Dominique Hofer, Violon

Dominique Hofer a été l’élève de Dominique Hoppenot, auteure du livre Le Violon Intérieur, puis de Svetlana Bezrodnaya et Sergueï Diatchenko. Il a également suivi les master-classes de Nina Beilina et Pavel Vernikov, tous les deux ayant étudié, entre autres, avec David Oïstrakh.

Lauréat de nombreux concours, il a notamment remporté le 1er Prix de la Scène Française et le 1er Grand Prix du Concours International Pierre Lantier.

Il possède un vaste répertoire comprenant des œuvres pour violon seul
de Bach, Bloch, Paganini et Ysaÿe ; des sonates avec piano de Mozart, Beethoven, Schubert, Schumann, Brahms, Franck, Debussy, Ravel, Vierne et Prokofiev; des suites pour violon et piano de Bartok, Bloch, Dvorak, Falla, Flury, Prokofiev et Tchaïkowski ; des concertos et pièces pour violon et orchestre de Bach, Mozart, Haydn, Beethoven, Mendelssohn, Saint- Saëns, Wieniawski, Bruch , Tchaïkowsky, Katchaturian, Bloch …

Il donne régulièrement des concerts en solo, avec piano, guitare ou orgue, de même qu’en ensembles de musique de chambre, et s’est ainsi déjà produit au Théâtre Impérial de Compiègne, au Musée Carnavalet et au Théâtre de l’Ile Saint-Louis à Paris, à l’auditorium Colbert et à celui de la Cité des Arts, en l’église Saint- Roch, dans le cadre des Musicales de Compiègne, des Musivales et des Concerts de Saint-Cloud, au Moulin d’Andé, à Marseille, Amiens, Melun, Fontainebleau, Estrées-Saint-Denis, Montélimar… ainsi qu’à Lausanne, Montreux, Martigny, Aigle et Caux en Suisse, et en Italie.

Bernard Zinck, Violon

Le prix décerné en 1992 par la Fondation Menuhin introduit le violoniste Bernard Zinck sur la scène musicale internationale. En 2018, il reçoit le prix du “Pédagogue de l’Année” de la Civic Music Association de Millwaukee.

Après avoir obtenu très tôt deux premiers prix de violon et de musique de chambre au CNSM de Paris, Bernard Zinck sent le besoin d’approfondir sa réflexion musicale. Grâce au soutien de la fondation Fulbright, il entre à la Juilliard School de New York où il obtient un Bachelor et Masters en musique. Sa solide formation académique parachevée par un doctorat obtenu à l’Université Temple de Philadelphie lui permet d’enchaîner les postes de chef du Département des Cordes dans les universités du Nouveau-Mexique et du Wisconsin-Milwaukee (UWM), où il enseigne depuis 2003 et dirige le département de musique de chambre.

Bernard Zinck est directeur artistique du Lakeside Chamber Music Workshop – stage de musique de chambre pour musiciens adultes se déroulant à Lake Forest (U.S.A.) et en Touraine. En 2019, Eastern Music Festival l’invite en tant que Guest Teaching Artist pour donner une série de master classes. Il a enseigné dans les académies d’été comme MusicAlps (France), Köln Hochschule-Montepulciano, NewOpera di Roma et Tuscia Festival (Italy), Paraìba Chamber Music festival (Brésil), Sainte Trinité (Haïti). Il donne régulièrement des master classes en Europe, Amérique du Nord et du Sud et Asie. Récemment, le Pôle Supérieur de Bourgogne-Franche Comté lui propose un poste de directeur adjoint mais Bernard Zinck décide de ne pas donner suite à cette proposition pour se consacrer à l’écriture de son livre sur la pédagogie violonistique.

Soliste et musicien de chambre, il joue dans les festivals comme les Flâneries de Reims, Grange de Meslay, Paris-Montmartre, Radio-France Montpellier, Musiques à Crozon, Rencontres Musicales de Calenzana, (France), Dance Brighton Arts (Angleterre), ), Irish International Academy of Music (Irlande), Szymanowsky en Sicile, Florence Estival (Italie), Festival Szymanowski à Zakopane (Pologne), Euregio Maas-Rijn Organ Festival (Hollande), Santa Fé, Bowdoin, San Juan et Washington (USA), et le Festival International de Musique de Chambre de Paraíba (Brésil). Il est invité en soliste par les orchestres nationaux de Bohême, Hongrie, Roumanie, l’Orchestre National de la Garde Républicaine avec lequel il donne à Paris la première audition européenne du Concertino pour Cordes de Vissarion Chébaline, l’Orchestre Symphonique de Tours, les orchestres symphoniques du Nouveau Mexique, de Princeton et de San Juan (USA), et de Porto Alegre (OSPA), Unisinos, Caxias et Camargo Guarnieri au Brésil.

Bernard Zinck s’est fait applaudir sur des scènes prestigieuses comme le Théâtre du Châtelet et l’Athénée Louis Jouvet à Paris, le Carnegie Recital Hall de New York, la National Gallery de Washington, le Centre Culturel et la Cathédrale St James de Chicago, Oscar Peterson Hall à Montréal, Oji Hall de Tokyo et Shirakawa Hall de Nagoya, Samyook University Auditorium à Séoul, Académie Franz Liszt de Budapest, la Basilique San Clemente de Rome, le Mozarteum de Salzbourg, ou la Sala Cecília Meireles de Rio de Janeiro. Résidant près de Chicago, Bernard Zinck joue régulièrement dans les nombreuses salles de concert de cette ville et son concert dans le cadre de “Rush Hour Summer 2008” fait parti d’un documentaire présenté sur la chaîne nationale américaine NBC, dans l’émission Nightly News with Brian Williams. Il s’est aussi produit dans les émissions “Musiques au Coeur” et “Dimanche Martin” et sur les programmes radiophoniques de France Musique, WFMT (Chicago) et Wisconsin National Public Radio.

Depuis les années quatre-vingt-dix, Bernard Zinck donne aussi de nombreux concerts en formation violon et orgue. Au sein de cette formation, il joue régulièrement en France et aux États-Unis et collabore avec les organistes Bruce Barber, Julien Bret, Thibault Bitschene, John Stowe et Haru Yamagami (récents concerts en France dans les collégiales d’Alençon et Clamecy, les cathédrales du Mans et de Sées, et les églises de Bonnétable, Crozon, Loctudy, Rouen et Tours).

Bernard Zinck ne cherche ni à démontrer gratuitement sa virtuosité, ni à épancher complaisamment sa sensibilité. « Authenticité », « justesse impeccable hors du commun », ces qualités majeures relevées par le Strad Magazine, Fanfare ou Strings Magazine vont de pair avec une sonorité ronde et chaude – Pierre Petit parlait de « violon solaire » – “des aigus d’une pureté bouleversante, des graves poignants comme un alto”. Reconnu par la presse internationale comme l’interprète idéal de la musique impressionniste après son enregistrement très remarqué de l’intégrale pour violon-piano de Szymanowski, il refuse néanmoins toute spécialisation et aborde avec un égal bonheur tous les répertoires. Sa thèse de doctorat sur la technique violonistique du Chevalier de Saint-George fait de lui un spécialiste de la musique française du XVIIIième siècle.

Il a enregistré pour Musical Heritage Society et Ligia Digital (Szymanowski et Live from France), et pour Vienna Modern Masters (Uncommon Voices). En 2016, il collabore avec Strings Magazine et publie un article sur les pathologies dysfonctionelles du musicien (Performance Art Injury).

Parrainé par la fondation Wanda Bass, Bernard Zinck joue sur le “Fiebelman”, un violon de Jean-Bapstiste. Rogeri (1690). Depuis 2018, il réside aussi une partie de l’année à Candes St Martin en Touraine.

Visitez son site.

Linshu Li, Piano

Linshu Li

Pianiste qui a passé 7 ans à Paris pour son étude du piano classique et de la pédagogie à l’Ecole Normale de la Musique de Paris. Pendant sa vie en France, elle a participé des concours du piano et joué les concerts avec les musiciens français au public. Elle avait beaucoup de passion à faire les communications musicales Franco-Chinoises ( par exemple, le concert de 2014 ; le concert d’exposition de la peinture de 2015 ; et aussi le concert de piano et duo de 2017; récital de deux pianos à Chengdu 2019 etc.) À partir de 2017, elle organise le masterclass de Piano&Musique de chambre en Chine chaque année. En même temps elle travaille comme professeure de piano en Chine pour tous les élèves de tous niveaux.


Pianist who took 7 years in Paris for her study of classical piano and pedagogy at the normal school of music in Paris . During her life in France, she participated in piano competitions and played concerts with French musicians to the public. She had a lot of passion for making Franco-Chinese musical communications (for example, the 2014 concert ; the 2015 painting exhibition concert; and also the piano concert and duet of 2017; recital of two pianos in Chengdu 2019 etc.) From 2017, she organizes the masterclass of piano-chamber music in China regularly every year, at the same time she works as the piano teacher in China for all levels of students.

Zofia Lalak, Piano

Zofia Lalak

Zofia Lalak, Polish – Belgian pianist, graduate from the Conservatoire Royal de Bruxelles ( Dominique Cornil, Siergey Leschenko ) and Accademia di Musica di Pinerolo ( Laura Richaud, Franco Scala ).  
She had a chance to learn from internationally acclaimed artists such as Joaqin Achucarro, Jerome Rose, Leonid Margarius, Ian Hobson, Philippe Entremont, Cécile Ousset, Anne Queféllec, Diane Andersen, Alan Weiss, Katarzyna Popowa- Zydron at Ecole Normale Cortot, Prague piano festival, Tel Hai piano masterclasses, Queen Elisabeth Competition masterclasses, Misano Adriatico festival, Val Tidone festival. She has been awarded several prizes from the Polish, Italian and Belgian governments, as well as Prix Belvaux, Prix du Patrimoine and Sara Lahat prize.

For the past 20 years she has been performing intensively throughout Europe and in Israel ( Poland, Czech Republic, Germany, Belgium, Switzerland, Spain, Italy, France, UK ) including recitals on fortepiano and romantic piano together with the contemporary repertoire performances.

Zofia’s pianistic skills have been especially appraised for her Chopin interpretations. After an intense year of the Chopin Bicentenary 2010 tour she also founded her own cycle of concerts  » Chopin and Liszt- reciprocal influences  » which was premiered in Paris in 2011.

As a chamber musician Zofia collaborated with renowned virtuosos: Igor Oistrach, Bruno Canino, Pierre Amoyal , Michael Kugel, Dora Schwarzberg, Domenico Nordio or Vera Vaidman. She is also keen on multidisciplinary projects such as performing with jazz musicians ( Lalak/Duda duo ), modern dancers ( Thomas Hauert ) or actors ( Jan Nowicki, Olgierd Lukasiewicz, Jerzy Zelnik ).

For the last years, Zofia has held the position of Vice President of the Keyboard Department and Piano Faculty member at the Conservatoire Royal de Bruxelles .
Devoted and inspirational educator, she was successfully guiding Bachelor and Master students, obtaining brilliant academic results as well as receiving important recognition on the international level.

Her broad teaching experience includes working at several International and European Schools in Belgium and in Italy, both as a piano and music teacher. As a private tutor Zofia is a true ambassador for the ABRSM Curriculum. She has currently completed her ABRSM Examiner course.

A versatile speaker, teacher and performer, she has been twice invited to the Australasian Piano Conference: her lecture – recital representing the latest research on the art of phrasing received a very warm applause from a number of leading Australian, American and Asian pianists and professors.

Zofia is perfectly quadrilingual ( Fr/ En/ Pl/ It ). Her open- mindedness and emphatic attitude enables her to work with pupils of all cultural and musical backgrounds.

Visitez son site.

Marika Lombardi, Hautbois

Marika Lombardi

Hautboïste italienne, Marika Lombardi a étudié au CNSM de Milan où elle a obtenu les premiers prix de hautbois et de musique de chambre avec M. Possidoni. 

Après avoir débuté avec succès à Milan,comme soliste en 1988, avec l’orchestre de Daniele Gatti, elle vient étudier à Paris dans différents conservatoires où elle a obtenu plusieurs premiers prix. 

Elle se perfectionne auprès de grands maîtres tels que Pierre Pierlot, Hansjörg Schellenberger, Maurice Bourgue, Ingo Goritzki, Lothar Koch et Sergiu Celibidache, et est lauréate de plusieurs concours internationaux de hautbois et de musique de chambre dont la Fondation Cziffra et un prix spécial au concours international de musique de chambre de Paris. 

Elle se produit régulièrement en musique de chambre et avec orchestre, en Europe et aux USA, et donne également des master-classe. Elle a joué avec des grands interprètes tels que Bruno Canino, Henri Demarquette, Franck Braley, Sylvie Gazeau, Olivier Charlier et Nathalie Dang, pianiste, avec qui joue régulièrement en duo. Depuis 2000 elle est directeur artistique de l’ académie internationale de musique de Lasino et du Festival « Risonanze Armoniche » (Trento -Italie) et du festival autour du hautbois « OBOE »de Paris. Depuis 1992, Marika Lombardi enseigne le hautbois à Paris,  au Conservatoire municipal du centre et du 9m de Paris, et au CRD de musique de Pantin. Elle a enseigné aussi au CRD d’ Aubervilliers et à la Schola Cantorum de Paris .

Elle se dédie à la création et à l’improvisation depuis plusieurs années. Elle a enregistré déjà une dizaine de cd autour du hautbois avec plusieurs maison de disque : Bottega Discantica, Dynamic, Continuo Records, Da Vinci et Brilliant classic…

Marika Lombardi joue sur un instrument Howarth-London. Elle joue également du hautbois baroque.

Depuis dix ans Marika Lombardi pratique aussi le sound painting (technique d’improvisation dirigée par un langage de signes) au sein de l’ensemble Amalgammes, sous la direction de Christophe Mangou , et depuis 5 ans elle mène une campagne de diffusion de cette technique au sein de différents stages en Italie et France .

Visitez son site internet.

Pierre Penisson, Composition

Pierre Penisson

Pierre Penisson commence précocement le piano au conservatoire de Rouen dans les classes de Françoise Yvart et Frédéric Aguessy. Très tôt il bénéficie de l’enseignement du compositeur Valery Arzoumanov et suit les cours d’écriture de Jacques Petit.
Parti poursuivre ses études à Paris à seize ans, il entre aux conservatoires de Boulogne-Billancourt, Paris et Issy les Moulineaux et obtient les prix de piano, harmonie, contrepoint, analyse et orchestration, dans les classes de Isabelle Duha, Alain Louvier et Paul-André Gaye.
Tout en suivant un cycle de perfectionnement de piano auprès de Denis Pascal à Rueil Malmaison, il se consacre par la suite plus intensément à l’écriture et obtient un Master au Conservatoire National Supérieur de Paris ainsi qu’un DNSPM d’orchestration. Il y a reçu les enseignements de Pierre Pincemaille, Thierry Escaich, Denis Cohen, Olivier Trachier.
Devenu professeur d’écriture au conservatoire de Chartres en 2011, son expérience d’enseignement aboutit à sa titularisation comme professeur d’enseignement artistique.
Il consacre son activité de musicien à l’arrangement, la composition et la scène. Sa collaboration régulière avec divers ensembles et compagnies, dont notamment Les Frivolités Parisiennes et Winterreise, lui a donné l’occasion d’arranger de nombreux airs d’opéra et opérettes pour différentes formations. Il a également arrangé de très nombreuses pièces pour orchestre, de musique de chambre, ainsi que des musiques pour le cinéma.
Pierre Penisson maîtrise en outre l’improvisation, la composition et l’arrangement dans des styles très éclectiques comme le tango argentin, la musique cubaine, le jazz, et naturellement toutes les esthétiques de la musique savante européenne.

Visitez son site internet.

Olivier Marin, Alto

Olivier Marin

Olivier Marin, altiste et compositeur, est un musicien éclectique qui se produit régulièrement comme soliste et chambriste ou compositeur dans des festivals à travers le monde où il présente des récitals originaux alliant musique classique, contemporaine et musique du monde. Sa dernière composition, Undō, pour alto, électronique et vidéo, a été sélectionnée pour être présentée au International Viola Congress aux Pays-Bas en 2018, au New York City Electroacoustic Festival (États-Unis), au Noisefloor Festival (Royaume-Uni) et au festival Code d’accès Montréal (Canada).

Pendant plusieurs années il a étudié l’improvisation avec des professeurs tels qu’Ibrahim Maalouf, Garth Knox, Rachid Brahim-Djellul, Bruno Chevillon et Vincent Lê-Quang. Depuis 2016, il a travaillé au développement de plusieurs projets originaux, dont l’Ensemble Kamaan, groupe de musique classique perse contemporaine soutenu par le Conseil des arts de Montréal ayant une tournée 2018-2019 au Canada et Hong Kong.

Actuellement Olivier est professeur d’alto au Conservatoire Régional de Paris et au Conservatoire d’Issy. Après sa formation classique auprès de Louis Fima à Paris, Il est allé faire un master d’interprétation avec Jutta Puchhammer à Montréal. En 2016, il remporte le premier prix du concours international de cordes Gérardmer-Kichompré en France. Durant ses études il reçoit de nombreuses bourses d’études marquant l’excellence de son parcours. Olivier a également acquis une grande expérience en musique de chambre et en orchestre, grâce au cycle spécialisé du Quatuor Debussy au Conservatoire de Lyon et aux académies de L’Orchestre de Paris et L’Orchestre des Siècles.

Visitez son site internet

Marion Leleu, Alto

Marion Leleu

L’altiste et pédagogue française Marion Leleu a étudié au CNSM de Lyon l’alto et la direction de choeur, dont elle sorti avec le diplôme avec la mention »cum laude ». Elle obtint ensuite un diplôme de la Hochschule de Frankfurt dans la classe de Tabea Zimemmann. Elle a travaillé comme musicienne d’orchestre pendant de nombreuses années, notamment à l’opéra de Hamburg et à la Kammerakademie de Potsdam, ainsi qu’en tant qu’invitée dans de nombreux autres ensembles, tels que l’Orchestre de chambre d’Europe, l’Orchestre de Radio-France, l’Ensemble Modern, l’Opéra National de Bavière, le Dresdner Staatsoper et Académie de musique ancienne de Berlin.
Depuis 2008, Marion Leleu enseigne à l’Université des Arts de Berlin
et depuis 2017 elle supervise la classe d’alto au Musikgymnasium
C.-P.- E. Bach de la Hochschule für Musik »Hanns Eisler« Berlin.
Elle se passionne pour la pédagogie instrumentale et la psychologie du musicien, pour accompagner ceux-ci vers leur meilleur potentiel artistique. Un autre point fort de son activité pédagogique est l’analyse du mouvement
et du placement sur l’instrument d’un point de vue physiologique.


The French violist Marion Leleu studied at the CNSM in Lyon viola and choir conducting and graduated with diploma « cum Laude ». At first, she worked as an orchestra musician for many years as at the Staatsoper Hamburg and the Kammerakademie Potsdam and as a guest in many other ensembles, such as Chamber Orchestra of Europe, the Orchestre de Radio-France, the Ensemble Modern, the Bavarian State Opera, the Dresdner
State Opera and the Academy of Early Music Berlin. With the duo « Altopiano » and the historical string quartet « Quatuor Voltaire » she regularly performs in Germany and abroad.
Since 2008 Marion Leleu teaches at the University of Arts Berlin
and since 2017 she is supervising a viola class at the Musikgymna
C. C. E. Bach of the HfM »Hanns Eisler« Berlin. Her passion is pedagogy and the psychological coaching of musicians to help them develop their artistic potential. Another important focus of her pedagogical activity is the movement and placement analysis from a physiological point of view.
She gives regular Lecture and Master classes on these two topics.

 

https://www.marionleleu.net/

Christophe Manien, Accompagnement/Déchiffrage

Christophe Manien

Christophe Manien étudie au Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris avec Serge Zaposky, Pierre-Laurent Aimard, Graham Jonhson, Anne Grappotte, Georgy Kurtag, Jeff Cohen et obtient les Diplômes de Formation Supérieure de direction de chant, accompagnement vocal et musique de chambre.

Auprès de la scène lyrique, il est chef de chant sur de nombreuses productions pour le Théâtre des Champs-Élysées, l’Opéra Comique, les Opéras de Lille et Rouen, le Festival d’Aix-en-Provence, le Théâtre Royal de La Monnaie à Bruxelles, le Grand Théâtre du Luxembourg, la Casa da Musica de Porto, le Festival de la Ruhrtriennale, et collabore avec les chefs d’orchestre Susanna Mälkki, Jérémie Rhorer, Pascal Rophé, Georges-Élie Octors, Julien Leroy, Franck Ollu, Antonello Manacorda, Jean Deroyer, Andreas Spering, Clement Power, Claudio Scimone, Philippe Herreweghe, … 

Entre 2005 et 2015 il accompagne le Chœur de Radio France sous la direction de Riccardo Muti, Daniele Gatti, Myung Whun Chung, Hartmut Hänchen, Norbert Balatsch, Kurt Masur, Pierre Boulez, Alain Altinoglu… Il prend également part à Radio France aux productions symphoniques des Gurre-Lieder de Schönberg sous la direction d’Esa-Pekka Salonen et de la Deutsche Sinfonie d’Hanns Eisler dirigée par Eliahu Inbal.

Il a récemment été chef de chant à la Comédie Française pour La Nuit des rois de Shakespeare (mise en scène Thomas Ostermeier) et il s’est produit avec Véronique Gens dans la version piano de La Voix humaine de Poulenc (mise en scène Christian Schiaretti) au TNP de Villeurbanne.

De 2006 à 2009 il est chef de chant de la classe de scène de Mireille Larroche à l’École Normale de Musique de Paris et depuis 2013 il enseigne l’accompagnement et le déchiffrage au CRR de Rouen.

Eunju Park-Moreau, Violoncelle

Membre titulaire du Seoul Philharmonic Orchestraet du Gaïa Quartet, Eunju Park est une soliste et chambriste accomplie. Réputée pour la beauté et l’élégance de sa sonorité, Eunju Park est appréciée pour son jeu sensible et raffiné. Ses concerts en tant que soliste et chambriste l’ont amenée dans de nombreuses salles de concert parmi les plus prestigieuses au monde. Eunju Park a remporté les premiers prix dans de nombreuses compétitions organisées en Corée du Sud avant de poursuivre ses études à Paris avec Xavier Gagnepain, Florian Lauridon, Philippe Muller et le Quatuor Ysaye. Pendant ses études au Conservatoire de Paris, elle remportera les premiers prix du Concours international de Turin et du concours de musique de chambre de Paris.
Eunju Park a joué en tant que soliste avec de nombreux orchestres dont l’Orchestre Philharmonique
de Séoul, l’orchestre Italia Festival, l’Orchestre Philharmonique Suwon. Elle a également été invitée comme violoncelliste solo par le Korean Symphony.
Eunju Park joue sur un violoncelle de Raffaele Gagliano (Naples) de 1825.

Frédéric Moreau, Violon

Frédéric Moreau, violoniste concertiste

Captivant le public par ses interprétations, son charisme et son incroyable virtuosité, Frédéric Moreau est invité dans de nombreux festivals, dans de prestigieuses salles de concert à travers le monde et devient rapidement l’un des artistes français les plus prolifiques de sa génération avec plus d’une centaine de concerts en soliste chaque année.

Lauréat de concours internationaux, Frédéric Moreau débute une carrière de soliste dès l’âge de dix-huit ans après avoir reçu les premiers prix à l’unanimité de violon, de musique de chambre et avoir été diplômé du « 3ème cycle », le plus sélectif programme de « soliste » du Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris (Master et Doctorat). Il a étudié le violon auprès de Maîtres tels que Jean Fournier, Michèle Auclair, Régis Pasquier, Tibor Varga, Yehudi Menuhin,…

Artiste éclectique, Frédéric Moreau a également étudié au CNSM de Paris: le solfège, l’harmonie, le contrepoint, l’analyse, l’histoire de la musique; dans d’autres conservatoires: le piano, l’orgue, l’orchestration, la direction d’orchestre; et la musicologie à la Sorbonne.

Frédéric Moreau incarne le répertoire violonistique de la musique baroque à la musique contemporaine et défend avec ferveur la musique du plus charismatique virtuose de tous les temps: Niccolò Paganini, dont il aime faire redécouvrir la magie au public. Son dernier CD, sorti en 2016 et intitulé « Il Cannone » en hommage au célèbre violon du Maître italien, est entièrement consacré à la musique de Niccolò Paganini.

Pédagogue reconnu, Frédéric Moreau transmet son amour de la musique lors de « master-class » à travers le monde.

Directeur musical et soliste du célèbre orchestre de chambre « Les Violons de France » depuis 1995, il est aussi 1er violon du  » Gaia Quartet  » et a le privilège de jouer un violon de Giovanni Battista Guadagnini de 1749.

Pour plus d’informations : www.fredericmoreau.com

Captivating audiences with his performances, his charisma and his amazing virtuosity, Frédéric Moreau is regularly invited to many festivals, in prestigious concert halls around the world and has become one of the most prolific French artists of his generation with over one hundred concerts as soloist each year.

Frédéric Moreau is a laureate of numerous international competitions and started his solo career at the age of eighteen. He is a first prize winner of violin and chamber music, and is a “3ème cycle » graduate of the most selective soloist programme at the French National Conservatory of Music in Paris (Master and PhD). He has studied violin with masters such as Jean Fournier, Michèle Auclair, Régis Pasquier, Tibor Varga, Yehudi Menuhin…

He regularly tours around the world and performs as soloist with numerous orchestras including the Munich Symphony Orchestra, the Kiev National Philharmonic Orchestra, the Ile de France Philharmonic Orchestra…

With his eclectic tastes, Frédéric Moreau has approached all styles of music and brings to life the violin repertoire ranging from baroque to contemporary. In addition, he is a fervent promotor of the music of the most charismatic virtuoso violinist of all time: Niccolò Paganini, whose magic he loves reproduce for the public.

He has made numerous recordings, including: Beethoven’s violin concerto with the Munich Symphony Orchestra; a disc entitled « Hommage à l’Europe » which was nominated for best classical music recording at the « Victoires de la Musique » in 2000; a « Virtuosity » disc (including works by Paganini, Sarasate, Bazzini, Saint-Saëns…); a disc of Vivaldi’s Four Seasons; DVD with the « Solstice Trio » (Beethoven, Mendelssohn, Rachmaninov). His last CD, released in 2016 and titled « Il Cannone » in homage to the famous violin of the Italian Master, is entirely devoted to the music of Niccolò Paganini.

Renowned pedagogue, Frédéric Moreau likes to pass on his passion for music during master-class classes around the world.

Frédéric Moreau is musical director and soloist of the prestigious chamber orchestra « Les Violons de France », first violin of  » Gaia Quartet  » and and has the privilege of playing a 1749 Giovanni Battista Guadagnini violin.

Céline Lesage, Violon

Céline Lesage enseigne le violon au Conservatoire à Rayonnement Régional de Toulouse depuis 1999, date à laquelle elle obtient le Diplôme d’État de professeur de violon. Elle a enseigné au Conservatoire à Rayonnement Départemental de musique et de danse du Tarn entre 1999 et 2018. Elle débute ses études musicales au conservatoire de Toulouse où elle obtient ses prix de violon, de musique de chambre et de formation musicale dans la classe de Chantal Crenne. Elle poursuit son parcours au Conservatoire National de Bordeaux dans les classes de Micheline et Pierre Lefebvre, elle obtient le prix de perfectionnement en violon et en musique de chambre. Tout au long de son parcours, ses interprétations se façonnent grâce aux rencontres d’artistes exceptionnels tels que Pierre Amoyal, Clara Cernat et Raphaëlle Desgraviers lors d’académies et de Master Classes. Elle se produit régulièrement en duo avec son époux Éric Lesage, avec le sextuor Café De Maurizi et le quatuor à cordes Olympe, formations qu’elle a fondées. De 1995 à 1998, son expérience au sein de l’Orchestre Français des Jeunes dirigé par Marek Janowsky lui permettent d’aborder un large répertoire symphonique et de côtoyer des solistes majeurs tels que Vadim Repin, Barry Douglas et Jean-Yves Thibaudet. Depuis 2004, elle est membre de l’Orchestre de la Cité d’Ingres de Montauban et de l’Orchestre de Chambre d’Agen. Céline effectue actuellement des recherches en musicologie sur les violonistes tziganes d’Europe Centrale et les œuvres du compositeur Oreste Eugène De Maurizi.

Markus Däunert, Violon

Markus Däunert (violin)

Markus Däunert co-founded and was the assistant concertmaster of the Mahler Chamber Orchestra for over eight years.

As guest concertmaster, Markus has been invited to play with orchestras including the Scottish Chamber Orchestra, Gewandhausorchester Leipzig, BBC Philharmonic, Orchestre National du Capitole de Toulouse, Ensemble Modern Frankfurt, Ensemble Resonanz Hamburg and the Munich Chamber Orchestra.

Markus is also a founding member of the Lucerne Festival Orchestra, where he played for many years under Claudio Abbado. With a passion for educational programmes for young musicians, he founded the Aldeburgh Strings as part of the Britten-Pears Young Artists Programme of which he was both artistic director and director for many years. For 13 years he taught at the Frankfurt University of Music and he devotes a large amount of time to work for music and social projects such as the Sistema Venezuela, Neojiba Brazil and the Youth Orchestra of the Americas. He taught at the Academy De Sono in Turin and he led the Archi De Sono here as well.

Markus has performed in concerto halls far and wide. A particularly intensive collaboration connects him with Claudio Abbado, whom he assisted for many years, notably in the preparation of projects and recordings for the Simon Bolivar Youth Orchestra. He has also worked very close with conductors such as Daniel Harding, Robin Ticciati, Tugan Sokhiev, Sir Simon Rattle, Bernard Haitink, Herbert Blomstedt, Riccardo Chailly, Gustavo Dudamel and amongst others.  During his years as a regular guest artist with the Berlin Philharmonic, he played under the greatest conductors of our time.

Markus’s album recordings include the world premiere recording of Giacinto Scelsi’s chamber music with the label Stradivarius, recordings as director of the Aldeburgh Strings (Linn Records) and future projects include the release of ARDE Trio’s “Tango Concertante“ album with the label Ars Produktion, of which Markus is a founding member.

As a chamber musician, Markus has appeared with the following musicians: Alexander Lonquich, Christian Zacharias, Gianluca Cascioli, Maria João Pires, Herbert Schuch, Bruno Canino, Nicolas Altstaedt, Claudio Bohorquez and Thomas Demenga.

Markus regularly works as a consultant and coach for high profile youth orchestras including the Schleswig-Holstein Music Festival Orchestra, the Orchestra of the Americas and the Simon Bolivar Youth Orchestra. He has been invited to give master classes at the Manhattan School of Music (New York), New England Conservatory of Music (Boston), French Academy in Rome and at the Aix en Provence and Domaine Forget International festivals.

In 2019 he founded the ARDE Trio and in 2020 he founded the MASSA Trio together with Omar Massa and Pavlin Nechev. Both trios are represented by Reinicke Artists in Berlin.

Markus plays on the “Apollo” violin made by luthier, Christoph Götting.

www.markusdaeunert.com

 

 

Xavier Populo, Piano

Xavier Populo fait ses études au CRR de Grenoble ou il obtient en 1997 un Diplôme d’Etudes Musicales de piano dans la classe de Christian Bernard.

Il intègre en 1998 le CRR de Paris dans la classe de Billy Eidi avant d’être admis en 2001 à la Manhattan School of Music de New York dans la classe de Nina Svetlanova, disciple du légendaire pédagogue russe Heinrich NEUHAUS.

Xavier Populo reçoit également les conseils au cours de master class de Jacques Rouvier à Flaine, Sergio Perticaroli à Salzbourg, Mikhail Voskressensky à Moscou.

Il s’est produit en soliste avec orchestre et en récital au Festival de musique de Suolhati en Finlande, Festival de Salzbourg en Autriche, Festival de piano de l’Alhambra en Espagne, Théâtre Saint-Bonnet à Bourges, Salle Cortot à Paris, Borden Auditorium à New York, Rachmaninov Hall à Moscou, Festival Culturel de Fort-de-France, Festival de Guérande

Directeur de l’École de Musique CEJ à Colombes, Xavier Populo y enseigne le piano depuis plusieurs années.

Heejin Kim, Piano

Pianist Hee Jin Kim boasts an impressive résumé of concert performances, competitions, and academic achievements. Her success began early, taking first prize in a piano contest hosted by the Hanguk ilbo newspaper  Following this achievement, she went on to win many other competitionsbefore making her professional concert début in 1988 in the Young Artists Concert at the Aspen Music Festival.
Over the thirty years of performing that have followed this début, Hee Jin Kim has performed with a number of orchestras at major concert venues around the world. Ensembles that she has performed with to date include the
Royal Philharmonic Orchestra, Prague Metropolitan Philharmonic Orchestra, Krakow Philharmonic Orchestra, Prague Metropolitan Philharmonic Orchestra, Krakow Philharmonic Chamber Orchestra, Suwon Metropolitan Philharmonic Orchestra, Prime Philharmonic Orchestra, KBS Orchestra, Korea Baroque Chamber Orchestra, Manheim String Quartet
Hee Jin Kim has also performed at numerous venues in Korea, including the Seoul Arts Center and as well as concert halls around the world, including the Smetana Hall in Prague, the Liszt Hall in Weimar ,the Ehrbar Hall in Wien,the Musashino Hall in Tokyo, and Cadogan and Wigmore Halls in London.
In addition to Hee Jin Kim’s accolades as a performer, her academic achievements are equally impressive. With piano performance as a major in all of her studies, she holds a bachelor of arts degree from Seoul National University, a master of arts from the University of Michigan (Ann Arbor), and a doctorate in music from Ewha Women’s University in Seoul. She currently holds the post of  professor at Sang Myung University in Seoul.
And Vice President of Piano Society of Korea.

Carlos Acotto, Piano

 

Pianiste franco-argentin, résidant à Paris, Carlos Acotto se forme en Argentine auprès des disciples des plus grands artistes européens comme Walter Gieseking.

Après des études de composition, il poursuit ses études au Conservatoire de l’Université Nationale de Rosario où il obtient le diplôme de Professeur National Supérieur de Musique avec les félicitations du jury. La même année, il est nommé professeur titulaire de la chaire supérieure de piano au dit Conservatoire.

Entre 1980 et 1985, le gouvernement du Brésil lui attribue deux bourses de perfectionnement de piano pour accéder aux cours internationaux de Brasilia.

Entre 1975 et 1986, il donne de nombreux concerts en Amérique latine en récital et à la radio aussi bien qu’à la télévision, enregistrant pour des chaines nationales.

Il obtient entre 1975 et 1988 trois Premiers Prix de Concours Nationaux et est lauréat des Concours Internationaux (Jockey Club de Rosario en 1979 et MasterCard Radio Classique de Buenos Aires en 1988, entre 800 participants). Il reçoit un diplôme d’Honneur de l’Ambassade d’Italie et de l’Université Nationale de Rosario.

Entre 1985 et 1988, il travaille auprès du concertiste Bruno-Leonardo Gelber.

A Paris depuis 1988, il obtient un « Cinq Prix d’Excellence à l’unanimité » et est régulièrement invité comme membre du jury des concours nationaux et internationaux (T.I.M., Italie). Il se produit fréquemment en tant que soliste, en récital à Paris : Oratoire du Louvre, Atrium Magne, Église Saint-Merri, Mairie du Pré-Saint-Gervais, Mairie du IXème arrondissement, salle Rossini, Radio France internationale, Cathédrale Sainte-Croix des Arméniens, Salon d’honneur de la fondation argentine à la Cité Internationale Universitaire, à Madagascar, (Centre culturel Français à Tananarive et Alliance Française à Antsirabe), en Espagne, Théâtre de la Costa Brava Sud, en Grèce, invité au 10th Rhodes International Piano Forum and Rhodes Art International Music Festival, 2017, prend part à des festivals internationaux (Montigny le Bretonneux, Beville le comte, La Rochepot), et dans le Limousin, en Bretagne, en Bourgogne, en Picardie, en Argentine,

Théâtres : El Circulo de Rosario, Independencia de Mendoza, Citybel, Espace Culturel Universitaire. Il enregistre pour SOLFA Records l’œuvre de S. Fidemraizer.

Ses masterclasses en France, Argentine, Madagascar, Espagne, emportent un public enthousiaste. Il succède France Clidat comme professeur à l’Académie Internationale d’Eté de La Lozère. Ses présentations comme soliste des concertos de Mozart, Poulenc, Gershwin, Beethoven, Chopin et Saint-Saëns, avec : Sinfonietta de Paris, Ensemble Stringendo, Orchestre de Rosario, Symphonique de Montigny, La Concertante, ont été accueillies avec le plus vif succès. Il est distingué avec les plus hautes récompenses comme pédagogue par les Ministères de Culture et de la Fonction Publique Française dont il reçoit en 2014 la Médaille d’Honneur.

Nathalie Chatelain, Harpe

Nathalie Chatelain est née à Genève en 1965. Elle commence après 6 ans de piano l’étude de la harpe avec Catherine Eisenhoffer au Conservatoire de Musique de Genève. Entrée en 1984 au Conservatoire de Lausanne, elle y obtient son Diplôme d’Enseignement en 1986, un 1er prix de Virtuosité avec félicitations unanimes du Jury en 1988, puis une Licence de Concert en 1990, dans la classe de Chantal Mathieu. Elle a suivi les cours de perfectionnement avec Nicanor Zabaleta, Germaine Lorenzini, Jacqueline Borot et Marielle Nordmann. En parallèle de ses études de harpe, elle obtient également son Diplôme de piano et d’accompagnement au Conservatoire de Musique de Genève. De 2014 à 2016 elle a été harpiste solo à l’Orchestre Philharmonique du Maroc et professeur de harpe, piano et Formation Musicale à l’EIMD de Rabat et Casablanca.

Actuellement elle enseigne la harpe et le solfège à La Tour de Salvagny (69).

Jonathan Lemarquand, Guitare

Jonathan LEMARQUAND commence la guitare classique à l’âge de 8 ans dans la classe de Milia de Charadevian puis à l’Ecole Nationale de Musique de Saint-Germain en Laye dans la classe de Javier Quevedo avec qui il obtient à l’âge de 16 ans son diplôme de fin d’étude avec excellence.

Il poursuit ses études musicales au Conservatoire à Rayonnement Régional de Cergy dans la classe de Marc Audier puis d’Elisabeth Ehrlacher et obtient un premier prix avec les félicitations du Jury. Il perfectionne par la suite son jeu, dans la classe de Tania Chagnot au Pôle d’Enseignement Supérieur de Musique de Bourgogne, auprès de qui il obtient sa licence de concert avec mention. Il bénéficie également lors de stages et de masterclass, des conseils de Roland Dyens, Gerard Abiton, Eric Franceries, Pablo Màrquez et Alvaro Pierri.

Parallèlement à sa formation instrumentale, il étudie la pédagogie et les sciences de l’éducation, et obtient ainsi un Diplôme d’Etat dans sa discipline instrumentale, ainsi qu’un Master en Musique et Musicologie de l’université de la Sorbonne qui lui permet d’approfondir ses recherches sur l’enseignement et la pratique des musiques de traditions orales.

Aujourd’hui, Jonathan LEMARQUAND se produit régulièrement en solo, en France et en Europe, à travers un répertoire varié, constitué d’œuvres originales, de transcriptions et d’arrangements personnels; mais également en formation de chambre.

Il interprète ses programmes sur une guitare de concert du maître luthier français Olivier Pozzo. Son goût pour la musique ancienne, l’amène également à jouer sur une vihuela du luthier français François Bonnet.

Aujourd’hui Jonathan LEMARQUAND enseigne la guitare et la musique de chambre au Conservatoire à Rayonnement Régional de Versailles (CRR), où il développe à travers un jeu individuel et collectif, une pédagogie basée sur la recherche sonore, la création, l’improvisation et l’accompagnement; en s’appuyant sur un répertoire à la fois écrit et oral.

Marie Roqueta, Flûte

Diplômée du conservatoire de Perpignan où elle débute ses études, Marie Roqueta part très jeune étudier à Saint-Germain-en-Laye auprès de Luc Urbain.
Premier prix du concours du Parnasse, elle intègre cette même année, à 17 ans, le Conservatoire National Supérieur de musique de Paris, où elle étudie notamment auprès de Sophie Cherrier, Vincent Lucas, Michel Moraguès… Elle y obtient ses diplômes de Formation Supérieure en flûte ainsi qu’en musique de chambre, aux côtés de la harpiste Sarah Verrue, dans la classe de Philippe Bernold. Elle obtient en 2007 une bourse de la fondation Meyer, et en 2009 une bourse adami.
Piccolo solo du Gustav Malher Jugendorchester, 2eme prix au concours international Jean-Françaix, invitée de Gaëlle Le gallic à l’émission Dans la cours des grands sur France Musique aux côtés de Paloma Kouider, Boursière fondation Meyer, boursière Adami, Marie Roqueta se perfectionne auprès de Frédéric Châtoux et débute une collaboration régulière au sein notamment de l’opéra National de Paris, ainsi que dans divers orchestres prestigieux, sous la baguette des plus grands.
Finaliste du concours de co-soliste de l’orchestre National d’île de France, elle intègre cette même année la classe de Jacques Zoon, à la Haute Ecole de Genève, dont l’influence marquera sa vision musicale.Soucieuse d’enrichir son cheminement artistique, elle se rend à Berlin afin d’y étudier le répertoire baroque. Elle est reçue à l’Institut für Alte Musik (UDK)où elle étudiera le traverso pendant plus de deux ans auprès de Christoph Huntgeburth.
Après plusieurs années de voyages, d’études et de concerts auprès des plus grands, très investie dans la cause sociale, elle est désormais membre actif des Orchestres Demos à Montpellier, régis par la Philharmonie de Paris. Elle est également membre fondateur de l’association Les Géorgiques, dont le but est de promouvoir la culture en milieux rural.Membre du duo flûte et harpe Angle Alpha, au côté de la harpiste Aliénor Girard, elle se produit régulièrement en France ou à l’étranger, en orchestre ou dans diverses formations de musique de chambre.
Elle est professeur remplaçante au conservatoire de Mézieux et Professeur invitée a l’académie d’été de Flaine Opus 74.

Emmanuel Bujeau, Chant

Né en 1985, Emmanuel découvre le chant au sein de la Manécanterie des Petits Chanteurs à la Croix de Bois, puis intègre la Maîtrise du CNR de Paris. Il poursuit sa formation avec Mireille Alcantara, Pierre Kuzor, Thomas Palmer et Robert Expert.

Il interprète le Cold Genius dans King Arthur de Purcell sous la direction de Christophe Grapperon, Jesus dans la cantate Wachet auf, ruft uns die Stimme dirigée par Catherine Simonpietri, chante dans les Vespro della Beata Vergina de Monteverdi sous la direction d’Adrien Mabire avec l’ensemble Atys, dans Musikalische Exequien de Schütz sous la direction d’Olivier Bardot.

Sous la direction de Jérôme Joubert, il chante des cantates de Telemann et d’Heinichen.

Avec Michel Sanvoisin, il chante la Missa de Septem Doloribus et le Requiem de Pierre de la Rue ainsi que le Requiem d’Ockeghem , qu’il enregistre prochainement.

Il est récitant et soliste dans La Création de Patricia Lebrun au collège des Bernardins, sous la direction d’Olivier Bardot, avec l’ensemble Furians, dirigé par Pierre Dumoussaud.

Il chante dans l’Oratorio Jonas composé et dirigé par Olivier Kaspar.

Il interprète Masetto dans Don Giovanni et Papageno dans La Flûte Enchantée de Mozart au théâtre du Ranelagh.

Il est Colas dans Bastien Bastienne de Mozart, où il manipule des marionnettes en chantant, à la Cartoucherie de Vincennes, Valentin dans Faust de Gounod dirigé par Laurent Austry.

Il est choriste avec Opéra en Plein Air (Don Giovanni, La Traviata, La Bohème, Les Noces de Figaro) sous les directions de Debora Waldman, Jacques Blanc, Benjamin Pionnier et Yannis Pouspourikas.

Récemment, il intègre l’ensemble Zoroastre dirigé par Savitri de Rochefort.

Il est professeur de chant lyrique au conservatoire de Colombes

 

Olivier Dauriat, Déchiffrage

Olivier Dauriat a suivi un riche parcours d’études musicales (piano, clarinette, écriture, analyse et accompagnement vocal), couronné par cinq premiers prix au Conservatoire national supérieur de Paris. Il a mené ensuite une recherche pianistique approfondie sous la direction de Colette Zerah.

Cette formation lui permet d’explorer de nombreux aspects de la carrière de musicien : musique de chambre vocale et instrumentale (avec le contrebassiste Ulysse Vigreux au sein du duo Anisan, le flûtiste et compositeur Gary Schocker, la soprano Isabelle Philippe, le contre-ténor Duy- Thông Nguyen), piano solo, à quatre mains (avec Anne Rancurel) ou à deux pianos (avec Olivier Besnard), avec chœur (Variatio, Nicolas de Grigny). Il est aussi concepteur de spectacles (« Le violon d’Hercule », « C’est la mer qui prend l’homme »), arrangeur et compositeur (pour les concerts de musique de chambre de l’Opéra de Rouen, ou pour les spectacles « D’une rive à l’autre, du courage à la liberté », « Amore e morte »).

Chef de chant et pianiste invité de 2007 à 2017 à l’Académie nationale de musique de Sofia, Olivier Dauriat y donne des master-classes et concerts en collaboration avec la mezzo-soprano Vera Nikolova. Une centaine d’étudiants chanteurs ont ainsi bénéficié de leurs conseils quant à l’interprétation du répertoire lyrique français. On a pu également l’entendre lors de concerts organisés par l’Institut Français au Maroc ou encore aux Concerts de Vollore, au Festival en Vallée d’Olt, aux Journées Ravel…

Pédagogue engagé, Olivier Dauriat a créé la classe d’accompagnement au piano au Conservatoire à rayonnement départemental du Val-Maubuée, où il enseigne depuis 2004. Au Conservatoire national supérieur de Paris, il a été enseignant puis responsable du département « Écriture, composition et direction d’orchestre ».

HEE JIN KIM

Pianist Hee Jin Kim boasts an impressive résumé of concert performances, competitions, and academic achievements. Her success began early, taking first prize in a piano contest hosted by the Hanguk ilbo newspaper Following this achievement, she went on to win many other competitionsbefore making her professional concert début in 1988 in the Young Artists Concert at the Aspen Music Festival.

Over the thirty years of performing that have followed this début, Hee Jin Kim has performed with a number of orchestras at major concert venues around the world. Ensembles that she has performed with to date include the
Royal Philharmonic Orchestra, Prague Metropolitan Philharmonic Orchestra, Krakow Philharmonic Orchestra, Prague Metropolitan Philharmonic Orchestra, Krakow Philharmonic Chamber Orchestra, Suwon Metropolitan Philharmonic Orchestra, Prime Philharmonic Orchestra, KBS Orchestra, Korea Baroque Chamber Orchestra, Manheim String Quartet

Hee Jin Kim has also performed at numerous venues in Korea, including the Seoul Arts Center and as well as concert halls around the world, including the Smetana Hall in Prague, the Liszt Hall in Weimar ,the Ehrbar Hall in Wien,the Musashino Hall in Tokyo, and Cadogan and Wigmore Halls in London.

In addition to Hee Jin Kim’s accolades as a performer, her academic achievements are equally impressive. With piano performance as a major in all of her studies, she holds a bachelor of arts degree from Seoul National University, a master of arts from the University of Michigan (Ann Arbor), and a doctorate in music from Ewha Women’s University in Seoul. She currently holds the post of professor at Sang Myung University in Seoul.

Isabelle Lauret, violon

Isabelle Lauret, Violoniste, Titulaire de l’Orchestre Colonne,
Professeur d’enseignement artistique au CRC Colombes

L’amorce de mes études de violoniste, de mon envie de musique, se fait au conservatoire de St Germain En Laye. Celles-ci se développent dans toutes leurs disciplines au CRR de Aubervilliers- La Courneuve; pour se concrétiser par un Premier Prix de Violon au CRR de Rueil-Malmaison dans la classe de Gilles Henry validant, ainsi, différents cursus de formation riche de diversité.
Je continue de développer, auprès de Gérard Jarry, Professeur au CNSM de Paris, une rigoureuse et joyeuse affirmation de mes compétences violonistiques.

Entrée à l’âge de 14 ans dans la classe de Christian Manen-Prix de Rome- puis dans la classe d’ Harmonie-Contrepoint de Jeanine Rueff, j’obtiens un Premier Prix de Solfège Spécialisé au CNSM de Paris. L’appréhension des codes musicaux a été soutenue par une pratique intensive du Piano.

Forte d’une formation instrumentale, musicale inscrite dans sa globalité et son exigence, j’intègre le CEFEDEM de Rueil-Malmaison où je valide un DE de Formation Musicale et un DE de Violon.
Mon engagement pédagogique s’affirme; en effet, le désir de transmission s’avère une évidence. Tous les aspects d’une pédagogie ouverte, curieuse et bienveillante sont mises à jour: la pratique instrumentale, poussée, par les cours de musique de chambre de Serge Collot et les cours plus théoriques ( psychologie de l’enfant, diversités des pédagogies, culture, …) étayent ce choix.
Dans le même temps, j’intègre l’Université Paris-Sorbonne où j’acquière une Licence de Musicologie.
Parallèlement, cette recherche due à la pédagogie, rend une pratique instrumentale voulue et indispensable. En 1996, j’entre en tant que violoniste titulaire à l’Orchestre Colonne; l’exploration de différents répertoires, la défense des musiques contemporaines, la transmission au jeune public, ont permis, outre de confirmer ma passion de musicienne, de nourrir mon enseignement.
Je suis, maintenant, musicienne et Professeur d’Enseignement Artistique, spécialité Violon.

Anne Rancurel, Piano

Anne Rancurel a suivi des études musicales complètes aux Conservatoires à rayonnement régional de Saint-Maur-des-Fossés, Boulogne-Billancourt et Paris ; en particulier les classes de piano de Catherine Collard, de musique de chambre de Hortense Cartier-Bresson, et d’accompagnement au piano d’Alain Jacquon. Elle a ensuite approfondi sa recherche pianistique auprès de Frédéric Aguessy, Inger Södergren et surtout Colette Zerah.

Titulaire des Diplômes d’État de piano et d’accompagnement, elle est actuellement professeur de piano,coordinatrice du département clavier et pianiste accompagnatrice aux conservatoires à rayonnement communal de Savigny-le-Temple, et Combs-la-Ville, elle a été co- responsable du projet « Piano dans tous ses états » sur la ville nouvelle de Sénart, de 2007 à 2011.

Tout en considérant la formation musicale globale du musicien comme un axe prioritaire dans son enseignement, elle a développé plus particulièrement deux aspects dans sa pédagogie : d’une part, une approche de la technique fondée sur le travail postural et la conscience corporelle (pratique des méthodes Mensendieck, Feldenkreis, Hatha yoga, P. Chamagne) ; d’autre part, une approche de l’improvisation adaptée à l’âge et au profil des élèves (pratique de la basse continue avec A. Pumir et de l’improvisation libre avec A. Savouret et A. Grillo).

On a pu l’entendre comme pianiste soliste, ainsi qu’en récital de musique de chambre tant instrumentale que vocale au festival de Pordic dans les Côtes-d’Armor, lors des concerts de l’association « Piano con moto », avec le chœur de chambre Variatio…

Elle poursuit actuellement des partenariats de musique de chambre, avec la flûtiste Lucie Humbert, la violoncelliste Natacha Gauthier ou le pianiste Olivier Dauriat, privilégiant dans ces collaborations des aspects moins connus du répertoire ou des formes originales qu’elle conçoit : transcriptions, œuvres de compositrices du XIXee et XXe siècle, concerts commentés ou participatifs. Elle est ainsi co-auteur et/ou interprète des spectacles « Une soirée avec Clara Schumann », donné au festival de Pordic en 2008, et « J’ai entendu au milieu des soupirs » créé au « Festival des Jeunes Étoiles » édition 2011, « Des musiciens dans la Grande Guerre » donné au domaine de la Grange-la-Prévôté, en 2016 et au théâtre de Brienon en 2018 « Femmes et compositrices » présenté au Château de Fontainebleau en 2018, avec la comédienne C.
Creux : »Luka et le pigeon blanc »en 2019 et avec le baryton L’Oiseleur des Longchamps »C’est l’homme qui prend la mer » 2018/20 donnés notamment au théâtre des Rendez vous d’ailleurs à Paris.

English version :

Anne Rancurel followed a complete course of musical study at the regional conservatories of
Saint-Maur-des-Fossés , Boulogne-Billancourt, and Paris; notably studying piano with Catherine
Collard, chamber music with Hortense Cartier-Bresson, and piano accompaniment with Alain
Jacquon. She deepened her understanding of the piano through work with Frédéric Aguessy,
Inger Södergren, and especially Colette Zerah.
After obtaining her State Diplomas in Piano and Accompaniment, she became a piano teacher,
departmental co-ordinator in the keyboard department and piano accompanist in the local
conservatory of Savigny-le-Temple and helped pilot the project “The Piano in all its forms” for the
city of Sénart from 2007-2011.
Though she considers a musician’s global formation of primary importance in her teaching, she
has considerably developed two particular aspects of her pedagogy: on the one hand an
approach to technique based upon postural work and body awareness (including elements from
Mensendieck, Feldenkrais, Hatha yoga, P. Champagne) and on the other an approach based on
improvisation according to the age and profile of each student (using basso continuo based on
the methods of A.Pumir and the free improvisation methods of A. Savouret and A. Grillo.)
Anne Rancurel has performed as a soloist as well as in chamber music formations, both
instrumental and vocal, at the Pordic Festival in the Côtes-dÁrmor, in concerts for the association
“Piano con moto”, and with the chamber choir Variato.
She now performs in several chamber music ensembles: with the flutist Lucie Humbert, the
violinist Annie Gropman, and the pianist Olivier Dauriat. In these collaborations she prefers to
concentrate upon less well-known aspects of the repertory or on themes she chooses to explore
such as transcriptions, music of women composers of the 19th and 20th century, participatory or
lecture/concerts. She is co-author and performer of the shows « An evening with Clara
Schumann” created at the Pordic Festival in 2008, “I heard among the sighs” created at the
Young Stars Festival in 2011, “Musicians in the Great War” given at Grange-la-Prévoté, in 2016,
and “Women and Composers” presented at the Skenet Éau Cultural Center (Yonne) in 2017.

Eric Lesage, Piano

Éric Lesage est né en 1967 à Angoulême et vit dans la région toulousaine depuis son enfance. Pianiste, pédagogue et musicologue, il est détenteur du Certificat d’Aptitude de professeur en piano et enseigne depuis 1993 au Conservatoire à Rayonnement Départemental de Montauban dans le Tarn et Garonne. Ses recherches en musicologie à l’Université Jean Jaurès de Toulouse sont consacrées à la création pour piano de nos jours, notamment les œuvres du compositeur bordelais Christian Lauba. Il est par ailleurs responsable artistique du festival Musique en Vignes dans le Frontonnais depuis 2002.

Éric a débuté ses études musicales à l’âge de 7 ans, il a obtenu la Médaille d’Or en piano dans la classe de Thierry Huillet au conservatoire de Tarbes et ses prix de musique de chambre et de formation musicale au conservatoire de Toulouse. De 1994 à 2001, il a approfondi ses recherches techniques et esthétiques auprès de Madame Monique Déchaussées tout en abordant la réactivité en situation d’accompagnement auprès de Madame Sabine Vatin. Ses rencontres l’ont amené à se perfectionner auprès de Philippe Cassard, Bernard Flavigny, Alain Motard, Marie-Françoise Bucquet tout en développant ses connaissances auprès du pianiste et pédagogue Guy Teston.

Il se produit en musique de chambre, récital, avec orchestre et en tant qu’accompagnateur en France et particulièrement en Région Occitanie, Montauban, Toulouse, Castres, Bordeaux, Agen, Flaine. Ses compositeurs préférés sont Bach, Mozart, Schubert, Liszt, Chopin, Debussy et Christian Lauba. En musique de chambre, il se consacre au répertoire pour duo violon et piano avec son épouse Céline avec qui il fait connaître la musique du compositeur français Oreste De Maurizi (1897-1969). Leurs passions étant les musiques croisant éléments de langages populaires et savants, romantiques, slaves et tziganes, leur répertoire comprend Schubert, Grieg, Schumann, Hubay, Kreisler, Lauba et Maurizi. Récemment ils ont créé l’ensemble Café de Maurizi et enregistré l’album Tes Yeux Noirs Gipsy (Maguelone, 2019), première création des œuvres de Maurizi avec la mezzo-soprano Cristelle Gouffé.

Isabelle Isler, Piano

Isabelle Isler a  effectué ses études musicales aux conservatoires de Belfort, Montbéliard et Strasbourg. La rencontre avec ses professeurs Claude Ruyer et François Verry à Belfort, Michel Gaechter à Strasbourg et quelques personnalités Dominique Merlet et Dominique My a été déterminante pour son orientation musicale et pédagogique.

Enseignante épanouie, Isabelle Isler transmet sa passion pour la musique et pour le piano en particulier depuis 30 ans. Son expérience, ses formations tout au long de la vie et ses réflexions au sein du Département Piano et Accompagnement qu’elle coordonne l’ont amené à construire son projet pédagogique : « former des musiciens complets et autonomes », en leur donnant des bases solides, en gagnant en efficacité dans la lecture et l’analyse des partitions, en élargissant leur répertoire tout en intégrant la Pratique collective dès le plus jeune âge, en leur donnant des outils d’auto-évaluation, en développant un esprit d’ouverture et en les accompagnant éventuellement vers une professionnalisation.

Musicienne accomplie, Isabelle Isler joue seule, en duos et trios, aime accompagner des chanteurs, a intégré l’orchestre avec l’Ensemble Instrumental de Belfort et se produit avec un groupe d’amateurs en jazz. Elle apprécie les concerts à thème avec une présentation au public, les regards croisés avec la poésie, la danse, le conte (représentations avec « la lueur des contes) aime particulièrement le Répertoire du 20ième siècle (« Hommage à Henri Dutilleux » pour le centenaire de sa naissance) et souhaite défendre celui du 21ième siècle (Création de « Chrysalide » pour flûte et piano de Paul Boissieux).

 

Pascal Gaubert, saxophone jazz


Pascal Gaubert a étudié le saxophone classique au conservatoire du XIVe arrdt. de Paris et l’harmonie avec Julien Falk. Il s’est perfectionné auprès de David Liebman, Mark Turner et Kenny Garrett. Il participe à la scène musicale hexagonale depuis plus de 30 ans.

Il est professeur des conservatoires ( saxophone, ensembles, FM jazz) de la Ville de Paris au CMA Hector Berlioz ( Paris Xe). Il enseigne pour le CRR de Paris et le Pôle-SUP 93.

Parallelement à sa carrière de professeur de musique, il a joué dans différents contextes aux côtés de : Kenny Clarke, Johnny Griffin, Sam Woodyard, Danilo Perez, Larry Schneider, Peter King, Roger Guérin, Jean Lou Longnon, Louis Smith, Hervé Sellin, François Laudet, Robin Mc Kelle, Tina May. L’an dernier il a interprété la Harlem Suite de Duke Ellington avec L’Orchestre National de France sous la direction de Kristjan Järvi.

Il a aussi joué accompagné Cesaria Evora, Nino Ferrer, Francis Lalanne, et enregistré pour Francis Cabrel et Florent Pagny.

Denis Jeannet, violoncelle

Après des études musicales à Chambéry ( Prix du jeune espoir en 1977 ) et à Grenoble ( DEM de violoncelle et musique de chambre ), il se perfectionne auprès de Reine Flachot à l’Ecole Normale de Musique de Paris ( licence de concert ), puis avec Arto Noras, Frédéric Lodéon, Alain Meunier, Claude Burgos et Yvan Chiffoleau.
Passionné par la musique  de chambre, il a été membre fondateur de l’ensemble « Le temps retrouvé », spécialisé dans la musique du XXème siècle, du Quatuor à cordes Altaïr, du « Concert inattendu », et à crée et dirigé l’ensemble « Les cordes sensibles ». Il joue aussi au sein de l’ensemble baroque Le Jardin musical, et dirige depuis 2015 Orchestre et Chœur de Fontaine.
Il enseigne le violoncelle et la musique d’ensemble dans les CRC de Meylan, St Martin d’Hères et Fontaine.

Michel Lauret, clarinette

Après des études au Conservatoire d’orléans, il obtient un premier Prix de clarinette au C.N.R. de Versailles dans la classe de  Mr Dionet.

Il rentre presque immédiatement comme clarinettiste à l’Orchestre de la Police Nationale.

Il poursuit parallèlement une carrière de Professeur – Fontainebleau –  Poissy  – Les Mureaux – Colombes –
Il obtient le Diplôme d’ Etat de Professeur de clarinette en 1986

Depuis 32 ans il est le clarinette contrebasse du Sextuor de Clarinettes Français (devenu aujourd’hui Ensemble de Clarinettes de Paris).
Avec son Orchestre et dans cette formation de Musique de Chambre il participe à de nombreuses tournées France –  Europe – Etranger – Asie – Plusieurs fois au japon et en chine.
Il est appelé en tant que spécialiste de son instrument  ( 2 ou 3 en france) à participer aux concerts d’autres grands Orchestres parisiens : orchestre de Paris – Radio France.

Elsa Suchanek, sophrologie et relaxation

L’Atelier du musicien

6 séances d’une heure trente pour expérimenter, pratiquer, apprendre à développer une bonne gestion du stress de la performance.

S’appuyant sur 20 d’expérience dans l’enseignement artistique spécialisée, cet atelier a été crée pour répondre aux préoccupations des musiciens dans le cadre de leurs prestations artistiques : comment puis je me détendre avant un concert, comment puis je améliorer ma concentration, comment vivre sereinement ma préparation au concours ou concert ?

En alliant techniques de relaxations et sophrologie, il permet de pratiquer sur une heure trente, en petit groupe, relaxation dynamique et statique, techniques de respiration et exercices inspirés des méthodes traditionnelles de relaxation (Schultz, Jacobson, Martenot, Vittoz) pour apprendre à prendre soin de soi et intégrer des outils concrets favorisant une bonne gestion du stress du musicien.

Le corps musicien…

Toute expression artistique passe par le corps. Le connaître, le ressentir, en prendre soin est donc essentiel au musicien.

Parce qu’elles approfondissent la conscience corporelle, et qu’elles libèrent les tensions que la pratique instrumentale peut inscrire dans le corps, les techniques de relaxations sont un chemin qui permet au musicien d’accorder, dans la détente, corps et sensibilité musicale.

Une écoute de soi…

La pratique de techniques de relaxation invite le musicien à se mettre à l’écoute de ses sensations corporelles. Au travers d’exercices dynamiques, il pourra ainsi affiner son ressenti corporel, prendre conscience de son tonus musculaire pour rechercher ensuite la juste tension nécessaire au jeu instrumental.

Les relaxations statiques quant à elles permettent d’installer un relâchement profond propice à la récupération d’énergie.

Un mental serein…

Si le musicien exprime sa sensibilité musicale à travers son corps, il a besoin de pouvoir s’appuyer sur une  concentration solide au service du discours musical, quelque soit le contexte de jeu.

Dans cette recherche d’harmonie entre corps, pensées et sensibilité musicale, la sophrologie apporte des solutions au musicien dans sa gestion du stress de la performance artistique. En proposant un processus de préparation mentale développant la concentration, la confiance en soi et l’activation des ressources propres à chaque musicien, la pratique régulière de la sophrologie installe une sécurité intérieure au profit d’une créativité sensible et libre.

L’intervenante – Elsa SUCHANEK

Chambriste passionnée, violoncelliste formée auprès d’Erwan Fauré et Patrick Gabard, titulaire du diplôme d’état, elle a enseigné le violoncelle et la musique de chambre au sein de conservatoires d’ile de France. Pédagogue curieuse et engagée, elle nourrit sa pratique artistique par d’autres approches tels que la relaxation, la sophrologie et le développement personnel. Impressionnée par la richesse de ces approches, elle décide de se former dans le domaine de la relaxation, obtient le titre de sophro-relaxologue certifiée et complète sa formation par un cursus en somatothérapie.

Elle accompagne en cabinet, en individuel et en groupe, les musiciens désireux de vivre sereinement leur vie d’artiste .

Michèle Renoul, piano

Après des études au Conservatoire de Lyon, elle part à Freiburg (Allemagne) où elle obtient deux masters, l’un dans la classe d’Elza Kolodin en piano, puis l’autre chez Ramon Walter en Lied.
Elle complète sa formation par des rencontres artistiques et pianistiques importantes (Vitaly Margulis, Rena Shereshevskaya), et se forme comme chef de choeur et d’orchestre en parallèle.
Elle est depuis 1994 professeur de piano et de musique de chambre au CRR de Strasbourg et à la Haute Ecole des Arts du Rhin. Au sein de l’ensemble Accroche-Note, avec lequel elle collabore pendant vingt ans, elle crée une cinquantaine d’oeuvres et se produit dans les festivals internationaux les plus renommés (Musica, Présence, Biennale de Venise,…).
Elle se produit également lors de récitals en solo, en Europe, Amérique du Nord, Australie, où elle donne aussi des masterclasses.
Titulaire du DE et du CA de piano, elle collabore avec le CEFEDEM de Metz dans la transmission de son expérience pédagogique.
Elle intervient à l’université de Strasbourg en donnant une série de cours sur l’histoire de l’intéprétation.
En 2016, elle crée la « Semaine du piano » du conservatoire de Strasbourg, qu’elle dirige lors des deux premières versions, en 2016 et 2018.
Elle crée en 2013 le duo « Le Clavier Vagabond » avec son amie d’enfance Elizabeth Vinciguerra.
Avec cette formation, elle gagne plusieurs prix internationaux:
-trois prix (prix du jury, prix du public et concert) au concours international de projets pianistiques d’Evian, en 2018.
-Le troisième prix du concours « Musiccompetitiononline » dans la catégorie musique de chambre, en 2020.
 
 

Following graduation for the music conservatory in Lyon, France, Michèle Renoul began her post-secondary education studying general history at the University of Lyon. She then decided to pursue music as a vocation. She was accepted at the Hochschule für Musik in Freiburg-im-Breisgau, Germany. From a young age, she had the good fortune to benefit from studying with great artists and educators such as Françoise Léage, Anne-Marie Lamy, Elza Kolodin, Vitaly Margulis, Laurent Cabasso, Rena Shereshevskaya, and Ramon Walter . She obtained two masters degrees, one in solo piano and the other in the interpretation of German Lied style music and French melody. She discovered, and became passionate about, music from the sixteenth and seventeenth centuries. She also desired to understand better repertoire inaccessible to piano via training directing choir and orchestra. She had courses in vocal training simultaneous to piano studies at the Hochschule in Freiburg. 

Very attached to great piano repertoire, she studied this subject deeply with her professors, and on her own, in addition to the work with German Lieder music. She is interested in new music creations that permit her to understand and collaborate with contemporary classical music composers. 

From this approach of adventure and artistic openness, she has worked with the group Accroche-Note since 1996. This is a group that has given concerts at major festivals and has preformed approximately 50 world premiere pieces by composers such as Xenakis, Dusapin, Mâche, and Manoury. She has performed on numerous CD’s produced by Accroche-Note. In solo performance, or as part of a group, she has performed at Musica (Strasbourg), Présence (Paris), Trattoriae (Parma, Italy), Venice Biennial, as well as in Spain, the United States, and in Australia. 

She counts among her partners in chamber music performances numerous performers such as Elizabeth Vinciguerra (piano), Pascale Michaud (cello), Christophe Beau (cello), Caroline Stinson (cello), Armand Angster (clarinet), Françoise Kubler (vocal), Marie Kobayashi (vocal), Emmanuel Séjourné (percussion), Jean-Luc Rimey-Meille (percussion), Pierre Rouyer (percussion), Les Percussions de Strasbourg, Michael Lonsdale (actor), Jacques Bachelier (actor), Danel quartett, Mario Caroli (flute), etc. 

A passionate teacher, this allows Michele to share her knowledge, know-how, and creativity related to the extraordinarily rich art of music. She began her career as an instructor at the school of music in Ecully, followed by ther knowledge, know-how, and creativity related to the extraordinarily rich art of music. She began her career as an instructor at the Hochschule in Freiburg. She has been a professor at the Conservatory of Strasbourg, France and the Superior Academy since 1994. She was elected coordinator of the Department keyboards by her peers in September, 2016. She created and coordinated the piano week at the Strasbourg Conservatory in February, 2016. This is a multi-faceted festival dedicated to piano. This is now a continuing festival that she coordinated in 2018 as well. She has recorded a solo CD of Ravel piano music. It has received excellent reviews such as in Classica magazine in France (4 stars), DNA newspaper in Strasbourg, and other publications.

Giovanni Umberto Battel, piano

Giovanni Umberto Battel, est né dans la province de Venise, et a commencé le piano à quatre ans, sous les conseils de son père Camillo, pianiste et compositeur. Il reçoit le diplôme avec mention du Conservatoire à Trieste, sous la direction de M° Luciano Gante. Sous la direction de la pianiste Lya De Barberiis il a obtient le diplôme universitaire supérieur de Santa Cecilia de Di d’Accademia, à Roma. Dans le même temps, il entreprend des études classiques en musicologie à l’université de Bologna et édite des articles sur les nouvelles méthodologies.

 

A vingt ans, Battel a obtenu la chaire de piano et a enseigné au Conservatoire de Trieste, à Venise et à Padoue. Du 1er novembre 1997 au 31 octobre 2009 a été Directeur du Conservatoire de Venise « Benedetto Marcello ».
Entre 1974 et 1979 il gagne cinq concours nationaux importants de piano (Osimo, La Spezia, Trieste, Taranto, Albenga) liés aux sociétés italiennes principales de concerts. Entre 1978 et 1982, il a gagné des prix dans sept concours internationaux de piano, prouvant sa valeur en différents endroits et temps, il suffit de mentionner les premiers prix à Stresa et à Enna et d’autres prix remportés à Concours « Pozzoli », « Viotti » et «Busoni».
Après son début en tant que soliste en 1976 pour le théâtre de Venise, et sa première prestation avec l’orchestre du théâtre de Sanremo ne 1980, il donne beaucoup de concerts en Italie.
Depuis 1986 Battel a également joué en France (Paris, Bergues, Bondues, Bourbourg, Briançon, Chateneauneuf du Pape, Lille, Nantes, Nancy, Obernai, Pennautier, Strasbourg), Allemagne (Böblingen, Bonn, Brême, Dresde, Hambourg, Lübeck, Meersburg, Munich, Remaghen), Grande-Bretagne (Londres), Espagne (Madrid, Girona, Sant Pere de Rodes, Vigo), Portugal (Madère), Belgique (Bruxelles, Jodoigne), Suède (Stockholm), Suisse (Zurich, Baden) Slovénie (Ljubljana), Croatie (Zagreb, Pola), Serbie (Belgrade), Grèce (Athènes, Tesaloniki), la Turquie (Ankara, Smyrna), Russie (Samara), Ucraine (Kharkov), Japon (Tokyo, Osaka), Etats-Unis (San Francisco et d’autres villes en Californie, Colorado, l’Indiana, Caroline du Nord, Texas et Oklahoma), Canada (Vancouver, Victoria).

 

Il a joué avec l’orchestre de chambre & symphonique conduits par De Bernart, Gavazzeni, Steinberg, Scimone et beaucoup d’autre.
Il a donné des Master classes en Italie, France, Espagne, Andorre, Slovaquie, Serbie, Albanie, Turquie, Japon, Etats-Unis et au Canada.
Il a été membre du jury dans divers concours de piano et consultant en matière de musique.

 

Du 1er Novembre 2009 au 31 Octobre 2010 a été en congé sabbatique pour avoir une série de concerts, ainsi qu’en Italie, les États-Unis, la Russie, l’Allemagne et l’Autriche. Dans certains endroits a donné des cours de maître et des discussions sur le système de gestion de l’éducation musicale en Amérique, la Russie et la région allemande.
En 2014, il a été nommé expert de l’Agence exécutive pour l’éducation, l’audiovisuel et la culture (EACEA) pour l’évaluation et la répartition des contributions européennes aux projets proposés dans le cadre du programme 2014/2020 Creative Europe Culture, sous-programmes des réseaux européens.
Il a enregistré pour la radio italienne et la télévision (RAI). En 1991, il enregistre (Bongiovanni ed.) Le monumental Concerto op. 39a pour piano, orchestre et choeur masculin de F. Busoni, et à partir de 2015, a commencé à éditer, sur les meilleurs magasins en ligne, une série d’enregistrements en direct recueillis tout au long de la carrière du concert, avec de la musique de Bach à Vingtième siècle. Ce projet d’enregistrement se poursuit, à partir de 2016, avec de nouveaux enregistrements réalisés en studio.
Plus d’informations sur http://www.giovanniumbetobattel.eu

 

 

 

 

 

 

Mihi Kim, flûte

La Flûtiste Franco-Coréenne Mihi Kim est soliste internationale et cosmopolite avec presque 1000 concerts à son actif.

Son Album « Le Cavalier Bleu », en collaboration avec le pianiste Bertrand Giraud et publié sous le label Anima Records a été acclamé par la presse internationale.

Depuis 1996, elle s’est produite en Allemagne, Suisse, Italie, Espagne, Royaume-Unis, Hongrie, Pays Bas, Belgique, Pologne, Roumanie, Croatie, Serbie, Russie, Japon, Corée, Taïwan et les Etats Unis, dans des prestigieuses Salles telles la Salle Cortot, Salle Gaveau, Opéra Comique, l’UNESCO, Théâtre des Champs Elysées et la Cité des la Musique (Paris), Ballet de Marseille, Radio France, Théâtre National de Strasbourg, (France), Comédie de Genève (Suisse), Villa Medici (Rome), Palazzo Chigi Saracini (Siena), Opéra de Cagliari (Sardaige) en Italie, au Musikverein de Vienne en Autriche, à la philharmonie de Lodz et à Czestochova en Pologne; au prestigieux Carnegy Hall (Zankel Hall) à New York (USA), puis à la Shinagawa Bunka Hall, Musashino Hall (Tokyo) et Kobe Bunka Hall (Kobe) au Japon, Gumho Art Center (Seoul), et à la scène principale du Seoul Art Center en Corée.

Elle collabore régulièrement avec le pianiste Bertrand Giraud avec qui elle a enregistré un album « Le Cavalier Bleu »(2013, Anima Records), puis avec Aurélien Pontier, Jennifer Fichet et Teresa Janina Czekaj. Parmi ces partenaires on cite Fabrice Pierre, Pierre-Henri Xuereb, Rachel Talitman, Elle a été menbre fondatrice de l’Ensemble Universalis, et membre des Ensembles L’itinéraire, Multilatérale, Paris Chamber Orchestra, et le Trio Takemitsu et le Trio Xanthos.

Aficionada de la musique contemporaine, elle a participé a de nombreux enregistrements de créations sous les label Mandala/Harmonia Mundi, Aeon et Musicube. Deux disques ont été enregistrés sous le Label Harp and co avec la harpiste Rachel Talitman et l’altiste Pierre-Henri Xuereb sur les oeuvres de F. Kern (« Frida Kern »), compositrice autrichienne, et les contemporains de Debussy (« Autour de Debussy »). Diverses projets sont en cours pour 2020-2021 notamment chez Anima Records et Leitmotiv.

Aujourd’hui Mihi Kim s’est plus tournée vers le style classico-jazz et collabore régulièrement avec Armando Ghidoni, Martin Kutnowski et Guy-Claude Luypaerts. Des oeuvres lui ont été dédiées et elle les a notamment créées aux concerts à travers le globe.

En 2017, Mihi Kim lance une avant-première d’un concert « Steampunk » à Paris, présentant ainsi un tout nouveau genre de musique, à la fois classique et moderne, piloté par des supports électroniques. Accueilli chaleureusement par le public parisien, le projet final sera alors présenté à travers une série de concerts et évènements à partir de l’automne 2020.

Depuis 1998 Mihi Kim oeuvre en tant que professeur de flûte à Paris et en région parisienne. Professeur à l’Ecole Normale de Musique de Paris et professeur titulaire au CRD d’Issy-les-Moulineaux (92), elle a formé plus de 200 professionnels venant de la France et de l’étranger. Elle est titulaire du Certificat d’Aptitude de Professeur de l’Enseignement Musical (PEA). Polyglotte et cosmopolite, elle parle 6 langues et donne des Masterclass à travers le monde, souvent dans la langue du pays. Elle est artiste internationale de Miyazawa Flutes, Japon depuis 2003 et joue sur une flûte Platine 900/000 (0.28) Type II Boston Classic.

Née à Séoul, Corée du Sud, Mihi Kim étudie en France et en Allemagne, au Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris, Hochschule de Cologne, Hochschule de München auprès des maîtres Alain Marion, Jean-Pierre Rampal, Andras Adorjan, Aurèle Nicolet, Paul Meisen et Pierre-Yves Artaud. Elle est lauréate du 5e Concours International Jean-Pierre Rampal à Paris et a gagné le 1er Grand prix du Concours International de Musique à Bayreuth en Allemagne. Elle s’est perfectionné en s’inspirant des maîtres tels Maxim Vengerov, Martha Argerich, Shlomo Mintz, Hilary Hahn, et de James Galway avec qui elle entretient une relation amicale et proche.

 

Thierry Dran, Ténor

Fils et père d’artiste lyrique et ancien élève de l’école nationale de l’opéra de Paris, Thierry Dran fit une carrière au plan national et international.

Il est aujourd’hui coach vocal et fondateur de l’agence artistique Thierry Dran.

Il gère une équipe d’artistes engagés dans les grandes maisons d’opéras et les conseille dans leur démarche de répertoire.

Parallèlement à ces activités, il forme certains débutants chez qui il sent des dispositions pour la carrière, démarche technique au service aussi bien de l’opéra que de la musique populaire (il forma par exemple, le chanteur très médiatique Vincent Niclo).

 

 

Isabelle Bonzom, Fresque (Buon fresco)

STAGE DE FRESQUE (BUON FRESCO)

Samedi soir, présentation des stages et du lieu.

Du dimanche au jeudi, 5 jours de stage, de 10h à 18h.

  • Histoire, théorie et pratique de la fresque.
  • Préparation de la maquette du projet personnel.
  • Fabrication et pose du mortier et de l’enduit (arriccio et intonaco).
  • Réalisation du projet personnel en deux à trois « giornate » ou « journées »; (sessions de travail).
  • Peinture à fresque.

Bilan de stage

Inauguration-vernissage des fresques réalisées et des autres stages et masterclasses, le vendredi à partir de 17h

BIOGRAPHIE

Isabelle Bonzom est diplômée des Beaux-Arts de Rennes. En résidence à la Cité Internationale des Arts à Paris, elle a complété sa formation en post-diplôme à l’Ecole Nationale Supérieure des Beaux-Arts de Paris. Isabelle Bonzom attire très tôt les musées qui organisent des expositions personnelles de son travail et l’intègrent dans leurs collections comme les Musées de Saint-Maur et de Noirmoutier. Son oeuvre figure aussi dans les collections des Villes des Herbiers et de Charenton. En 2007, sa peinture est choisie par les éditions de l’UNESCO, rejoignant ainsi un groupe prestigieux d’artistes contemporains tels que le britannique Howard Hodgkin. L’oeuvre d’Isabelle Bonzom figure dans des collections publiques et privées dans de nombreux pays, notamment en France, au Mexique, en Belgique et Corée du Sud et aux États-Unis. Sa peinture a été présentée lors des foires d’art contemporain Art London, Art Élysées et Art Brussels. Son art a été décrypté par les critiques d’art Pierre Sterckx et Colin Lemoine, la philosophe Baldine Saint Girons ou l’artiste américain Eric Fischl. Isabelle Bonzom est aussi l’une des rares artistes contemporains à maîtriser le buon fresco. Elle a publié le livre de référence « La fresque, art et technique » aux Éditions Eyrolles.

http://www.isabelle-bonzom.org/

MATÉRIEL

Matériel devant être apporté par le stagiaire
  • bloc-notes, ou cahier, avec stylo
  • feuilles de papier à dessin (libres ou 1 carnet à dessin à spirale : 80g ou 125 g, 31x41cm environ)
  • mètre ruban
  • gomme mie de pain ou gomme blanche
  • cutter ou paire de ciseaux
  • crayons graphite ou mine de plomb : HB et 2B
  • fusain moyen
  • gants anti-abrasion, résistants à l’eau
  • masques anti-poussière
  • instruments de mesure (mètre, règle, équerre ou compas)
  • adhésif de masquage
4 (minimum) pinceaux en poils naturels propres, n’ayant pas connu l’huile, de tailles différentes :
  • 1 à 2 pinceaux ronds, poils naturels
  • 1 à 2 brosses, queues de morue ou spalters (plus ou moins larges), poils : soie naturelle ou oreille de boeuf
  • 1 à 2 de pinceaux à fresque (peuvent être remplacés par brosses à rechampir= peinture en bâtiment) en soie naturelle ou oreille de boeuf, dont un traînard (fin à longs poils) soie naturelle ou oreille de boeuf
Aquarelles ou gouaches en tubes : 14 à 21ml

Être le plus proche possible des pigments à fresque. Couleurs conseillées :

  • 1 à 2 bleus différents dont bleu cobalt
  • 1 à 2 rouges (pas de magenta) dont 1 rouge de cadmium
  • 1 jaune cadmium
  • 2 ocres (1 jaune, 1 rouge)
  • 1 terre de Sienne
  • 1 terre d’ombre
  • 2 verts différents :1 émeraude et 1 terre verte
  • 1 blanc de titane ou de Chine
  • 1 noir d’ivoire
  • 1 violet (optionnel)

Anne Laffilhe, direction de choeur et chorale

Née en 1987, Anne Laffilhe est titulaire du Diplôme d’Etat de Direction d’Ensembles Vocaux. Elle a effectué la majeure partie de ses études au CRR de Paris. Elle se forme en direction auprès de C. Marchand et S. Cardon, avec lesquels elle obtient? brillamment ses DEM de direction d’orchestre et de direction de chœur. Elle étudie également avec P. Cao, M. Gläser et H. Leenders, au cours de stages à l’étranger.

Chanteuse depuis son enfance à l’Ecole Maîtrisienne Régionale des Pays de Loire, elle poursuit sa formation en chant au conservatoire de Paris et obtient le CEM avec les félicitations, décerné par P. Mervant et H. Delavault, dans un programme autour de la voix soliste au sein du chœur, mêlant chant et direction d’ensemble.

Passionnée par les matières d’érudition, elle obtient ses prix d’Analyse musicale et d’Histoire de la musique à l’unanimité et effectue notamment un mémoire de recherche sur les premières notations musicales, sujet qui la passionne depuis ses nombreuses collaborations avec l’ensemble A Sei Voci et B. Fabre-Garrus pendant ses années à la maîtrise.

Partageant sa carrière entre Paris et Grenoble, elle dirige le Chœur Air France et le Chœur des Universités de Grenoble, deux chœurs de belle envergure ayant chacun pour objectif de permettre à des amateurs de bon niveau de participer à l’élaboration de concerts et de prestations de grande qualité autour des grandes œuvres de la musique classique mais aussi de pièces moins connues, permettant ainsi la diffusion du répertoire choral auprès d’un public varié. En 2014, elle créée, à Grenoble, son propre ensemble: EquiNoX. Ensemble vocal de 28 chanteurs, il a pour objectif de promouvoir, sous le sceau de l’exigence, le chant choral en Isère au moyen d’un répertoire éclectique et original, de la musique ancienne à la création contemporaine.

Anne Laffilhe travaille régulièrement avec des compositeurs contemporains comme D. Tchesnokov, dont elle a créé plusieurs pièces. En 2015, elle dirige et créée son 3e concerto pour chœur et piano : Hexameron.

En plus de la direction de chœur et d’orchestre, elle s’investit dans le domaine de la pédagogie et de la formation. Chargée de cours à l’université de Paris-Sud, elle enseigne la direction de chœur au CFMI d’Orsay ainsi qu’à l’Académie Internationale de Musique de la Seyne-sur-mer où elle intervient depuis 5 ans aux côtés d’instrumentistes internationaux.

Elle collabore régulièrement avec des chefs d’orchestre renommés comme F. Boulanger (Garde Républicaine), S. Cardon (Orchestre de Douai), C. Dourthé (Orchestre des Universités de Paris)… Ensemble, ils ont travaillé sur plusieurs productions lyriques notamment Traviata, Carmen et Die Zauberflöte.

En 2013, elle est chef de chœur au théâtre national de Pontoise sur la production de Lucia di Lammermoor. En 2014, avec l’Ensemble EquiNoX, elle dirige le chœur dans L’Enfant et les Sortilèges au Théâtre National de L’Hexagone à Meylan. En 2015, elle prend en charge la direction du chœur de la Fabrique Opéra de Grenoble, pour la production de Die Zauberflöte.

Pour plus d’informations : www.annelaffilhe.com et www.ensemble-equinox.frhttp://www.ensemble-equinox.fr

Nadja Nevolovitsch, violon

 

Praised by the press for her high musical sensitivity and purity of interpretations, violinist Nadja Nevolovitsch performs regularly in famous concert halls, such as De Singel in Antwerp, Palais des Beaux Arts in Brussels, Concertgebouw in Bruges, Casa da Musica in Porto, Victoria Hall in Geneva, Philharmonia in St. Petersburg and the Performing Arts Center in Tel Aviv.

Nadja made her debut as a soloist with St. Petersburg State Symphony Orchestra at the age of 11. Since then, she has performed with numerous orchestras, including the Lithuanian National Orchestra, Brussels Philharmonic Orchestra, Norddeutsche Philharmonie Rostock, New Russia State Symphony Orchestra, Baden-Badener Philharmonie, Camerata Menuhin, Harmos Festival Orchestra and has worked with conductors such as Rudolf Werthen, Shlomo Mintz, Dirk Vermeulen, Ronald Zollman, Andrej Petrenko and Ivo Venkov.

Highlights of the season 2014/2015 include her debut at Konzerthaus Berlin and the release of her new CD with Peter Van de Velde.

Nadja Nevolovitsch won numerous prizes at international competitions such as the Henri Wieniawsky competition in Poland and the Toshiya Eto competition in Tokyo. She won 1st prize at the national German competition “Jugend musiziert” in 2001 and had successes in 3 consecutive competitions in 2005, a year in which she won 2nd prize as well as the children’s jury prize and the special prize for the best interpretation of a contemporary piece at the Sion-Valais international competition in Switzerland, the 2nd prize, audience prize and several special awards at the Queen Sophie Charlotte international competition in Germany and 1st prize at the European Competition for Young Soloists in Luxembourg.

An enthusiastic chamber musician, Nadja Nevolovitsch was the 1st violinist of the Menuhin Academy string quartet in 2011. That same year, she won the 1st prize and the audience prize at the Chamonix-Mont-Blanc quartet competition in France.

She has performed with artists including Yuri Bashmet, Lynn Harrell, Thomas Brandis, Evelinde Trenkner, Diemut Poppen, Martin Ostertag, Máté Szücs and Viktoria Lakissova and has appeared at renowned festivals, including Festival International de Musique Sion-Valais in Switzerland, Chamber Music Connects the World in Kronberg (Germany), Scharwenka festival in Szamotuly (Poland) and Internationales Lübecker Kammermusikfest in Germany, where she has been regularly invited to perform various unknown works over the past few years.

From her early childhood, Nadja Nevolovitsch has formed a duo with her sister Marianna Nevolovitsch (piano) and since 2010 she has also joined forces with organist Peter Van de Velde, with whom she recorded her latest CD: “Encounters” (Aeolus, 2012). The album received excellent reviews.

Born in St. Petersburg into a family of musicians, Nadja Nevolovitsch started playing the violin at the age of 6. After her first years of education at the Specialized Music School for gifted children in St. Petersburg, she moved to Germany with her family. There, she entered the class of Zakhar Bron in Lübeck. She would later also study with Anna Netchiporouk-Bron, Thomas Brandis and Liviu Prunaru.

From 2004 to 2008, Nadja studied with Igor Oistrakh at the Royal Conservatory in Brussels where she obtained her Masters degree with greatest distinction, followed by the soloist degree (Konzertexamen) in 2013 at the Hochschule für Musik und Theater Rostock, where she attended Petru Munteanu’s class. She received further musical impulses and guidance from Ivry Gitlis.

In the period 2008-2009, Nadja Nevolovitsch was a teaching assistant with Igor Oistrakh at the Royal Conservatory of Brussels. In the past few years, she has given masterclasses at the “Pipes for Peace” festival in Cairo and at the Rimsky-Korsakov Academy in Brussels, where she has been a guest-teacher since 2012.

Nadja Nevolovitsch currently plays a violin by Camillus Camilli, made in Mantua in 1731, which she received on loan from the German musical instrument foundation “Deutsche Stiftung Musikleben”, Hamburg.

Bertrand Giraud, piano

 

Lauréat de différents concours nationaux et internationaux : Concours FLAME, Concours Chopin du Texas aux U.S.A (2°prix en 1996 et 1997) et Concours Miloz MAGIN en Italie, la carrière de Bertrand GIRAUD s’est accomplie sous le signe de la diversité. Soliste confirmé, il a tout aussi bien travaillé avec de nombreux orchestres (Lodz Philharmonique, Lublin Philharmonique, Orchestre symphonique du Sodre, Orchestre provincial de Rosario…), qu’en collaboration avec d’autres solistes tels MM. CANINO, PASQUIER, DEMARQUETTE, FLAMMER, FROMANGER, PIERLOT, AMOYAL. Il s’est également produit avec l’Octuor de France ou des solistes d’orchestre dans différentes formations. Il a su compléter la diversité de ses engagements, en assurant la création de nouvelles compositions.

 

Régulièrement invité lors de festivals en France (Cité de la Musique, salle Cortot..) mais aussi à l’étranger, Bertrand GIRAUD s’est produit un peu partout dans le monde : en Europe, ( Allemagne, Andorre, Angleterre, Autriche, Belgique, Bulgarie, Chypre, Espagne, Hongrie, Italie, Kazakhstan, Macédoine, Norvège, Pologne, Roumanie (athéneo de Bucarest), Russie, Portugal, Serbie, Suisse, en Argentine, Uruguay (Téatro Solis), Amérique du Nord (USA et Canada), ainsi qu’en Corée, Japon, Singapour,Taiwan et Thaïlande.

Doublement diplômé par les Conservatoires Nationaux Supérieurs de Paris et de Genève, Bertrand GIRAUD a suivi une formation très complète en solfège, écriture, analyse, improvisation, pianoforte et mélodie. Il a complété ce cursus en suivant les master-classes d’ A. SCHIFF, C. HELLFER, S. PERTICAROLI, V. REPIN.

Ses rencontres avec Madame C.ZERAH et Messieurs B. CANINO et A.DELLE VIGNE ont été déterminantes pour son évolution.

 

La reconnaissance de son talent l’a conduit à collaborer avec France-Musique, lors du Festival MUSICORA, ainsi qu’avec la télévision italienne et thaïlandaise où, lors d’un concert en direct, la Reine de Thaïlande lui a adressé de chaleureux éloges.  Il a enregistré 17 ces pour Erol, Maguelone et Anima-Records . Il est jury de concours nationaux et internationaux ( Porto, Bitola, Marsala, AMA CALABRIA, préselection du concours de Sydney….). Il donne des masterclass à Belgrade, Passau et Astana ( Academy of music /Kazakhstan ).

Enfin, il est directeur artistique du Concours International de musique Jean FRANCAIX, de l’Académie d’été de Colombes et opus 74 a Flaine.

 

ENGLISH VERSION

 

Born in 1971, Bertrand GIRAUD obtained his Piano Diploma and his Chamber Music Diploma in 1995 with « Mention Très Bien » at the Conservatory of Geneva in Dominique MERLET ‘s Class. He also obtained a Vocal Accompaniment Diploma from the Paris Conservatory. Since 1995, his main teachers have been maestro Bruno CANINO, Colette ZERAH, and Aquiles DELLE VIGNE, all of which were paramount in his artistic evolution. Under their supervision, Mr. Giraud studied chamber music, accompaniment, composition, musical analysis, and improvisation.

Mr. Giraud has won numerous national and international musical contests, such as the Flame Competition and the Chopin Piano Competition (Texas, USA), in which he was awarded the second prize.

 

Mr Giraud has performed not only in Europe (France, Belgium, Bulgaria, England, Germania, Cyprus, Hungary, Kazakhstan, Macedonia, Norway, Poland Austria, Italy, Roumania, Russia, Spain, Serbie and Switerland), but also in the two Americas, Japan, Korea, Singapur, Taiwan, and Thailandia.

An experienced soloist, he has worked with numerous conductors and orchestra (lodz philharmonic, Lublin philharmonic Orchestre symphonique du Sodre, Orchestre provincial de Rosario, …) and played in several duets with other well-known musicians and chamber groups, such as Pierre AMOYAL, Bruno CANINO, Bruno PASQUIER, Henri DEMARQUETTE, Ami FLAMMER, Philippe PIERLOT, Benoit FROMANGER and L’ Octuor de France, among others.

Also, he played with some orchestra’s of Paris or Cleveland soloists in the season of the orchestra. Many players of the frenchs orchestras ask his collaboration for concerts in the official season.

 

In 2000, he did his debut at New York, city where he is now invited on a regular basis. The acknowledgement of his craftsmanship lead him to work with France-Musiques, as well as the American TV, Italian TV and Thai TV. In this last instance, he had the pleasure to perform for the Queen of Thaîland.

He is jugde for many nationals and internationals competition (Audition of Sydney, Porto, Marsala, AMA CALABRIA, Bitola…)

In addition to possessing a wide solo and chamber repertory including the main works of the tonal repertoire, Mr. Giraud has championed new music written by composers like Francaix, Pessina, and Kutnowski. He has also commisioned and premiered a new work written for him by composer Jean Louis PETIT.

 

Since 1998, he is the artistic Director of the Jean FRANCAIX ‘s competition.

Mr. Giraud has recorded 17 cds for Erol, Maguelone and Anima-Records. All of these releases were received with acclaim in the especialized

He gives many masterclass in Serbie, Germania, Kazakhstan ( Academy of music of Astana), USA.

 

 

– ANIMA-RECORDS : LISZT (Récital)

– ANIMA-RECORDS: KODALY/ JANACEK/ PROKOFIEV (Agnès VESTERMAN, violoncelle)

– ANIMA-RECORDS : «Romanza» (DuyThong NGUYEN, contreténor)

– ANIMA-RECORDS : MOSCHELES, BRAHMS (Récital)

– ANIMA-RECORDS : TOKAYER (Intégrale /1ere Mondiale)

– ANIMA-RECORDS : BACRI, JANSEN, FORGET, KUTNOWSKI (Frédéric CHATOUX, flûte, Delphine Biron, violoncelle)

– ANIMA-RECORDS : GREIF (Delphine Biron, violoncelle, Mathieu Godefroy violon, Frédéric Chatoux flûte, Alexandre Chabod clarinette)

– ANIMA-RECORDS : KUTNOWSKI (Frédéric CHATOUX, flûte).

– ANIMA-RECORDS : PIERNE, MIHLAUD, TAKAKSHVILI, GIESIKING Mihi KIM, flûte.

– ANIMA-RECORDS : ARNE, CHOSTAKOVITCH, CUI, MOVKOVSKY (Sand Hee LEE, violon, Ching Yun TU violon).

– ANIMA-RECORDS : CHABRIER (INTÉGRALE, DOUBLE CD) Bruno Canino, piano.

– EROL : SCHUMANN/FRANCK (Jean-Baptiste BRUNIER, alto) 4/5 Classica ( Novembre 2003 )

– MAGUELONE : Intégrale L.E. JADIN (Frédéric CHATOUX, flûte) 4 étoiles Le Monde de la Musique (février 2005) volume 1.

– MAGUELONE : Intégrale L.E. JADIN (Frédéric CHATOUX, flûte) volume 2 «Bridge to the Past» Auto production: FRANCAIX/ KUTNOWSKI/ DEBUSSY.

– LORELEY : Fantaisies d’Opéra ( Frédéric CHATOUX, flûte )

– ENTREMUSES : La Musique des Animaux

Masao Kitsutaka, piano

 

After graduating from the Music High School of the Faculty of Music of Tokyo University of the Arts, Masao Kitsutaka took his undergraduate degree from the University with top honors.

 

He has won prizes at international competitions, including first prize at the 65th Music Competition of Japan, first prize at the International Piano Competition of Ile-de-France, and third prize at the Robert William and Florence Amy Brant International Pianoforte Competition (Birmingham, UK).

 

As a scholarship recipient of the Japanese Government Overseas Study Program for Artists in 2001, he entered the Conservatoire de Musique de Genève and received the soloist diploma. He furthered his studies at the Early Music department of the Conservatoire à Rayonnement Régional de Paris, where he specialized in fortepiano and graduated with highest honors by unanimous decision of the judges.

 

He studied piano under Katsumi Dairaku, Katsumi Ueda, Klaus Schilde and Dominique Merlet, and fortepiano under Patrick Cohen. He has appeared on TV and radio, such as Mezzo (European Cable TV), Piano Pia, Super Piano Lesson (NHK), and Meikyoku Recital (NHK-FM).

 

He has performed with many orchestras including the Tokyo Symphony Orchestra, the Tokyo Metropolitan Symphony Orchestra, the Sapporo Symphony Orchestra, and the New Japan Philharmonic.

 

In addition to his performance activities, he is adjunct professor at Ferris University and at Musashino Academia Musicae.

Murielle Petit, piano

 

Après avoir remporté un premier prix de piano au Conservatoire National de Région de Tours, Murielle RICHARD-PETIT étudie au C.N.R. de Boulogne-Billancourt où elle obtient un premier prix à l’unanimité de piano dans la classe de Marie-Paule SIRUGUET et plusieurs prix de musique de chambre (diverses formations) dans la classe de Hortense CARTIER-BRESSON.

 

En 1993, elle remporte un premier prix au Concours Régional d’Ile de France avec le trio « Notturno » (violon, violoncelle, piano). Elle suit les cours d’interprétation de Dominique MERLET, Jean-Claude PENNETIER puis se perfectionne auprès de Hortense CARTIER-BRESSON et de Colette ZERAH.

 

Elle se produit régulièrement en soliste et en musique de chambre. Titulaire du Certificat d’Aptitude de piano, elle enseigne actuellement à l’Ecole Nationale de Musique et de Danse de Chartres. Depuis 1998, elle est également accompagnatrice de la maîtrise de l’E.N.M.D. de Chartres dirigée par Philippe FREMONT.

ATELIER MUSIQUE DE CHAMBRE

Ouvert à tous les instrumentistes, jeunes et adultes en fin de 1er, 2e et 3e cycles (amateurs)

Formule 1 : Inscription à la musique de chambre seule : cours quotidiens, travail pour chaque élève.

Formule 2 : Inscription couplée avec l’instrument : 5 cours. Cette formule n’est ouverte qu’aux étudiants déjà inscrits au stage dans une classe d’instrument.

Les oeuvres travaillées auront été déchiffrées avant le stage. Contacter nous le plus tôt possible pour la constitution des groupes et le choix du répertoire.

ATELIER CHORAL

Programme semaine 1

« A little Jazz Mass » de Bob Chilco
Accompagnement réalisé par un quatuor a cordes professionnel.

Concert le vendredi 24 Juillet 2020.

Programme semaine 2

« Magnificat » de John Rutter.

Concert le Vendredi 31 Juillet 2020

Public

Toute personne désirant découvrir ou redécouvrir ces œuvres majeures du répertoire vocal. Pas de distinction de niveau.
Outils : possibilité de fournir des fichiers de travail audio en amont de l’académie, à l’issue de votre inscription.

Tarif : 100 euros

Présentation du stage de musique Opus 74

Le stage de musique OPUS 74 est destinée aux amateurs, comme aux élèves de conservatoires. Les stagiaires bénéficient de cours instrumentaux individuels. De nombreux studios de travail avec piano sont à la disposition des pianistes. Les instrumentistes pourront également y travailler seuls ou avec accompagnateur. Le nombre de cours et la durée sont décidés par les professeurs.

En vous inscrivant au stage, vous pourrez assister librement aux cours publics et enseignements dispensés par les différents pédagogues sous réserve de leur accord.

OPUS 74 à Flaine a pour but de promouvoir un enseignement musical de haut niveau, de permettre des rencontres musicales dans un cadre permettant aux stagiaires de s’épanouir pleinement, d’animer la vie du site par de nombreux concerts dans un merveilleux auditorium. Elle est également ouverte à des amateurs adultes et intéressés par la rencontre avec ces artistes et l’émulation qu’elle provoque. Le cadre offert par la montagne est particulièrement propice au développement musical de chacun.