Daniela Giordano

Her debut in the USA, at Carnegie Hall in New York, consecrates her as one of the most interesting pianists of her generation.
Daniela Giordano began studying the piano when she was very young, revealing an innate talent and passion for music. She graduated summa cum laude and honorable mention at U. Giordano Conservatory of Music.
She went on to study with Maestro P. Bordoni and then attended International Music Universities. Daniela postgraduated at the Lugano Musikhochschule with M° V. Ashkenazy and obtained a Master’s degree in Music Performance and Interpretation (Major Piano).
In 2011, she has won the FIDAPA International Piano Competition and was awarded a Scholarship to attend a Meisterkurs Klavier at the Salzburg Mozarteum with M° Perticaroli.
After that, she was admitted to Santa Cecilia National Academy in Rome and in 2014 she got an additional post-graduation degree with Maestro B. Lupo.
Daniela has been awarded First Prize in National and International Piano Competitions: First Prize “Pianists of Italy”, First Prize “Giulio Rospigliosi”, “Best Execution Award” at the 9th International Piano Competition “Premio Napolitano” (member of Alink-Argerich Foundation, the Nederland’s Foundation that includes the most prestigious competitions in the world).
Daniela performs as a soloist in the most important concert halls and theatres in the world (USA, Great Britain, Austria, Swizerland, Germany, Nederland, Spain, France, Auditorium Parco della Musica in Rome, Scarlatti Hall and National Museum in Naples, Teatro Marcello in Rome and many others).
Her live performances have been broadcasted by RAI (Italian Public Television) and Classical Planet, during the Euroclassical Festival.
She has just published her first record: Giordano 2.0, a monography dedicated to piano works by Umberto Giordano, which received a recognition by the Scientific Technical Committee established by the Ministry of Cultural Heritage and Activities for the 150th anniversary of the birth of the composer.
She is Piano Professor at Donizetti Conservatory of Music in Bergamo and she is very fond of teaching music, delivering Masterclasses and Lectures in Italy and abroad.
www.danielagiordanopiano.com

 

Relaxation

Conférence sur la médiumnité, l’intuition et la musique 

« Il y a, je crois, un sens où chacun de nous est médium ; la sensation
pure ne serait-elle pas une forme de médiumnité? » G. Marcel
L’artiste trouve rapidement dans sa vie un lien intime avec ce qu’il est profondément et son monde intérieur. Il comprend alors qu’il peut jouir de cet espace de liberté rempli de sensations, d’émotions et de créativité. Une fois goûté à cela, il ne cessera de chercher à rester en contact avec cet espace intérieur jusqu’à en faire sa raison de vivre.

La médiumnité essaie comme toute forme de spiritualité, de philosophie de répondre à des questions existentielles ou métaphysiques. Elle est un voyage dans l’exploration de ce lien profond que l’on a avec nous même jusqu’à la découverte de nouveaux mondes et cela, de manière infinie.
Ce voyage se fait par des allers-retours entre le cœur et l’intellect. C’est en passant par la sensation ou l’intuition que nous pouvons ouvrir, créer de nouvelles voix et de nouvelles compréhensions. Pour se faire, la musique est un merveilleux moyen, elle permet de connecter d’abord avec le coeur.
Le musicien a déjà exploré une grande partie de son monde intérieur et connaît bien ces allers retours entre ressentis et compréhensions. C’est pour cette raison qu’il est particulièrement ouvert à ces sujets subjectifs et mystérieux car il vit, ressent dans son corps, dans ses tripes un monde invisible et indicible.
J’aime cette phrase de R. Wagner : « la musique commence là où s’arrête le pouvoir les mots ». C’est à partir de cet endroit que je vous parlerai du chemin qui m’a mené à découvrir ma propre médiumnité et comment il est possible de l’explorer ou la nommer en chacun de nous.

Jean-Luc Manca

Après avoir commencé ses études à l’école de musique de Saint-Martin-d’Hères (classe de L. Bonali) puis au conservatoire de Grenoble, Jean-Luc Manca entre à l’école d’accordéon de Chambéry (classe d’A.Thépaz)
il obtient le prix de la SACEM en 1978 et 1980 et remporte le premier prix au concours international de Genève (Suisse)
En 1983 il enregistre l’intégrale du programme qui lui a valu le premier prix à la coupe mondiale de l’accordéon à linz (Autriche)
Après deux ans d’études à Moscou (Russie) dans la classe de F. Lips il obtient le diplôme de l’institut pédagogique Gnessine.
Titulaire du C.A. il partage son activité professionnelle entre l’enseignement au CRR de Grenoble et sa carrière de concertiste. Sa discographie comprend 17 albums.

Christine Paté

Christine Paté, née à Lyon, reçoit une éducation musicale complète en piano et violon au Conservatoire à Rayonnement Régional de sa ville natale et y obtient de belles distinctions. Se consacrant aussi à l’accordéon, elle est lauréate de nombreux concours dans ses trois instruments, remportant entre-autre le prix de l’ UNAF ainsi que celui de la Sacem en accordéon, le Royaume de la musique en 1982 en piano.

En 1987, elle obtient le Diplôme d’Etat d’accordéon. Élève de Max Bonnay à Paris, elle poursuit ensuite ses études d’accordéon auprès d’ Hugo Noth à l ’École Supérieure de musique de Trossingen en Allemagne ou elle obtient en 1993 un Master en pédagogie ainsi qu’ en accordéon.

Installée à Berlin depuis 1994 en tant que concertiste Christine Paté donne de nombreux concerts. Passionnée par la musique de chambre et la création, elle fonde en 1997, avec le clarinettiste Matthias Badczong, le duo  » Klarinette-Akkordeon plus“ ainsi que le duo « Duo a due“ en 2008, avec la violoncelliste Valérie Dulac.

En 1998, le compositeur Peter Eötvös l ’engage à l’Opéra de Lyon pour la création de son opéra « Les trois sœurs” sous la direction de Kent Nagano. Depuis, il l’invite pour interpréter ses oeuvres.

Très engagée auprès des compositeurs, elle est à l’origine de plus de 150 créations. Elle se produit avec les Ensembles « Sharoun », « United Berlin“, « Mosaïk“, « Kammerensemble Neue Musik“ , ou « l ’Ensemble Orchestral Contemporain »…

Christine Paté est également conviée dans les orchestres prestigieux de la ville de Berlin, « Staatskapelle“, « Berliner Philharmoniker“, « Deutsche Symphonie Orchester“, « Rundfunk Orchestrer“ où elle côtoie des chefs comme Mariss Jansons, Daniel Barenboim, Vladimir Jurowski ou Robbin Ticciati.

Très avide de transmettre ses expériences, Christine Paté enseigne à Berlin et organise de nombreux projets ainsi que des échanges internationaux avec ses élèves. Petits ou plus expérimentés, elle les accompagne avec succès à de nombreux concours ainsi qu’aux admissions universitaires

Vikram Rajan

Vikram Rajan, pianiste, est diplômé de l’Université d’État à Buffalo, New York, Mannes College, New York et à l’Université de musique et des arts de la scène de Vienne. Il réside actuellement à Vienne, en Autriche, où il occupe des postes de professeur de musique à l’Ecole de Musique „Spielstatt“ ainsi que ses activités de pianiste de concert classique et de musicien de chambre.

Vikram Rajan a donné des concerts en Autriche, en France, en Allemagne, en Italie, en Inde et aux États-Unis. M. Rajan a acquis des prix dans des concours tels que le concours Chopin à Brest, en France, et le concours de piano Teresa Llacuna à Poët-Laval, en France. Il a souvent reçu des prix spéciaux pour ses interprétations des maîtres classiques, plus récemment lors du concours international de piano Feurich, 2017. En 2020, Vikram Rajan a reçu une mention spéciale au quatrième concours international de piano de la ville de Vigo où Martha Argerich a participé en tant que présidente du jury.

En 2010, M. Rajan s’est produit au prestigieux festival de printemps « Festwochen » à Vienne où il a joué un récital solo à la Gläsernen Saal dans le Musikverein commémorant le 200e anniversaire du grand compositeur polonais, Frédéric Chopin. M. Les spectacles fréquents de Rajan ont inclus des lieux tels que la Gesellschaft für Musiktheater et l’ancienne Saal Bösendorfer à Vienne, le Palais Sommer Festival à Dresde et l’ Accueil Musical de Saint-Merry à Paris.

Les activités musicales de Vikram Rajan comprennent également sa participation et ses performances aux masterclasses données par divers musiciens renommés tels que Zoltan Kocsis, Jean-Yves Thibaudet, Naum Grubert, Malcom Bilson et Elissó Virsaladze. À l’été 2022, M. Rajan s’est inscrit au programme de maîtrise en musique à l’Academia Ridotto à Stradella, en Italie, où il acquiert le mentorat de la professeure Natalia Trull. Il collabore également régulièrement à divers projets de musique de chambre et a commencé à enseigner à l’Académie de musique d’été de Vienne depuis 2017.

*********************************************

Vikram Rajan, pianist, is a graduate of the State Universtiy at Buffalo, New York, Mannes College, New York and the University of Music and Performing Arts, Vienna.  He currently resides in Vienna, Austria where he holds posts as music teacher at the Spielstatt Music School, alongside his activities as a classical concert pianist and chamber musician.

 

Vikram Rajan has performed concerts in Austria, France, Germany, Italy, India and the United States. Mr. Rajan has acquired prizes in competitions such as the the Chopin Competition in Brest, France and the Teresa Llacuna Piano Competition in Poët-Laval, France. He has frequently been bestowed with special prizes for his interpretations of the classical masters, most recently at the Feurich International Piano Competition, 2017. In 2020, Vikram Rajan received a special mention at the Fourth International City of Vigo Piano Competition where Martha Argerich participated as president of the jury.

In 2010, Mr. Rajan performed at the prestigious spring festival « Festwochen » in Vienna where he played a solo recital at the Gläsernen Saal in the Musikverein commemorating the 200th anniversary of the great Polish composer, Frédéric Chopin. Mr. Rajan‘s  frequent performances have included venues such as the  Gesellschaft für Musiktheater and the former Bösendorfer Saal in Vienna, the Palais Sommer Festival in Dresden and the Accueil Musical de Saint-Merry in Paris. 

Vikram Rajan’s musical activities also include his participation and performances at masterclasses given by various renowned musicians such as Zoltan Kocsis, Jean-Yves Thibaudet, Naum Grubert, Malcom Bilson, and Elissó Virsaladze. In Summer 2022 Mr. Rajan enrolled into the Music Master’s Program at Academia Ridotto in Stradella, Italy where he acquires the mentorship of Professor Natalia Trull. He also collaborates regularly in various chamber music projects and has begun teaching at the Summer Music Academy in Vienna since 2017.

Wenzel Grund

www.wenzelgrund.com

www.mk-akademie.ch

 

Wenzel Grund – Clarinette

Le clarinettiste de Burgdorf a étudié la clarinette comme matière principale avec Kurt Weber au Conservatoire de musique et de théâtre de Berne (Haute école de musique). Il a obtenu le diplôme d’enseignement en 1985 et le diplôme de soliste en 1987. Il suit des cours de musique de chambre et d’ister auprès du Prof. Jost Michaels, Karl Leister, Siegfried Palm et d’autres professeurs de renommée internationale ont élargi son horizon musical.

Pendant ses études, il a été clarinettiste solo de la Jeune Philharmonie Suisse. Il a rapidement enchaîné les concerts et les tournées avec des musiciens et des ensembles importants. Des concerts en solo avec orchestre ainsi que des invitations à des festivals de musique internationaux. A ses concerts s’ajoutent de nombreux enregistrements pour la radio et la télévision. Il a enregistré des disques et des CD chez Claves, Gall, Lunarion, classic 2000 et d’autres éditeurs.

Il a dirigé pendant 13 ans le festival international de musique « Bohemia Festival » avec ses mastercures près de Prague ; il a enseigné pendant 7 ans la clarinette et la musique de chambre aux corsi internazionale die perfezionamento « Tullio Macoggi » à Varenna sur le lac de Côme et a enseigné pendant 11 ans la kinésiologie musicale à l’académie d’été de Soleure – Schloss Waldegg.

  • Né en 1964 à Prague.
  • Etudes à la Haute école de musique et de théâtre de Berne avec diplôme d’enseignement et de soliste.
  • Activité de concert internationale, enregistrements radio, télévision et CD.
  • Activité pédagogique intensive
  • 1995/1996 Praticien en kinésiologie musicale auprès de Dr. Rosina Sonnenschmidt et de Harald Knauss à l’IAK de Fribourg-en-Breisgau.
  • Formations continues et approfondissements dans différents domaines de la kinésiologie.
  • En 2003, les fondateurs de la kinésiologie musicale m’ont accordé une licence pour travailler en tant qu’instructeur de kinésiologie musicale® et poursuivre ainsi leur travail de pionnier.
  • Guérisseur naturel et membre A de l’Association suisse pour la guérison naturelle (certifié par l‘SVNH en kinésiologie et conseil de vie)
  • Hypnothérapeute (O.H.T.C. NGH)
  • enseignant pour le test énergétique radionique
  • conseiller en énergie vitale sensible
  • www.mk-akademie.ch

Delphine Haidan

Titulaire d’une Maîtrise de Musicologie à l’Université de la Sorbonne, d’un prix au CNSMP et de plusieurs récompenses au sein de concours internationaux, Delphine Haidan intègre par la suite l’Ecole d’Art Lyrique .

 

Elle se produit aussi bien à l’opéra, qu’en récital, en France et dans le monde sur des scènes prestigieuses, parmi lesquelles, l’Opéra Bastille, le Musée d’Orsay, l’Opéra Comique, l’Opéra de Bordeaux, le Capitole de Toulouse, le Théâtre des Champs-Élysées, le Festival de Glyndebourne, la grande salle du Conservatoire Tchaikovsky de Moscou, le Konzerthaus de Vienne ou encore le London Royal Albert Hall…

 

Delphine Haidan s’est fait remarquer dans de nombreuses productions telles que Les Contes dHoffmann (la Muse/Nicklausse), à l’Opéra Bastille et Zurich, La Damnation de Faust (Marguerite), à Moscou et  Kiev  et plus récemment dans LEnfant et les Sortilèges à la Scala de Milan et à Seattle, ainsi que dans Pélleas et Mélisande (Geneviève) à Tokyo.

 

Sa discographie comprend de nombreux enregistrements : Lakmé avec Nathalie Dessay et Michel Plasson,« Harmonieuses dissonances »  d’Eric Montalbetti sorti chez Alpha en 2020,  « Symphonie pour la vie » (soutien aux soignants – Warner) et son dernier enregistrement

«Deux Mezzos sinon rien» (Klarthe) avec Karine Deshayes, récompensé d’un CHOC Classica.

 

Au cours de l’été 2021, Delphine Haidan est engagée au Festival Berlioz dans Les Troyens à Carthage dans le rôle d’Anna, sous la direction de Francois Xavier Roth avec l’Orchestre des Siècles.

 

Le début de la saison 21/22 sera marqué par la production d’Eugène Onéguine au Théâtre des Champs-Élysées dans le rôle de Filipievna dans une mise en scène de Stéphane Braunschweig.

Delphine Haidan donnera également de nombreux récitals tout au long de la saison.

Parmi ses autres projets : une série de concerts « Deux Mezzos sinon rien » aux côtés de Karine Deshayes avec l’Orchestre d’Avignon dirigé par Debora Waldman.

Paola Meloni

Née à Cagliari (Italie) en 1986, Paola réussi le concours d’entrée et entreprend l’étude du piano au Conservatoire de Musique d’État de sa ville à l’âge de onze ans. Terminé le Lycée Classique avec mention, Paola poursuit et approfondit ses études du piano, et en 2009 elle obtient le Diplôme de Piano (Premier Prix) au Conservatoire d’État de Cagliari. Paola commence aussi à suivre nombreuses Master Classes de Perfectionnement dans toute l’Europe (Conservatori Liceu de Barcelona, Accademia Internazionale di Musica de Cagliari, Hochschule fur Musik Franz Liszt de Weimar, Akademia Muziczna w Krakowie, Academy of Music di Vilnius), avec nombreux et renommés pianistes, parmi lesquels Gerlinde Otto, Claudio Martinez, Ludmila Berlinskaia, Rolf Dieter Arens, Maurizio Moretti, Stanislav Pochekin, Benedetto Lupo, Yukio Miyazaki, Jurgis Karnavicius, Jacques Rouvier, Gabriel Tacchino, Peter Waters.
En Janvier 2012, Paola obtient avec un Premier Prix avec mention le Master en Piano au Conservatoire d’État de Cagliari. Et en Juin 2014 elle termine ses Études Supérieures en Piano à la Schola Cantorum de Paris, où se perfectionne avec Monsieur Gabriel Tacchino.
Paola se produit dans nombreux Récitals en Piano Solo, Musique de Chambre e Concertos pour Piano et Orchestre en Italie et en Europe pour plusieurs Associations et Festivals de Musique, parmi lesquels l’Associazione Mozart Italia, la Fondazione Siotto, le Festival Sonus de Attongiu, le Festival Il Pianoforte a quattro mani, l’Associazione Inter Artes, l’Associazione Arte e Musica Roana, le Festival de Piano Con…certando, le San Sperate Piano Festival, le Conservatori Liceu de Barcelona, le Teatro Massimo di Cagliari, le Festival Musicale Internazionale di Ponti Sul Mincio, la Florianka Concert Hall de Krakow, le Festival de Piano Claudio Arrau, l’Academy Concert Hall de Vilnius, le Liszt Piano Festival, le Festival Debussy et la Musique Française, l’Auditorium del Conservatorio de Cagliari, l’Associazione Solidando, l’Ente Musicale Nuoro, Euterpe Iniziative Musicali, Studi Aperti Cagliari, l’Ente Concerti Marilisa De Carolis de Sassari, l’Ente Concerti Oristano, l’Associazione Intermezzo, le Teatro Eliseo de Nuoro, Piano City Milano, l’Heure Musicale au Marais à Paris, la Fondazione Banco di Sardegna, l’Associazione Suoni in Tempesta, le Festival des Musiques Improvisées Imprudences, la Cité des Arts de Paris, le Teatro di Serrenti, le Festival Piano Time à la Kammermusiksaal im Steingraeber Haus à Baireuth.
En 2018 son premier CD pour Stella Recording, “Sur la mer”, oeuvre pour quintette (piano, alto, violoncelle, clarinette et saxophone) composée par Stefano Tore.

Christophe Neuhauser

Christophe Neuhauser est premier prix du CNSM de Paris,cet élève d’Alexandre Lagoya nous entraine sur les traces de Francisco Tarrega,Heitor Villa Lobos,Isaac Albeniz,et bien d’autres grands noms de l’histoire de la guitare,programme de son premier cd consacré aux compositeurs hispano américains.Il perfectionne son art en travaillant avec des guitaristes prestigieux tels que « Alirio Diaz », »Léo Brouwer ».Il se fera remarquer lors du concert consacré à Joaquim Rodrigo en interprétant « la fantaisie pour un gentilhomme », »le concerto d’aranjuez » ainsi que le concerto en ré de A.Vivaldi accompagné par l’orchestre « mouvement 12 ».Formant depuis 25 ans le duo Di Mosole-Neuhauser ils joueront avec l’orchestre universitaire de Toulouse le concerto pour deux guitares en sol M de Antonio Vivaldi.En 2014 il enregistre avec Serge Di Mosole le cd « de Bach à Piazzolla » au programme des oeuvres de

Sor,Scarlatti,Soler,Bach,Haendel,De Falla,Cardoso,Piazzolla et quelques compositions et arrangements.Christophe Neuhauser contribue aussi par Ces compositions à élargir le répertoire de la guitare, ces pièces sont publiées aux éditions Soldano France.

Serge Di Mosole

Né à Toulouse (France) le 27 novembre 1963, Serge Di Mosole étudie la guitare au conservatoire national de région de Toulouse dans la classe du maître Marc Franceries et Paul Ferret et obtient à 17 ans un premier prix de musique de chambre et une médaille d’or en guitare. C’est dans le cadre de divers stages internationaux qu’il perfectionne son art avec entre autre avec le maître cubain Manuel Barrueco dont il recevra de ses mains le diplôme international d’interprétation. Il commence une carrière de concertiste, se produit lors de festivals, centres culturels, églises et enregistre son premier cd consacré au répertoire sud américain en 1994 pour lequel il recevra d’élogieuses critiques dans la revue internationale «Les cahiers de la guitare» et la revue UT-MI-SOL. En parallèle il compose des pièces pour guitare seule, en duo, ensemble instrumental, piano et orchestre. Ses compositions ont illustré une dizaine de documentaires de 2006 à 2010 pour la télévision française FR3 l’émission «des racines et des ailes». En 2014 sortira un premier cd en duo avec le guitariste Christophe Neuhauser, consacré au répertoire baroque,espagnol et sud américain de Bach à Piazzolla. www.dimosole-neuhauser

Emilien Lefèvre

http://www.emilienlefevre.com

Mené par sa vocation de musicien, il se forme dès l’âge de 15 ans auprès des meilleurs professeurs parisiens : Jean-Claude JABOULAY et Michel BENET au CRR de Paris, puis Jacques TYS, David WALTER et Frédéric TARDY au Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris. Il en ressort diplômé d’un master avec une mention Très Bien à l’Unanimité. La qualité de l’enseignement qu’il y reçoit et sa participation aux tournées de l’Orchestre Français des Jeunes forgent son expérience d’orchestre, et le conduisent à intégrer à 21 ans la prestigieuse GARDE REPUBLICAINE. Sa polyvalence recherchée l’y amène à assurer les partie de hautbois, hautbois d’amour et cor anglais solo. Il collabore par la suite avec des formations telles que l’Orchestre Philharmonique de Radio France, l’Ensemble Intercontemporain, le Capitole de Toulouse, les Dissonances, l’orchestre Philharmonique de Strasbourg ou l’Orchestre de l’Opéra National de Lorraine.
Les rencontres artistiques marquantes forgent son idéal de jeu, de style, et de répertoire. Ses collaborations avec le violoncelliste Carlos DOURTHE, le pianiste Jean-Bernard POMMIER, ou encore la violoniste Sarah NEMTANU, l’incitent à développer le répertoire de chambre. C’est chose faite avec l’Ensemble ALTONA, aux côtés du corniste Matthieu ROMAND et de la pianiste Anne-Lise HEMERY.
Passionné de répertoire baroque, il fonde avec ses amis musiciens l’ensemble A CINQUE, formation à cinq voix issue des concertos vénitiens d’Albinoni. Son effectif minimaliste, avec un instrument par partie, allie merveilleusement l’éloquence du style concertant à l’esprit chambriste. La fondation MEYER du conservatoire de Paris lui attribue une bourse pour enregistrer dans la collection «Jeunes Solistes» du conservatoire. Le disque rassemble quatre concertos pour hautbois d’amour, un hautbois de tessiture mezzosoprano qui connut son triomphe à l’ère baroque.
La question de l’enseignement s’est toujours révélée centrale dans la recherche musicale d’Emilien Lefèvre.
Sa réflexion s’est construite tout au long de son parcours d’étude, en comparant et confrontant les différentes manières et styles de ses professeurs. Le sincère désir de transmettre et d’accompagner les plus jeunes, dans le développement de leur passion musicale et de leur parcours d’études professionnelles, le conduisent tout naturellement vers la formation CA du Conservatoire de Paris. Il est l’un des rares hautboïstes de sa génération à en être ressorti diplômé. Après deux années comme professeur au conservatoire du 15eme arrondissement de Paris, il prend en 2018 la succession de Didier PATEAU au conservatoire d’Aulnay-sous-Bois.

Benjamin Valette

Benjamin est un musicien polyvalent. Dans ses récitals en solo, il interprète les pièces emblématiques du répertoire, des révisions de manuscrits, ou encore des arrangements personnels.
Son disque solo Bach, Telemann, Weiss chez le label Ad Vitam Records (Harmonia Mundi distribution), salué par la critique (4 étoiles Classica), a été diffusé sur France Musique et Radio Classique dans plusieurs émissions. La journal Libération ou Guitare Classique Magazine se font écho de ses sorties discographiques.
Benjamin Valette édite ses arrangements chez les Editions Durand et les Editions Dobermann-Yppa.
Il s’est produit en soliste et chambriste dans de prestigieuses salles et festivals en France et à l’étranger. Il compte une dizaine d’enregistrements.

Avec Gabriel Bianco, Arkaïtz Chambonnet et Pierre Lelièvre, il fonde en 2012 le Quatuor Éclisses (4 guitares). Ils remportent en 2013 le concours européen de musique de chambre de la FNAPEC et sont lauréats de la fondation Banque Populaire 2014. Ils effectuent des concerts en France et à l’étranger (USA, Mexique, Indonésie, Jordanie, Algérie, Roumanie…). En France, on notera des récitals au Théâtre du Châtelet ainsi qu’à la Folle Journée de Nantes, aux Flâneries de Reims, au Festival Radio France.
Leurs disques « Guitares » (2013), « Invitation Française » (2015), « Pulse » (2017) et « Evocación » (2020) sont sortis chez Advitam Records.

Avec la violoncelliste Juliette Salmona, ils enregistrent le CD « Retratos » en 2017 et donnent des concerts dans divers festivals en France avec un programme brésilien.
Son dernier CD « Vamos! » est sorti fin 2018 avec la chanteuse Mélodie Ruvio autour de pièces espagnoles de Falla, Turina, Rodrigo ou Obrador et les amène dans des festivals français et suisses.

Benjamin Valette a également multiplié les expériences musicales avec les solistes de l’orchestre de Caen, Clémentine Decouture (voix), Lucie Eden (voix), Julien Desgranges (clarinette), Mathieu Névéol (violon), l’ensemble vocal Chronochromie ou l’orchestre de l’Opéra de Paris….

Benjamin Valette commence la guitare à 7 ans avec Florentino Calvo. Cinq ans plus tard, il entre au CRR de Paris dans la classe de Pedro Ibanez avec qui il se forme pendant une dizaine d’années. Il intègre ensuite la classe de guitare de Roland Dyens au CNSM de Paris jusqu’au Master d’interprète et se perfectionne avec Judicaël Perroy. Suivront un Master de musique de chambre et un Master de pédagogie (formation CA). Il rencontre Manuel Barrueco, Ricardo Gallen, Zoran Dukic, Dusan Bogdanovic, Alberto Ponce, Jean-Marc Zvellenreuther, Olivier Chassain… lors de masterclasses.
Animé par le goût de transmettre, il est actuellement professeur au Conservatoire Paul Dukas (12ème arr.) de la Ville de Paris et lance en 2021 la chaîne YouTube Benjamin French Guitar.
Benjamin Valette joue sur les cordes Savarez.

Agnès Pereira

Holding a diploma of the Conservatoire National Supérieur de Musique de Lyon in the violin class of Peter Csaba, Agnès Pereira continued her studies next to soloists such as Jacques Gesthem, Elisabeth Balmas, Jacques Prat, Marie-Annick Nicolas, Nejmi Succari and spent a year at the Juilliard School in New York.

Chambrist with, among others, the cellist Alain Meunier, she appeared on stage with Miguel Angel Estrella in Buenos Aires. The French Embassy in Washington D.C. asked her to perform as a soloist as part of the concerts given at the George Washington University for a production by Odile Perceau. Under the aegis of the ambassador of the United States in France, she was invited to play a program Pergolèse-Perceau within the prestigious setting of the Saint Chapel in Paris. Several recitals would follow.

She teaches at the Conservatoire de Musique de Voiron and since 1994, she has been a permanent staff member of the Saint-Etienne Symphonic Orchestra. She also regularly plays with the Orchestra of the Lyon Opera, the Lyon National Orchestra, the Caen Orchestra, the Grenoble Instrumental Ensemble and the Orchestra of the Marseilles Opera. Invited with the pianist Laurence Garcin by the Auditorium of the Grenoble Museum to take part in the festival Midis en Musique, she drew praise for a program of Brahms and Beethoven.

Agnès Pereira plays on a Gagliano violin dating from 1763, put at her disposal by the Mainssieux Museum of Voiron.

 

Elena Atanasovska

Elena Atanasovska – Ivanovska is one of the best-known Macedonian pianists, renowned for her sophisticated sound and elegant expression, as well as her energy, evident from the number of her performances both in Macedonia and abroad. She has won numerous awards in both national and international competitions and has performed in many countries around the world like USA, Italy, France, Spain, Portugal, Russia, Greece, Serbia, Bulgaria, Bosnia and Herzegovina, and Kosovo, both as a soloist and a chamber musician, in collaboration with many prominent artists (Sergej Petrov – Russia, Jan Jakub Bokun – Poland, Pierre Génisson – France, Terry Rhodes – USA, Gordana Josifova – Nedelkovska – Macedonia).

She performed at several concerts with the Macedonian Philharmonic Orchestra and on many international and domestic music festivals “Festival de Musica do Palacio da Bolsa” – Portugal, “Festival de Musica de Sant Pere de Rodes” – Spain, “Carniarmonie” – Italy, “Saraevska Zima” – Bosnia and Herzegovina, “Guarnerius, Centar lepih umetnosti Jovana Kolundzije” – Serbia, “Ohrid Summer Festival”, “Skopje summer festival”, “Days of Macedonian music” etc. She collaborated in many projects of F.A.M.E.’S during recording sessions of movies music. By invitation from music school “M. Balakirjev” in Moscow, she participated as a member of the jury of the international competition for Slavic music in Moscow, Russia.

From her several recordings, the latest one is a CD published by DUX – Poland with music from the Swedish royal dynasty Bernadotte. She graduated with honors from both her postgraduate and doctoral studies in the class of eminent Russian professor Boris Romanov, at the Faculty of Music in Skopje, where she is currently employed as Ph.D. professor.

Delphine Armand

Delphine Armand est reçue au Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris (CNSMDP) dans la classe de Bruno Rigutto pour le piano et de Daria Hovora pour la musique de chambre. Elle obtient quelques années plus tard ses masters de piano (classe d’Hortense Cartier-Bresson), de musique de chambre (avec Claire Désert), de direction de chant (auprès d’Erika Guiomar) et de pédagogie.

Lauréate de concours internationaux (Acquaviva delle Fonti, « Piano campus » d’argent), elle se produit en soliste et en musique de chambre dans des festivals français (Piano en Saintonge, Chopin à Nohant, festival Ravel, etc.) aussi bien qu’étrangers (notamment aux Pays-Bas (Dordrecht, Groningen) et en Italie (Bari, Acquaviva delle Fonti)).

Avec la pianiste Yun-Ho Chen elle forme le duo « Y’voir » de deux pianos et piano quatre mains. Dans une quête perpétuelle d’excellence, le duo se démarque au concours 2015 de l’ARD de Munich en obtenant le prix Bärenreiter et celui de la radio. Les deux pianistes créent leurs propres transcriptions et s’attachent à mélanger les arts : elles se sont ainsi produites au théâtre du Châtelet avec une troupe circacienne et travaillent également avec la conteuse Mariane Sytchkov.

Titulaire du certificat d’aptitude (CA), Delphine est professeur de piano et accompagnatrice au CRR de Saint Maur des Fossés. Elle est également professeur assistante de la classe de piano au CNSM de Lyon.

www.duoyvoir.com

Julie Horreaux

Après des études de littérature et de philosophie, Julie Horreaux se consacre au chant, qu’elle étudie auprès de Peggy Bouveret, professeure au C.N.S.M. de Paris, puis au Sweelink Conservatorium Van Amsterdam. Elle étudie également l’Art Lyrique au conservatoire du Xème arrondissement de Paris, où elle obtient une première médaille à l’unanimité.

Passionnée de musique ancienne, elle en étudie l’interprétation auprès de Paul Eswood et Howard Crook, et pour la musique française, Jean Saint-Arroman. Elle se produit comme soliste ou choriste, dans les ensembles suivants : Le Concert d’Astrée, dir. Emmanuelle Haïm, Le Concert Spirituel, dir. Hervé Niquet, La Simphonie du Marais, dir. Hugo Reyne, La Compagnie Baroque, dir. Michel Verschaeve, Les Demoiselles de Saint-Cyr, dir. Emmanuel Mandrin… Elle se produit aujourd’hui essentiellement en récital et comme soliste d’oratorio.

Elle se consacre également à l’écriture de spectacles mêlant théâtre, musique et poésie. En 2009, elle fonde la Compagnie Soleil de Nuit, véritable petit laboratoire artistique, d’où sortent successivement quatre créations : « Prévert à tue-tête »,  « Bouteilles à la mer »,  « Zazie dans le métro, Ze muZical » et  « Octobre, d’après Jacques Prévert ». Le premier disque de la Compagnie, consacré aux chansons de Prévert et Kosma est sorti en 2015 au Label Anima Records. Le prochain disque de la compagnie, consacré aux chansons de Barbara, sera enregistré prochainement.

Professeure d’Enseignement Artistique de chant, elle est actuellement responsable pédagogique de la Filière Voix du Conservatoire de Vincennes. Elle a également enseigné dans plusieurs conservatoires (Vanves, Roissy-en-France, Garges-lès-Gonesse)…, ainsi qu’aux Académies Internationales de Groix et Colombes.

Son enseignement, inspiré des écoles italienne et américaine, est très axé sur le rapport au corps (posture, souffle, proprioception), mais aussi la spontanéïté, la liberté et le naturel de la voix.

François Tissot

Né en 1987, François Tissot obtient les prix de clarinette et de musique de chambre des conservatoires à Rayonnement Régional d’Aix en Provence avec Daniel Paloyan et de Rueil-Malmaison avec Florent Héau, puis des Conservatoires Nationaux Supérieurs de musique de Lyon et Paris avec Nicolas Baldeyrou, David Walter et Michel Moragues.
Après l’obtention du Master d’interprète avec mention très bien, il est lauréat du concours international « ICA Young Artist Competition » aux États Unis.

Clarinette Solo de l’Orchestre de la Musique de l’Air de Paris, il est régulièrement invité dans les phalanges les plus prestigieuses : l’Orchestre National de France, l’Orchestre de chambre de Paris, l’Orchestre Philarmonique de Radio France, le Geneva Camerata, l’Orchestre Philarmonique de Liège, l’Orchestre National d’Ile de France, l’Orchestre National des Pays de la Loire, l’Orchestre de l’Opéra de Rouen, l’Orchestre National de Lyon, l’Orchestre Besançon Franche-Comté, l’Orchestre Symphonique de Bretagne, l’Orchestre de l’Opéra de Lyon, l’Orchestre Symphonique de Région Centre-Tours, l’Orchestre de l’Opéra de Toulon, l’Orchestre Régional de Cannes, ou encore les orchestres Lamoureux, Pasdeloup et Nouvelle Europe.

Son expérience d’orchestre l’amène à jouer en Asie avec le Seoul Philarmonic Orchestra en tant que clarinette solo sous la direction de Myung-whun Chung. 

Musicien aux multiples facettes, il est très souvent sollicité pour des musiques de films, ou collaborer avec des chanteurs de variétés et des artistes de jazz. 
Il a déjà réalisé de nombreux enregistrements sous les labels Universal Music, SonyMusic, WarnerMusic, Naïve, Bis, Timpani et Indesens. 
Ses activités musicales lui permettent de se produire tout au long de l’année sur les scènes de la Philharmonie de Paris, la salle Pleyel, Radio-France, le théâtre des Champs Elysées, le Palais des congrès de Paris, le Palais des Sports, le Théâtre du châtelet, l’Auditorium du Louvre, la Salle Cortot..
Chambriste passionné, il est aussi membre de l’ensemble Appassionato, avec lequel il est actuellement en résidence à la Seine Musicale et la salle Gaveau. 

Dans ses projets transversaux, François Tissot développe une série vidéo d’Hommages, sous le pseudonyme « Chiche », qui fait valoir la clarinette dans des styles peu explorés et qui réunit les musiciens les plus talentueux de sa génération : Jeremy Bruyère, Laurent Coulondre, Robinson Khoury, Alexis Bourguignon, Pierre-Marie Lapprand…

Animé par sa vocation d’enseignant, il est professeur au Conservatoire à Rayonnement Départemental de Chartres.

Caroline Blanpied

Caroline Blanpied débute sa formation artistique en étudiant le théâtre au Conservatoire de Grenoble auprès de Muriel Vernet et obtient son Diplôme d’Etudes Théâtrales (DET) mention très bien en 2013. C’est après avoir obtenu un rôle dans West Side Story de Bernstein produit en 2009 par la Fabrique Opéra de Grenoble, sous la direction de Patrick Souillot, qu’elle découvre le chant et décide d’entreprendre une formation lyrique au Conservatoire de Grenoble dans la classe de Nadia Jauneau-Cury. Elle obtient son Diplôme d’Etudes Musicales (DEM) avec les félicitations du jury à l’unanimité en juin 2016. Elle poursuit sa formation vocale auprès de Cécile de Boever en intégrant le Pôle Lyrique d’Excellence et se forme également auprès de divers chefs de chant tels que Fabrice Boulanger, Sébastien Jaudon, David Selig… Elle participe également à de nombreuses Masterclass, auprès notamment de Yann Beuron ou encore Antoine Palloc.
A 26 ans, la Fabrique Opéra de Grenoble, ville dont elle est originaire, lui confie son premier rôle d’opéra : Musetta dans la Bohème de Puccini. Elle lui renouvelle sa confiance l’année suivante en lui attribuant le rôle de Micaela dans Carmen de Bizet. Bien décidée à se consacrer à l’opéra, elle se voit également confier le rôle d’Adina dans
l’Elixir d’amour de Donizetti au Festival de Bazoches ainsi que le rôle d’Eurydice dans Orphée aux enfers d’Offenbach au festival de Samoëns, Europa Musa. Caroline Blanpied défendra le rôle de Juliette dans Roméo & Juliette de Gounod en juin 2021.
Désireuse de ne négliger aucun répertoire malgré son appétence pour l’opéra, elle interprète la 4e symphonie de Malher (avec l’orchestre d’Eskisehir en Turquie), le Requiem de Fauré, le Gloria et Dixit Dominus de Vivaldi, les cantates 32 et 171 de Bach ainsi que les Arts Florissants de Charpentier (avec le Jardin Musical dirigé par Christine Antoine).
Parallèlement, Caroline Blanpied poursuit son travail de metteur en scène : La Flûte enchantée de Mozart (2015), les Dichterliebe de Schumann (2016), Rigoletto de Verdi (2016), la Bohème de Puccini (2017 & 2019), Frédégonde de Guiraud/Saint-Saëns/Dukas (2017), la Traviata de Verdi (2020). Par ailleurs, Caroline Blanpied a étudié la philosophie et obtenu un Master recherche mention Bien, l’amenant à rédiger un mémoire sur l’existentialisme d’Hannah Arendt.

Claire Buttin

Claire Buttin débute ses études musicales au Conservatoire de Musique de Genève dans la classe d’Alexeï Golovine avant d’intégrer la Musikhochschule de Freiburg im Breisgau dans la classe de Michael Leuschner. A la fin de ses études, elle retourne en France pour se perfectionner auprès de la grande pédagogue Réna Shereshevskaya. Sous l’impulsion de celle-ci, elle décide de créer un duo avec le pianiste Charles Offenstein. Ils travaillent ensuite sous la tutelle de Paul Coker et gagnent différents prix, « Concours de piano de Brest » – 1er prix 2011, « Concours Internationnal Musical de France »- 1er prix section virtuosité 2018. La même année, ils sont sélectionnés pour participer au Concours International de Piano Duo Chopin de Bialystok en Pologne. Intéressés par de nouveaux répertoires, ils créent en 2019 pour la première fois en France la sonate pour 4 mains de Carl Vine. Après avoir mené plusieurs projets en partenariat avec des institutions culturelles et l’éducation nationale, ils se lancent dans la création d’un spectacle alliant les arts du cirque et la musique classique. En collaboration avec les Acroballes, le spectacle « Instant Karma – Récital de Cirque » mis en scène par Laurent Gachet voit le jour en 2017 à la Vill’A d’Illkirch-Graffenstaden. Chambriste, elle joue également en duo avec chant, trio, ou encore avec le quatuor Florestan en interprétant la version pour piano et quatuor à cordes de l’Andante Spianato et grande Polonaise Brillante de F. Chopin. Claire s’intéresse également au répertoire de musique contemporaine et se produit plusieurs fois à l’Auditorium du Musée d’Art Moderne de Strasbourg notamment dans des œuvres pour piano et bandes sonores de Katharine Norman et Jason Bolte. A la suite de ses études dans l’administration culturelle, elle devient en 2014 la directrice artistique d’Alcor qui produit une saison de musique classique en Alsace. En septembre 2019, elle est nommée professeur de piano et conseillère pédagogique des départements piano et accompagnement au CRR de Bordeaux.

Evgeny Novikov

 

Né à Novossibirsk (Russie), Evgueny Novikov prend ses premiers cours de saxophone à l’école supérieure de musique de Novossibirsk (1998 -2008). Dans cette même école, il obtient un prix de direction d’orchestre et de professeur de saxophone. Il obtient en 2008 la médaille d’or à l’unanimité avec félicitations du jury dans la classe de Nicolas Prost au Conservatoire de Saint Maur. Deux ans plus tard, il reçoit le Prix à l’unanimité avec félicitations du jury dans la classe de Vincent David au Conservatoire de Versailles. Poursuivant son perfectionnement au Conservatoire Supérieur d’Amsterdam (Pays-Bas) dans la classe d’Arno Bornkamp, il obtient le diplôme de Master de musique avec Excellence en 2014. Il est lauréat de plusieurs compétitions internationales, notamment le 5ème Concours International Adolphe Sax (Dinant, Belgique) le Concours International de saxophone de Dreux (France), et le Concours International de Saxophone Jean-Marie Londeix (Bangkok, Thaïlande). En 2016 Evgueni remporte le I Prix de Concours National de Musique de Russie (Moscou). En 2015-2017, il se perfectionne au Conservatoire National de Musique et de Danse de Paris – Diplôme d’Artiste Interprète (répertoire contemporain et création).
Lors de son parcours Evgueny Novikov s’est produit au sein l’Académie Nationale de l’Opéra des Pays-Bas, l’Orchestre Philarmonique de la Haye, l’Orchestre Philarmonique de la Radio, l’Orchestre Philarmonique de Rotterdam, Orchestre Tchaïkovski de Moscou, Insomnio Ensemble, New European Ensemble, Amstel Quartet, Orchestre Philarmonique de chambre de Novossibirsk et bien d’autres. Etant toujours passionné par la musique de chambre et la création, il forme Quatuor Keuris en 2013, avec lequel il remporte en 2015 le Premier prix de Premier Concours International de quatuor de saxophones « SaxOpen » (Strasbourg, France), et le Deuxième Prix de Concours de Musique de Chambre M-Prize 2017 (Ann Arbor MI, Etats-Unis). En 2017, Evgueny a fait ses débuts avec l’Ensemble InterContemporain au Conservatoire de Paris lors d’une création de compositeur Argentin Alex Nante. Evgueny est lauréat de la Fondation Meyer et de la Fondation Société Générale. En tant que professeur il se produit actuellement au sein de CRR de Versailles Grand Parc, Conservatoire a rayonnement communal de la ville de Noyon et le Conservatoire Municipal de Tergnier.

Emmanuelle Verger

Emmanuelle Verger est née à Clermont-Ferrand (Auvergne). Après avoir obtenu la médaille d´or en violoncelle au C.N.R. de sa région, dans les classes de Sylvie Cagnoncle et Lionel Michel, elle partit étudier au Conservatoire National de Musique de Boulogne-Billancourt à Paris, dans la classe de Xavier Gagnepain. Elle obtint son prix de violoncelle en supérieur à l´unanimité, ainsi que deux prix à l´unanimité en musique de chambre, dans les formations quatuor à cordes et trio avec piano. Ses professeurs furent Hortense Cartier-Bresson et Christophe Poiget. Ensuite, elle poursuivit sa formation avec Ivan Chiffoleau (Perfectionnement), professeur au Conservatoire National Supérieur de Lyon. Elle obtint une formation très complète en solfège, harmonie et histoire de la musique.

Emmanuelle partit à Berlin dans la classe de Joseph Schwab et obtint son diplome de violoncelliste avec mention très bien, à la Musikhochschule Hanns Eisler. En supplément, elle passa son diplome de professeur de violoncelle et l´obtint mention très bien, à l´université des artistes de Berlin (UDK).

Elle participa à de nombreuses master class internationales avec les professeurs Michel Strauss, Florian Lauridon, Jean.Marie Trotereau, Stefan Forck, David Geringas et Boris Pergamenschikov.

Pédagogue, musicienne titulaire de son poste à Berlin, soliste et chambriste internationale, elle participa à de nombreux projets de concerts et enregistrements radio comme le concerto de Dvorak avec Orchester, une symphonie de Joseph Haydn sous la direction de Nikolaus Harnoncourt à la salle philharmonique de Berlin ainsi qu´au Neuköllner Oper. Formatrice à l’Universität der Künste, Hochschule et Professeur pour les violoncelles et contrebasses au L.J.E Neue Musik.

Un point fort de sa vie artistique est son engagement dans la pédagogie du violoncelle et de la musique de chambre. A coté de ses nombreuses expériences dans les Conservatoires de Neukölln, Steglitz-Zehlendorf, l´école de musique franco-allemande de Berlin, elle a été titularisée à la Musikschule de Charlottenburg. Chaque année, elle présente brillamment ses élèves au concours » Jugend Musiziert. » Ses élèves obtiennent des prix au niveau national. Au sein du conservatoire, elle est également responsable des élèves qui se destinent à devenir professionnels. Elle les prépare avec succès aux écoles supérieures (Musikhochschulen) de différentes villes d’Allemagne.

Philippe Raynaud

Ateliers : (24 au 31/07) : Offert à chaque stagiaire

Improvisation

L’improvisation, en groupe,  est probablement une pratique qui permet de vivre l’intensité de la musique – éphémère –  au plus profond de soi, générant des interactions avec les autres musiciens, en s’appuyant sur une écoute et une réactivité aiguisées.

 

Compositeur en résidence

Possibilité pour chaque stagiaire de travailler des œuvres de Philippe Raynaud avec le compositeur. Partitions sur demande ou le site http://www.philipperaynaud.eu/

 

 

Elève de Michel Decoust, encouragé par Henri Dutilleux, sa démarche de composition demeure essentiellement guidée par la passion du phénomène sonore.

Son catalogue comporte des œuvres vocales, de musique de chambre, pour instruments solistes (dont un cycle pour instruments anciens),  des pièces électroacoustiques et des musiques de ballet. On lui doit également un opéra-ballet, « le géant égoïste » sur un livret d’Olivier Schneebeli d’après un conte d’Oscar Wilde ainsi qu’un Oratorio (commande du CMBV).

Il a travaillé à de nombreuses reprises avec Andrée Chédid et mis plusieurs de ses œuvres poétiques en musique, collaboré avec les chorégraphes Odile Azagury, Gilka Beclu-Geoffray, Isabelle Marion et participe régulièrement à des « performances » le liant à son ami peintre Philippe Ségalard.

Il a toujours relié son activité de compositeur à ses missions pédagogiques  assumées dans divers établissements (Toulouse, Evry, Chartres, Trappes, et Versailles) où il été amené à diriger différents ensembles instrumentaux et vocaux ainsi que des formations orchestrales dans des répertoires variés 

Il a par ailleurs, en qualité d’ondiste, joué en soliste avec plusieurs orchestres. Il mène une carrière internationale d’interprète (ondes Martenot) jusqu’en 1985 et se voit décerner au sein du Sextuor Jeanne Loriod le Grand Prix du disque pour le double album sorti à l’occasion du 50ème anniversaire des ondes Martenot.

Thomas Dupont

Thomas Dupont-Costantini est un jeune pianiste de 29 ans. Outre la scène et les concerts, Thomas se passionne pour la transmission de son art. En effet, après avoir enseigné au conservatoire de Genève, il est actuellement professeur de piano au CRR de Nice et au Conservatoire des arts de Beaulieu-sur-mer ou il est également professeur d’histoire de la musique.
Il est aussi professeur suppléant à l’académie Rainier III de Monaco.

Niçois et Corse d’origine, il commence le piano à 6 ans au CRR de Nice et obtient un premier prix de piano mention très bien au Conservatoire National Supérieur de Musique et de Danse de Paris (classe de M.J Jude, P. Benoit) ainsi qu’un premier prix de direction d’orchestre à la Schola Cantorum (classe de A. Mcdonnell).

Il se produit aux festivals de Cabourg, de Musicora à Paris et à la Roque d’Anthéron et donne de nombreux récitals dans les plus grandes villes de France. Depuis 2018, il participe à la mise en place d’un programme de formation pour les jeunes interprètes des Émirats Arabes Unis.
Soucieux de rendre la musique accessible et ludique à tout le monde, il crée son premier spectacle solo « Voyage au cœur de la musique » au concept innovant puisqu’il mélange les arts et participe
à la création de « La Langue de Molière en musique » qui est une pièce de théâtre musicale. Ces deux spectacles sont joués dans toute la région.

Laëtitia Brault

Née en 1989, Laëtitia Brault débute son apprentissage musical par le piano avant de découvrir la flûte qui deviendra très vite son instrument de prédilection. Ayant grandi dans la tradition de l’Ecole de Flûte Française, elle intègre le Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris (CNSMDP) dans la classe de flûte de Pierre-Yves Artaud et Florence Souchard-Delépine, y étudie le piccolo avec Pierre Dumail ainsi que la musique de chambre avec Michel Moraguès et David Walter. En 2015, elle y obtient son Master Instrumental avec la mention Très Bien dans la classe de Philippe Bernold.
Ayant reçu les conseils de maîtres tels que Vincent Lucas, Magali Mosnier, Karl-Heinz Schütz et Emmanuel Pahud, elle est repérée lors de son concert à la IVe Convention de la Flûte Française par Sir James Galway.
Passionnée par l’orchestre, elle est régulièrement invitée à se produire au sein d’orchestres renommés, parmi lesquels l’Ensemble Intercontemporain, l’Orchestre Philharmonique du Luxembourg, le Vlaamse Opéra, l’Orchestre de Paris… En 2011, elle fait partie des cinq flûtistes recrutés dans le monde pour intégrer la prestigieuse International Orchestral Academy of the Schleswig-Holstein Musik Festival (Allemagne) sous la direction du Chef d’orchestre Christoph Eschenbach. 
Depuis 2013, elle occupe le poste de flûtiste co-soliste à l’Opéra Royal de Wallonie à Liège, sous la baguette des Maestro Paolo Arrivabeni, Speranza Scappucci et Gianpaolo Bizanti. Ses différentes collaborations lui ont permis de travailler avec des chefs tels que Jesus Lopez Cobos, Guennadi Rojdestvenski, Ion Marin, Michel Plasson, Jonathan Nott, Alain Altinoglu, Frédéric Chaslin, Michele Mariotti, Christoph Eschenbach…, et lui ont ouvert les portes de salles prestigieuses : Salle Pleyel, Théâtre des Champs-Elysées, Bozar de Bruxelles, Laeiszhalle de Hambourg, Festspielhaus de Salzburg ou encore les Opéras de Kiel, Mascat et Tel-Aviv. Elle partage également la scène avec des solistes de renommée mondiale, telle que la flûtiste Hélène Boulègue, les pianistes Laëtitia Bougnol, Fuminori Tanada et Bertrand Giraud, ou les chanteurs Jodie Devos, Marc Laho et Lionel Lhote, ainsi que la diva américaine Nadine Sierra. 
Partenaire de musique de chambre recherchée, ses activités l’ont amenée à se produire au sein de formations telles que l’ensemble Oxalys et l’Orchestre de Chambre de Toulouse, et au sein d’un quintette à vent qu’elle a fondé avec le clarinettiste italien Giovanni Punzi et réunissant Emilien Lefevre (hautbois), Thomas Quinquenel (basson) et Clément Charpentier-Leroy (cor).
Egalement férue de pédagogie, elle intègre à l’âge de 22 ans la Formation à l’Enseignement au CNSM de Paris et y obtient un Master de Pédagogie doublé du Certificat d’Aptitude de Professeur de Flûte et de Musique de Chambre. Elle est régulièrement invitée à donner des master-classes en Europe et en Asie.
Enfin, ayant à coeur de partager le répertoire lyrique qui lui est si cher, elle fonde La rentrée Littéraire du Flûtiste avec son époux le flûtiste Jean-Christophe Maltot. Ensemble ils arrangent, composent, rédigent les préfaces, produisent et jouent de nombreuses fantaisies sur des opéras destinées aux flûtistes professionnels ainsi que des arrangements d’oeuvres symphoniques ou lyriques réalisés pour d’autres types d’ensembles (duo clarinette et piano, ensemble de flûtes ou encore quintette à vent et piano).
Son engagement auprès des compositeurs fait d’elle la dédicataire d’oeuvres destinées à son intrument et composées par les pianistes Guillaume Prod’homme, Pierre-Alain Volondat (Essors) et le flûtiste Jean-Christophe Maltot (Fantaisie sur la Bohème de Puccini).
Laëtitia joue une flûte Powell Conservatory Boston en argent massif assortie d’une embouchure 14K réalisée pour elle par J.-R. Lafin.

 

Pierre Walter

Pierre WALTER

 

Bassoniste de formation, Pierre Walter se tourne très tôt vers la direction d’orchestre et mène aujourd’hui une double carrière. Parallèlement à ses études de basson couronnées par un premier prix à l’unanimité dans la classe de Gilbert Audin au CNSM de Paris en 2003, il suit, dans ce même établissement la classe de direction d’orchestre de Claire Levacher et François-Xavier Roth. Il complète sa formation auprès des chefs Aldo Faldi Salvador Mas Conde, Kirill Karabits, Wolfgang Doerner, Patrick Davin, et surtout Jorma Panula et Dejan Savic, directeur de l’Opéra d’Etat de Belgrade. Il obtient également en 2009 deux prix d’analyse et de culture musicale au CNSM de Paris dans les classes d’Alain Louvier et de Lucie Kayas. En tant que bassoniste, il est lauréat du Concours International Jean Françaix en 2004

Nommé basson solo de l’Orchestre Pasdeloup en novembre 2001, il se produit également en tant que chambriste, notamment au sein du trio d’anches Zoboa ou de l’ensemble « Les Bassons du Roy ».

Chef principal de la Musique des Gardiens de la Paix entre 2009 et 2011, Pierre Walter a également dirigé en France l’Orchestre des Concerts Pasdeloup, les orchestres de Cannes, Reims et Mulhouse, ainsi que l’ensemble « les Fous de Jacquet ». A l’international, il est régulièrement invité à se produire à la tête des forces des opéras d’Etat de Roussé, Bourgas et Stara Zagora en Bulgarie, ainsi que de l’Opéra de Constantsa en Roumanie. Il a également dirigé l’Orchestre Philharmonique de Roussé, l’Orchestre Symphonique de Vidin (Bulgarie), l’Orchestre de la Radio de Bucarest, ou encore l’Orchestre Philharmonique de Sofia. En 2019, il prend la direction musicale de la jeune compagnie lyrique « Opéra Montmartre ».

Demi-finaliste du concours de direction lyrique « Blue Danube » de Roussé en 2013, Prix spécial de l’Université des Arts de la Ville de Constanţa pour sa prestation dans le cadre du Concours International de Direction Symphonique « Black Sea » en 2014, Pierre Walter s’est vu décerner le 3ème prix du Concours International de Direction d’Opéra « Black Sea » en 2015.

Marion Borgel

 

Violoniste et Altiste
Marion Borgel a été formée à la Schola Cantorum Paris auprès de Jean Lenert. Elle est diplômée du Conservatoire royal de Bruxelles (master spécialisé violon) de la classe de Shirly Laub, et du Conservatoire royal de Mons (master didactique violon). Chambriste active, elle est membre de l’ensemble Fractales basé à Bruxelles. Acteur de l’avant-garde contemporaine, l’ensemble compte plus d’une cinquantaine de créations à son actif par des compositeurs de renommée internationale et se produit dans de nombreux festivals (Biennale de Venise, Nuova Consonanza, reMusik St Petersbourg, Afekt festival
Tallinn, Ars Musica,…). Marion est également violoniste de Iguazú Quintet spécialisé dans le répertoire du tango nuevo.
Son expérience orchestrale l’a amenée à se produire au sein de diverses formations (orchestre des Jeunes de Montpellier, Schola Chamber Orchestra, orchestre du festival Musiq3, Opus-Opéra, ensemble Scherzando, ensemble Microcosme, Sinfonia Assai, ensemble Ataneres,…) et à jouer dans de prestigieuses salles (salle Gaveau Paris, salle Molière Lyon, opéra comédie Montpellier, Bozar, Flagey, De Singel Belgique). Elle a eu la chance de travailler aux côtés de Patrice Fontanarosa, Benoit Fromanger, Juliette Hurel, Thierry Caens, Jean-Bernard Pommier, Steve Houben, Robert Black et David Cossin (Bang on a can).
Aujourd’hui elle est régulièrement appelée à jouer au violon et à l’alto au sein de divers ensembles, en particulier pour des projets pluridisciplinaires (ensemble Est-Ouest, Candide Orchestra, compagnie Ars Lyrica).
En tant que pédagogue, Marion Borgel a été intervenante au sein du projet social DÉMOS (Philharmonie de Paris) entre 2016 et 2022. Elle est actuellement professeur de violon à l’Académie de Musique de Watermael-Boitsfort (région bruxelloise).

Miroslav Matejka

The flautist Miroslav Matějka has performed in more than 50 premiers of compositions by contemporary Czech composers. He made more than 20 th CDś. He also performs as a soloist with prestigious leading orchestras and soloist. He has been working as a director for the company Czech Touches of Music, as well as an advisor for Public Relations & Media for Deputies of the Parliament of the Czech Republic. He graduated from the Prague Conservatory and the Charles University at Prague.

http://www.ensemblemartinu.com/about/

 

Bledar Zajmi

http://www.bledarzajmi.com/

Bledar Zajmi was born in Tirana, Albania in 1973. He took his first cello lessons at the age of six and already showed an amazing amount of talent. At his 12 years of age, he won the 2nd prize in the Cello national competition and started to perform at concerts in Albania and abroad. After graduating the music high school in Tirana with Gjovalin Lazri he studied at the Academy of Music in Prague (1992–1997 with Rudolf Lojda) and graduates with honors. In 1997, he participated in the master class of Josef Chuchro in Semmering, Austria. Already during his university studies, he began to concentrate on his solo career and chamber music. He performed solo concerts in Japan, Italy, Germany and Czech Republic. In 1999, he won the 2nd prize and the jury’s Special Prize for the best interpretation of the contest piece played in the International chamber music competition “Palma d’Oro” (Duo cello and piano) in Finale Ligure, Italy. In 2004, he won silver and 3rd prizes in the International chamber music competition “Rovere d’Oro” (Duo cello and piano) in San Bartolomeo al Mare, Italy. His rich discography includes CDs with various chamber music ensembles. He regularly records for Czech Radio and Czech Television and continues to perform concerts in many countries in Europe, Japan, China and Brazil. Since 2000, he has been the concertmaster and cello soloist of Prague National Theatre Orchestra. He plays a cello by the Czech violin-maker Jan Slípka “Clarus” (1996).

 

Concert Beethoven Prague 2020

Ryoko Naef-Yoshida

Née à Tokyo, Ryoko Naef-Yoshida reçoit ses premières leçons de piano dès l’âge de trois ans et demi. Elle travaille avec Kasuko Yasukawa et Yuko Yamaoka (toutes deux Chevaliers de la Légion d’Honneur) et reçoit également les conseils de Vlado Perlemuter et Maria Curcio. Elle poursuit ses études dans la célèbre Académie de musique de Toho à Tokyo où elle suit entre autres des cours de direction avec Maître Seiji Ozawa. En 1982 elle obtient brillamment sa licence de concert et reçoit parallèlement une licence en mathématiques.

Ryoko Naef se perfectionne ensuite au Conservatoire Supérieur de Genève dans la classe de Harry Datyner : ses études sont couronnées en 1987 par un Premier Prix de virtuosité. Puis elle suit des cours de musique de chambre durant deux ans auprès d’Arpad Geresz ainsi que des cours d’orgue chez Lionel Rogg au Conservatoire de Genève.

En 1991, Ryoko Naef-Yoshida est finaliste du Concours international Geza Anda à Zürich. Elle a aussi donné de nombreux concerts au Japon et a participé à des émissions radiodiffusées (Radio Suisse Romande – Espace 2 et NHK – Japon). Elle se produit également régulièrement en Suisse.

Ryoko Naef-Yoshida enseigne le piano au Conservatoire de Fribourg et à la Haute Ecole Pédagogique de Fribourg. Elle est parallèlement organiste titulaire de l’Eglise St-Maurice de Fribourg depuis 1991.

 

Patrick Naef

Patrick Naef est né le 31 décembre 1963 à Fribourg.

Après l’obtention de son baccalauréat (latin – grec) en 1982 au collège Saint-Michel, il entre en classe professionnelle au Conservatoire de Fribourg et obtient son diplôme d’enseignement de la clarinette en 1985 dans la classe de Frédéric Rapin.

Il est ensuite admis dans la classe de clarinette de Thomas Friedli au Conservatoire supérieur de Genève et obtient en 1988 son diplôme de virtuosité. Il a également bénéficié entre autres, des conseils de W. Boyekens, K. Leister et G. de Peyer.

Patrick Naef enseigne la clarinette au Conservatoire de Fribourg depuis 1982. Il a donné des récitals de musique de chambre en Suisse et au Japon (Tokyo et Hiroshima). Il collabore également régulièrement aux formations orchestrales de la région (Orchestre de chambre de Villars-sur-Glâne, Orchestre des Jeunes de Fribourg, …). Il est régulièrement invité comme jury pour les examens de passage au Conservatoire de Musique de Genève ou au Concours Suisse pour la Jeunesse (CSMJ). Depuis septembre 2016, il est doyen des classes de « Bois » au Conservatoire de Fribourg

Patrick Naef a également suivi des cours de chant au Conservatoire de Fribourg. Depuis 1992, il dirige le chœur mixte de St-Maurice (Fribourg) . De 1997 à 2019, il a dirigé direction de la Maîtrise de Villars-sur-Glâne. Depuis septembre 1999, il dirige également le « Ökumenischer Chor Freiburg ».

Sébastien Giacomi, Violoncelle

Sébastien GIACOMI
(Chef d’orchestre, violoncelliste, directeur de l’école de musique Fleur de lis)

Passionné de musique dès l’âge de 5 ans, il entreprend ses études au Conservatoire à Rayonnement Régional (CRR) de Cergy-Pontoise dans la classe de Pierre DEVOS et de chant dans la classe de Denis LABORDE. Il dirige un orchestre à cordes à l’âge de 10 ans, et chante en soliste le « Pie Jesu » du Réquiem de Fauré à 12 ans à la Basilique-Cathédrale de Saint Denis à Argenteuil suivi d’une tournée à Grasse avec l’orchestre de CRR de Cergy-Pontoise dirigé par Andrée-Claude BRAYER.
Il poursuit ses études de violoncelle et de musique de chambre avec Yo-Yo MA, Augustin DUMAY,
et Maria Joao PIRES. Dès l’âge de 18 ans, il obtient le poste de professeur de violoncelle et de solfège au Conservatoire de Chennevières sur Marne et dirige l’orchestre du conservatoire.
En 2000, il est le violoncelle solo à l’Orchestre de Camerata de l’Ile dirigé par André PONS, et invité en tant que Professeur de violoncelle au festival « Rencontres Musicales Bourdonnais » en 2001.
Il crée le Quatuor Lamy avec sa femme Yuriko KASE en 2003 avec lequel il s’est perfectionné en formation professionnelle de musique de chambre dans la classe du Quatuor Ysaÿe au CRR de Paris. En surmontant le combat contre sa maladie, la leucémie aïgue lymphoblastique, il obtient une bourse par la SPEDIDAM pour participer à l’Académie de musique de chambre du Quatuor Debussy et un Master classe avec Quatuor Amati. Il se produit notamment en concert diffusé en direct sur France Musique au Festival « Cordes en ballade » en 2006, concerts en quintette à cordes avec Michel MICHALAKAKOS à Rouen en 2007. En 2012, Il est invité au festival de musique à Figeac pour interpréter le quintette pour deux violoncelles de Schubert, et au Musée national d’ethnologie à Osaka (Japon) pour un concert-conférence sur les suites de Bach.

Depuis 2010, il est le directeur de l’école de musique Fleur de lis à Paris, et donne régulièrement des
master classes et des conférences en France et au Japon. Il dirige également plusieurs orchestres dont l’emsemble Seiseki Ba-rock en 2017.

Yuriko Kase, Violon

(Concertiste, responsable artistique à l’Académie Internationale de Musique Fleur de lis à Paris)

Née en France, elle débute le violon à l’âge de 3 ans avec Mari YASUDA-RACLOT. Elle poursuit ses études au Conservatoire Rayonnement Régional (CRR) de Bordeaux dans la classe de Jacqueline COMMENGE. En 1995, elle est admise à TÔHÔ-Gakuen High School of Music (Japon) dans la classe de Kyoko SUZUKI, où elle obtient le Diplôme de fin d’études. Elle remporte le Prix de Jeune Espoir au Concours Japan International League of Artist en 1997. En 1998, elle est admise au Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris (CNSMDP) dans la classe d’Olivier CHARLIER où elle remporte le Premier Prix de violon avec mention Très Bien, et obtient le Diplôme de Formation Supérieur (DFS) en juin 2002. Depuis 2003, elle est le Premier violon du Quatuor Lamy avec le quel elle s’est perfectionnée en formation professionnelle de quatuor à cordes dans la classe du Quatuor Ysaÿe au CRR de Paris. En 2006, elle obtient une bourse par la SPEDIDAM pour participer aux master classes par le Quatuor Debussy et le Quatuor Amati au Festival « Cordes en ballade » et se produit en concert diffusé en direct sur France Musique. Elle a été invitée dans de nombreux festivals internationaux notamment à « Les Estivales du Frau » avec Maxime THOLANCE, Liza KEROB et Marc DESMONS, à « Ajigasawa Music Festival » (Japon) en tant que professeur de violon et de musique de chambre avec Georges PLUDERMACHER et Haruko UEDA, concerts de quintette à cordes avec Michel MICHALAKAKOS à Rouen en 2007, au Festival de Musique à Hachiôji (japon) avec Alain MEUNIER, au festival de musique à Figeac avec Olivier PONS et au Musée national d’ethnologie à Osaka (Japon) pour un concert-conférence. Elle a participé de nombreuses fois à la « Folle journée de Nantes », « Folle journée à Tokyo », à l’Emission télévisée « Presto » sur France 2 en tant que membre de l’orchestre « Les Siècles » sous la direction de François-Xavier ROTH. Depuis 2010, elle est responsable artistique des cordes à l’Académie Internationale de Musique Fleur de lis à Paris sous la direction de Sébastien GIACOMI, et se produit en concert en tant que soliste et chambriste.

https://www.classicalnews.net/yuriko-kase/

(Chaîne YouTube)

https://youtu.be/RQCEJ1sVxuA

Catherine Lanco, Piano

 

Catherine Lanco entre très jeune au CRR de Boulogne-Billancourt dans la classe de Jacqueline Landowski. Après quelques années, elle poursuit au CRR de Paris avec Billi Eidi puis entre à la Staatliche Musikhochschule de Freiburg où elle travaille avec le concertiste russe Vitali Berzon. Après avoir obtenu un prix de piano et le diplôme d’enseignement, tous deux mention très bien, elle passe avec succès le diplôme de Spécialisation du Pôle Supérieur de Strasbourg dans la classe de Laurent Cabasso.

Elle reçoit également, lors de masterclasses, l’enseignement de pianistes de renom tels que André Gorog, Théodore Paraskivesco, Désiré N’Kaoua, John Perry, Pascal Devoyon, Hortense Cartier-Bresson, Alain Planès… Elle est invitée par Sonia Wieder-Atherton et Laurent Cabasso à l’Académie Musicale de Villecroze dans le cadre de son mécénat « jeunes talents ».

Passionnée par le répertoire de musique de chambre, elle se produit sur de nombreuses scènes, dans diverses formations ou en soliste, lors de festivals en France (Le Havre, Gerberoy, Angers…), en région parisienne (Maison de l’Unesco, Espace Bernanos, théâtre de Bligny…), mais encore en Allemagne, Suisse, Portugal, Martinique. Au fil de ses rencontres musicales, elle collabore notamment avec l’ensemble Amateo, le violoncelliste Jérôme Pinget, ou encore le flûtiste Ivan Degardin (ex flûte solo de l’orchestre de Paris). Sa connaissance de la langue allemande lui donne envie de développer l’accompagnement du chant. Elle enregistre deux cycles de Schubert et des pièces du répertoire romantique (Azur classical, éditions Delatour).

Pour le cinéma, elle intervient en tant que pianiste soliste dans un long-métrage d’Ilan Duran Cohen, et compose pour de très courts métrages. Ouverte aux différentes esthétiques, elle a collaboré avec des comédiens et également joué des répertoires teintés de jazz ou musiques du monde.

Elle a été sollicitée en tant qu’accompagnatrice pour les DEM au CRD de Romainville, au conservatoire de Paris XXème, ou encore pour des stages de chant.

La pédagogie joue un grand rôle dans sa vie de musicienne, Catherine Lanco est professeur d’enseignement artistique dans un conservatoire des Yvelines. Passionnée par l’enseignement, elle continue de se former régulièrement, sur les questions de posture à l’instrument, ou encore le développement de la motivation.

Duo Spina Benignetti, Piano

Eleonora Spina et Michele Benignetti sont deux jeunes musiciens très talentueux dotés d’une solide formation de soliste et de musique de chambre. Depuis sa création en 2013, le duo s’est distingué par des nombreuses récompenses dans les concours internationaux. Le magazine
American Record Guide écrit: “Their ensemble is spot on, there is a wonderful flow to the music under their fingers”.
En Juin 2014, il obtient à l’unanimité le prestigieux Diplôme Supérieur d’Exécution à l’Ecole Normale de Musique “Alfred Cortot” de Paris sous la guide de Mme Chantal De Buchy. En 2019,
il obtient également le Master en Musique de Chambre, cum laude, à l’Université de Musique de Maastricht (Pays-Bas), dans la classe des professeurs Igor Roma, Enrico Pace et Henk Guittart. Le
duo a été également élève de Sivan Silver et Gil Garburg à Universität für Musik de Graz (Autriche).
Eleonora Spina et Michele Benignetti se produisent régulièrement en Europe et dans le monde entier: Salle Cortot, Auditorium Opéra Bastille, Théâtre de l’Alliance Française, Maison de la Radio à Paris, Palais Acropolis à Nice (France), Hijstekzaal à Maastricht et Linburgzaal Heerlen
(Pays-Bas), Grosser Konzertsaal de Munich (Allemagne), Izumi Hall de Osaka (Japon), Guangzhou Opera House, Tianjin Grand Theater, Shandong Grand Theatre et Auditorium Nankai University
(Chine), Auditorium Galindo Blas de Mexico City et Teatro de la Ciudad de Celaya (Mexique), Turner Center de Kerikeri et Wanganui Royal Opera House (Nouvelle Zélande), pour n’en nommer que quelques-unes.
Invité au Johannesburg Mozart Festival, le duo fait en Afrique du Sud une tournée à succès. Pour citer le journal Potchefstroom Herald: “Leur recital pour deux pianos restera longtemps dans nos mémoires”. En 2019, la tournée en Australie et Nouvelle Zélande a été également accueilli
triomphalement par la presse australienne: “Eleonora et Michele enchantent Sydney” écrit SBS Australia.
Ils ont participé aux emissions “Génération Jeunes Interprètes” et “Génération France Musique –
Le live” sur Radio France et France Musique, ainsi que “La Stanza della Musica” sur Rai Radio3, à Rome: tous les podcasts sont désormais disponibles sur les meilleurs service de streaming digital.
Leurs enregistrements ont été présentés par Radio France, Rai Radio3, Radio Vatican, Rete Toscana Classica, Radio Popolare Milano, SBS Australia, Art Sound FM Canberra, Cultura FM Brésil et Radio Suisse.
Dans la prochain saison de concert, le duo sera en tournée en Australie et Afrique du Sud où il se produira, en tant que soliste, avec l’Orchestre Philharmonique de Johannesburg et la KZN Philharmonic Orchestra.
Pour le Label Brilliant Classics, en 2015, ils ont enregistré l’intégrale des oeuvres de Brahms pour deux pianos. Cet enregistrement, salué unanimement par le public et la presse spécialisée, a fait
l’objet d’excellentes critiques et a été très bien noté dans les plus importants magazines de musique classique européens (Amadeus, Musica, Suonare News, Pianiste). Le critique italien Luca
Segalla écrit: “sonorité très soignée, parfaite exécution du contrepoint dans la variation n°4, Eleonora Spina et Michele Benignetti nous gratifient d’un somptueux final d’une ampleur comparable à celle d’un orchestre”.
En Janvier 2017, le deuxième album “Lifetime”, sorti pour le label Sheva Collection, remporte la Médaille d’Or comme Meilleur Album, Meilleur Jeune Artiste et Meilleur Duo aux Global Musical
Awards en Californie (La Jolla, États-Unis). Le troisième disque, “Visions” (Juillet 2021), dédié au
répertoire pour piano quatre mains, contient le premier enregistrement au niveau international du Prélude, Fugue et Variation op. 18 dans la version pour piano quatre mains d’Abel Marie Decaux. Le disque a remporté plusieurs prix discographiques, notamment au Global Music Awards aux États-Unis.
En Septembre 2022, le nouveau disque dédié à Franz Schubert est publié par le label anglais Ulysses Arts: le projet, disponible en qualité Apple Digital Masters, présente des pièces originales pour piano quatre mains ainsi que une transcription du Quintette « Die Forelle » D667.
Très passionnés par l’enseignement, Michele Benignetti est professeur de piano (Professeur Enseignement Artistique) à la Cité de la Musique et de la Danse de Soissons et Eleonora Spina est pianiste accompagnatrice dans le même établissement. Ils sont, de plus, invités régulièrement
à tenir des master class en France, à l’Académie Internationale de Musique de Colombes, à l’Académie des Arts de Flaine, en Chine, notamment au Beijing International Music Institute, et Tianjin School of Music et, en Australie, au Sydney Conservatorium of Music et au Sir Zelman Cowen
School of Music à Melbourne. Le duo Spina – Benignetti a été nommé Artiste Officiel Yamaha en Décembre 2017.

Francois Veilhan, Flûte

Francois Veilhan, flûtiste. Site web www.francoisveilhan.com

Disques :

  • En préparation Roger Tessier, monographie. Flûte, musique de chambre. Mémoires Sonores, dir. François Veilhan.
  • A paraître Patrice Fouillaud Monographie Label Quantum
  • Flûtes, espaces, promenade… La musique pour flûte d’Alain Louvier Triton. (a obtenu le soutien de la Fondation Salabert) dossier de presse sur francoisveilhan.com
  • Roger Tessier. Un itinéraire de 1966 à 2021. (Production Mémoires Sonores). « Le jubilé de Roger Tessier » Michèle Tosi. Resmusica
  • Pulsars. La musique pour flûte(s) de Dominique Lemaitre, (production ESADHAAR et festival PIEDNU).
  • « Du silence et de quelques spectres » La poésie d’Alexis Pelletier en dialogue avec Dominique Lemaître ( éditions Clarisse).
  • LAPS, œuvres pour ensemble de Dominique Lemaître, avec l’ensemble Mémoires Sonores, F. V. flûte et direction.

Nombreuses créations. Parcours auprès de compositeurs d’aujourd’hui (Alain Louvier, Roger Tessier, Dominique. Lemaître, Biagio Putignano, Philippe Drew, Adam Walrand, Patrice Fouillaud, Jean-Louis Petit, Alain Fourchotte, Gérard Garcin, Jean-Luc Darbellay, George Benjamin, Allain Gaussin, Arnaud Petit, Philippe Festou, Jean-Claude Wolff, François Bousch etc.…). Dédicataire de nombreuses partitions.


A fondé l’ensemble Campsis, quatre flûtes à géométrie variable. Duos avec Brigitte Trannoy-Petitgirard, piano, Bernard Heulin, percussions, Georges Bessonnet, orgue. L’ensemble Mémoires Sonores (association du même nom, F. V. président), réunit bois, cordes, clavier et voix.

Parallèlement à son intense activité musicale il a été conduit à proposer et servir d’autres types de concerts (musique et textes, musique et arts plastiques). Nombreux festivals et saisons en France et à l’étranger.

Il co-organise à Paris, de 2013 à 2020 la saison Dialogue au Présent avec Aline d’Artinian, crée ou reprend de nombreuses partitions. Compositeurs invités.

Invité pour des master class en France (Nice, Ars Antonina, Flaine op 74), en Italie, en Colombie, F. V. est l’auteur de

Sonorité et techniques contemporaines et Les chemins de la flûte (Henry Lemoine, coll. P. A. Valade).

Professeur de flûte à Grand Paris Seine Ouest de 1994 à 2021.

Enseigne au conservatoire Hector Berlioz du 10eme à Paris.

Professeur au CRR de Poitiers.

Dossier Resmusica www.resmusica.com Penser la flûte d’aujourd’hui avec François Veilhan. Entretien avec Michèle Tosi.


Membre fondateur de l’association Les Amis de Charlotte Delbo.

Loreleï Tochet, Harpe

 

Titulaire du diplôme d’état d’enseignement (DE), du Diplôme National Supérieur Professionnel de Musicien (DNSPM) ainsi que d’une licence de musicologie, Loreleï a tout d’abord étudie la harpe celtique en région parisienne auprès de Caroline Rempp et Daphne Derieux, puis parallèlement en Bretagne auprès de différents harpistes renommes tels que Myrdhin, Tristan le Govic, Ailie Robertson, Clothilde Trouillaud… Elle s’est également mise a la pratique des danses celtes afin de compléter cet apprentissage.
En 2011 elle concrétise ses expériences et formations par un premier prix au concours international de harpes de Limoges en catégorie Excellence. Elle est également lauréate de nombreux concours internationaux (Prix d’Europe en 2019, concours Léopold Bellan en 2020 et seule finaliste française du concours écossais de harpe celtique en 2020).
Désireuse d’élargir sa pratique et d’enrichir son répertoire, elle commence la harpe a pédales et intègre six mois plus tard le Conservatoire Royal de Bruxelles, ou  elle recevra parallèlement a la harpe un enseignement pluridisciplinaire très complet (analyse, écriture, harmonie, organologie, histoire de la musique, formation aux langages contemporains). Ouverte a tout type de répertoire, elle suivra également un cursus de harpe baroque (harpe a triple rangées de cordes) auprès de Nicolas Achten.
Consciente de l’importance de la prise en compte du corps et de la posture dans la pratique artistique, elle s’initiera durant un an a la technique Feldenkrais ainsi qu’a la méthode Resseguier.
De retour en France Loreleï réussit le concours d’entrée a l’école Supérieure de Musique de Dijon (ESM) et y étudie la harpe classique auprès de Celia Perrard. Elle y obtient le DNSPM, le DE et la licence en musicologie.
Parallèlement a ses études musicales Loreleï a également poursuivi des études scientifiques et pédagogiques : elle est titulaire d’une licence de chimie et d’un master d’enseignement obtenus avec mention, et a exerce durant un an en tant que professeur des écoles, avant de se consacrer professionnellement a l’enseignement de la harpe.
Elle joue et se produit régulièrement en orchestre avec l’Ensemble Orchestral de Dijon (concerts en Cote d’Or, en Italie et en Belgique).Elle s’est également produite en solo et en musique de chambre pour différentes occasions et dans divers festivals : festival de Tharaux « Arts et Musique », Léo Ferre (Gourdon), « Musique action », « Les musicales de Fontaine »…
Passionnée par la pédagogie et désireuse de transmettre aux élèves le plaisir de jouer, ainsi que les moyens de progresser tout en épanouissant, Loreleï enseigne actuellement la harpe celtique et la harpe a pédales en conservatoire. Elle intervient également régulièrement en institut socioéducatif.

Pierre Penisson

Pierre Penisson commence précocement le piano au conservatoire de Rouen dans les classes de Françoise Yvart et Frédéric Aguessy. Très tôt il bénéficie de l’enseignement du compositeur Valery Arzoumanov et suit les cours d’écriture de Jacques Petit.
Parti poursuivre ses études à Paris à seize ans, il entre aux conservatoires de Boulogne-Billancourt, Paris et Issy les Moulineaux et obtient les prix de piano, harmonie, contrepoint, analyse et orchestration, dans les classes de Isabelle Duha, Alain Louvier et Paul-André Gaye.
Tout en suivant un cycle de perfectionnement de piano auprès de Denis Pascal à Rueil Malmaison, il se consacre par la suite plus intensément à l’écriture et obtient un Master au Conservatoire National Supérieur de Paris ainsi qu’un DNSPM d’orchestration. Il y a reçu les enseignements de Pierre Pincemaille, Thierry Escaich, Denis Cohen, Olivier Trachier.
Professeur d’écriture depuis 2011, son expérience d’enseignement aboutit à sa titularisation comme professeur d’enseignement artistique au conservatoire de Chartres, avant qu’il ne rejoigne le conservatoire de Tours en 2023.
Il consacre son activité de musicien à l’arrangement, la composition et la scène. Sa collaboration régulière avec divers ensembles et compagnies, dont notamment Les Frivolités Parisiennes et Winterreise, lui a donné l’occasion d’arranger de nombreux airs d’opéra et opérettes pour différentes formations. Il a également arrangé de très nombreuses pièces pour orchestre, de musique de chambre, ainsi que des musiques pour le cinéma.
Pierre Penisson maîtrise en outre l’improvisation, la composition et l’arrangement dans des styles très éclectiques comme le tango argentin, la musique cubaine, le jazz, et naturellement toutes les esthétiques de la musique savante européenne.

Visitez son site internet.

Cahier d’écriture

Eunju Park-Moreau, Violoncelle

Membre titulaire du Seoul Philharmonic Orchestraet du Gaïa Quartet, Eunju Park est une soliste et chambriste accomplie. Réputée pour la beauté et l’élégance de sa sonorité, Eunju Park est appréciée pour son jeu sensible et raffiné. Ses concerts en tant que soliste et chambriste l’ont amenée dans de nombreuses salles de concert parmi les plus prestigieuses au monde. Eunju Park a remporté les premiers prix dans de nombreuses compétitions organisées en Corée du Sud avant de poursuivre ses études à Paris avec Xavier Gagnepain, Florian Lauridon, Philippe Muller et le Quatuor Ysaye. Pendant ses études au Conservatoire de Paris, elle remportera les premiers prix du Concours international de Turin et du concours de musique de chambre de Paris.
Eunju Park a joué en tant que soliste avec de nombreux orchestres dont l’Orchestre Philharmonique
de Séoul, l’orchestre Italia Festival, l’Orchestre Philharmonique Suwon. Elle a également été invitée comme violoncelliste solo par le Korean Symphony.
Eunju Park joue sur un violoncelle de Raffaele Gagliano (Naples) de 1825.

Frédéric Moreau, Violon

Frédéric Moreau, violoniste concertiste

Captivant le public par ses interprétations, son charisme et son incroyable virtuosité, Frédéric Moreau est invité dans de nombreux festivals, dans de prestigieuses salles de concert à travers le monde et devient rapidement l’un des artistes français les plus prolifiques de sa génération avec plus d’une centaine de concerts en soliste chaque année.

Lauréat de concours internationaux, Frédéric Moreau débute une carrière de soliste dès l’âge de dix-huit ans après avoir reçu les premiers prix à l’unanimité de violon, de musique de chambre et avoir été diplômé du « 3ème cycle », le plus sélectif programme de « soliste » du Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris (Master et Doctorat). Il a étudié le violon auprès de Maîtres tels que Jean Fournier, Michèle Auclair, Régis Pasquier, Tibor Varga, Yehudi Menuhin,…

Artiste éclectique, Frédéric Moreau a également étudié au CNSM de Paris: le solfège, l’harmonie, le contrepoint, l’analyse, l’histoire de la musique; dans d’autres conservatoires: le piano, l’orgue, l’orchestration, la direction d’orchestre; et la musicologie à la Sorbonne.

Frédéric Moreau incarne le répertoire violonistique de la musique baroque à la musique contemporaine et défend avec ferveur la musique du plus charismatique virtuose de tous les temps: Niccolò Paganini, dont il aime faire redécouvrir la magie au public. Son dernier CD, sorti en 2016 et intitulé « Il Cannone » en hommage au célèbre violon du Maître italien, est entièrement consacré à la musique de Niccolò Paganini.

Pédagogue reconnu, Frédéric Moreau transmet son amour de la musique lors de « master-class » à travers le monde.

Directeur musical et soliste du célèbre orchestre de chambre « Les Violons de France » depuis 1995, il est aussi 1er violon du  » Gaia Quartet  » et a le privilège de jouer un violon de Giovanni Battista Guadagnini de 1749.

Pour plus d’informations : www.fredericmoreau.com

Captivating audiences with his performances, his charisma and his amazing virtuosity, Frédéric Moreau is regularly invited to many festivals, in prestigious concert halls around the world and has become one of the most prolific French artists of his generation with over one hundred concerts as soloist each year.

Frédéric Moreau is a laureate of numerous international competitions and started his solo career at the age of eighteen. He is a first prize winner of violin and chamber music, and is a “3ème cycle » graduate of the most selective soloist programme at the French National Conservatory of Music in Paris (Master and PhD). He has studied violin with masters such as Jean Fournier, Michèle Auclair, Régis Pasquier, Tibor Varga, Yehudi Menuhin…

He regularly tours around the world and performs as soloist with numerous orchestras including the Munich Symphony Orchestra, the Kiev National Philharmonic Orchestra, the Ile de France Philharmonic Orchestra…

With his eclectic tastes, Frédéric Moreau has approached all styles of music and brings to life the violin repertoire ranging from baroque to contemporary. In addition, he is a fervent promotor of the music of the most charismatic virtuoso violinist of all time: Niccolò Paganini, whose magic he loves reproduce for the public.

He has made numerous recordings, including: Beethoven’s violin concerto with the Munich Symphony Orchestra; a disc entitled « Hommage à l’Europe » which was nominated for best classical music recording at the « Victoires de la Musique » in 2000; a « Virtuosity » disc (including works by Paganini, Sarasate, Bazzini, Saint-Saëns…); a disc of Vivaldi’s Four Seasons; DVD with the « Solstice Trio » (Beethoven, Mendelssohn, Rachmaninov). His last CD, released in 2016 and titled « Il Cannone » in homage to the famous violin of the Italian Master, is entirely devoted to the music of Niccolò Paganini.

Renowned pedagogue, Frédéric Moreau likes to pass on his passion for music during master-class classes around the world.

Frédéric Moreau is musical director and soloist of the prestigious chamber orchestra « Les Violons de France », first violin of  » Gaia Quartet  » and and has the privilege of playing a 1749 Giovanni Battista Guadagnini violin.

Céline Lesage, Violon

éline Lesage, violoniste, pédagogue, musicologue et concertiste.

Céline Lesage enseigne le violon au Conservatoire à Rayonnement Régional de Toulouse depuis 1999. Elle a obtenu le Certificat d’Aptitude de Professeur de violon au CNSMD de Lyon ainsi que le Master 2 en Recherche-Musicologie à l’Université de Toulouse, consacré aux œuvres du compositeur Oreste De Maurizi. Par ailleurs, elle est responsable artistique du Festival Musique en Vignes dans le Frontonnais créé en 2002. Depuis 2018, elle est invitée à participer à l’Opus 74-Académie de Flaine par son directeur Bertrand Giraud.

Céline enseigne autant en pratique amateur qu’aux futurs professionnels, aussi bien en situation individuelle que collective. Ses nombreuses formations et sa pratique intense lui permettent de proposer une pédagogie basée sur ses connaissances de l’anatomie fonctionnelle, le développement des mémoires auditives, du contact instrumental et des savoirs esthétiques et théoriques. Elle prend en compte la gestion mentale de la mise en situation scénique par des techniques de concentration et de respiration.

Après des études musicales au CRR de Toulouse dans la classe de Chantal Crenne puis au CRR de Bordeaux avec Madame Lefebvre, ses interprétations se façonnent grâce aux rencontres d’artistes exceptionnels tels que Pierre Amoyal, Clara Cernat, Raphaëlle Des Graviers, lors d’académies d’été et de master class.

Elle se produit lors de concerts en musique de chambre, en orchestre de chambre et orchestre symphonique, donne des master class en Région Occitanie et au-delà (Italie, Kosovo, Macédoine du Nord, Espagne). Elle affectionne particulièrement la formation en duo violon-piano avec son époux pianiste Éric. Ensemble, ils interprètent le répertoire classique et romantique, Franck, Mozart, Grieg, Hubay, Schubert, Vladigerov…et ils font connaître la musique aux accents slaves et tziganes du compositeur Oreste De Maurizi. À cet effet, ils ont créé l’ensemble Café de Maurizi pour cordes, piano et voix et enregistré l’album Tes Yeux Noirs Gipsy (Maguelone, 2019), première création des œuvres de Maurizi.

Site internet : duo-lesage.com

FB : Duo Lesage, Musique en Vignes dans le Frontonnais, Café de Maurizi

Olivier Laville, Piano

 

Diplômé des Musikhochschule de Freiburg, Köln ainsi que du CNSM de Paris, Olivier Laville s’est formé auprès de musiciens comme Eric Le Sage et Claus Kanngiesser. Né en 1988, Olivier mène une activité de concertiste en soliste, avec orchestre, mais aussi en musique de chambre. Il est l’invité de nombreux festivals en France, Allemagne, Belgique et Suisse dans des formations allant du piano solo au quintette avec quatuor à cordes. Passionné de musique française, son dernier disque est paru au label Chanteloup Musique, et est consacré à la musique de Charles Bordes en duo avec le pianiste François-René Duchâble. Olivier est titulaire du Certificat d’Aptitude à l’enseignement (CA) et enseigne le piano à l’Institut Jaques Dalcroze de Genève.

 

Heejin Kim, Piano

Pianist Hee Jin Kim boasts an impressive résumé of concert performances, competitions, and academic achievements. Her success began early, taking first prize in a piano contest hosted by the Hanguk ilbo newspaper  Following this achievement, she went on to win many other competitionsbefore making her professional concert début in 1988 in the Young Artists Concert at the Aspen Music Festival.
Over the thirty years of performing that have followed this début, Hee Jin Kim has performed with a number of orchestras at major concert venues around the world. Ensembles that she has performed with to date include the
Royal Philharmonic Orchestra, Prague Metropolitan Philharmonic Orchestra, Krakow Philharmonic Orchestra, Prague Metropolitan Philharmonic Orchestra, Krakow Philharmonic Chamber Orchestra, Suwon Metropolitan Philharmonic Orchestra, Prime Philharmonic Orchestra, KBS Orchestra, Korea Baroque Chamber Orchestra, Manheim String Quartet
Hee Jin Kim has also performed at numerous venues in Korea, including the Seoul Arts Center and as well as concert halls around the world, including the Smetana Hall in Prague, the Liszt Hall in Weimar ,the Ehrbar Hall in Wien,the Musashino Hall in Tokyo, and Cadogan and Wigmore Halls in London.
In addition to Hee Jin Kim’s accolades as a performer, her academic achievements are equally impressive. With piano performance as a major in all of her studies, she holds a bachelor of arts degree from Seoul National University, a master of arts from the University of Michigan (Ann Arbor), and a doctorate in music from Ewha Women’s University in Seoul. She currently holds the post of  professor at Sang Myung University in Seoul.
And Vice President of Piano Society of Korea.

Marie Roqueta, Flûte

Diplômée du conservatoire de Perpignan où elle débute ses études, Marie Roqueta part très jeune étudier à Saint-Germain-en-Laye auprès de Luc Urbain.
Premier prix du concours du Parnasse, elle intègre cette même année, à 17 ans, le Conservatoire National Supérieur de musique de Paris, où elle étudie notamment auprès de Sophie Cherrier, Vincent Lucas, Michel Moraguès… Elle y obtient ses diplômes de Formation Supérieure en flûte ainsi qu’en musique de chambre, aux côtés de la harpiste Sarah Verrue, dans la classe de Philippe Bernold. Elle obtient en 2007 une bourse de la fondation Meyer, et en 2009 une bourse adami.
Piccolo solo du Gustav Malher Jugendorchester, 2eme prix au concours international Jean-Françaix, invitée de Gaëlle Le gallic à l’émission Dans la cours des grands sur France Musique aux côtés de Paloma Kouider, Boursière fondation Meyer, boursière Adami, Marie Roqueta se perfectionne auprès de Frédéric Châtoux et débute une collaboration régulière au sein notamment de l’opéra National de Paris, ainsi que dans divers orchestres prestigieux, sous la baguette des plus grands.
Finaliste du concours de co-soliste de l’orchestre National d’île de France, elle intègre cette même année la classe de Jacques Zoon, à la Haute Ecole de Genève, dont l’influence marquera sa vision musicale.Soucieuse d’enrichir son cheminement artistique, elle se rend à Berlin afin d’y étudier le répertoire baroque. Elle est reçue à l’Institut für Alte Musik (UDK)où elle étudiera le traverso pendant plus de deux ans auprès de Christoph Huntgeburth.
Après plusieurs années de voyages, d’études et de concerts auprès des plus grands, très investie dans la cause sociale, elle est désormais membre actif des Orchestres Demos à Montpellier, régis par la Philharmonie de Paris. Elle est également membre fondateur de l’association Les Géorgiques, dont le but est de promouvoir la culture en milieux rural.Membre du duo flûte et harpe Angle Alpha, au côté de la harpiste Aliénor Girard, elle se produit régulièrement en France ou à l’étranger, en orchestre ou dans diverses formations de musique de chambre.
Elle est professeur remplaçante au conservatoire de Mézieux et Professeur invitée a l’académie d’été de Flaine Opus 74.

Emmanuel Bujeau, Chant

Né en 1985, Emmanuel découvre le chant au sein de la Manécanterie des Petits Chanteurs à la Croix de Bois, puis intègre la Maîtrise du CNR de Paris. Il poursuit sa formation avec Mireille Alcantara, Pierre Kuzor, Thomas Palmer et Robert Expert.

Il interprète le Cold Genius dans King Arthur de Purcell sous la direction de Christophe Grapperon, Jesus dans la cantate Wachet auf, ruft uns die Stimme dirigée par Catherine Simonpietri, chante dans les Vespro della Beata Vergina de Monteverdi sous la direction d’Adrien Mabire avec l’ensemble Atys, dans Musikalische Exequien de Schütz sous la direction d’Olivier Bardot.

Sous la direction de Jérôme Joubert, il chante des cantates de Telemann et d’Heinichen.

Avec Michel Sanvoisin, il chante la Missa de Septem Doloribus et le Requiem de Pierre de la Rue ainsi que le Requiem d’Ockeghem , qu’il enregistre prochainement.

Il est récitant et soliste dans La Création de Patricia Lebrun au collège des Bernardins, sous la direction d’Olivier Bardot, avec l’ensemble Furians, dirigé par Pierre Dumoussaud.

Il chante dans l’Oratorio Jonas composé et dirigé par Olivier Kaspar.

Il interprète Masetto dans Don Giovanni et Papageno dans La Flûte Enchantée de Mozart au théâtre du Ranelagh.

Il est Colas dans Bastien Bastienne de Mozart, où il manipule des marionnettes en chantant, à la Cartoucherie de Vincennes, Valentin dans Faust de Gounod dirigé par Laurent Austry.

Il est choriste avec Opéra en Plein Air (Don Giovanni, La Traviata, La Bohème, Les Noces de Figaro) sous les directions de Debora Waldman, Jacques Blanc, Benjamin Pionnier et Yannis Pouspourikas.

Récemment, il intègre l’ensemble Zoroastre dirigé par Savitri de Rochefort.

Il est professeur de chant lyrique au conservatoire de Colombes

 

Olivier Dauriat

Olivier Dauriat a suivi un riche parcours d’études musicales couronné par cinq premiers prix au Conservatoire national supérieur de Paris. Il mène depuis lors une carrière de pianiste en musique de chambre vocale et instrumentale (notamment avec le contrebassiste Ulysse Vigreux au sein du duo Anisan), en piano solo, quatre mains (Duo Saltarelle avec Anne Rancurel) ou deux pianos (avec Olivier Besnard). Il est aussi auteur de spectacles (« Le violon d’Hercule », « C’est la mer qui prend l’homme »), arrangeur et compositeur (pour les concerts de musique de chambre de l’Opéra de Rouen, pour le spectacle «D’une rive a l’autre, du courage a la liberté», ou pour le choeur universitaire de Grenoble).
Chef de chant et pianiste invité de 2007 a  2017 a  l’Académie nationale de musique de Sofia (Bulgarie) ou pour la compagnie Carib’Opéra, Olivier Dauriat s’est également produit lors de concerts organisés par l’Institut Français au Maroc ou encore aux Concerts de Vollore, au Festival en Vallée d’Olt, aux Journées Ravel…
Pédagogue engagé, Olivier Dauriat a créé la classe d’accompagnement au piano au Conservatoire a  rayonnement départemental du Val-Maubuée, ou il enseigne depuis 2004. Au Conservatoire national supérieur de Paris, il a été enseignant puis responsable du département « Écriture, composition et direction d’orchestre ».

 

Anne Rancurel, Piano

Anne Rancurel a suivi des études musicales complètes aux conservatoires à rayonnement régional de Saint-Maur-des-Fossés, Boulogne-Billancourt et Paris ; en particulier les classes de piano de Catherine Collard, de musique de chambre de Hortense Cartier-Bresson, et d’accompagnement au piano d’Alain Jacquon. Elle a approfondi sa recherche pianistique, lors de master-classes et de cours auprès de Barbara Halska, Frédéric Aguessy, Inger Södergren et Colette Zerah.
On a pu l’entendre comme pianiste soliste, ainsi qu’en récital de musique de chambre tant instrumentale que vocale au festival de Pordic dans les Côtes-d’Armor, lors des concerts de l’association « Piano con moto », avec le choeur de chambre Variatio….dans le cadre des journées du patrimoine à l’hôtel de Béhagues à Paris, lors des croisières organisées par Rivages du Monde….
Elle poursuit actuellement des partenariats de musique de chambre au sein du trio Lélia avec la flûtiste Lucie Humbert et la violoncelliste Natacha Gauthier ou du duo Saltarelle avec le pianiste Olivier Dauriat, privilégiant dans ces collaborations des aspects moins connus du répertoire ou des formes originales qu’elle conçoit : transcriptions, oeuvres de compositrices du XIXee et XXe siècle, concerts commentés, participatifs, concerts lectures associant poésie et peinture. Elle est ainsi co-auteur et/ou interprète de spectacles comme « Une soirée avec Clara Schumann », « Des musiciens dans la Grande Guerre » « Luka et le pigeon blanc », « C’est la mer qui prend l’homme… »
Lauréate du concours de Professeur d’ Enseignement Artistique en piano et titulaire du Diplôme d’État d’accompagnement, son approche de la technique pianistique est fondée sur le travail postural et la conscience corporelle (pratique des méthodes Mensendieck, Feldenkrais, Hatha yoga). Par ailleurs sa pratique de la basse continue avec A. Pumir, de l’improvisation libre avec A. Savouret et A. Grillo ainsi que les cours d’écriture reçus de Raphaël Picazos lui permettent de proposer à ses élèves une approche de l’improvisation adaptée à leur âge et à leur profil. Enfin, son intérêt pour les instruments anciens (ateliers de l’association « La Nouvelle Athènes » et travail du pianoforte avec François Henry) renforce une perspective historique dans son approche de la technique du piano. Lors de ses missions de professeure de piano, coordinatrice de département et de pianiste accompagnatrice exercées dans différents conservatoires de la région parisienne, elle a ainsi pu concevoir et accomplir de nombreuses actions pédagogiques et artistiques : master-classes d’artistes-interprètes ou de compositeurs, projet « Piano dans tous ses états » (ville nouvelle de Sénart, de 2007 à 2011)…Par ailleurs, plusieurs de ses élèves ont été récompensés aux concours « Jeune musique de Fribourg », »Brins d’herbe » d’Orléans, « Young opus »de Paris.

Eric Lesage, Piano

Éric Lesage, pianiste, pédagogue, musicologue et concertiste

Éric Lesage est pianiste, pédagogue, musicologue et concertiste, Professeur d’Enseignement Artistique et coordinateur du département polyphonique au Conservatoire à Rayonnement Départemental de Montauban (82) en Région Occitanie, où il enseigne depuis 1993. Il intervient au sein du département musicologie à l’Université Jean Jaurès Toulouse 2 depuis 2022. Il a obtenu le Certificat d’Aptitude de professeur de piano et le Master 2 en musicologie en recherche, principalement consacrée à la création pour piano de nos jours. Il contribue notamment à la diffusion des œuvres du compositeur Christian Lauba. Par ailleurs, il est responsable artistique du festival Musique en Vignes dans le Frontonnais créé en 2002. Depuis 2017, il est invité à participer à l’Opus 74 – Académie des Arts de Flaine par le pianiste Bertrand Giraud, directeur de l’Académie.

Éric enseigne autant en pratique amateure qu’aux futurs professionnels. Il prépare aux concours d’entrée dans les établissements supérieurs en développant la personnalité des étudiants et élèves, en proposant une pédagogie pertinente en situation collective et individuelle. Ses interventions sont basées sur la gestion d’une pratique intense par des connaissances approfondies en anatomie fonctionnelle, le développement des mémoires auditives, du contact instrumental et des savoirs esthétiques et théoriques. Il prend en compte la gestion mentale de la mise en situation scénique par des techniques de concentration, respiration, méthodologie et gestuelles solidement acquises au fil de ses formations. Sa pédagogie comprend autant la démarche “du signe au son” dans le décodage des partitions que du contact instrumental “du son vers le signe” dans l’action d’improvisation. De nombreux étudiants ont obtenu le Diplôme d’Études Musicales dans sa classe au conservatoire de Montauban et ont réussi dans leur parcours en établissement supérieur.

Éric s’est formé auprès de Thierry Huillet au conservatoire de Tarbes et au conservatoire de Toulouse tout en effectuant ses études en musicologie. De 1994 à 2001, il a approfondi ses recherches techniques et esthétiques à Paris auprès de Madame Monique Déchaussées tout en abordant la réactivité en situation d’accompagnement auprès de Madame Sabine Vatin. Ses rencontres l’ont amené à se perfectionner auprès de Philippe Cassard, Bernard Flavigny, Alain Motard, Françoise Cochet, Marie-Françoise Bucquet et Denis Badault pour l’improvisation libre, tout en se forgeant une solide personnalité artistique et pédagogique auprès du pianiste et pédagogue Guy Teston.

Il se produit lors de concerts en musique de chambre, récitals, avec orchestre et en tant qu’accompagnateur en France et à l’étranger, donne des Master classes et concert-conférences en Région Occitanie, Montauban, Toulouse et au-delà, Italie, Macédoine, Kosovo, Suisse, Espagne. Ses compositeurs préférés sont Schubert, Chopin, Liszt, Debussy, Bach, Mozart et Christian Lauba (…) Il affectionne particulièrement la formation en duo violon et piano pour lequel il consacre une part importante de son travail avec son épouse Céline. Ensemble, ils font connaître la musique du compositeur français Oreste De Maurizi compositeur français d’origine italienne. Leurs passions communes sont les musiques romantiques, slaves et tziganes tout en améliorant leurs interprétations du répertoire classique et romantique, Franck, Schubert, Grieg, Beethoven, Hubay, Vladigerov, Lauba, Frolov et Maurizi. Récemment ils ont créé l’ensemble Café de Maurizi et enregistré l’album Tes Yeux Noirs Gipsy (Maguelone, 2019), première création des œuvres de Maurizi avec la mezzo-soprano Cristelle Gouffé.

Site internet : duo-lesage.com

FB Éric Lesage, Duo Lesage, Musique en Vignes Dans Le Frontonnais, Café De Maurizi