplôme de concertiste au CRR de Paris) ; il acquiert à ce titre six instruments du XIXème siècle, à partir desquels il élabore des projets dans le cadre de son association Pianomuses et du festival Pianos romantiques en Anjou, dont il est le créateur et le directeur artistique. Cette démarche s’accompagne d’une dimension de recherche notamment pour tendre à se rapprocher au mieux de l’esprit des œuvres, réalisant ainsi un mémoire sur Les Méthodes de piano françaises, anglaises et germaniques entre 1795 et 1840 : un outil de compréhension du répertoire et de son approche technique et didactique (480 pages).

Il se consacre par ailleurs à l’accompagnement, tant instrumental et vocal que de classes de danse (Conservatoires de Gagny, Chantilly, Romainville, Alfortville), de direction d’orchestre (Schola Cantorum) ou de chœurs (chœur Varenne),

Titulaire du Certificat d’Aptitude de Piano, il exerce parallèlement une importante activité d’enseignement de son instrument, de l’accompagnement et de la musique de chambre, notamment au Conservatoire à Rayonnement Régional de Toulouse (à partir de 2020) et au Conservatoire de Chantilly. En 2018, il est convié par le Centre Culturel Franco-Japonais à donner une masterclasse à Tokyo au Shiodome Hall.

Souhaitant diversifier son activité créatrice, il s’adonne enfin à la composition musicale, étant l’auteur de pièces pour piano, de musique de chambre, de pièces pédagogiques et d’un opéra pour enfants Le Magicien aux étoiles, sur un conte de Maurice Carême.

Matteo Contaldi, Guitare

Matteo CONTALDI est un concertiste et professeur de guitare classique dans les conservatoires et les écoles de musique en Île-de-France.

Il parle couramment français, anglais et italien.

Il est titulaire d’un Master en Guitare Classique (CNSM de Castelfranco, Trévise) et d’un Master en Interprétation Musicale (CNSM de Venise, avec la note maximale du jury «Cum Laude» ).
Il fréquente l’Académie de Haut Perfectionnement Francisco Tarrega de Pordenone (Italie), où il obtient son diplôme de mérite.

Il a également étudié au SAE Technology College de Milan et obtenu son Diplôme de Ingénieur du Son.
Il a fait d’importantes rencontres d’études, notamment celle du professeur Franco Rossi, spécialiste en musicologie, et celle du professeur Luca Mosca, spécialiste en composition. Il a participé à des Masterclass de perfectionnement données par différents experts de renommée internationale (Viola, Pegoraro, Casoli, Blaha, Mela, Nuti, Grondona, Gilardino, Porro, Bungarten, Carrer, Pierri, Hoppstock, Marchione,…).

En tant que guitariste soliste, il a remporté :
– Le premier prix au Concours National SMIM de la ville de Stresa (Italie) en 1993,
– Le premier prix au Concours International de Povoletto (Italie) en 1997,
– Le premier prix au 3ème Concours Interrégional de Guitare de Gessate (Italie) en 2002,
– Le troisième prix au 9ème Concours National G. Rospigliosi Lamporecchio (Italie) en 2003.

Il a joué lors d’importantes manifestations musicales, aussi bien comme soliste qu’en musique de chambre en Italie et en France (avec l’orchestre à cordes » del Veneto e del Friuli « , Ensemble Vocal « Folia », Ensemble Vocal « Orphéa Voce », duo ,trio…).

Parmi ses diverses performances il s’est distingué pas l’interprétation du 2éme mouvement du Concerto d’Aranjuez de Joaquin Rodrigo, le concert de Antonio Vivaldi Rv 93, le concert de Bernat Julià, le Romancero Gitano de Mario Castelnuovo-Tedesco,…
Il a exécuté, pour la première fois, l’œuvre première de Claudio Ambrosini (soliste) et celle de Stefano Pantaleoni (avec un quintette à cordes).

C’est un chercheur passionné, studieux et collectionneur d’histoires et de musiques pour et avec la guitare (et autres instruments similaires), avec une prédilection manifeste pour l’exécution de la musique du XXe siècle. Il a contribué à la recherche du matériel bibliographique du prestigieux Manuel d’histoire de la guitare rédigé par le professeur Gianni Nuti (vol.2° – La guitare dans le XX siec., aux éditions Berbèn).

Il aborde et apprécie également énormément le répertoire de musiques actuelles (flamenco, pop, jazz, variété, etc.).

En 2018 est sorti un album intitulè » Andalouses » constitué de musiques de Manuel De Falla et de Federico García Lorca en collaboration avec la chanteuse lyrique Marlen Mendoza-Kahn.

Depuis le 2019 il est membre de la commission technique enseignement pour les cordes pincées spécialité guitare de la CMF – Confédération Musicale de France .
https://matteocontaldi.com
https://www.instagram.com/matteo.contaldi.musique/

Sébastien Giacomi, Violoncelle

Sébastien GIACOMI
(Chef d’orchestre, violoncelliste, directeur de l’école de musique Fleur de lis)

Passionné de musique dès l’âge de 5 ans, il entreprend ses études au Conservatoire à Rayonnement Régional (CRR) de Cergy-Pontoise dans la classe de Pierre DEVOS et de chant dans la classe de Denis LABORDE. Il dirige un orchestre à cordes à l’âge de 10 ans, et chante en soliste le « Pie Jesu » du Réquiem de Fauré à 12 ans à la Basilique-Cathédrale de Saint Denis à Argenteuil suivi d’une tournée à Grasse avec l’orchestre de CRR de Cergy-Pontoise dirigé par Andrée-Claude BRAYER.
Il poursuit ses études de violoncelle et de musique de chambre avec Yo-Yo MA, Augustin DUMAY,
et Maria Joao PIRES. Dès l’âge de 18 ans, il obtient le poste de professeur de violoncelle et de solfège au Conservatoire de Chennevières sur Marne et dirige l’orchestre du conservatoire.
En 2000, il est le violoncelle solo à l’Orchestre de Camerata de l’Ile dirigé par André PONS, et invité en tant que Professeur de violoncelle au festival « Rencontres Musicales Bourdonnais » en 2001.
Il crée le Quatuor Lamy avec sa femme Yuriko KASE en 2003 avec lequel il s’est perfectionné en formation professionnelle de musique de chambre dans la classe du Quatuor Ysaÿe au CRR de Paris. En surmontant le combat contre sa maladie, la leucémie aïgue lymphoblastique, il obtient une bourse par la SPEDIDAM pour participer à l’Académie de musique de chambre du Quatuor Debussy et un Master classe avec Quatuor Amati. Il se produit notamment en concert diffusé en direct sur France Musique au Festival « Cordes en ballade » en 2006, concerts en quintette à cordes avec Michel MICHALAKAKOS à Rouen en 2007. En 2012, Il est invité au festival de musique à Figeac pour interpréter le quintette pour deux violoncelles de Schubert, et au Musée national d’ethnologie à Osaka (Japon) pour un concert-conférence sur les suites de Bach.

Depuis 2010, il est le directeur de l’école de musique Fleur de lis à Paris, et donne régulièrement des
master classes et des conférences en France et au Japon. Il dirige également plusieurs orchestres dont l’emsemble Seiseki Ba-rock en 2017.

Yuriko Kase, Violon

Yuriko KASE (Violoniste, responsable artistique à l’école de musique Fleur de lis)
Née à Chesnay, elle débute le violon à l’âge de 3 ans et demi avec Mari YASUDA-RACLOT. Elle poursuit ses études au Conservatoire à Rayonnement Régional (CRR) de Bordeaux dans laclasse de Jacqueline COMMENGE. En 1995, elle est admise à TÔHÔ-Gakuen High School of Music au Japon dans la classe de Kyoko SUZUKI, où elle obtient le Diplôme de fin d’études en
1998.
Elle remporte le Prix de Jeune Espoir au Concours Japan International League of Artist en 1997. En 1998, elle est admise au Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris (CNSMDP) dans la classe d’Olivier CHARLIER où elle remporte le Premier Prix de violon avec mention Très
Bien, et obtient le Diplôme de Formation Supérieur en juin 2002. Elle suit également les cours de Roland DAUGAREIL, Jean-Noël CROCQ, Frédéric STOCHL, et Haruko UEDA en musique de chambre. Depuis 2003, elle est le Premier violon du Quatuor Lamy avec le quel elle s’est perfectionnée en musique de chambre notamment dans la classe du Quatuor Ysaÿe au CRR de
Paris. Elle a été invitée dans de nombreux festivals internationaux notamment à « Les Estivales du Frau » avec Maxime THOLANCE, Liza KEROB, et Marc DESMONS, à « Amf – Ajigasawa Music Festival » au Japon en tant que professeur de violon et de musique de chambre avec Georges
PLUDERMACHER et Dmitri FEYGIN, et au Festival de Musique à Hachiôji (japon) avec Alain MEUNIER en 2008. De 2003 à 2007, elle a été membre de l’Orchestre de chambre « Les Siècles » dirigé par François-Xavier ROTH, et participé à la « Folle journée de Nantes », « Folle journée à
Tokyo », à l’Emission télévisée « Presto » sur France 2.
Depuis 2010, elle est la responsable artistique de l’école de musique Fleur de lis, et elle se produit régulièrement en concert en tant que soliste et donne des master classes.

Alain Busschaert, Piano

Il entame une carrière de concertiste qu il délaisse peu à peu au profit de la pédagogie où il se réalisera pleinement puisqu il enseigna le piano classique durant de longues années au Conservatoire de Paris XI Charles Munch et au Cours Supérieur de l Ecole Normale de Musique de Paris ( divisions professionnelles, classe de diplômes et d’exécution ).

Il fut tout d abord l’assistant de Jeannine Bonjean puis, Pierre Petit, Directeur Général de l’ENM lui confia ensuite une classe de piano .

En parallèle et dans un soucis d indépendance , il s’installe progressivement à son compte et créé récemment un espace d’enseignement musical 78 rue de Rome Paris VIIIème où il enseigne le piano et la musique de chambre à des élèves de tous âges et de tous niveaux.

Tout en privilégiant les cours de piano et la transmission de ses méthodes pédagogiques, musicien accompli, il s’affirme également dans d’autres activités.

Conférencier en psychologie musicale, chef de choeur et d’orchestre, il donne également des concerts conférences.

Il organise des stages de perfectionnement individuels et collectifs auprès de jeunes professionnels, s’ouvrant également aux amateurs soucieux d’acquérir une méthode d’apprentissage efficace, et du développement de leur capacité musicale.

Il vient de créer L Ecole de Piano des Pays-Fort et Sancerrois dans le Centre France.

Catherine Lanco, Piano

Catherine Lanco entre très jeune au CRR de Boulogne-Billancourt dans la classe de Jacqueline Landowski. Après quelques années, elle poursuit au CRR de Paris avec Billi Eidi puis entre à la Staatliche Musikhochschule de Freiburg où elle travaille avec le concertiste russe Vitali Berzon. Après avoir obtenu un prix de piano et le diplôme d’enseignement, tous deux mention très bien, elle passe avec succès le diplôme de Spécialisation du Pôle Supérieur de Strasbourg dans la classe de Laurent Cabasso.

Elle reçoit également, lors de masterclasses, l’enseignement de pianistes de renom tels que André Gorog, Théodore Paraskivesco, Désiré N’Kaoua, John Perry, Pascal Devoyon, Hortense Cartier-Bresson, Alain Planès… Elle est invitée par Sonia Wieder-Atherton et Laurent Cabasso à l’Académie Musicale de Villecroze dans le cadre de son mécénat « jeunes talents ».

Passionnée par le répertoire de musique de chambre, elle se produit sur de nombreuses scènes, dans diverses formations ou en soliste, lors de festivals en France (Le Havre, Gerberoy, Angers…), en région parisienne (Maison de l’Unesco, Espace Bernanos, théâtre de Bligny…), mais encore en Allemagne, Suisse, Portugal, Martinique. Au fil de ses rencontres musicales, elle collabore notamment avec l’ensemble Amateo, le violoncelliste Jérôme Pinget, ou encore le flûtiste Ivan Degardin (ex flûte solo de l’orchestre de Paris). Sa connaissance de la langue allemande lui donne envie de développer l’accompagnement du chant. Elle enregistre deux cycles de Schubert et des pièces du répertoire romantique (Azur classical, éditions Delatour).

Pour le cinéma, elle intervient en tant que pianiste soliste dans un long-métrage d’Ilan Duran Cohen, et compose pour de très courts métrages. Ouverte aux différentes esthétiques, elle a collaboré avec des comédiens et également joué des répertoires teintés de jazz ou musiques du monde.

Elle a été sollicitée en tant qu’accompagnatrice pour les DEM au CRD de Romainville, au conservatoire de Paris XXème, ou encore pour des stages de chant.

La pédagogie joue un grand rôle dans sa vie de musicienne, Catherine Lanco est professeur d’enseignement artistique dans un conservatoire des Yvelines. Passionnée par l’enseignement, elle continue de se former régulièrement, sur les questions de posture à l’instrument, ou encore le développement de la motivation.

Duo Spina Benignetti, Piano

Eleonora Spina et Michele Benignetti sont deux jeunes musiciens très talentueux dotés d’une solide formation de soliste et de musique de chambre. Ils ont fait leurs debut en tant que soliste avec des orchestres en Italie, France et Pays-Bas.

Pour le Label Brilliant Classics (2015), ils ont enregistré l’intégrale des oeuvres de Brahms pour deux pianos. Cet enregistrement, salué unanimement par le public et la presse spécialisée, a fait l’objet d’excellentes critiques et a été très bien noté dans les plus grands magazines de musique classique européens (Amadeus, Musica, Suonare News, Le Pianiste…). Le critique italien Luca Segalla écrit: “…sonorité très soignée, parfaite exécution du contrepoint dans la variation n°4, Eleonora Spina et Michele Benignetti nous gratifient d’un somptueux final d’une ampleur comparable à celle d’un orchestre…”

Le duo vient de sortir un nouveau disque “Lifetime” (Janvier 2017) pour le Label Sheva Collection qui remporte la Médaille d’Or comme Meilleur Album et Meilleur Jeune Artiste aux Global Musical Awards en Californie (Etats-Unis). Eleonora Spina et Michele Benignetti se produisent régulièrement en Europe : Salle Cortot, Opéra Bastille, Maison de la Radio à Paris, Cité de la Musique à Soissons, Royal College of Music de Londres, Grosser Konzertsaal de la Hochschule fur Musik of Munich… En 2015, à l’auditorium de la Maison de Radio France à Paris, ils ont donné en direct sur France Musique, un récital pour l’émission Génération Jeunes Interprètes. Leurs enregistrements ont été également diffusés sur Rai Radio3, Radio Vaticana, Rete Toscana Classica, Radio Popolare Milano et Radio Suisse.

Depuis sa création en 2013, le duo Eleonora Spina-Michele Benignetti s’est distingué par de nombreuses récompenses. En Juin 2014, il obtient l’unanimité le prestigieux Diplôme Supérieur d’Exécution à l’Ecole Normale de Musique “Alfred Cortot” de Paris sous la guide de Madame Chantal De Buchy. En 2019 il obtient également le Master en Musique de Chambre, cum laude, à l’Université de Musique de Maastricht, dans la classe de professeurs Igor Roma, Enrico Pace et Henk Guittart. Le duo lauréat de concours prestigieux dans sa catégorie, notamment le concours Virtuoso Grand Prize de Paris, le concours International Chopin de Rome, le concours International Pietro Argento, le concours International London Piano Masters où il remporte le Prix Best Chamber Music Performance Award, le Concours Musical de France, le concours A.M.A Calabria… Les deux pianistes sont aussi lauréats de concours solistes comme le Prix Yamaha Music Foundation (2014) et le Prix Scriabin de Paris.

Eleonora Spina et Michele Benignetti sont diplômés d’institutions musicales parmi les plus réputées d’Europe: École Normale de Musique A. Cortot de Paris, Codarts University of Performing Arts de Rotterdam, Conservatoire “G. B. Martini” de Bologne et Conservatoire « G. Cantelli » de Novara. Dans la dernière saison le duo a débuté au Japon, avec un recital à l’Izumi Hall de Osaka; invité à se produire à l’occasion du Johannesburg Mozart Festival, ils ont fait en Afrique du Sud une tournée à succès. En 2019, ils se sont produit en Australie (Sydney, Melbourne, Canberra, Brisbane…), Nouvelle Zélande, Chine (Guangzhou Opera House, Tianjing Grand Theater, Shandong Grand Theatre, Nankai Univeristy, La Plantation Beijing…).

Eleonora Spina et Michele Benignetti ont été membres du jury des concours internationaux de piano et musique de chambre en Italie. Eleonora Spina et Michele Benignetti enseignent à la Cité de la Musique et de la Danse à Soissons. Au sein de cet établissement Eleonora est pianiste accompagnatrice (depuis le septembre 2015) tandis que Michele Benignetti est professeur de piano (PEA) depuis le mois de Septembre 2019. Michele Benignetti a été également professeur de piano au conservatoire de la ville de Saint Quentin (2009 – 2019).

Ils sont également invités régulièrement à tenir des master class à l’Académie Internationale de Musique de Colombes, en Italie et en Chine. Michele Benignetti est titulaire du CA (Certificat d’Aptitude Professeur Enseignement Artistique) et lauréat du concours d’Assistant Territorial Enseignement Artistique (2018) et de Professeur d’Enseignement Artistique (PEA 2019) de la Fonction Publique Territoriale. Eleonora Spina est lauréate du concours d’ Assistant Enseignement Artistique (2018).

En Mai 2018, Eleonora et Michele ont reçu la Médaille d’Honneur de la Ville de Saint Quentin (Aisne).

Le duo Spina – Benignetti a été nommé Artiste Officiel Yamaha en Décembre 2017.

www.spinabenignetti.com

Francois Veilhan, Flûte

Francois Veilhan, flûtiste,
a un parcours de soliste jalonné de nombreuses créations, et infléchi par un travail continu auprès de compositeurs d’aujourd’hui (Dominique Lemaître, Biagio Putignano, Philippe Drew, Adam Walrand, Patrice Fouillaud, Jean-Louis Petit, Alain Fourchotte, Gérard Garcin, Jean-Luc Darbellay, George Benjamin, Alain Louvier, Allain Gaussin, Roger Tessier, Arnaud Petit, Jean-Claude Wolff etc.…).

Il a fondé l’ensemble Campsis, quatre flûtes à géométrie variable. Le duo qu’il forme avec Bernard Heulin, percussionniste, est dédicataire de nombreuses partitions, de même celui qu’il forme avec la pianiste Brigitte Trannoy-Petitgirard. L’ensemble Mémoires Sonores, lié aux actions de l’association du même nom mises en place par François Veilhan, réunit bois, percussions, cordes, clavier et voix.

Parallèlement à son intense activité musicale qui l’amène à se produire dans des festivals et lieux prestigieux, il crée dans les domaines de la poésie et de l’art plastique. Aussi a-t-il été conduit à proposer (ou servir) d’autres types de concerts, croisant, pour des lieux particuliers choisis avec soin, musique et textes, musique et arts plastiques (ces dernières années La Sentence de Charlotte Delbo au Printemps de Rouen, à Poitiers et à Paris, Une Maison et des Voix dans la Ville aux Journées Charlotte Delbo dans l’Essonne (compositeurs Philippe Hersant, Dominique Lemaître) , Spectacle-concert autour des nouvelles inédites de Maurice Andrieux au festival Nomades à Paris, Concerts Poétiques Alexis Pelletier/Dominique Lemaître en France et en Italie (Festivals MusiCultura à Lecce, Festival Terres de Paroles notamment), concerts autour de l’œuvre poétique de Michel Passelergue (notamment à L’Entrepôt à Paris), nombreux concerts avec images de sa création, concert dédié à Henri Matisse aux Nuits de la Fondation Maeght-St-Paul de Vence et au Musée Bonnard à Cannes, concert-spectacle Jean Giono avec le plasticien Pierre Debien, concert à l’espace Philomuses à Paris avec Armel Veilhan récitant : la peinture de Jean Villeri, René Char et Alain Fourchotte / Dominique Lemaître, Guy Chaplain (plasticien) et Alexis Pelletier (poète), L’Ensemble Campsis avec Alain Louvier à la Convention Internationale de la Flûte 2016, dans la saison de concerts du CRR de Paris 2018, musique d’aujourd’hui (en duo avec Elise Patou) au Musée du Vitrail en pays Mélusin 2017, L’Ile des Méditations, créations de Patrice Fouillaud et images de Jean-Paul Sportiello à Limoges 2017 etc…).
Il co-organise à Paris, depuis 2013, la saison Dialogue au Présent, en partenariat avec L’Heure Musicale au Marais et Aline d’Artinian, où il se produit et crée ou reprend de nombreuses partitions. Compsiteurs invités : Gianni Possio, Dominique Lemaître, Ada Gentile, Philippre Drew, Adam Walrand, Alain Fourchotte, Jean-Christophe Rosaz, Patrice Fouillaud, Jean-Louis Petit, Alain Louvier, Roger Tessier, Allain Gaussin, Jean-Luc Darbellay, Jean-Claude Wolff, Arnaud Petit, Michel Petrossian, François Bousch…

Invité pour des master class dans des académies internationales (CIFM de Nice, Ars Antonina, conservatoire de Lecce (Italie), université de Bogota) ou des conservatoires qui l’accueillent pour des ateliers liés à son expérience originale, Francois Veilhan, auteur de deux ouvrages de pédagogie instrumentale publiés chez Henry Lemoine, enseigne au conservatoire Hector Berlioz du 10eme arrondissement de Paris, et à Grand Paris Seine Ouest (CRD de Meudon).

Il a enregistré le disque Pulsars autour de la musique pour flute de Dominique Lemaitre, reflet de leur collaboration étendue sur une vingtaine d’années (production ESADHAAR et festival PIEDNU), ainsi que pour l’ouvrage « Du silence et de quelques spectres » paru aux éditions Clarisse.
Il vient d’enregistrer avec Alain Louvier (claviers) et l’ensemble Campsis un disque consacré à la musique pour flûte d’Alain Louvier (à paraître en automne 2018).

Loreleï Tochet, Harpe

 

Titulaire du diplôme d’état d’enseignement (DE), du Diplôme National Supérieur Professionnel de Musicien (DNSPM) ainsi que d’une licence de musicologie, Loreleï a tout d’abord étudié la harpe celtique en région parisienne auprès de Caroline Rempp et Daphné Derieux, puis parallèlement en Bretagne auprès de différents harpistes renommés tels que Myrdhin, Tristan le Govic, Ailie Robertson, Clothilde Trouillaud… Elle s’est également mise à la pratique des danses celtes afin de compléter cet apprentissage.
En 2011 elle concrétise ses expériences et formations par un premier prix au concours international de harpes de Limoges en catégorie Excellence.

Désireuse d’élargir sa pratique et d’enrichir son répertoire, elle commence la harpe à pédales et intègre six mois plus tard le Conservatoire Royal de Bruxelles, où elle recevra parallèlement à la harpe un enseignement pluridisciplinaire très complet (analyse, écriture, harmonie, organologie, histoire de la musique, formation aux langages contemporains).
Ouverte à tout type de répertoire, elle suivra également un cursus de harpe baroque (harpe à triple rangées de cordes) auprès de Nicolas Achten.
Consciente de l’importance de la prise en compte du corps et de la posture dans la pratique artistique, elle s’initiera durant un an à la technique Feldenkrais ainsi qu’à la méthode Rességuier.

De retour en France Loreleï réussit le concours d’entrée à l’Ecole Supérieure de Musique de Dijon (ESM) et y étudie la harpe classique auprès de Célia Perrard. Elle y obtient trois années plus tard le DNSPM, le DE et une licence en musicologie.

Parallèlement à ses études musicales Loreleï a également poursuivi des études scientifiques et pédagogiques : elle est titulaire d’une licence de chimie et d’un master d’enseignement obtenus avec mention, et a exercé durant un an en tant que professeur des écoles, avant de se consacrer professionnellement à l’enseignement de la harpe.

Elle joue et se produit régulièrement en orchestre avec l’Ensemble Orchestral de Dijon (concerts en Côte d’Or, en Italie et en Belgique).
Elle s’est également produite en solo et en musique de chambre pour différentes occasions et dans divers festivals : festival de Tharaux « Arts et Musique », Léo Ferré (Gourdon), « Musique action », « Les musicales de Fontaine »…

Passionnée par la pédagogie et désireuse de transmettre aux élèves le plaisir de jouer, ainsi que les moyens de progresser tout en s’épanouissant, Loreleï enseigne actuellement la harpe celtique ainsi que la harpe à pédales en conservatoire.

Second prix du Concours International Léopold Bellan (catégorie Musiques traditionnelles), décembre 2020

Randall Avers et Benoît Albert, Guitare (Les Frères Méduses)

The collaboration between Benoît Albert and Randall Avers began at the Paris Conservatory in 1999. They were awarded 1ère prix for Chamber Music at the Conservatory performing music by Piazzolla, Rodrigo, Gautier and premiering a new work by Atanas Ourkouzounov. The duo disbanded and then reformed in 2008 under the pseudonym “Les Frères Méduses” programming folk music arrangements, classical repertoire, free improvisation and their own works.

They have performed at the Guitar Foundation of America Festival, Chicago Guitar Festival, Laguna Gloria, Austin Classical Guitar Society, Texas Chamber Music Festival, String Theory at Hunter Museum, Oberlin Conservatory, Nashville Virtuoso Showcase, and the String Festival. European performances include the Festival de Joué lès Tours, Stavanger Gitarfestival, Théâtre Doucourneau, le Conservatoire de Nantes, le Conservatoire de Narbonne and Norges Musikkhøyskole.

Recently, Les Frères Méduses were given two separate commissions to write and perform cinema-concert scores: the Unknown (2012), and Mekanisk (2013). The film scoring projects resulted in collaborations between them and Pierre Michël Faure (scenic designer/modern dancer), William Fedkenheuer (violin), and Katherine Gowers (violin).

Les Frères Méduses have performed as a duo in the United States and Europe over the last five years, programming improvised music, folk music arrangements, classical music and their own compositions, and have premiered new works by Joseph Williams II and Atanas Ourkouzounov. They have performed at the Guitar Foundation of America Festival, Chicago Guitar Festival, Austin Classical Guitar Society, Texas Chamber Music Festival, String Theory at Hunter Museum, Oberlin Conservatory, Nashville Virtuoso Showcase, and the String Festival. European performances include the Festival de Joué lès Tours, Stavanger Gitarfestival, Théâtre Ducourneau, le Conservatoire de Nantes, and Norges Musikkhøyskole.

Benoît Albert is professor of guitar at the Conservatoire d’Agen. Randall Avers instructs guitar at the Nord-Jarlsberg Kulturskole in Norway.

Visit their website.

 

Cécile De Hann, Violoncelle

Cécile De Hann débute le violoncelle au CNR de Reims dans la classe de Pierre Penassou, élève de Maurice Maréchal, membre du quatuor Parennin et cofondateur de l’Ensemble Intercontemporain. Ce professeur exceptionnel lui insufflera la passion de la musique de chambre. Elle poursuit parallèlement des études de piano. Après deux premiers prix puis deux licences de perfectionnement en violoncelle et musique de chambre, Cécile De Hann entre au Conservatoire National Supérieur de Musique et de Danse de Lyon, dans la classe de Jean Deplace, Christian Wolf et Marc Coppey. Elle reçoit l’enseignement d’Alain Meunier, Zoltan Toth et du quatuor Debussy en musique de chambre et suit également un cursus consacré à la création contemporaine sous la direction des compositeurs Philippe Manoury puis Gilbert Amy. Elle participe notamment à la création de pièces de Dusapin, Manoury, Krawczyk, Murail, Amy, Lachenmann. Après avoir obtenu un 1er prix de violoncelle, elle a la chance d’être sélectionnée pour participer aux master-classes de Gary Hoffman et Janos Starker. Elle effectue ensuite un 3ème cycle spécialisé en musique de chambre. 

Cécile De Hann donne très tôt de nombreux concerts notamment à Paris (Sénat, Radio-France, Cité de la musique…) Florence, Vienne, au Mozarteum de Salzburg, à la Radio-Télévision de Bruxelles, au Victoria Hall de Genève… ainsi qu’au sein d’orchestres sous la direction de grands chefs tels que Peter Csaba, Emmanuel Krivine, Kent Nagano.  Passionnée par le mélange des arts, elle joue régulièrement dans divers lieux prestigieux de l’art contemporain comme des galeries et salons d’art à Paris et Bruxelles, a collaboré entre autres à des projets pour la fondation Royaumont, à des spectacles du plasticien Christian Boltanski au Théâtre du Châtelet à Paris, à des festivals. 

Cécile De Hann est détentrice du Certificat d’Aptitude et enseigne le violoncelle et la musique de chambre au CRD de Chartres.

Li-Kung Kuo, Violon

D’origine taïwanaise et résidant à Paris, Li-Kung Kuo montre très jeune des dons évidents pour la musique, en particulier pour le violon. Après avoir obtenu le Diplôme de « Bachelor of Arts » à l’Université Soochow de Taïwan, il vient en France pour se perfectionner et est admis à l’Ecole Normale de Musique de Paris où il travaille avec Devy Erlih et Isabelle Flory. Il participe également à des master class avec David Grimal, Evzen Rattay  (Quatuor Talich), Christian Altenburger, Yossif Ivanov …

Il  remporte à l’unanimité le Diplôme Supérieur de Concertiste de l’Ecole Normale de musique de Paris, ainsi que le Diplôme d’Exécution à l’unanimité avec les félicitations du jury. Il est également lauréat du Concours Léopold Bellan et du Concours International Glazounov.

En tant que soliste, Li-Kung Kuo donne une trentaine de concerts par an et se produit en France et à l’étranger. En 2015, il est invité à jouer le concerto de Jean-Marie Leclair avec le Brahms chamber orchestra sous la direction de Nicolas Risler, puis est sélectionné par le violoncelliste Jérôme Pernoo à l’occasion de l’inauguration du Centre de Musique de Chambre de Paris (« La nuit transfigurée » , série de 9 concerts Salle Cortot). Son premier album « Presencias », consacré à la musique espagnole, est sorti en Décembre 2015 chez le label Hortus et a reçu d’excellentes critiques.

Passionné de musique de chambre, il a créé à Taïwan l’Ensemble Miro, avec qui il a déjà conçu plusieurs spectacles , tout en donnant régulièrement des séries de concerts remarqués. En France, il forme un duo original violon-guitare qui s’est fait chaleureusement applaudir dans plusieurs festivals et qu’on a également pu découvrir dans « La matinale culturelle » et « Génération jeunes interprètes »  sur France Musique. Avec le pianiste Cédric Lorel, il parcourt un répertoire varié, des grands classiques jusqu’aux oeuvres plus rares ou méconnues. Sensible également à la musique d’aujourd’hui, il a reçu les félicitations du compositeur Éric Tanguy pour son interprétation de « Sonata breve ».

En plus de ses activités d’interprète, Li-Kung Kuo aime se consacrer à la pédagogie et est le directeur du stage musical « Cadence Brillante » qu’il a fondé en 2018.

Dominique Hofer, Violon

Dominique Hofer a été l’élève de Dominique Hoppenot, auteure du livre Le Violon Intérieur, puis de Svetlana Bezrodnaya et Sergueï Diatchenko. Il a également suivi les master-classes de Nina Beilina et Pavel Vernikov, tous les deux ayant étudié, entre autres, avec David Oïstrakh.

Lauréat de nombreux concours, il a notamment remporté le 1er Prix de la Scène Française et le 1er Grand Prix du Concours International Pierre Lantier.

Il possède un vaste répertoire comprenant des œuvres pour violon seul
de Bach, Bloch, Paganini et Ysaÿe ; des sonates avec piano de Mozart, Beethoven, Schubert, Schumann, Brahms, Franck, Debussy, Ravel, Vierne et Prokofiev; des suites pour violon et piano de Bartok, Bloch, Dvorak, Falla, Flury, Prokofiev et Tchaïkowski ; des concertos et pièces pour violon et orchestre de Bach, Mozart, Haydn, Beethoven, Mendelssohn, Saint- Saëns, Wieniawski, Bruch , Tchaïkowsky, Katchaturian, Bloch …

Il donne régulièrement des concerts en solo, avec piano, guitare ou orgue, de même qu’en ensembles de musique de chambre, et s’est ainsi déjà produit au Théâtre Impérial de Compiègne, au Musée Carnavalet et au Théâtre de l’Ile Saint-Louis à Paris, à l’auditorium Colbert et à celui de la Cité des Arts, en l’église Saint- Roch, dans le cadre des Musicales de Compiègne, des Musivales et des Concerts de Saint-Cloud, au Moulin d’Andé, à Marseille, Amiens, Melun, Fontainebleau, Estrées-Saint-Denis, Montélimar… ainsi qu’à Lausanne, Montreux, Martigny, Aigle et Caux en Suisse, et en Italie.

Bernard Zinck, Violon

Le prix décerné en 1992 par la Fondation Menuhin introduit le violoniste Bernard Zinck sur la scène musicale internationale. En 2018, il reçoit le prix du “Pédagogue de l’Année” de la Civic Music Association de Millwaukee.

Après avoir obtenu très tôt deux premiers prix de violon et de musique de chambre au CNSM de Paris, Bernard Zinck sent le besoin d’approfondir sa réflexion musicale. Grâce au soutien de la fondation Fulbright, il entre à la Juilliard School de New York où il obtient un Bachelor et Masters en musique. Sa solide formation académique parachevée par un doctorat obtenu à l’Université Temple de Philadelphie lui permet d’enchaîner les postes de chef du Département des Cordes dans les universités du Nouveau-Mexique et du Wisconsin-Milwaukee (UWM), où il enseigne depuis 2003 et dirige le département de musique de chambre.

Bernard Zinck est directeur artistique du Lakeside Chamber Music Workshop – stage de musique de chambre pour musiciens adultes se déroulant à Lake Forest (U.S.A.) et en Touraine. En 2019, Eastern Music Festival l’invite en tant que Guest Teaching Artist pour donner une série de master classes. Il a enseigné dans les académies d’été comme MusicAlps (France), Köln Hochschule-Montepulciano, NewOpera di Roma et Tuscia Festival (Italy), Paraìba Chamber Music festival (Brésil), Sainte Trinité (Haïti). Il donne régulièrement des master classes en Europe, Amérique du Nord et du Sud et Asie. Récemment, le Pôle Supérieur de Bourgogne-Franche Comté lui propose un poste de directeur adjoint mais Bernard Zinck décide de ne pas donner suite à cette proposition pour se consacrer à l’écriture de son livre sur la pédagogie violonistique.

Soliste et musicien de chambre, il joue dans les festivals comme les Flâneries de Reims, Grange de Meslay, Paris-Montmartre, Radio-France Montpellier, Musiques à Crozon, Rencontres Musicales de Calenzana, (France), Dance Brighton Arts (Angleterre), ), Irish International Academy of Music (Irlande), Szymanowsky en Sicile, Florence Estival (Italie), Festival Szymanowski à Zakopane (Pologne), Euregio Maas-Rijn Organ Festival (Hollande), Santa Fé, Bowdoin, San Juan et Washington (USA), et le Festival International de Musique de Chambre de Paraíba (Brésil). Il est invité en soliste par les orchestres nationaux de Bohême, Hongrie, Roumanie, l’Orchestre National de la Garde Républicaine avec lequel il donne à Paris la première audition européenne du Concertino pour Cordes de Vissarion Chébaline, l’Orchestre Symphonique de Tours, les orchestres symphoniques du Nouveau Mexique, de Princeton et de San Juan (USA), et de Porto Alegre (OSPA), Unisinos, Caxias et Camargo Guarnieri au Brésil.

Bernard Zinck s’est fait applaudir sur des scènes prestigieuses comme le Théâtre du Châtelet et l’Athénée Louis Jouvet à Paris, le Carnegie Recital Hall de New York, la National Gallery de Washington, le Centre Culturel et la Cathédrale St James de Chicago, Oscar Peterson Hall à Montréal, Oji Hall de Tokyo et Shirakawa Hall de Nagoya, Samyook University Auditorium à Séoul, Académie Franz Liszt de Budapest, la Basilique San Clemente de Rome, le Mozarteum de Salzbourg, ou la Sala Cecília Meireles de Rio de Janeiro. Résidant près de Chicago, Bernard Zinck joue régulièrement dans les nombreuses salles de concert de cette ville et son concert dans le cadre de “Rush Hour Summer 2008” fait parti d’un documentaire présenté sur la chaîne nationale américaine NBC, dans l’émission Nightly News with Brian Williams. Il s’est aussi produit dans les émissions “Musiques au Coeur” et “Dimanche Martin” et sur les programmes radiophoniques de France Musique, WFMT (Chicago) et Wisconsin National Public Radio.

Depuis les années quatre-vingt-dix, Bernard Zinck donne aussi de nombreux concerts en formation violon et orgue. Au sein de cette formation, il joue régulièrement en France et aux États-Unis et collabore avec les organistes Bruce Barber, Julien Bret, Thibault Bitschene, John Stowe et Haru Yamagami (récents concerts en France dans les collégiales d’Alençon et Clamecy, les cathédrales du Mans et de Sées, et les églises de Bonnétable, Crozon, Loctudy, Rouen et Tours).

Bernard Zinck ne cherche ni à démontrer gratuitement sa virtuosité, ni à épancher complaisamment sa sensibilité. « Authenticité », « justesse impeccable hors du commun », ces qualités majeures relevées par le Strad Magazine, Fanfare ou Strings Magazine vont de pair avec une sonorité ronde et chaude – Pierre Petit parlait de « violon solaire » – “des aigus d’une pureté bouleversante, des graves poignants comme un alto”. Reconnu par la presse internationale comme l’interprète idéal de la musique impressionniste après son enregistrement très remarqué de l’intégrale pour violon-piano de Szymanowski, il refuse néanmoins toute spécialisation et aborde avec un égal bonheur tous les répertoires. Sa thèse de doctorat sur la technique violonistique du Chevalier de Saint-George fait de lui un spécialiste de la musique française du XVIIIième siècle.

Il a enregistré pour Musical Heritage Society et Ligia Digital (Szymanowski et Live from France), et pour Vienna Modern Masters (Uncommon Voices). En 2016, il collabore avec Strings Magazine et publie un article sur les pathologies dysfonctionelles du musicien (Performance Art Injury).

Parrainé par la fondation Wanda Bass, Bernard Zinck joue sur le “Fiebelman”, un violon de Jean-Bapstiste. Rogeri (1690). Depuis 2018, il réside aussi une partie de l’année à Candes St Martin en Touraine.

Visitez son site.

Linshu Li, Piano

Linshu Li

Pianiste qui a passé 7 ans à Paris pour son étude du piano classique et de la pédagogie à l’Ecole Normale de la Musique de Paris. Pendant sa vie en France, elle a participé des concours du piano et joué les concerts avec les musiciens français au public. Elle avait beaucoup de passion à faire les communications musicales Franco-Chinoises ( par exemple, le concert de 2014 ; le concert d’exposition de la peinture de 2015 ; et aussi le concert de piano et duo de 2017; récital de deux pianos à Chengdu 2019 etc.) À partir de 2017, elle organise le masterclass de Piano&Musique de chambre en Chine chaque année. En même temps elle travaille comme professeure de piano en Chine pour tous les élèves de tous niveaux.


Pianist who took 7 years in Paris for her study of classical piano and pedagogy at the normal school of music in Paris . During her life in France, she participated in piano competitions and played concerts with French musicians to the public. She had a lot of passion for making Franco-Chinese musical communications (for example, the 2014 concert ; the 2015 painting exhibition concert; and also the piano concert and duet of 2017; recital of two pianos in Chengdu 2019 etc.) From 2017, she organizes the masterclass of piano-chamber music in China regularly every year, at the same time she works as the piano teacher in China for all levels of students.

Zofia Lalak, Piano

Zofia Lalak

Zofia Lalak, Polish – Belgian pianist, graduate from the Conservatoire Royal de Bruxelles ( Dominique Cornil, Siergey Leschenko ) and Accademia di Musica di Pinerolo ( Laura Richaud, Franco Scala ).  
She had a chance to learn from internationally acclaimed artists such as Joaqin Achucarro, Jerome Rose, Leonid Margarius, Ian Hobson, Philippe Entremont, Cécile Ousset, Anne Queféllec, Diane Andersen, Alan Weiss, Katarzyna Popowa- Zydron at Ecole Normale Cortot, Prague piano festival, Tel Hai piano masterclasses, Queen Elisabeth Competition masterclasses, Misano Adriatico festival, Val Tidone festival. She has been awarded several prizes from the Polish, Italian and Belgian governments, as well as Prix Belvaux, Prix du Patrimoine and Sara Lahat prize.

For the past 20 years she has been performing intensively throughout Europe and in Israel ( Poland, Czech Republic, Germany, Belgium, Switzerland, Spain, Italy, France, UK ) including recitals on fortepiano and romantic piano together with the contemporary repertoire performances.

Zofia’s pianistic skills have been especially appraised for her Chopin interpretations. After an intense year of the Chopin Bicentenary 2010 tour she also founded her own cycle of concerts  » Chopin and Liszt- reciprocal influences  » which was premiered in Paris in 2011.

As a chamber musician Zofia collaborated with renowned virtuosos: Igor Oistrach, Bruno Canino, Pierre Amoyal , Michael Kugel, Dora Schwarzberg, Domenico Nordio or Vera Vaidman. She is also keen on multidisciplinary projects such as performing with jazz musicians ( Lalak/Duda duo ), modern dancers ( Thomas Hauert ) or actors ( Jan Nowicki, Olgierd Lukasiewicz, Jerzy Zelnik ).

For the last years, Zofia has held the position of Vice President of the Keyboard Department and Piano Faculty member at the Conservatoire Royal de Bruxelles .
Devoted and inspirational educator, she was successfully guiding Bachelor and Master students, obtaining brilliant academic results as well as receiving important recognition on the international level.

Her broad teaching experience includes working at several International and European Schools in Belgium and in Italy, both as a piano and music teacher. As a private tutor Zofia is a true ambassador for the ABRSM Curriculum. She has currently completed her ABRSM Examiner course.

A versatile speaker, teacher and performer, she has been twice invited to the Australasian Piano Conference: her lecture – recital representing the latest research on the art of phrasing received a very warm applause from a number of leading Australian, American and Asian pianists and professors.

Zofia is perfectly quadrilingual ( Fr/ En/ Pl/ It ). Her open- mindedness and emphatic attitude enables her to work with pupils of all cultural and musical backgrounds.

Visitez son site.

Marika Lombardi, Hautbois

Marika Lombardi

Hautboïste italienne, Marika Lombardi a étudié au CNSM de Milan où elle a obtenu les premiers prix de hautbois et de musique de chambre avec M. Possidoni. 

Après avoir débuté avec succès à Milan,comme soliste en 1988, avec l’orchestre de Daniele Gatti, elle vient étudier à Paris dans différents conservatoires où elle a obtenu plusieurs premiers prix. 

Elle se perfectionne auprès de grands maîtres tels que Pierre Pierlot, Hansjörg Schellenberger, Maurice Bourgue, Ingo Goritzki, Lothar Koch et Sergiu Celibidache, et est lauréate de plusieurs concours internationaux de hautbois et de musique de chambre dont la Fondation Cziffra et un prix spécial au concours international de musique de chambre de Paris. 

Elle se produit régulièrement en musique de chambre et avec orchestre, en Europe et aux USA, et donne également des master-classe. Elle a joué avec des grands interprètes tels que Bruno Canino, Henri Demarquette, Franck Braley, Sylvie Gazeau, Olivier Charlier et Nathalie Dang, pianiste, avec qui joue régulièrement en duo. Depuis 2000 elle est directeur artistique de l’ académie internationale de musique de Lasino et du Festival « Risonanze Armoniche » (Trento -Italie) et du festival autour du hautbois « OBOE »de Paris. Depuis 1992, Marika Lombardi enseigne le hautbois à Paris,  au Conservatoire municipal du centre et du 9m de Paris, et au CRD de musique de Pantin. Elle a enseigné aussi au CRD d’ Aubervilliers et à la Schola Cantorum de Paris .

Elle se dédie à la création et à l’improvisation depuis plusieurs années. Elle a enregistré déjà une dizaine de cd autour du hautbois avec plusieurs maison de disque : Bottega Discantica, Dynamic, Continuo Records, Da Vinci et Brilliant classic…

Marika Lombardi joue sur un instrument Howarth-London. Elle joue également du hautbois baroque.

Depuis dix ans Marika Lombardi pratique aussi le sound painting (technique d’improvisation dirigée par un langage de signes) au sein de l’ensemble Amalgammes, sous la direction de Christophe Mangou , et depuis 5 ans elle mène une campagne de diffusion de cette technique au sein de différents stages en Italie et France .

Visitez son site internet.

Pierre Penisson, Composition

Pierre Penisson

Pierre Penisson commence précocement le piano au conservatoire de Rouen dans les classes de Françoise Yvart et Frédéric Aguessy. Très tôt il bénéficie de l’enseignement du compositeur Valery Arzoumanov et suit les cours d’écriture de Jacques Petit.
Parti poursuivre ses études à Paris à seize ans, il entre aux conservatoires de Boulogne-Billancourt, Paris et Issy les Moulineaux et obtient les prix de piano, harmonie, contrepoint, analyse et orchestration, dans les classes de Isabelle Duha, Alain Louvier et Paul-André Gaye.
Tout en suivant un cycle de perfectionnement de piano auprès de Denis Pascal à Rueil Malmaison, il se consacre par la suite plus intensément à l’écriture et obtient un Master au Conservatoire National Supérieur de Paris ainsi qu’un DNSPM d’orchestration. Il y a reçu les enseignements de Pierre Pincemaille, Thierry Escaich, Denis Cohen, Olivier Trachier.
Devenu professeur d’écriture au conservatoire de Chartres en 2011, son expérience d’enseignement aboutit à sa titularisation comme professeur d’enseignement artistique.
Il consacre son activité de musicien à l’arrangement, la composition et la scène. Sa collaboration régulière avec divers ensembles et compagnies, dont notamment Les Frivolités Parisiennes et Winterreise, lui a donné l’occasion d’arranger de nombreux airs d’opéra et opérettes pour différentes formations. Il a également arrangé de très nombreuses pièces pour orchestre, de musique de chambre, ainsi que des musiques pour le cinéma.
Pierre Penisson maîtrise en outre l’improvisation, la composition et l’arrangement dans des styles très éclectiques comme le tango argentin, la musique cubaine, le jazz, et naturellement toutes les esthétiques de la musique savante européenne.

Visitez son site internet.

Olivier Marin, Alto

Olivier Marin

Olivier Marin, altiste et compositeur, est un musicien éclectique qui se produit régulièrement comme soliste et chambriste ou compositeur dans des festivals à travers le monde où il présente des récitals originaux alliant musique classique, contemporaine et musique du monde. Sa dernière composition, Undō, pour alto, électronique et vidéo, a été sélectionnée pour être présentée au International Viola Congress aux Pays-Bas en 2018, au New York City Electroacoustic Festival (États-Unis), au Noisefloor Festival (Royaume-Uni) et au festival Code d’accès Montréal (Canada).

Pendant plusieurs années il a étudié l’improvisation avec des professeurs tels qu’Ibrahim Maalouf, Garth Knox, Rachid Brahim-Djellul, Bruno Chevillon et Vincent Lê-Quang. Depuis 2016, il a travaillé au développement de plusieurs projets originaux, dont l’Ensemble Kamaan, groupe de musique classique perse contemporaine soutenu par le Conseil des arts de Montréal ayant une tournée 2018-2019 au Canada et Hong Kong.

Actuellement Olivier est professeur d’alto au Conservatoire Régional de Paris et au Conservatoire d’Issy. Après sa formation classique auprès de Louis Fima à Paris, Il est allé faire un master d’interprétation avec Jutta Puchhammer à Montréal. En 2016, il remporte le premier prix du concours international de cordes Gérardmer-Kichompré en France. Durant ses études il reçoit de nombreuses bourses d’études marquant l’excellence de son parcours. Olivier a également acquis une grande expérience en musique de chambre et en orchestre, grâce au cycle spécialisé du Quatuor Debussy au Conservatoire de Lyon et aux académies de L’Orchestre de Paris et L’Orchestre des Siècles.

Visitez son site internet

Marion Leleu, Alto

Marion Leleu

L’altiste et pédagogue française Marion Leleu a étudié au CNSM de Lyon l’alto et la direction de choeur, dont elle sorti avec le diplôme avec la mention »cum laude ». Elle obtint ensuite un diplôme de la Hochschule de Frankfurt dans la classe de Tabea Zimemmann. Elle a travaillé comme musicienne d’orchestre pendant de nombreuses années, notamment à l’opéra de Hamburg et à la Kammerakademie de Potsdam, ainsi qu’en tant qu’invitée dans de nombreux autres ensembles, tels que l’Orchestre de chambre d’Europe, l’Orchestre de Radio-France, l’Ensemble Modern, l’Opéra National de Bavière, le Dresdner Staatsoper et Académie de musique ancienne de Berlin.
Depuis 2008, Marion Leleu enseigne à l’Université des Arts de Berlin
et depuis 2017 elle supervise la classe d’alto au Musikgymnasium
C.-P.- E. Bach de la Hochschule für Musik »Hanns Eisler« Berlin.
Elle se passionne pour la pédagogie instrumentale et la psychologie du musicien, pour accompagner ceux-ci vers leur meilleur potentiel artistique. Un autre point fort de son activité pédagogique est l’analyse du mouvement
et du placement sur l’instrument d’un point de vue physiologique.


The French violist Marion Leleu studied at the CNSM in Lyon viola and choir conducting and graduated with diploma « cum Laude ». At first, she worked as an orchestra musician for many years as at the Staatsoper Hamburg and the Kammerakademie Potsdam and as a guest in many other ensembles, such as Chamber Orchestra of Europe, the Orchestre de Radio-France, the Ensemble Modern, the Bavarian State Opera, the Dresdner
State Opera and the Academy of Early Music Berlin. With the duo « Altopiano » and the historical string quartet « Quatuor Voltaire » she regularly performs in Germany and abroad.
Since 2008 Marion Leleu teaches at the University of Arts Berlin
and since 2017 she is supervising a viola class at the Musikgymna
C. C. E. Bach of the HfM »Hanns Eisler« Berlin. Her passion is pedagogy and the psychological coaching of musicians to help them develop their artistic potential. Another important focus of her pedagogical activity is the movement and placement analysis from a physiological point of view.
She gives regular Lecture and Master classes on these two topics.

 

https://www.marionleleu.net/

Christophe Manien, Accompagnement/Déchiffrage

Christophe Manien

Christophe Manien étudie au Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris avec Serge Zaposky, Pierre-Laurent Aimard, Graham Jonhson, Anne Grappotte, Georgy Kurtag, Jeff Cohen et obtient les Diplômes de Formation Supérieure de direction de chant, accompagnement vocal et musique de chambre.

Auprès de la scène lyrique, il est chef de chant sur de nombreuses productions pour le Théâtre des Champs-Élysées, l’Opéra Comique, les Opéras de Lille et Rouen, le Festival d’Aix-en-Provence, le Théâtre Royal de La Monnaie à Bruxelles, le Grand Théâtre du Luxembourg, la Casa da Musica de Porto, le Festival de la Ruhrtriennale, et collabore avec les chefs d’orchestre Susanna Mälkki, Jérémie Rhorer, Pascal Rophé, Georges-Élie Octors, Julien Leroy, Franck Ollu, Antonello Manacorda, Jean Deroyer, Andreas Spering, Clement Power, Claudio Scimone, Philippe Herreweghe, … 

Entre 2005 et 2015 il accompagne le Chœur de Radio France sous la direction de Riccardo Muti, Daniele Gatti, Myung Whun Chung, Hartmut Hänchen, Norbert Balatsch, Kurt Masur, Pierre Boulez, Alain Altinoglu… Il prend également part à Radio France aux productions symphoniques des Gurre-Lieder de Schönberg sous la direction d’Esa-Pekka Salonen et de la Deutsche Sinfonie d’Hanns Eisler dirigée par Eliahu Inbal.

Il a récemment été chef de chant à la Comédie Française pour La Nuit des rois de Shakespeare (mise en scène Thomas Ostermeier) et il s’est produit avec Véronique Gens dans la version piano de La Voix humaine de Poulenc (mise en scène Christian Schiaretti) au TNP de Villeurbanne.

De 2006 à 2009 il est chef de chant de la classe de scène de Mireille Larroche à l’École Normale de Musique de Paris et depuis 2013 il enseigne l’accompagnement et le déchiffrage au CRR de Rouen.

Eunju Park-Moreau, Violoncelle

Membre titulaire du Seoul Philharmonic Orchestraet du Gaïa Quartet, Eunju Park est une soliste et chambriste accomplie. Réputée pour la beauté et l’élégance de sa sonorité, Eunju Park est appréciée pour son jeu sensible et raffiné. Ses concerts en tant que soliste et chambriste l’ont amenée dans de nombreuses salles de concert parmi les plus prestigieuses au monde. Eunju Park a remporté les premiers prix dans de nombreuses compétitions organisées en Corée du Sud avant de poursuivre ses études à Paris avec Xavier Gagnepain, Florian Lauridon, Philippe Muller et le Quatuor Ysaye. Pendant ses études au Conservatoire de Paris, elle remportera les premiers prix du Concours international de Turin et du concours de musique de chambre de Paris.
Eunju Park a joué en tant que soliste avec de nombreux orchestres dont l’Orchestre Philharmonique
de Séoul, l’orchestre Italia Festival, l’Orchestre Philharmonique Suwon. Elle a également été invitée comme violoncelliste solo par le Korean Symphony.
Eunju Park joue sur un violoncelle de Raffaele Gagliano (Naples) de 1825.

Frédéric Moreau, Violon

Frédéric Moreau, violoniste concertiste

Captivant le public par ses interprétations, son charisme et son incroyable virtuosité, Frédéric Moreau est invité dans de nombreux festivals, dans de prestigieuses salles de concert à travers le monde et devient rapidement l’un des artistes français les plus prolifiques de sa génération avec plus d’une centaine de concerts en soliste chaque année.

Lauréat de concours internationaux, Frédéric Moreau débute une carrière de soliste dès l’âge de dix-huit ans après avoir reçu les premiers prix à l’unanimité de violon, de musique de chambre et avoir été diplômé du « 3ème cycle », le plus sélectif programme de « soliste » du Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris (Master et Doctorat). Il a étudié le violon auprès de Maîtres tels que Jean Fournier, Michèle Auclair, Régis Pasquier, Tibor Varga, Yehudi Menuhin,…

Artiste éclectique, Frédéric Moreau a également étudié au CNSM de Paris: le solfège, l’harmonie, le contrepoint, l’analyse, l’histoire de la musique; dans d’autres conservatoires: le piano, l’orgue, l’orchestration, la direction d’orchestre; et la musicologie à la Sorbonne.

Frédéric Moreau incarne le répertoire violonistique de la musique baroque à la musique contemporaine et défend avec ferveur la musique du plus charismatique virtuose de tous les temps: Niccolò Paganini, dont il aime faire redécouvrir la magie au public. Son dernier CD, sorti en 2016 et intitulé « Il Cannone » en hommage au célèbre violon du Maître italien, est entièrement consacré à la musique de Niccolò Paganini.

Pédagogue reconnu, Frédéric Moreau transmet son amour de la musique lors de « master-class » à travers le monde.

Directeur musical et soliste du célèbre orchestre de chambre « Les Violons de France » depuis 1995, il est aussi 1er violon du  » Gaia Quartet  » et a le privilège de jouer un violon de Giovanni Battista Guadagnini de 1749.

Pour plus d’informations : www.fredericmoreau.com

Captivating audiences with his performances, his charisma and his amazing virtuosity, Frédéric Moreau is regularly invited to many festivals, in prestigious concert halls around the world and has become one of the most prolific French artists of his generation with over one hundred concerts as soloist each year.

Frédéric Moreau is a laureate of numerous international competitions and started his solo career at the age of eighteen. He is a first prize winner of violin and chamber music, and is a “3ème cycle » graduate of the most selective soloist programme at the French National Conservatory of Music in Paris (Master and PhD). He has studied violin with masters such as Jean Fournier, Michèle Auclair, Régis Pasquier, Tibor Varga, Yehudi Menuhin…

He regularly tours around the world and performs as soloist with numerous orchestras including the Munich Symphony Orchestra, the Kiev National Philharmonic Orchestra, the Ile de France Philharmonic Orchestra…

With his eclectic tastes, Frédéric Moreau has approached all styles of music and brings to life the violin repertoire ranging from baroque to contemporary. In addition, he is a fervent promotor of the music of the most charismatic virtuoso violinist of all time: Niccolò Paganini, whose magic he loves reproduce for the public.

He has made numerous recordings, including: Beethoven’s violin concerto with the Munich Symphony Orchestra; a disc entitled « Hommage à l’Europe » which was nominated for best classical music recording at the « Victoires de la Musique » in 2000; a « Virtuosity » disc (including works by Paganini, Sarasate, Bazzini, Saint-Saëns…); a disc of Vivaldi’s Four Seasons; DVD with the « Solstice Trio » (Beethoven, Mendelssohn, Rachmaninov). His last CD, released in 2016 and titled « Il Cannone » in homage to the famous violin of the Italian Master, is entirely devoted to the music of Niccolò Paganini.

Renowned pedagogue, Frédéric Moreau likes to pass on his passion for music during master-class classes around the world.

Frédéric Moreau is musical director and soloist of the prestigious chamber orchestra « Les Violons de France », first violin of  » Gaia Quartet  » and and has the privilege of playing a 1749 Giovanni Battista Guadagnini violin.

Céline Lesage, Violon

Céline Lesage enseigne le violon au Conservatoire à Rayonnement Régional de Toulouse depuis 1999, date à laquelle elle obtient le Diplôme d’État de professeur de violon. Elle a enseigné au Conservatoire à Rayonnement Départemental de musique et de danse du Tarn entre 1999 et 2018. Elle débute ses études musicales au conservatoire de Toulouse où elle obtient ses prix de violon, de musique de chambre et de formation musicale dans la classe de Chantal Crenne. Elle poursuit son parcours au Conservatoire National de Bordeaux dans les classes de Micheline et Pierre Lefebvre, elle obtient le prix de perfectionnement en violon et en musique de chambre. Tout au long de son parcours, ses interprétations se façonnent grâce aux rencontres d’artistes exceptionnels tels que Pierre Amoyal, Clara Cernat et Raphaëlle Desgraviers lors d’académies et de Master Classes. Elle se produit régulièrement en duo avec son époux Éric Lesage, avec le sextuor Café De Maurizi et le quatuor à cordes Olympe, formations qu’elle a fondées. De 1995 à 1998, son expérience au sein de l’Orchestre Français des Jeunes dirigé par Marek Janowsky lui permettent d’aborder un large répertoire symphonique et de côtoyer des solistes majeurs tels que Vadim Repin, Barry Douglas et Jean-Yves Thibaudet. Depuis 2004, elle est membre de l’Orchestre de la Cité d’Ingres de Montauban et de l’Orchestre de Chambre d’Agen. Céline effectue actuellement des recherches en musicologie sur les violonistes tziganes d’Europe Centrale et les œuvres du compositeur Oreste Eugène De Maurizi.